MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ Du sucre, mais pas pour ton agence ! ☼
Produce U :: Séoul :: HYEHWA (혜화) :: Hyehwa Park
Aller en bas 
Mar 16 Avr - 1:25
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Kwak Ki Hyeon Le canard dans sa bassine jaune en plastique krkrkrkrkrkr

Lunaire consulta une dernière fois l'heure. Il avait vraiment envie de sortir aujourd'hui, c'était difficile de rester immobile dans l'appartement en sachant que Hyon Jun allait émerger tôt ou tard. Il était plutôt nerveux à l'idée de devoir lui parler après s'être absenté un week-end sans prévenir. Depuis quand avait il commencé à autant s'éloigner ? Il n'avait jamais été particulièrement proche, mais il avait plutôt peur de devenir une présence toxique pour son colocataire. Il évitait au maximum les contacts, comme si ça allait lui éviter de tomber sur les preuves que quelque chose n'allait pas. Il fallait dire que ce n'était pas bien difficile... Il fallait juste soulever une peluche pour trouver les anti-dépresseurs... Mais bon, c'était mieux de se dire qu'il allait le "protéger" de tout ça en réduisant les échanges. Il ne se rendait pas compte que c'était plus négatif que positif.
Surtout qu'il les prenait n'importe comment, ses anti-dépresseurs.
Il était donc sortit plutôt silencieusement, à la recherche probablement d'une destination. Il n'irait pas travailler avant l'après-midi, il avait du temps à perdre. Et ce gros procrastinateur ne risquait pas de s'avancer dans son travail s'il pouvait flâner un peu partout et rêvasser bêtement. Il devait bien mériter son surnom de "garage à mouches" de temps en temps. De temps en temps...
Il avait pris le train, avait un peu vagabondé dans les rues de Séoul innocemment. Oui, c'était bien, cette ville, le matin, parfois. L'air était moins lourd sans le monde...
Il s'était finalement aventuré dans le parc, où seuls les sportifs semblaient se balader pour le moment. C'était également l'heure parfaite pour les rêveurs, et lunaire était simplement allé se poser sur un banc. Il regardait les gens passer, profitant seulement de la brise et de l'absence d'interactions.
L'instant n'avait pas duré si longtemps... Les minutes s'écoulaient vite, et le parc s'était peu à peu remplit, indiquant au soliste de la Dream qu'il serait préférable qu'il bouge de là. Il s'était donc gentiment levé, apercevant soudainement quelqu'un... qui se dirigeait vers lui ? En le voyant comme ça, il ne lui semblait le connaître ni d'Eve ni d'Adam.
En fait, en voyant ce garçon approcher, la chose qui avait accrocher son regard, c'était un t-shirt avec le logo de la Joy Play. Était-ce un employé de cette agence ? Il aimait tant que ça le design pour le porter ? Et puis, le compositeur se remémora tout ce qu'il savait déjà... Une agence psycho-rigide, plutôt froide, avec les gens livrés à eux-même, à fond dans la compétition... Oui, il se souvenait aussi qu'il avait encore songé plusieurs fois à apporter à manger aux gens là-bas par peur qu'ils se nourrissent mal. Mais si en plus ils ne pouvaient pas s'habiller comme ils voulaient !

- E-Euh b-bonjour..? balbutia t-il quand l'inconnu fut tout proche.

Il ne savait absolument pas ce qu'il faisait ici, ni qui il était. Il se disait juste "Ca se trouve, il est à la Joy Play, et il est maltraité". C'était encore plus fort que lui, il fallait qu'il joue le service SPA du coin. Il avait subitement envie d'adopter ce type.
Il leva les yeux vers le ciel. Ça se trouve, il n'avait nul part où aller ! Non, il se faisait tout un scénario, certainement...

- V-Vous êtes à la Joy Play ? C'est à cause... de votre t-shirt. Je peux vous inviter à boire quelque chose, vous devez avoir froid, et être fatigué, ça travaille beaucoup à la Joy Play, déblatéra t-il à toute vitesse, ayant ramené timidement ses bras contre son torse, ce qui lui donnait un air clairement gamin.

Allez, s'il disait oui, il pourrait essayer d'en faire un de ses protégés. Il n'aurait qu'à lui offrir à manger, et prendre soin de lui si son agence était méchante. Il y allait un peu fort comme ça dès le début ? Oui, totalement, mais il s'était vraiment retenu avec tous les autres employés, alors il fallait bien qu'il commence à déballer ses inquiétudes au suivant à se pointer. Et puis, il avait une subite envie d'acheter de la barbe à papa à quelqu'un aussi...
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Mai - 16:53
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1011-kwak-ki-hyeon-dance-in-the-shadow#14918
http://produce-u.forumactif.com/t1019-kwak-ki-hyeon-love-hate#15009
http://produce-u.forumactif.com/t1018-kwak-ki-hyeon-rp#15002
http://produce-u.forumactif.com
Kwak Ki Hyeon
Points :
-18
Age :
26
Messages :
66
danseur professionnel (joy play)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Seon Lunaire Le grand protecteur
Pas de repos pour toi qui quittait l'appartement d'une de ces dames prêtes à tout pour t'avoir avec elle au moins une soirée. Tu étais distrayant, rafraichissant. Ton sourire, tes blagues, ta beauté, elles voulaient toujours t'afficher, te porter comme le dernier sac à la mode en public et tu profitais pour boire des vins les plus chers, avoir des items de luxe que parfois tu déclinais mais surtout, tu allais loin de cette maison de fou où tu n'étais clairement plus le bienvenu. Bien sûr ta mère espérait que tu rentres chaque soir mais qu'en était il de ces yeux froids et rigides ? Tu ne voulais plus les croiser. Comme un ado qui refusait de se confronter à ses parents tu allais un peu partout comme un enfant en cavale. Et le matin tu te réveillais prêt à aller bosser, travailler d'arrache pied, faire toujours plus, t'entraîner et réussir. Donner le meilleur pour paraître indispensable, pour que tu puisses toi même être fier de ce que tu renvoyais, fier de ce que tu faisais. Et à chaque fois que tu arrivais à la Joy tu étais dans ce sentiment de joie et de dépassement de soi qui t'amenait toujours à la fatigue qui rendait tes muscles moues comme du chewing gum.
Te changeant alors avec ce qui restait dans ton casier tu allais courir pour une bonne heure en vue de l'horaire encore tôt qui te permettait de faire plus de choses avant de commencer ton réel entraînement.

Et malgré les grands buildings de Séoul tu arrivais à trouver des parcs qui te permettaient de te ressourcer tout en courant, donnant cette impression d'avoir quitter la ville. Tu ne t'attendais pas à voir quelqu'un de connu, que tu connaissais en plus. Enfin vous ne vous étiez jamais parlé mais ta soeur était une grande fan de cet artiste et en plissant les yeux tu reconnaissais parfaitement ses traits. Te lancerais tu ? Oh et puis merde. Tu trottinais alors vers lui pendant qu'il semblait se perdre dans une réflexion que tu étais sûr de pouvoir deviner. " Pourquoi il s'approche? " , "Il veut me parler? "  " Il m'a reconnu? " tu étais sûr que la panique montait peu à peu mais tu allais régler le soucis bien vite. En arrivant à ses côtés tu enlevas tes écouteurs pour le regarder et surtout l'entendre.
Il avait vraiment peur ? Tu impressionnais ? A vrai dire c'était la première fois que quelqu'un balbutiait à cause de toi.

" Salut. Tu es bien Lunaire non? "

Oui bon tu rentrais toujours dans le vif du sujet, tu n'avais pas besoin de tourner trois fois autour du pot toi tu étais comme ça. Et on pouvait te le reprocher, toi tu trouvais ça très pratique. au moins on savait ce que tu désirais rapidement. Certes là tu demandais simplement son nom, mais il fallait que tu aies la confirmation.
Tu ne t'attendais alors pas à ce qu'il t'invite alors à boire quelque chose et encore moins parce que " à la Joy play on travaille beaucoup". A la Dream non ? Ton air confus dû se voir pendant que tu clignais des paupières surpris. Qu'est ce que ça voulait dire ? Il n'avait pas pitié de toi là non ? Tu regardais ton haut qui indiquait ton entreprise et pris un instant pour tout remettre en ordre.

"Heu merci... on peut boire un verre mais je voulais surtout vous demander un autographe pour ma soeur... Elle est un peu fan de vous.  " Oui tu pesais tes mots, il ne faut pas rendre ces artistes plus hautain qui ne le sont. Non tu n'avais pas du tout eu de désagréables expériences.

"  Mais heu.. vous ne travaillez pas dur à la Dream ? " Ce n'était pas méchant mais une réelle question. Une question conne peut être mais qui était justifiée quand on venait d'être questionné sur son bien être juste à cause d'un tee shirt. Attendez...

" Mais je veux bien boire quelque chose ! " Profiteur que tu étais tu lui offrais un sourire en le regardant.


" "
gabi le loup


Spoiler:
 


Black Or White
Used to be a dreamer But woke up one day And saw myself in the mirror ▬ Back then, when I was young I didn’t know anything
Revenir en haut Aller en bas
Mar 7 Mai - 22:38
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Kwak Ki Hyeon Le canard dans sa bassine jaune en plastique krkrkrkrkrkr

Est-ce que c'était complètement stupide de tout de suite partir dans un délire fataliste comme "Les employés de la Joy Play sont tous maltraités" ? Un peu. Mais en même temps, ça lui évoquait toujours Margaret qui avait peur de se faire virer parce qu'elle était un peu sortie, Kang Jun qui dormait à l'agence, ou encore Woo Jin qui errait comme un fantôme dans Séoul. Enfin, pour le dernier, c'était en tout cas ce qui lui avait semblé. Mangeaient ils tous à leur faim ? Qu'en était il de leurs heures de sommeil ? Du soutien psychologique ? En tout cas, il ne s'était pas attendu à se faire approcher par un potentiel employé de cette agence flippante dès le matin...

" Salut. Tu es bien Lunaire non? "

Le soliste avait hoché la tête, toujours plus inquiété par le fait que son interlocuteur puisse être à la Joy Play plutôt qu'autre chose. Il l'inspecta du regard, tâchant de noter des traces de fatigue, ou de sous-alimentation. Il ne fallait surtout pas laisser quelqu'un qui allait mal seul ! Et puis, s'il pouvait lui permettre de manger ou de boire quelque chose... Peut-être qu'il n'avait même pas les sous pour s'acheter des vêtements, ou qu'on l'utilisait comme panneau publicitaire ambulant...
Il n'avait donc pas tardé à s'affoler et à donc complètement perdre le pauvre garçon face à lui, qui ne s'attendait pas forcément à entendre toutes ces choses. Puis, le pauvre sportif perdu avait regardé son t-shirt, et Lunaire avait eu un nouvel instant de panique. C'était peut-être juste un fan de la Joy Play !

"Heu merci... on peut boire un verre mais je voulais surtout vous demander un autographe pour ma soeur... Elle est un peu fan de vous.  "

Il était un peu triste : il ne savait toujours pas si ce garçon était à la Joy Play, et donc s'il pouvait en faire son protégé. Au moins, il avait accepté son invitation ! Il n'allait pas mourir de déshydratation ! Mais la suite... Ah... Un autographe... Mais, s'il était à la Joy Play, pourquoi sa soeur soutiendrait un artiste de la Dream ? Peut-être que c'était pour cela que ce jeune inconnu semblait peu satisfait... Il devait y avoir des tensions familiales... et c'était de sa faute ? Le pauvre soliste était à deux doigts de s'imaginer un champ de bataille quand une question était arrivée :

"  Mais heu.. vous ne travaillez pas dur à la Dream ? "

Il avait la confirmation que ce garçon était bien employé à la Joy Play. Pour quel poste ? Il n'en savait rien pour le moment. Mais croyait il que le modèle de travail de la Joy Play était acceptable ? C'était l'enfer là-dedans... Comment les gens pouvaient ils seulement survivre ?

- Si... Mais, il marqua une pause, ne sachant pas comment dire ça sans froisser quelqu'un, A la Dream les gens ont l'air... d'aller mieux ?

Oui, enfin, est-ce que que "aller mieux" était le bon terme ? En pensant à Hee Won et sa tête de déterré dès qu'il mettait un nez dans les comptes de l'agence, il en doutait un peu. Et puis, est-ce qu'on pouvait dire que Min allait bien ? Ce garçon sentait la solitude à plusieurs kilomètres. Heureusement que Jun était là. Et Gaston. Jamais la Joy Play n'autoriserait un chien à squatter les locaux et aboyer sur les gens qui voudraient s'opposer à sa royale présence en ces lieux. C'était en ça que la Dream était une bonne agence, n'est ce pas ?

" Mais je veux bien boire quelque chose ! "

Ah ! Le regard du jeune soliste s'était rallumé. Et puis, son interlocuteur souriait, ce qui était bon signe, n'est ce pas ? Il avait l'air gentil au fond. Il devait être juste fatigué. Est-ce qu'il pouvait en prendre soin ? Lui payer des gâteaux ? Lui faire des câlins ? Non, non... Il ne pouvait pas s'emballer comme ça à chaque fois avec des inconnus. Il allait vraiment finir par embarrasser tout le monde. Il ne voulait pas non plus être trop lourd... Même s'il se disait bien qu'il devait apparaître ainsi... Peut-être ?

- Chouette ! s'était exclamé le soliste innocemment, s'assurant que l'employé de la Joy Play le suivait pour le traîner vers la sortie du parc, C'est quoi votre nom ? Et le nom de votre sœur ?

Il avait pleins d'autres questions, mais il craignait de toutes les poser maintenant. Il ne savait pas si c'était vraiment une bonne chose d'être bavard dès le début avec cette personne. Il n'aurait qu'à tâter le terrain, n'est ce pas ? ...Il pourrait aussi savoir s'il allait en faire un énième protégé par la même occasion. Il pourrait toujours lui offrir à manger... Après tout, il fallait bien que Lunaire joue son rôle de SPA de Séoul !
Et puis, il était plutôt curieux au sujet de la petite soeur du danseur. Il appréciait vraiment apprendre à connaître les gens qui écoutaient ses travaux, et prendre de leurs nouvelles s'il les connaissait déjà. Jusque là, il avait surtout eu ce type de contact avec le public international, et surtout français (il fallait croire qu'au final, il était majoritairement populaire là-bas ?). Mais c'était toujours l'occasion de se renseigner sur le public coréen.

- C'est dommage qu'elle ne soit pas là, votre sœur, j'aime bien discuter avec les gens qui écoutent mes travaux. Ils ont souvent des remarques intéressantes sur ce qui ne va pas. C'est important d'écouter les avis des autres ! Vous ne pensez pas ? Et c'est super chouette quand ils parlent de leurs rêves aussi ! il s'était tourné vers Ki Hyeon, souriant toujours aussi doucement.

Il se demanda ensuite où son nouveau protégé (non, en fait, c'était mort pour le considérer autrement) voudrait se poser. Il ne voulait pas l'obliger à faire face à un environnement stressant. C'était essentiel qu'il se sente à l'aise. C'était son invité après tout ! Même si c'était juste pour prendre un verre, mais quand même... Il devait veiller à ce que le pauvre employé de la Joy Play ne soit pas maltraité !

- Vous voudriez boire quel type de boisson ? Est-ce qu'il y a des endroits à éviter parce qu'ils vous mettraient mal à l'aise ? s'inquiéta donc tout naturellement Lunaire.

Il était plutôt inquiété à l'idée de traîner Ki Hyeon dans des endroits qui ne lui conviendraient pas. Il fallait vraiment qu'il évite de faire ce genre d'erreurs ! L'essentiel, c'était de mettre les individus en confiance. Comme ça, c'était toujours plus simple de prendre soin d'eux, n'est ce pas ?
gabi le loup


Spoiler:
 


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Juin - 15:51
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1011-kwak-ki-hyeon-dance-in-the-shadow#14918
http://produce-u.forumactif.com/t1019-kwak-ki-hyeon-love-hate#15009
http://produce-u.forumactif.com/t1018-kwak-ki-hyeon-rp#15002
http://produce-u.forumactif.com
Kwak Ki Hyeon
Points :
-18
Age :
26
Messages :
66
danseur professionnel (joy play)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Seon Lunaire Le grand protecteur
Les agences n'étaient pas tendre. Une queue de dix milles kilomètres de personnes jeunes, motivées et talentueuses attendaient chacun des sortant. C'était ce qu'il était dit. Quand quelqu'un partait, il n'était pas compliqué de le remplacer. Toi en tant que petit danseur d'arrière plan c'était encore plus facile. Pas de visage, de sourire particulier. PAs d'attache si tu n'étais plus au niveau, tout comme des chaussettes , on te changeait. Mais tu n'étais pas con, tusavais que chacun agence était pareille et derrière quelques différences, vous n'étiez qu'une machine à fric, qu'un moyen de gagner de la notoriété et pouvoir s'acheter de belles voitures. Tu trimais comme jamais pour faire ce que tu avais toujours voulu dans une société où ton rêve était contrôlé par des puissants, des influents, de l'argent et un peu d'amour perdu derrière toutes ces liasses. Mais tu l'avais choisi. Ce que chacun avait fait en arrivant dans une agence et en découvrant le métier de chanteur ou danseur.. même comédien. Après tout vous étiez tous employé de quelqu'un. L'objet serait même plus exact. Quoi manger, quoi porter, quoi faire, qui fréquenter, tout était calculé.. Tu avais encore eu de la chance à ne pas être connu, cela te permettait d'avoir une vie privée, mais tu plaignais le groupe avec qui tu travaillais. Ou bien ce chanteur que tu reconnaissais rapidement pour l'avoir vu et revu avec ta soeur qui en était dingue. ta chance.

La honte t'avait quitté depuis des années et le culot l'avait remplacé alors tu t'étais dirigé vers lui saisissant l'occasion. Tu imaginais bien qu'il n'allait pas laisser son identité être dévoilée aussi vite ou alors... ah non tu avais tord. Il n'avait pas nié, et plus étrange encore il semblait plus intrigué par ta personne que par ta future demande. D'ailleurs tout ce qui arriva par la suite était incontrôlé. Comme cette pensée qui vint te frapper en plein visage : tu l'avais tutoyé. Mais pas réellement le temps de t'y attardé il venait de te proposer beaucoup trop de choses. Et pendant un instant tu crus ressembler à un SDF dans le besoin. Ton identité rapidement dévoilé tu regardais ton tee shirt en pestant contre toi même de l'avoir mis. C'était une habitude et tu avais du mal à l'enlever, une mauvaise ... ou une bonne finalement il semblait plus ouvert dû à ton poste à la Joy.
En tout cas tu était tout à fait honnête et c'était l'important, toutefois tu ne dirais pas non contre un verre ou deux. Tu restais tout de même perplexe face à sa question qui laissait penser que la Dream n'en foutait pas une. Et l'explication n'était guère plus rassurante.


- " Ah .. donc j'ai l'air d'aller mal ? " Un rire t'échappa alors que tu comprenais son allusion. " Les rumeurs et clichés vont aussi vite que ça ? "

Oui tout le monde était au courant de ces rumeurs qui trainaient et faisaient passer la Joy pour une maison de répression absolue. Ce qui n'était pas faux, mais .. n'était ce pas le système en lui meme qui l'était? Mais bon, tu aurais sûrement le plaisir et l'amusement de savoir en détail ce que pensait les gens durant ce verre. Et puis finalement tu avais eu une très bonne impression de cet artiste. Gentil et ouvert il semblait être très différent de ceux à la Joy. Ok. Pas tout le monde était hautain, tu connaissais de bonnes personnes mais aussi ceux que tu détestais le plus. Là il te semblait généreux et intéressé. Une envie d'aider, de faire sourire et toi, ça égayait ta journée. Tu le suivais donc en glissant tes mains dans tes poches souriant doucement. Tu n'étais pas ce genre de personne froide, autant montrer ton vrai visage.


-"Ki Hyeon pour moi et elle Hyeon Ah.. "

Peut être étais tu étonné pour rien mais tu le trouvais vraiment sympa ce bonhomme. Continuant de le suivre tu regardais quelques peu les alentours trouvant son aisance à marcher en public étonnant. N'était il pas connu? Tu côtoyais trop de star.. beaucoup trop pour ton bien. Secouant alors la tête tu réfléchissais plutôt à un moyen de ne pas détruite ta soeur en lui disant qeu tu avais bu un verre avec son artiste préféré, elle allait crier. Tu grimaçais quelque peu avant de stopper toutes pensées lorsqu'il prit la parole. d'ailleurs il te fallu un bon instant pour comprendre qu'il ne se fichait pas de ta gueule. Tout d'abord tu avais longuement penser qu'il était ironique et parlait de ton intrusion avec ce moyen détourné qu'il maniait avec dextérité. Et puis il s'était tourné vers toi, t'avait souris et regardé et bizarrement tu avais ressenti une sorte de sincérité que tu ne retrouvais pas tous les jours. Une bonté et un innocence qui coupait court à toutes ces "idoles " qui oubliaient d'où elles venaient.


-" Heu sûrement.. je connais peu de gens qui font ça alors je sais pas trop. Je suis pas un artiste fin pas comme on l'entend. Je suis juste un back dancer. Mais c'est sympa de penser comme ça ça change. Elle aurait plus qu'aimer être là c'est sûr. "

Tu étais loin très loin d'avoir fini d'être surpris. Il était aussi étrange que E.T. Mais dans le bon sens du terme. Tu ne connaissais aucune personne dans ce domaine qui se souciait autant des autres. C'était une vraie surprise. Une énigme que tu ne comprenais pas et autant vous dire que tu avais failli te retrouver littéralement sur le cul quand il te demanda et prit soin de réfléchir, c'était sûrement ça le plus étonnant, où est ce que tu voulais aller ainsi si des endroits te mettaient mal à l'aise. Sûrement jamais dans ta vie on ne t'avait demandé cela. C'était clairement étrange et tu avais du mal à croire qu'il était simplement humain.


-"On dirait que tu parles à un animal sauvage apeuré .. désolée je te tutoie mais c'est plsu naturel pour moi. Tu fais toujours autant attention aux autres? Ce qu'ils aiment , n'aiment pas, ce qui les stresse ? "

Une réelle question et interrogation que tu ne pouvais clairement pas cacher. Tu étais franc. Tu étais toi et hors de question que tu caches qui tu étais.


- " Peu importe je suis à l'aise partout et je ne sais pas quoi boire j'hésite entre chaud et froid.. un bubble tea ? Toi tu aimes quoi ? Un endroit calme pour pas qu'on te reconnaisse de trop.. d'ailleurs tu devrais te cacher un peu non ? "

tu désignais alors son visage lui montrant qu'il était à découvert. Non sans blague ? Quoi tu avais pensé qu'il avait carrément oublié tant il se promenait naturellement. Finalement tu ne connaissais pas du tout la vie des artistes... ou alors de certains. Une fois arrivé vous vous posiez après avoir commandé comme deux amis l'auraient fait. C'était tout à fait ton style, agir comme deux bons potes sans connaître l'autre. Une chose que ton frère faisait avec perfection avant d'utiliser les autres.


-"Du coup tu es à la Dream et c'est moins .. oppressant ? "



" "
gabi le loup


Spoiler:
 


Black Or White
Used to be a dreamer But woke up one day And saw myself in the mirror ▬ Back then, when I was young I didn’t know anything
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Juin - 2:03
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Kwak Ki Hyeon Le canard dans sa bassine jaune en plastique krkrkrkrkrkr
Vrai employé de la Joy Play, ou fan incontesté de l'agence ? La question s'était soudainement imposée dans l'esprit du soliste. Et la possibilité d'erreur semblait alors plus que honteuse. S'il avait encore dit n'importe quoi, ce garçon pourrait le maudire sur plusieurs générations ! Après tout, il connaissait son nom, qu'est ce qui l'empêcherait de lui imposer une malédiction pour avoir sous-entendu que son agence préférée exploitait ses artistes ?

- " Ah .. donc j'ai l'air d'aller mal ? " Le jeune inconnu s'était mis à rire, ce qui avait vaguement inquiété Lunaire, qui s'attendait déjà à devoir se faire exorciser par un énième escrocs qui profitait des esprits simples (comme le sien). " Les rumeurs et clichés vont aussi vite que ça ? "

Ah... Donc c'était bien un employé de la Joy Play. Coup de chance ? Vu ses paroles, le soliste hésitait plutôt à lui dire qu'il disait cela aussi après avoir rencontré des gens qui travaillaient vraiment dans cette boîte. Du coup, ce n'était plus seulement une histoire de rumeurs qui le poussait à être inquiet, et à vouloir adopter l’entièreté de cette agence. En plus, cela voudrait dire qu'il pourrait revoir Yun, faire des câlins à Margaret, et prendre soin de Kang Jun.
Il préféra finalement taire le sujet. Et visiblement, le jeune homme en face ne s'était pas opposé à cela, acceptant d'aller boire quelque chose. Les yeux du compositeur s'étaient constellés d'étoiles. Il allait pouvoir lui offrir de quoi se désaltérer ! En plus, son interlocuteur souriait. C'était un bon début, et il s'empressa donc d'essayer de faire avancer les choses. Il voulait vraiment connaître le nom de cette personne, et puis celui de sa soeur aussi, tout naturellement.

-"Ki Hyeon pour moi et elle Hyeon Ah.. "

Même s'il avait plutôt une mauvaise mémoire (sauf quand il s'agissait de retenir un morceau, ou une recette), il tacha de graver ces noms pour ne pas les oublier. C'était important de se souvenir de ça, il devait faire de son mieux ! Plus il aurait en mémoire ces noms, moins il serait à même de se perdre en chemin. Il aimait bien trop les autres pour ne pas vouloir les connaître, entendre parler de leurs aspirations, de leurs rêves, saisir des fragments de leur essence. Oui, c'était ainsi que Lunaire préférait survivre, en vivant à travers les autres. Il se retrouvait toujours seul à un moment, mais plus il y aurait des gens dont il devait se souvenir, mieux ça irait, n'est ce pas ?
C'est ainsi qu'il lui fit part avec une certaine honnêteté de son regret quand à l'absence de Hyeon Ah. Il aurait aimé la connaître, qu'elle lui dise comment elle ressentait sa musique, savoir ce qu'elle y trouvait. S'il pouvait ainsi savoir comment elle continuerait à apprécier tout cela... L'avis de tout le monde était précieux. Il s'était ensuite tourné vers Ki Hyeon, qui marchait pas loin, les mains dans les poches. Ce jeune inconnu dégageait quelque chose que le compositeur ne saurait vraiment décrire. Peut-être le saisirait il plus tard ? Pour le moment, il se contenta de lui sourire gentiment, ce qui sembla surprendre son interlocuteur. Pourquoi ? Lunaire ne le savait pas. Il ignorait bien d'où venait cette expression qu'arborait maintenant le back dancer. Et cela le questionnait un peu... Avait il dit quelque chose de déplacé ?

-" Heu sûrement.. je connais peu de gens qui font ça alors je sais pas trop. Je suis pas un artiste fin pas comme on l'entend. Je suis juste un back dancer. Mais c'est sympa de penser comme ça ça change. Elle aurait plus qu'aimer être là c'est sûr. "

Il ne se considérait pas vraiment comme un artiste juste parce qu'il dansait en arrière plan ? Cette pensée attrista fortement le jeune soliste. Rien ne le disqualifiait de cette catégorie... Et puis, c'était certainement beaucoup de travail aussi. Être un peu en arrière-plan ne devrait être considéré comme une sous-catégorie. Il le pensait fortement, mais peut-être qu'imposer son avis dès maintenant embarrasserait Ki Hyeon. Alors il n'en fit rien, et s'inquiéta plutôt de savoir ce que son protégé voudrait boire, et surtout, où il préférerait se poser. Il ne voulait pas le brusquer. Il devait déjà avoir beaucoup de pression à son travail, et puis, ça se trouve, il devait aussi s'occuper de sa famille. Enfin... Pour ce dernier détail, il n'en servait rien, mais c'était toujours à supposer. Lunaire s'était donc résolu à en prendre soin.

-"On dirait que tu parles à un animal sauvage apeuré .. désolée je te tutoie mais c'est plus naturel pour moi. Tu fais toujours autant attention aux autres? Ce qu'ils aiment , n'aiment pas, ce qui les stresse ? "

Cette interrogation avait surpris le soliste. C'était ainsi qu'il agissait toujours, il avait du mal à faire autrement. Alors quand on interrogeait ce qui lui semblait aller de soit, il ignorait parfois comment répondre. Est-ce que Ki Hyeon avait l'impression qu'on se moquait de lui ? Comment lui faire comprendre ce ce n'était pas le cas si c'était ça ? Comment se positionner face à ces paroles ?

- O-Oui... E-Est-ce que c'est bizarre pour toi ? s'inquiéta Lune, se grattant l'arrière du crâne avec embarras.

Et puis, maintenant il se demandait aussi s'il pouvait lui aussi tutoyer Ki Hyeon. Mais il ignorait quel âge il pouvait avoir. Et le soliste était vraiment mauvais, pour ce qui était de deviner l'âge des autres, alors il préféra ne pas s'avancer. Bon... Il lui arrivait de voir juste... Mais bon, il avait découvert après coup que Margaret était son année par exemple, alors qu'il était persuadé qu'elle était plus jeune. Cette découverte l'avait un peu embarrassé d'ailleurs... Dire qu'il avait tenu à devenir un espèce de grand-frère spirituel... Pourvu que son jumeau n'ait pas honte de lui, il ne voulait pas qu'il ait à subir les retombées de ce genre de comportements.

- " Peu importe je suis à l'aise partout et je ne sais pas quoi boire j'hésite entre chaud et froid.. un bubble tea ? Toi tu aimes quoi ? Un endroit calme pour pas qu'on te reconnaisse de trop.. d'ailleurs tu devrais te cacher un peu non ? "

Lunaire releva un peu timidement les yeux vers son interlocuteur, souriant avec embarras. Il n'avait pas trop envie d'imposer des choses. Il était vrai que l'heure avait drôlement avancée, et qu'il y avait ainsi plus de monde... Mais était il si connu en Corée au fond ? Il conversait surtout avec son public international à vrai dire, et il avait toujours eu l'impression que presque tout le monde était là-bas... Essentiellement parce qu'il passait certaines de ses soirées à échanger, surtout en français, sur des réseaux sur lesquels il n'avait jamais écrit un mot de coréen (enfin si... Mais c'était bien que pour des choses très officielles avec la Dream). Mais l'heure calme du matin était passée, les rues se remplissaient... C'était un peu triste quelques part...

- C'est à l'invité de choisir... Mais je n'ai jamais essayé de bubble tea, donc si ça te plairait, allons chercher ça.., son regard se posa sur les nombreuses devantures, puis, il s'inclina légèrement, souriant malicieusement, Je ne pensais pas flâner autant, il faut croire que les rues se sont remplies vite... Ou alors que j'ai rêvassé trop longtemps. Mais on peut toujours faire un cache-cache sous les tables, comme ça à moins d'avoir des pouvoirs magiques, on ne nous trouvera pas !

Est-ce que c'était complètement gamin ? Oui, un peu. Mais Lunaire avait vraiment beaucoup de mal à perdre cet aspect de sa personnalité. Il fonctionnait sur une curieuse dichotomie entre un comportement très adulte, et une part très enfantine.
Il s'était dirigé dans la même direction que le back dancer pour aller chercher leurs boissons, avant d'aller s'asseoir. Ki Hyeon semblait vraiment être un garçon sympathique. Il se montrait vite amicale, voir familier. C'était un peu comme s'il était juste avec un ami. Quelques part, cela avait un côté beaucoup moins intimidant, Lunaire se sentait presque à l'aise en sa présence.

-"Du coup tu es à la Dream et c'est moins .. oppressant ? "

Le soliste loucha sur sa boisson avec un air interrogateur, puis reporta son attention sur le danseur. Comment lui décrire la Dream ? Il ne savait pas vraiment. Il devrait utiliser le terme "famille", mais quelques part, ce serait hypocrite de la part de quelqu'un qui se refusait d'être l'ami, ou d'être vraiment proche avec qui que ce soit là-dedans. Mais c'était loin de l'ambiance de la Joy Play, de ce qu'il en savait déjà...

- Oui... On est un peu... Une famille, il observa les petites billes au fond du liquide, ne comprenant toujours pas trop par quelle sorcellerie on avait pu créer cette boisson, Depuis que la dette de l'agence a été rendue publique aux yeux de tous, on se soutient beaucoup plus qu'avant. On loge ceux qui en ont besoin, on fait attention à ce que les autres prennent soin d'eux, et puis, il y a vraiment peu de conflits. Et notre nouveau PDG est loin d'être un tyran, il est très gentil, et il est vraiment doué. Certains ne veulent pas l'avouer, mais je pense qu'on est beaucoup à l'admirer.

Enfin surtout Lunaire, vu que c'était un immense fanboy des travaux de Hee Won. Mais ça, encore une fois, il avait du mal à l'avouer. Et puis, il devait se comporter comme un professionnel, pas comme un gamin perdu au milieu de talents ! ...Même si c'était un peu le cas. Il se sentait petit, insignifiant, maladroit, et vraiment dénué de talent à côté des autres employés de l'agence. Il avait toujours honte quand il devait rendre un travail... Il avait toujours peur de ne pas mériter sa place.
Est-ce que Ki Hyeon avait le même ressentit ? Il hésitait à lui demander. Il était vraiment admiratif des danseurs. Cela devait être épuisant... Il fit une légère moue, en voyant une des billes de son bubble tea bouger sans prévenir.

- Comment est-ce qu'ils font des bubble tea ? Ça a l'air assez populaire, je devrais peut-être en faire pour mon colocataire.., demanda t-il évasivement, avant de sourire à Ki Hyeon, Tu vis avec ta famille ? Ta petite soeur apprécie aussi les bubble tea ? Elle doit être fière de toi... Ça doit être vraiment compliqué d'être back dancer, avec tout le travail... Hum... Ça ne te dérange pas non plus, si je te tutoies ?

Même si l'attitude de Ki Hyeon le poussait à agir de manière familière, il avait quand même peur de le froisser en étant malpoli.
gabi le loup


Spoiler:
 


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Aoû - 19:47
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1011-kwak-ki-hyeon-dance-in-the-shadow#14918
http://produce-u.forumactif.com/t1019-kwak-ki-hyeon-love-hate#15009
http://produce-u.forumactif.com/t1018-kwak-ki-hyeon-rp#15002
http://produce-u.forumactif.com
Kwak Ki Hyeon
Points :
-18
Age :
26
Messages :
66
danseur professionnel (joy play)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Seon Lunaire Le grand protecteur
Tu n'avais jamais été penché sur la question des agences, tu avais pris celle qui te semblait la plus prometteuse, celle qui contenait le plus de groupes et le plus de chances pour toi de danser sur une scène plutôt que devant un miroir. Les entraînements étaient tout ce que tu avais pu faire pendant des années alors en étant assigné à un groupe puis à un autre tu t'étais senti utile. Peut être finalement que cette envie de rendre service, de ne pas être là juste pour soi mais pour les autres était un aspect de ton métier que tu aimais bien trop.

Ce qu'il en était réellement aujourd'hui c'était que tu travaillais dans ce que tu voulais, que tu suivais les pas d'un groupe connu et mature où les chorégraphies étaient élaborées et où tu te sentais des plus à l'aise même si tu n'étais pas copain comme cochon avec tous les membres du groupe. Tu repensais encore à eun woo.. celui dont le frère te sortait par tous les pores. Et pour cette raison invalide tu ne l'aimais pas non plus, allez savoir si cela continuera. Pourtant tu étais de nature sociale et bon vivant. Il n'y avait que ta famille qui ne t'avait vu être réellement désagréable. Un enfant adorable, un adolescent quelque peu perdu et un adulte rebelle. Une évolution qui fait écho à des problèmes familiaux que tu repousses sans cesse. Et si ce jeune homme ne t'avait pas fait comprendre que tu semblais aller mal peut être que tu n'y penserais pas maintenant, de suite. D'un coup tu avais peur que ces maux puissent transparaître sur toi, ton visage, tes yeux, ton physique en général. Non tu faisais bien trop attention à ton physique. Pourtant tu riais, toujours à donner cette image de toi. Tu riais parce que c'était également bien drôle de le voir ainsi réagir. Et de savoir que la Joy était connue dans le mauvais sens du terme s'en était presque risible. Elle t'apportait autant qu'elle te prenait et tu ne savais pas trop si tu devais la maudire avec les autres ou la remercier. Un peu des deux sûrement.

Agences de côté tu te retrouvais avec un vrai philanthrope, un homme qui semblait savoir de quoi il parlait, en gardant une innocence que tu pensais perdue à tout jamais. A moins qu'il ne te mente, mais tu ne conseillais à personne de te mentir impunément. C'était très mauvais. Mais tu voyais en lui  quelque chose de sincère, de doux et innocent qui te donnait envie de sourire. Peut être que vous étiez pareil, à être doux et honnête avec ceux qui le méritaient pendant que les autres n'avaient à peine le droit à un sourire ? Peut être que lui aussi analysait les autres et qu'il avait vu quelque chose dans ton comportement qui lui donnait la pensée que tu n'allais pas très bien.
Ah mais tu devais arrêter de te focaliser sur ce détail. Le sujet portant sur ta soeur semblant assez distrayant pour perdre totalement ton esprit tu finis par oublier ce message subliminal. Ta soeur, voilà un bon sujet de conversation. Elle était, avec ta mère, la seule qui te donnait envie de sourire dans cette maison de fous. Faut dire que la gente masculine à l'intérieur n'était pas la meilleure de Corée. Tu parles donc de ta soeur, de toi, vos prénoms dits ainsi tu te rendais encore une fois compte que tes parents ne s'étaient pas foulé. Ils avaient cherché un nom puis ils l'avaient copié. Mais bon ton interlocuteur ne relevait pas cette ressemblance et tu pouvais donc te perdre dans ses dires. Depuis quand les artistes se préoccupaient autant des fans ? Déjà tu aurais tout imaginé sauf qu'il t'accueille les bras ouverts et t'invite à boire. Au début tu imaginais bien tous les discours possible et inimaginable pour une petite signature. Mais non, il prenait en compte l'opinion de ses fans. Pur mensonge ou pureté de l'âme ? Tu ne savais pas encore.

Sans vraiment t'en rendre compte tu lui dévoilais un peu tes pensées, tu ne te considérais pas comme un artiste à part entière mais plutôt uen pièce. Après tout tu ne pouvais pas survivre seul dans cette entreprise il te fallait quelque chose, quelqu'un à te raccrocher. Ta voix ne remuait pas les coeurs et on avait rarement vu des gens payer pour voir quelqu'un danser sans que les chansons ne soient originales. Mais ça t'allait, tu aimais ce travail d'équipe, tu te sentais un peu moins seul. Gardant toujours ton sourire tu lui expliquais alors que sa vision était assez rare et que tu la respectais si telle était le fond réel de ses pensées. Et pour sûr que cette puce remplie d'énergie aurait aimé être là. Elle t'aurait poussé pour pouvoir l'avoir rien qeu pour elle. Et d'un coup c'était toi qui ne voulait plus être là. Heureusement que tu ne l'avais pas emmené en fait. Elle aurait pu lui faire peur.
"Je lui parlerai de notre rencontre, elle enverra sûrement une lettre à ton manager.  "

Tout comme toi elle n'avait pas froid aux yeux, elle allait de l'avant et tentait tout ce qui était à tenté avant de s'avouer vaincue. Une winneuse comme tu l'appelais. Mais encore une fois ce n'était pas vraiment le sujet, et tu ne pouvais pas parler de ses chansons à la place de la fan première. Tu avouais donc à cet artiste la pure vérité qui n'était pas forcément celle qu'on aurait aimé entendre.
"J'avoue ne pas écouter mais je me pencherai dès ce soir sur ta discographie. Ca m'intéresse  "

Souriant tu regardais les rues t'étonnant encore une fois de son comportement protecteur qui cherchait jusqu'à l'endroit où tu voulais aller. C'était rare de trouver quelqu'un qui se préoccupait autant des autres, artistes ou pas, connu ou non. Alors oui tu ne pouvais t'empêcher de paraître surpris et de le dire à voix haute, honnêteté oblige et finalement tu mettais peut être l'embarras tout seul. Ce n'était pas ton but et en le voyant hésitant ainsi tu voulus frapper cette bouche rapide mais idiote, ce que tu fis d'ailleurs avant de te rapprocher de lui dans la marche.

"Oui. Totalement étrange.. C'est tellement gentil que ça en paraît étrange, mais tu sais quoi ? J'aime bien  "
Riant doucement tu laissais voir ces dents blanches et droites pour lesquelles tu avais eu un bon nombre de commentaires positifs sur ton instagram, juste en dessous des photos le plus commenter qui n'étaient autre que tes ab-dos. Un peu de frime de temps en temps ne tuait personne. En tout cas tu l'aimais bien ce petit, tapotant son épaule un instant tu décidas alors de boire un bubble tea. Chose que tu n'avais pas fait depuis longtemps. Le problème étant maintenant de ne pas aller dans le plus populaire où le risque qu'on le reconnaisse était bien trop grand. D'ailleurs il ne se trimballait pas avec le masque les lunettes la casquette ? Etrange. En fait, ce petit était étrange mais dans le bon sens. Ce qui était également étrange. Bon tu arrêtais de tout trouver bizarre. Quoi que , le fait qu'il n'ait jamais goûté de bubble tea devait être souligné. Tu ne savais pas si c'était étrange, fou, ou le tout ensemble ? Peut être même triste. Et on le vit clairement sur ta tête. Les yeux s'écartant un peu la bouche s'entre-ouvrant. Il n'avait jamais goûté. Il fallait y remédier.

" On va réparer ça aujourd'hui t'en fais pas. "

Les situations s'étaient inversées. Maintenant tu prenais soin de lui, le sourire aux lèvres ,les mains sur ses épaules comme un vrai grand frère. Enfin tu supposais que c'était ce qu'ils faisaient. Peut être que tu avais tord mais tu le faisais à ta façon, c'était le principal. "Hm les rues se remplissent très vite c'est sûr .. pour le reste je ne sais pas tu es le seul à pouvoir le savoir d'ailleurs.  "

Peut être que tu n'étais pas prêt à entendre ce genre de blague , ou alors que ça t'emballais bien trop car c'était inattendu. Il n'avait pas l'air de se prendre la tête et c'était exactement ce que tu appréciais. Riant alors de bon coeur tu hochas la tête. " Bonne idée.. on peut même partir en courant comme des voleurs ! C'et très drôle, après avoir payer bien sûr."

Du coup , on était pas des voleurs. Toute la nuance était là. Son côté enfantin était miraculeux. NOn pas parce qu'il n'existait personne avec un sens des enfantillages mais parce que les artistes qui l'avaient finissaient manger, ou bien.. ils ne l'avaient plus simplement. En tout cas vous aviez bien olus de points communs que tu ne l'imaginais. Et c'était peut être une raison en plus pour que tu sois le plus décontracté possible en plus de ton naturel amical et social qui charmait même les dames avec les plus grands porte feuilles. Personne ne savait que tes nuits étaient rythmées par des allers retours chez des femmes. OH tu ne vendais pas ton corps, mais ton temps. Une autre façon de ne pas être seul. La solitude devait te faire peur.
Vérifiant l'intérieur tu lui proposas de rentrer dans un poussant la porte pour commander vos boissons. Tu en rêvais, il n'en connaissait même pas l'aspect. Deux opposés mais tu savais que ça lui plairait. Enfin tu en étais presque sûr. Une fois installés tu le regardais analyser une boisson connue de tous. OUi il y avait du thé du sucre et des billes, c'était tout le génie de cette boisson aux douceurs sucrées qui donnait envie d'en prendre toujours plus. Avant que votre vessie ne vous rappelle à l'ordre et vous envoie directement au toilette pour trois heures consécutives.
Pour le moment tu profitais d'une première gorgée en posant cette fameuse question qui brulait les lèvres de bons nombres à la Joy. Comment était la Dream? Est ce que vous vous infligiez une pression inutile ? Tu écoutais alors l'éloge, puisque ça en était clairement un, sur cette belle agence qui produisait des gens qui avaient gardé un côté humains. Qu'est-ce que tu foutais à la Joy déjà ? Tu étais presque envieux et malgré tes hochements de tête tu n'arrivais pas à comprendre comment on pouvait avoir une agence avec une si bonne ambiance et autant de dettes. Oh et puis merde les dettes c'était pas important.

" wahh c'est vrai que ça à l'air bien. Je ne dirai pas qu'à la Joy on se tire tous dans les pattes mais je ne cacherai pas mon profond dégoût pour certains.. D'ailleurs dans le ... non rien laisse. Par contre le directeur .. hm.. je sais pas trop quoi en penser, en tout cas c'est vrai qu'on est sous la pression. On m'a bien fait comprendre que ma place était éjectable. Je crois que je le savais déjà. Un back danseur n'a pas de visage, peu importe qui il est, c'est comme un stylo. Peu importe le stylo tant qu'il écrit bleu ou noir. "

Tu étais plus que conscient de cet état. Mais tu en souriais, le bubble tea aidant grandement à ce goût de litchi qui t'avait tant manqué. Tu mâchais les billes comme si le bonheur avait envahi ton être. Touillant un peu ta boisson tu te rendais compte que tu t'ouvrais facilement, rapidement et peut être un peu trop avec ce garçon que tu ne connaissais aucunement. Ton regard le détailla un instant et tu pris sa paille entre tes doigts pour porter sa boisson à sa bouche.

"Aller goûtes c'est super bon. Ils mettent du thé froid de la poudre ou du sirop qui donne un goût fruité, parfoisdu lait et des perles de tapioca. Tu connais les trucs tout chewee ? Et bah voilà , par contre ramènes en lui un ne le fait pas toi même c'est une galère pas croyable crois moi.  " Non tu n'avais pas dépensé des sous dans une machines à bubble tea, c'est faux. Et pourtant tu n'en avais pas fait un seul de bon, finalement tu l'avais revendu, ou donner tu ne sais même plus.

Et puis il sembla plus bavard ce qui te donna envie de sourire même si c'était beaucoup de questions. Après tout c'est comme ça qu'on apprenait à connaître quelqu'un non?
" Je vis... hm un peu partout ? J'ai encore ma chambre dans ma famille oui. Ma soeur aime les bubble tea mais elle préfère les bingsu. ELle est très fière de me voir de temps à autre à la télé ou en concert ma mère aussi mon père c'est totalement autre chose, on est en froid, lui moi et mon frère. LEs deux sont plus dans l'entreprise, le monde de l'employé salarial modèle. Tu vois ce monde capitaliste.. quoi que je suis une forme de capitalisme à moi seul.. Enfin bref, je suis plus dans l'art , l'expression de moi même. Même si je t'avoue que c'est très dur, je bosse beaucoup la danse, je vais à la salle de sport , je fais attention pour que personne ne me dépasse.. de peur de perdre ma place. Et oh parle moi familièrement c'est parfait ! je me sens moins vieux. Au fait tu as quel âge ? J'ai 25 ans perso "

A vrai dire il y avait un tas de choses dont tu étais curieux, et après quelques gorgées tu te lançais dans un questionnement encore plus long que le sien.
" Et toi du coup.. être un artiste c'est pas compliqué? Ta famille t'a toujours soutenu  ? Comment tu trouves l'inspiration pour tes textes ? Oh et comment tu as su ce que tu voulais faire ? "

Les chansons étaient toujours une manière de connaître celle ou celui qui les chantait, car c'était toujours un bout de la personne. Que se soit par les paroles ou par l'émotion que la personne dégageait.


" "
gabi le loup


Spoiler:
 


Black Or White
Used to be a dreamer But woke up one day And saw myself in the mirror ▬ Back then, when I was young I didn’t know anything
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Aoû - 2:02
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Kwak Ki Hyeon Le canard dans sa bassine jaune en plastique krkrkrkrkrkr
C'était un peu curieux, comme situation tout de même... Le soliste c'était toujours imaginé que par un certain sens de solidarité, si un membre d'une fratrie intégrait une agence ou une compagnie, on éviterait de nourrir les concurrents. Il avait beaucoup observé ça, mais la petite sœur de Ki Hyeon semblait de toute évidence être un esprit libre. Et son frère ne semblait pas lui en vouloir. C'était tant mieux... L'entente dans une famille, c'était important, n'est ce pas ?

"Je lui parlerai de notre rencontre, elle enverra sûrement une lettre à ton manager.  "

Une lettre ? Bon, c'était un peu un secret, mais Lunaire avait toujours eu un feeling particulier avec les lettres. Il n'en avait presque jamais reçu en dehors de sa carrière d'artiste, en revanche, il en avait énormément écrit en dehors. C'était un peu un de ses jeux préférés adolescents, quand il se sentait seul. Il avait envoyé des lettres à des adresses au hasard, qu'il avait sélectionné en rentrant de l'école, et il avait vaguement le souvenir d'en avoir planqué un peu partout dans un établissement. Peut-être que quelqu'un avait accepté de jouer à toutes les chercher... Peu importe, il ne savait même plus ce qu'il y avait écrit. Ça avait juste été très important pour lui à l'époque. Les lettres, c'était un peu intime, et sincère... Il aimait beaucoup en recevoir. Alors évidemment, l’idée d’en recevoir une le rendait déjà heureux.

"J'avoue ne pas écouter mais je me pencherai dès ce soir sur ta discographie. Ca m'intéresse "

Lunaire était touché par ces mots, mais aussi un peu embarrassé. Il espérait ne pas faire un trop mauvais travail… Ki Hyeon était quand même un professionnel, il s’y connaissait aussi en musique, alors il avait peur qu’il le trouve trop amateur. Il fallait croire qu’en presque sept ans de composition, Lune n’avait toujours pas pris confiance en lui. Vieux complexe d’infériorité…

- A-Ah, j’espère que ça sera à la hauteur de tes attentes, avait il bafouillé.

Toutefois, le soliste s’était vite centré sur l’idée de mettre à l’aise son invité… ou son protégé ? Pour le moment, il tenait juste à en prendre soin. C’était plutôt normal pour lui, il était habitué à faire attention aux autres. Mais cela avait semblé étrange à l’employé de la Joy Play, et le compositeur s’était tout de suite sentit un peu coupable. Il ne voulait vraiment pas le mettre mal à l’aise...

"Oui. Totalement étrange.. C'est tellement gentil que ça en paraît étrange, mais tu sais quoi ? J'aime bien  "


Lunaire avait un peu paniqué au début, mais finalement, le sourire de Ki Hyeon lui avait permit de directement se détendre. Alors ça ne le mettait pas trop mal à l’aise… Tant mieux. Et puis, comme ça, il avait l’occasion de voir son interlocuteur sourire franchement. Il aimait beaucoup voir les gens sourire, c’était toujours satisfaisant. Il laissa le danseur lui tapoter l’épaule, un peu surpris par sa familiarité. C’était peut-être mieux comme ça… C’était un peu moins stressant. Le côté trop solennel ne mettait pas vraiment Lunaire à l’aise, alors il appréciait la simplicité des rapports avec Ki Hyeon. Il ne semblait pas se prendre la tête.
Suite à cela, le back dancer s’inquiéta de savoir ce qu’ils pourraient bien aller boire, et de si le soliste ne prenait pas des risques stupides en sortant découvert. Un peu dépassé, le compositeur avait répondu tout de même, avouant par la même occasion qu’il n’avait encore jamais pris de bubble tea, ce qui avait semblé choquer son interlocuteur. C’était… si grave que ça ? Etant donné l’expression de Ki Hyeon, ça devait avoir son importance.

" On va réparer ça aujourd'hui t'en fais pas. "

Pour une raison inconnue, le danseur de la Joy Play semblait d’un coup s’être mis en tête de couver le soliste. Il avait posé ses mains sur ses épaules, dans un geste fraternel qui avait un peu désorienté le compositeur, peu habitué à ce type de retournements de situation. C’était juste cette histoire de bubble tea qui avait réveillé le grand-frère en Ki Hyeon..? Il s’était ensuite un peu inquiété, d’une manière qui avait fait sourire Lunaire un peu malgré lui.

"Hm les rues se remplissent très vite c'est sûr .. pour le reste je ne sais pas tu es le seul à pouvoir le savoir d'ailleurs.  "

En tout cas, pour ce qui était de la suite, où le soliste avait suggéré de se cacher sous une table au cas où, son interlocuteur avait semblé tout à fait adhérer à l’idée. A vrai dire, le soliste ne s’était pas attendu à ce qu’il semble autant emballé.

" Bonne idée.. on peut même partir en courant comme des voleurs ! C'est très drôle, après avoir payer bien sûr."

Lunaire s’était attendu à devoir être moins motivé, mais tant qu’ils restaient dans la légalité… Finalement, l’idée de partir en courant comme ça lui plaisait bien. Il se souvenait avoir déjà fait des choses comme ça avec sa meilleure amie et… Oh. Cette pensée avait directement brisé tout ce qui avait été construit jusque là. Il était à nouveau profondément triste, tachant de ne pas perdre la face pour autant. Il n’allait pas casser l’ambiance non plus…
Il s’était dirigé en compagnie du back dancer dans un des bâtiment pour commander des boissons. Ki Hyeon semblait vraiment enthousiaste à l’idée de boire son bubble tea… Lunaire était un peu surpris. A quel point était-ce incroyable pour que le danseur soit aussi joyeux ? Dans tous les cas, si ça le rendait heureux, alors tant mieux…
Après avoir pris leurs boissons, l’employé de la Joy Play l’avait interrogé sur la Dream. C’était vrai que ça devait les interroger… Comment cette agence endettée, et manquant probablement de professionnalisme continuait à traîner derrière eux ?  C’était un peu un mystère, ou alors, ça s’expliquait beaucoup par les cas qui y étaient. Pendant son explication, Ki Hyeon avait hoché la tête plusieurs fois, mais Lunaire n’avait pas forcément l’impression qu’il saisissait tout. C’était un peu comme si leurs agences étaient chacune d’une dimension différente… ou alors, peut-être qu’il se faisait des films ? Il ne devait pas s’avancer sur ce que pouvaient penser et ressentir les autres.

" wahh c'est vrai que ça à l'air bien. Je ne dirai pas qu'à la Joy on se tire tous dans les pattes mais je ne cacherai pas mon profond dégoût pour certains.. D'ailleurs dans le ... non rien laisse. Par contre le directeur .. hm.. je sais pas trop quoi en penser, en tout cas c'est vrai qu'on est sous la pression. On m'a bien fait comprendre que ma place était éjectable. Je crois que je le savais déjà. Un back danseur n'a pas de visage, peu importe qui il est, c'est comme un stylo. Peu importe le stylo tant qu'il écrit bleu ou noir. "


Cette description était un peu effrayante. Etait-ce vraiment là-dedans qu’évoluait Ki Hyeon ? A quel point la Joy Play pouvait être froide avec les autres employés ? Dire que Lunaire n’était pas inquiet pour Margaret, Yun, Kang Jun et les autres serait un mensonge. Etaient-ils seulement bien rémunérés ? Déjà qu’il lui semblait que tout le monde était à bout dans cette agence… Ils auraient bien besoin d’un Hee Won en PDG… Enfin, Hee Won sans les nuits blanches et les tasses de café à suivre, parce que tout ça, ça le rendait un peu nerveux ce pauvre garçon… Lune songeait d’ailleurs qu’il devrait peut-être acheter un plaid pour son collègue et patron, pour les soirs où il restait à la Dream. C’était encore le printemps, mais en hiver, il pourrait avoir froid…

- Pourtant, sans back dancers, ils seraient bien embêtés. En quoi vous seriez une sous-catégorie d’artistes ? La notoriété et la visibilité ne devrait pas déterminer de votre qualité. Et puis, tu dois être un super danseur, ils ne devraient pas te considérer comme une pièce de rechange, bouda un peu le compositeur.

Suite à cela, le soliste avait reporté son attention sur sa boisson, quand même un peu curieux. Pourquoi n’en avait il jamais goûté jusque là ? Il ne savait pas. Peut-être parce qu’au final, il n’était pas vraiment le genre de personne à beaucoup sortir habituellement, bien plus adepte des après-midi enroulé dans un plaid à regarder des séries, jouer de la guitare, du violon, ou un quelconque autre instrument qu’il allait louer à la boutique d’instruments la plus proche. Puis sinon, c’était atelier cuisine… De toute façon, Hyon Jun ne risquait pas de dire non à des gâteaux.
Tout de même, maintenant qu’il y songeait, il était curieux quand même, ce Ki Hyeon… Il aimerait bien en savoir plus sur lui, et sur sa soeur aussi (parce qu’il semblait avoir accepté sa proposition en premier lieu essentiellement parce que sa petite soeur appréciait son travail).

"Aller goûtes c'est super bon. Ils mettent du thé froid de la poudre ou du sirop qui donne un goût fruité, parfois du lait et des perles de tapioca. Tu connais les trucs tout chewee ? Et bah voilà , par contre ramènes en lui un ne le fait pas toi même c'est une galère pas croyable crois moi.  "

Le soliste loucha un peu sur sa boisson, jetant un timide regard à Ki Hyeon. Il pouvait lui faire confiance ? Il lui semblait que oui. Et puis, le danseur semblait si enthousiaste qu’il tenait à ne pas le vexer, s'empressent de boire un peu à son tour. C’était si dur à faire que ça ce type de boisson ? Le jeune homme face à lui semblait s’y connaître… En revenant à sa boisson, le soliste confirma donc avec un demi-sourire “C’est vrai que c’est bon”. C’était particulier, mais pas mauvais. Très sucré par contre… Mais Lunaire n’avait pas trop de soucies avec ça, ça ne le rebutait pas.
Tout naturellement, le compositeur avait tenu à en savoir plus sur son interlocuteur. Il avait beaucoup de questions à poser, si bien que même en se retenant, il avait eu l’impression d’en poser trop. Mais plutôt qu’être embarrassé, Ki Hyeon avait sourit, rassurant le plus jeune. Vraiment, le danseur avait une bonne influence sur le soliste, il était beaucoup moins anxieux qu’à son habitude, il se sentait presque… à l’aise. Oui, ça lui semblait étrange, de pouvoir être à l’aise, mais à cet instant, il l’était vraiment.

" Je vis... hm un peu partout ? J'ai encore ma chambre dans ma famille oui. Ma soeur aime les bubble tea mais elle préfère les bingsu. Elle est très fière de me voir de temps à autre à la télé ou en concert ma mère aussi mon père c'est totalement autre chose, on est en froid, lui moi et mon frère. Les deux sont plus dans l'entreprise, le monde de l'employé salarial modèle. Tu vois ce monde capitaliste.. quoi que je suis une forme de capitalisme à moi seul.. Enfin bref, je suis plus dans l'art , l'expression de moi même. Même si je t'avoue que c'est très dur, je bosse beaucoup la danse, je vais à la salle de sport , je fais attention pour que personne ne me dépasse.. de peur de perdre ma place. Et oh parle moi familièrement c'est parfait ! je me sens moins vieux. Au fait tu as quel âge ? J'ai 25 ans perso "

C’était plutôt étrange, d’en apprendre autant d’un coup sur quelqu’un. Mais au moins, c’était plus facile de savoir les sujets compliqués… Donc, éviter de lui parler de son père… Du monde de l’entreprise aussi probablement. Ki Hyeon semblait être le genre de garçon à s’être émancipé d’un chemin tout tracé. C’était un peu comme un de ces héros de dessins-animés… Lunaire était admiratif à vrai dire. Mais la suite le rendait triste. Il n’aimait vraiment pas le fait qu’on puisse considérer quelqu’un comme remplaçable. Il était trop sentimental peut-être… mais ça lui paraissait bien cruel.

- Hum… Tu fais attention à ta santé quand même ? Il ne faudrait pas que ça te rende malade..,
marmonna le soliste, ne pouvant pas vraiment caché son inquiétude, mais retrouvant vite son sourire, Dans tous les cas, tu dois être vraiment cool sur scène. Sinon, pour répondre à ta question, j’ai dix-neuf ans, mais j’en aurai vingt dans deux mois.

Dix neuf ans, et déjà complètement désespéré. Vraiment, on lui aurait dit ce qu’il serait devenu, il n’aurait pas voulu vivre. Peut-être qu’il faisait un métier qui lui plaisait, mais ça ne l’empêchait pas de se sentir seul, d’être seul, et d’avoir divers problèmes de santé, et surtout des soucies d’ordre psychique. Il ne saurait pas vraiment s’auto-diagnostiquer, à vrai dire, ça lui ferait un peu peur, mais il savait bien que ça n’allait pas dans sa tête, et que ce n’était pas que sa dépression. Bien, voilà qu’il se sentait à nouveau déprimé… Pourquoi la joie était un sentiment si court ?

" Et toi du coup.. être un artiste c'est pas compliqué? Ta famille t'a toujours soutenu  ? Comment tu trouves l'inspiration pour tes textes ? Oh et comment tu as su ce que tu voulais faire ? "

Ki Hyeon posait beaucoup de questions à son tour. Lunaire ne savait pas exactement quoi répondre, il ne voulait pas en dire trop. Il n’aimait pas vraiment parler de lui à vrai dire… Mais il obtempéra tout même pour répondre, ne souhaitant que son interlocuteur soit vexé ou fâché… Même s’il lui semblait que le jeune homme face à lui était vraiment du genre sympathique.

- Non, ça va… J’ai encore besoin de temps pour m’acclimater, et c’est un peu intimidant, il y a énormément d’artistes impressionnants à la Dream. Hum… Ma maman ne voulait pas que j’aille à Séoul, ça l’inquiétait beaucoup. Mais elle essaie de me soutenir malgré tout.

Il reprit une gorgée de sa boisson, se demandant s’il pouvait évoquer Jeh Oon. Ki Hyeon pourrait bien le croiser dans les couloirs un jour ou l’autre, alors… Et puis, quand bien même ils avaient passés toutes ces années isolées, maintenant, ils s’étaient retrouvés, il ne pouvait plus ignorer l’existence de son frère.

- Mon frère jumeau me soutient aussi, même si c’est compliqué pour lui d’avoir un double dans le divertissement… Sinon hum… Pour les textes… Honnêtement, je ne saurais vraiment pas l’expliquer, marmonna le compositeur, embarrassé, Sinon, la musique ça m’a toujours intéressé, j'aimais chanter et apprendre à jouer de pleins d'autres instruments... Et c'était un peu tout ce que je savais faire. Mais je ne sais pas si je mérite ma place, je ne sais même pas lire une partition correctement, je m’y prends sûrement n’importe comment et…

Il en disait peut-être un peu trop. Il se pinça les lèvres, un peu embarrassé avant de bafouiller une vague excuse pour s’être autant emporté. Vraiment, s’il avouait qu’il n’avait absolument aucune confiance en ses capacités, et une estime de lui-même au ras des pâquerettes, il pourrait s’attirer des ennemis. Il fallait vraiment qu’il apprenne à mieux cacher tout ça.

- Et toi, pour la danse, c’est une passion ancienne ? Tu prenais des cours petit ? Tu arrives à avoir des amis en dehors du travail ? Et… Ca doit être compliqué à l’agence, mais tu arrives à bien t’entendre avec quelques personnes quand même ?


Lunaire ne risquait vraiment plus de voir la Joy Play autrement que comme une agence cruelle. Plus ça allait, plus ça lui faisait peur. Comment les gens pouvaient ils seulement survivre là-dedans ? En plus, il ne devait pas y avoir d’animaux dans les locaux, évidemment… C’est à dire aucun Gaston à aboyer sur tout le monde, pas de rat explorateur, ou de Miel dans les pattes de Min. Alors que vu la fourrure de Miel, c’était une présence nécessaire. Pourvu qu’il n’ait pas peur, faire des câlins à ce petit chien valait toutes les bénédictions.
gabi le loup


Spoiler:
 


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Oct - 0:07
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1011-kwak-ki-hyeon-dance-in-the-shadow#14918
http://produce-u.forumactif.com/t1019-kwak-ki-hyeon-love-hate#15009
http://produce-u.forumactif.com/t1018-kwak-ki-hyeon-rp#15002
http://produce-u.forumactif.com
Kwak Ki Hyeon
Points :
-18
Age :
26
Messages :
66
danseur professionnel (joy play)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Seon Lunaire Le grand protecteur
Ta soeur aurait sûrement le cran de lui envoyer cette lettre pour lui parler prétextant qu'il n'y avait aucune raison aucune pour laquelle tu aurais pu lui parler et pas elle. Surtout qu'il s'avérait que Lunaire était très ouvert d'esprit et très proche de ses fans. la présence de ta soeur aurait été bien plus significative, mais tu t'entraînais pour le travail et tu n'allais pas la trimballer partout. Déjà que lui faire visiter les locaux étaient interdits. Ou alors tu avais compris que c'était interdis.. Enfin elle était rentrée une fois, quand tu avais fait tes preuves et que ta mère était venue te voir. Elle aimait dire qu'elle était fier de toi contrairement à ton père qui te reniait presque. Il avait réussi son coup. Tu ne cherchais plus à le satisfaire au contraire. Face à lui tu adoptais ce sourire de petit con, ce sourire en coin et provocateur. Tu étais de ce genre, adorable avec les autres, et décevant avec lui.

Ce côté adorable ressortait en présence de gens comme Lunaire qui semblait réellement apprécié les gens qui les faisaient vivre. Car oui, sans fan les stars ne seraient rien. Mais beaucoup l'oubliaient. C'était un talent d'être eux. Rien à voir avec les autres. Après tout ils n'étaient pas fait pour plaire aux autres, ils ne dépendaient pas du tout de l'argent des autres.. non. Tu trouvais certains artistes bien ignorants de leur propre succès et des bases de leur métier. Alors oui tu allais l'écouter et te renseigner sur son style pour peut être l'écouter, comme un fan. Souriant tu tapotais son épaule assez chaleureusement, comme tu en avais l'habitude, te détendant sûrement face à une personne réceptive.

" Ne t'en fais pas , même si je n'aime pas ce n'est pas tes talents qui sont remis en question. Le goût de chacun varie "

Tu devenais de plus en plus familier avec lui, de plus en plus détendu, ne perdant en rien ton franc parler qui aurait pu le mettre fortement mal à l'aise mais qui sembla le soulager. En même temps, c'était vraiment étrange quelqu'un d'aussi gentil il n'allait pas dire le contraire si ? Bon lui qui était comme ça ne le voyait peut être pas , mais pour avoir côtoyer beaucoup de personnes dans ta vie tu savais que ce n'était pas naturel et encore moins gratuite. Peut être que Lunaire demanderait quelque chose en retour, peut être attendrait il une faveur mais il n'avait pas l'air d'être ce genre de personne qui faisait les choses par intérêt.

Et tu comptais bien lui faire découvrir le bubble tea, vraie boisson, sponsorisée par ta famille sûrement. Ou du moins toi et ta sœur. Tu ramènerais Lunaire dans ton côté tu en étais sûr. D'ailleurs il était très étonnant et marrant de voir la situation qui s'inversait doucement laissant place à ton côté protecteur, éclipsant le côté couveur de Lunaire. TU n'avais pas pour habitude d'être celui dont on prenait soin , enfin pas par des hommes. Tu t’inquiétais alors qu'il ne soit reconnu, poursuivi ou pire.
Arrivé dans le temple qui te donnerait la fameuse boisson sucrée tu ne te retenais plus vraiment. Il faut dire que tu étais quelqu'un qui aimait rire, qui aimait être bon vivant et qui le montrait.
Alors avec ta boisson entre les mains tu ne quittais pas Lunaire des yeux suite à votre conversation sur le travail encore. Mais cette fois vous parliez des agences. La Dream semblait plus douce et conviviale. La Joy plus « business »

" Ce n'est pas tant le talent qu'on remet en question je pense mais plus l'importance pour les gens. Ils paient des CD, des concerts.. pas réellement des spectacles de danse , même si ça se fait. Je n'ai pas choisi danseur d'une compagnie mais back dancer , tout est dit dans le « back ». Sans les artistes je ne travaille pas.. donc.. je suis un sous artiste. Mais ça me va, la notoriété n'est pas faite pour moi "

Tu riais un peu malgré le triste de la situation quand y pensait. Pourtant oui vous étiez important. Tes collègues et amis étaient importants et tu pensais que rien ne serait pareil sans eux mais l'évidence faisait de vous des gens qu'on pouvait changer, remplacer. Mais tu appréciais l'inquiétude provoquée par ton statut. Il était vraiment adorable. C'était quelque chose de rare et toi qui n'était pas forcément le plus farouche des hommes tu t'étais rapidement détendu quitte à surprendre Lunaire de ton comportement.
Tu déclarais ton amour pour cette boisson donnant même le secret de fabrication alors que tu n'arrivais pas à les faire si bon. Pourtant tu avais essayé, mais un cuisant échec s'était enchaîné et tu avais été déçu de toi même. Tu conseillais alors naturellement le compositeur le regardant goûter comme si tu l'avais fait toi même. Son sourire te fit également sourire de soulagement et de ce petit bonheur que tu savourais. Ce bonheur qu'on ne comprenait pas forcément. Ce besoin d'être approuvé peut être. Mais ce partage de goût était toujours le bienvenu.

Et cela te permis de t'ouvrir un peu. Toutes ces questions qui t'assaillaient te faisaient rire. Tu trouvais ce petit très intéressant et sous pleins d'angles. Il était loin d'être la petite star imbu d'elle même, rempli de talents mais humble. Non ça allait plus loin encore, quelque chose en lui te bloquait. Elle t'empêchait de le voir comme il semblait «  naturel » de le voir. Tes paroles n'avaient pas de sens mais tu te comprenais. Sans filtre tu parlas de ta vie, comme s'il n'y avait plus rien à cacher. Et finalement tu étais une personne très transparente.
En apprenant son âge tu ouvris un peu la bouche surpris et tu te mis doucement à rire. "Vingt ans à peine et tu es une star. Bravo ! C'est beau d'utiliser son talent et de trouver sa voie si tôt, et surtout d'arriver à se hisser dans tout ça.   "


Quand on disait que c'était une jingle ce n'était pas une blague. Travailler pour être le premier, être celui qu'on retiendra, qu'on attendra, dont on criera le nom. Une course contre des centaines de personnes qui tentaient la même chose. Une course effréné à l'argent. Mais cela devait être plaisant en même temps, de faire ce qu'on l'on aimait. Alors oui tu voulus en savoir plus le bombardant à ton tour. Et ton impression se confirma. Il n'était pas à l'aise, peut être même pas à sa place dans ce monde de brut mais tout à fait en droit face à son talent. Il ne l'avait juste pas encore compris. Il prendrait en maturité, et il verra tout son parcours avec un autre œil.
Plus il parlait plus tu le cernais. Tu jouais les imbéciles mais tu connaissais les gens. Tu aimais les gens, leurs façons de parler, de bouger, de penser. Tu aimais les regarder, les observer et apprendre à les connaître. Un exercice qui te valait tous les soirs d'être héberger et traité comme un roi. Tu n'avais pas tout, tu n'aurais jamais tout mais tu semblais apercevoir celui qui se cachait derrière ce sourire doux et protecteur.

" C'est bien pour ta mère, mais c'est vrai que les parents ont toujours un peu peur. Pour ton frère... ahhh tu sais.. le succès.. ça peut monter à la tête. Les artistes peuvent être impressionnants mais ils sont passés par ton chemin et parfois bien plus tard. Ne regarde que toi, ta progression, ce que tu penses de ce que tu fais, ne commence pas à te comparer. D'ailleurs n'écoute aucune critique qui te compare : ils ne font que faire les idiots sans analyser tu n'apprendras rien d'eux. Ces gens jaloux ou qui pensent tout savoir sont trop nombreux. "

Tu étais loin d'être une cible, d'être visée par ce discours puisque tu n'étais pas connu mais tu en avais vu des groupes, des gens, être blessé pour un commentaire. Un seul, une critique. Tout ça t'avait toujours fait doucement rire. Qui avait le droit de juger en comparant ? Tout comme ton père te comparait à ton frère, avait il seulement regarder tes capacités ? D'où tu étais parti?Ce que tu avais accompli ? C'était ça l'important, l'évolution et non la comparaison.

"Ne cherche pas trop loin, tu es fait pour ça à mon avis, c'est naturel et tant que ça te plait, que ça te rend heureux alors continue. Tu fais bien, peu importe ta technique et même si elle n'est pas conventionnelle. Ok ?  "

Un grand sourire ornais ton visage en essayant de lui communiquer ce message important qui l'aidera. Tu espérais vraiment qu'il puisse se détendre, repenser à tes paroles et y croire.
Et comme tout faire oublier il te posa de nouveau des questions. Tu repris alors une gorgée croquant dans ces perles qui  te déstressaient.

" Je n'ai jamais pris de cours de danse, mon père l'interdisait, je ne pense même pas avoir aimé ça depuis mon plus jeune âge, j'ai trouvé ça assez tard comme expression et moyen de rébellion et puis j'ai commencé à m'entraîner avec des amis, et voilà. Sinon ouiii j'ai des amis. Enfin je crois. "

un doute survint. Etait ce vraiment des amis ? Tu supposais oui. Aller disons que oui. Finalement tu te trouvais à ne pas être si attaché que ça. Un grand problème à toi. L'attachement était difficile.

" Bien sûr il y a des personnes très sympas. Je m'entends bien avec à peu près tout le monde. Et toi alors ? Les gens sont gentils avec toi ? Tu dois être le petit protégé non ? Ou alors tu protèges tout le monde. Oui tu as l'air plus protecteur envers les autres. "

Un autre petit rire et tu te remettais à boire tranquillement.

" "
gabi le loup


Black Or White
Used to be a dreamer But woke up one day And saw myself in the mirror ▬ Back then, when I was young I didn’t know anything
Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Oct - 2:58
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Du sucre, mais pas pour ton agence !
featuring. @Kwak Ki Hyeon Le canard dans sa bassine jaune en plastique krkrkrkrkrkr
Si Lunaire avait crû un peu plus en des histoires de destins, il se serait demandé pourquoi son chemin avait croisé celui de Ki Hyeon. Il aurait pu penser que ce n'était qu'une personne oubliable, qui allait tomber dans les méandres de sa mémoire. Toutefois, la situation avait fait qu'il allait sûrement passer un peu plus de temps avec lui. Et il se retrouvait partagé entre curiosité et crainte. Il avait envie d'entre apprendre plus sur le danseur quelque part, mais d'un autre côté, il avait aussi peur de devoir se dévoiler. L'autre jeune homme semblait le mettre trop à l'aise, il avait l'impression qu'il pourrait en oublier son rôle...

" Ne t'en fais pas , même si je n'aime pas ce n'est pas tes talents qui sont remis en question. Le goût de chacun varie "

Le soliste avait hoché la tête pour signifier qu'il avait compris, comme un petit garçon écoutant son grand-frère. Il était plutôt rassuré par les mots du danseur. A vrai dire, il n'avait surtout pas envie de trop penser à le remettre en question. S'il tombait dans ces tendances là, il allait juste se ridiculiser et s'étaler sur ses insécurités. Ce n'était pas une bonne chose. Il avait plutôt intérêt à cacher ces choses.
Il avait ensuite suivit son nouveau camarade pour aller tester une boisson que Ki Hyeon lui vendait un peu comme une révolution. A vrai dire, à propos de cette histoire, Lunaire craignait surtout de ne pas aimer, et donc de décevoir encore plus. Déjà que l'idée de n'avoir jamais essayé d'en consommer le rendait honteux. Pourquoi d'ailleurs ? Il ne savait pas lui-même. Et avec la boisson sous le nez, il se retrouvait donc d'autant plus intimidé. Mais le back-dancer de la Joy Play l'avait encouragé à essayer, et le soliste de le Dream n'avait pu qu’obtempérer. Pourquoi la situation s'était elle ainsi retournée ? A l'origine, c'était lui qui avait demandé à offrir quelque chose à son aîné, inquiété à l'idée qu'il ne puisse pas subvenir à ses besoins. Il était partit comme d'habitude dans l'optique de couver une personne supplémentaire, et il se retrouvait à constater que la situation s'inversait peu à peu. Ki Hyeon le mettait à l'aise quelques part, comme s'il était un pote sympathique et rigolo, avec qui on passe du temps pour se laver l'esprit. Mais d'un autre côté, il se sentait presque... menacé ? Il ignorait si c'était vraiment le mot. Il n'arrivait pas à instaurer une distance, il ne savait pas comment se comporter.
La discussion avait glissé sur le sujet des agences. Autant dire que le côté grand-frère poule du compositeur avait été à nouveau mobilisé. Comment en pouvait il ne pas s'inquiéter ? Il voulait littéralement adopter tous les employés après les avoir aidé à fuir cet enfer. Malheureusement, c'était un peu impossible, et tout ce qu'il pouvait faire, c'était psychoter dans son coin en espérant que tout le monde aille bien.

" Ce n'est pas tant le talent qu'on remet en question je pense mais plus l'importance pour les gens. Ils paient des CD, des concerts.. pas réellement des spectacles de danse , même si ça se fait. Je n'ai pas choisi danseur d'une compagnie mais back dancer , tout est dit dans le « back ». Sans les artistes je ne travaille pas.. donc.. je suis un sous artiste. Mais ça me va, la notoriété n'est pas faite pour moi "

Malgré la justification de Ki Hyeon, Lunaire demeurait profondément frustré. Il n'aimait juste pas cette classification sur des critères monétaire. Est-ce que c'était vraiment l'argent rapporté qui devait déterminer la valeur ? Sans les back-dancers, il ne pourrait pas y avoir le reste, non ?  Il ne pouvait décidément pas accepter cette explications. Est-ce que ça allait vraiment au danseur ?

- C'est pas juste quand même, avait à moitié râlé le compositeur dans un élan tout à faire puéril.

Peut-être qu'il aurait dû se taire ? Dans tous les cas, celui-ci ne lui avait pas laissé longtemps pour se faire du mouron, surprenant par sa jovialité et son dynamisme. Il était difficile de ne pas admirer son énergie, la passion qu'il mettait à parler des bubble tea, ou l'éclat dans ses yeux. C'était quelque chose qui avait toujours fasciné Lunaire, de voir les autres sourire. C'était... très agréable à voir. Il était content de voir les autres heureux, c'était tout.
Ce qui était encore mieux, c'était de voir à quel point l'employé de la Joy Play avait semblé refait en le voyant dire que sa boisson fétiche était bonne. On aurait dit qu'il voyait un apprenti réussir un de ses enseignements. Est-ce que Ki Hyeon était un maître des bubble tea ? Peut-être qu'il y avait des experts, comme pour le vin, qui déterminaient ce qu'était un bon bubble-tea, et lesquels valaient le plus le coup...
Puis, le back-dancer s'était mis à parler un peu de lui, semblait s'ouvrir d'une manière tout à fait franche. Ce qui était plaisant, c'était qu'il ne mettait aucun filtre. Ki Hyeon semblait être de ceux qui avaient une âme pure et claire. Il se sentait quelques part honoré de pouvoir savoir des choses sur cette personne dans ce monde où tout le monde était un peu plus faux que le voisin. Vraiment, le danseur lui apparaissait comme une sorte de héros de dessin-animé, plus le temps avançait, plus il se disait qu'il venait de rencontrer le personnage principal d'une histoire. Pourquoi ce serait autrement ? Il ne savait pas. Il était admiratif, c'était tout.
Toujours est il que le soliste avait dû commencé à répondre à des questions aussi, et juste donner son âge l'avait ramené à songer à des choses bien moins joyeuses. Pourquoi ne pouvait il pas s'empêcher de se dire que son lui plus jeune aurait préféré mourir plutôt que grandir en voyant son avenir ? Peut-être parce qu'il avait profondément honte de lui-même, de ce qu'il était sans aucun artifice. Il ne pourrait jamais se montrer franc comme Ki Hyeon. S'il le faisait, tout le monde le détesterait, n'est ce pas ?

"Vingt ans à peine et tu es une star. Bravo ! C'est beau d'utiliser son talent et de trouver sa voie si tôt, et surtout d'arriver à se hisser dans tout ça.   "

Le soliste ne savait pas quoi en dire, balbutiant un vague "merci" pas convaincu. Il n'arrivait toujours pas vraiment à savoir ce qu'il fichait dans une agence et pourquoi on l'avait recruté. Il se sentait profondément nul et inférieur, monter sur scène, c'était un peu comme se mettre subitement à nu devant les autres, et il avait peur qu'on puisse voir ses failles juste en capturant son regard. S'il n'y avait pas de musique, il serait peut-être quasi incapable de monter sur scène. Sans le son, sans qu'il puisse se laisser porter, il n'était qu'un gamin paumé qui peinait encore des fois à jouer son nouveau rôle.
Mais face à Ki Hyeon, il était aussi sans musique, sans défense, il ne savait pas sur quel pied danser, et son interlocuteur était tellement vrai et transparent qu'il se trouvait encore plus intimidé qu'à l'accoutumé. Parler de lui l'angoissait, il craignait d'être percé à jour, tachant de rester honnête, sans trop en dire. Il préférait juste ne rien en dire, et se cacher. Il préférait quand les autres s'arrêtaient au fait de le considérer comme un gamin trop affectueux qui cherchait à couver tout ce qu'il bougeait. Au pire, qu'on le considère juste comme un imbécile naïf...

" C'est bien pour ta mère, mais c'est vrai que les parents ont toujours un peu peur. Pour ton frère... ahhh tu sais.. le succès.. ça peut monter à la tête. Les artistes peuvent être impressionnants mais ils sont passés par ton chemin et parfois bien plus tard. Ne regarde que toi, ta progression, ce que tu penses de ce que tu fais, ne commence pas à te comparer. D'ailleurs n'écoute aucune critique qui te compare : ils ne font que faire les idiots sans analyser tu n'apprendras rien d'eux. Ces gens jaloux ou qui pensent tout savoir sont trop nombreux. "

Il ne savait pas comment prendre les mots du danseur, embarrassé. Il avait vraiment peur de causer du tord tôt ou tard à son frère. Et s'il prenait la grosse-tête et devenait une mauvaise personne ? Il ne voulait pas l’embarrasser. Ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, il était évident donc que Jeh Oon pourrait pâtir de chaque faux pas que pourrait faire Lunaire. Il n'aimait pas ça, ça l'angoissait profondément. Quant à l'histoire de se comparer... Le soliste n'avait quasiment aucun ego de départ, même sans se comparer il se trouvait nul. Il était juste tout seul, avec sa nullité, il n'arrivait pas à savoir s'il faisait bien les choses. Il n'était jamais satisfait de son travail.

"Ne cherche pas trop loin, tu es fait pour ça à mon avis, c'est naturel et tant que ça te plait, que ça te rend heureux alors continue. Tu fais bien, peu importe ta technique et même si elle n'est pas conventionnelle. Ok ?  "

La vérité, c'était qu'il avait peur de voir ce qu'il avait accomplit, parce qu'il avait l'impression d'être enchaîné et muselé. Il n'était pas aussi libre qu'avant. S'il essayait d'y réfléchir, il se disait que l'industrie l'étouffait, qu'il s'y sentait mal, et qu'il avait été bien plus heureux tout seul dans son coin. Et faire les choses de manière atypique, ce n'était pas forcément bien vu.
Il avait tout de même hoché la tête, esquissant un sourire un peu faiblard. Ce ne devait pas être bien convaincant de loin. De toute façon, il craignait qu'on se moque de lui s'il confiait plus que ça ses appréhensions. Il avait eu la chance d'être reçu dans une agence, de quoi se plaignait il ? C'était absurde.

" Je n'ai jamais pris de cours de danse, mon père l'interdisait, je ne pense même pas avoir aimé ça depuis mon plus jeune âge, j'ai trouvé ça assez tard comme expression et moyen de rébellion et puis j'ai commencé à m'entraîner avec des amis, et voilà. Sinon ouiii j'ai des amis. Enfin je crois. "

Ki Hyeon était vraiment un personnage de dessin-animé. Lunaire l'écoutait, presque des étoiles dans les yeux. Il était tellement cool. Il se sentait autant happé par ses paroles que par la musique de Woon... si ce n'est que là c'était un individu. Il avait vraiment l'impression d'être en face d'un héros. Est-ce que c'était mal ? Il ne savait pas. Eliott aussi était un héros quelques part, mais Lune ne le considérait pas de la même manière. L'employé de la Joy Play avait quelque chose de plus. Il était impressionnant, il brillait par sa franchise, son naturel et sa confiance. Quiconque d'un peu réceptif ne pourrait qu'être admiratif.
Le soliste essayait de boire aussi, mais à vrai dire, c'était comme s'il préférait reporter toute son attention sur le danseur. Toutefois, il fut un peu surpris de le voir soudainement douter. Les amis ? Les amis ça ne marchait pas ? Il était surpris. Un garçon aussi sympathique n'avait pas d'amis ? Il avait du mal à y croire. Autant pour le solitaire effrayé par les autres qu'était Kang Jun, il pouvait comprendre, autant pour Ki Hyeon, ça lui semblait incompréhensible...

" Bien sûr il y a des personnes très sympas. Je m'entends bien avec à peu près tout le monde. Et toi alors ? Les gens sont gentils avec toi ? Tu dois être le petit protégé non ? Ou alors tu protèges tout le monde. Oui tu as l'air plus protecteur envers les autres. "

Juste des connaissances alors..? Des potes..? C'était un peu triste. Il méritait d'avoir des amis fiables. Est-ce que c'était parce que tout le monde le voyait de haut du fait de son statut de back-dancer ? Cette optique vexait Lunaire pour Ki Hyeon. Si quiconque osait prendre de haut cette personne, il allait... faire... quelque chose..? Bon, il était vrai que le soliste n'était pas vraiment un ennemi à craindre, étant donné qu'il supportait très mal de blesser les autres, même pour de bonnes raisons. Il était bien un des derniers à hausser la voix, quand bien même sa sensibilité l'obligeait à peut-être parfois en faire des tonnes pour pas grand chose sous le coup d'émotions trop fortes.
Les questions de son interlocuteur le firent un peu pencher la tête de côté, le laissant un peu pensif. Il ne savait pas vraiment... Il était tellement faux que les gens restaient lointains, quand bien même il y était profondément attaché...

- Tu n'as pas de bons amis vraiment fiables ? commença t-il, un peu inquiet, Sinon hum... J'essaie de prendre soin de tout le monde, parce que chacun mérite d'être heureux. Mais la réalité est cruelle, et... j'essaie d'équilibrer avec toute cette violence. Je n'y arrive pas tout seul, mais j'espère que parfois... Parfois ça peut les aider à se sentir un peu mieux, et à ne pas en venir à croire que le monde est trop sombre...

La vérité, c'était qu'en façade, il avait toujours joué ce rôle. Mais au fond de lui, il ne pouvait pas faire confiance aux autres, et était incapable de fermer les yeux sur tout ce qui faisait que la réalité était dure, sûrement trop. Il était désespéré, à vrai dire. Le monde était trop violent, et lui il se retrouvait avec trop d'amour à donner dès le départ, et personne qui en voulait. Il fallait donc croire que cette affection qu'il ne pouvait donner pourrissait dans ses bras et allait l'empoisonner. Il n'avait pas réussi sa mission, il échouait tout le temps... Il était tout seul, il se sentait vraiment abandonné. Et plus le temps passait, moins il lui semblait pouvoir en parler.
S'asseyant à essayer de mâcher une des billes dans sa boisson, il fut à nouveau surpris par la texture, ne sachant pas trop quoi dire, ou quelle réflexion faire. Peut-être que c'était inutile. Mais le bubble-tea avait quelque chose d'honnête, non ? Un peu comme Ki Hyeon..?

- Dis, Ki Hyeon... C'est un peu stupide, ne te moque pas pas.., il regarda un peu ailleurs, l'air embarrassé, J-Je te trouve vraiment cool. Enfin, tu as beaucoup de charisme, et tu es très franc et... Et je ne te connais encore pas trop, mais plus tard j'espère aussi être une personne cool comme toi.

Est-ce que c'était un discours typique de personnage secondaire de type "marmot agaçant" qui s'adressait au héros pour juste lui dire qu'il était chouette ? Peut-être. Le soliste avait levé les yeux à nouveau vers le back-dancer, ne réfléchissant absolument pas deux secondes avant de demander :

- D-Dis, j'ai besoin de faire des progrès sur ça, est-ce que tu pourras m'apprendre à mieux danser ? Je t'achèterai des bubble tea en échange !

Bubble tea, billes, ou cartes Pokemon, c'était un peu le retour des échanges dans la cour de récréation de l'école primaire... Si ce n'est que Lunaire n'avait jamais connu ça, étant donné qu'on l'avait surtout évité comme un pestiféré, et que son seul ami de l'époque avait préféré jouer à la bagarre avec d'autres enfants tandis que le plus calme pleurnichait en espérant qu'ils arrêtent avant que quelqu'un se fasse mal. Il ne comprenait donc pas l'aspect gamin de sa proposition.
Toujours est il que le soliste avait appuyé sa remarque d'un air implorant, regardant Ki Hyeon avec des yeux de chaton maltraité, gonflant légèrement les joues, tel un petit-frère essayant de soudoyer quelque chose à son aîné. Depuis quand il agissait comme ça ? Aucune idée. Il n'en savait lui-même fichtrement rien. Habituellement, il faisait seulement ça pour soutirer des câlins, et peut-être pour attirer l'attention de son colocataire... pour des câlins aussi.

- Sinon je dis à tout le monde que tu es un super-héros, piailla le soliste, essayant d'être menaçant sans l'être le moins du monde.

Pour le voir menaçant, il faudrait vraiment en faire des tonnes de toute façon. Et même s'il avait été en colère, ou s'il avait voulu soutirer méchamment quoi que ce soit, il aurait plus risqué de fondre en larmes qu'autre chose. C'était une guimauve cet enfant...
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: HYEHWA (혜화) :: Hyehwa Park-
Sauter vers: