MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ [RP LIBRE] Et là, le mont-blanc il fait un salto-arrière sur ta chemise ☼
Produce U :: Séoul :: GANGNAM (강남) :: Au bonheur des petits pains
Aller en bas 
Mer 22 Mai - 20:52
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Ha Reum fixait le mur. Le mur fixait Ha Reum. Une belle après-midi était en perspective. Elle ne pouvait pas rester ainsi. C'était ridicule. Kang Jun serait là il se moquerait poliment d'elle (parce que Kang Jun est poli, au contraire d'elle). La manager attrapa donc sa veste, son sac et pris la direction de la sortie du personnel. Un peu d'air frais lui ferait du bien. Elle avait veillé à laisser un message sur son bureau indiquant qu'on pouvait la joindre sur son portable le cas échéant. Une pause c'était nécessaire, mais le travail était toujours prioritaire.

Enfin, (presque) libre dans les riches rues de Gangnam, la jeune femme déambulait dans les rues du quartier économique de la capitale. Pour une fois, on n'étouffait pas dans les rues de Gangnam. On voyait même où on mettait les pieds. Cela faisait longtemps qu'Ha Reum n'avait pas eu cette chance. Une grande majorité des travailleurs des bureaux du quartier était encore au travail. Touristes et travailleurs du matin se relayaient calmement dans les rues. Ha Reum finit par s'arrêter devant une vitrine. Les produits proposés semblaient succulents. Elle pourrait bien se faire plaisir. Le carillon de la boutique sonna annonçant sa présence dans le lieu. On lui sourit et lui fit signe de s'approcher du comptoir. Un homme et une femme faisaient déjà la queue pour commander. Cela lui laissait un peu de temps pour choisir.

Ses yeux dérivèrent vers des petites boules de pains sucrés. La pancarte indiquait que c'était des brioches. Elle pourrait en acheter sept pour les garçons. Cela leur ferait surement plaisir. Ils étaient en entraînement jusqu'à la fin de la journée. Comme d'habitude, elle allait surement les récupérer à moitié mort . Yun aura cependant encore suffisamment de force pour jouer à des maudits jeux en réseaux jusqu'à deux heures du matin. La dualité à son paroxysme.

Son tour arriva finalement.

« - Bonjour, sept brioches à emporter. Puis sur place, un thé glacé et un mont-blanc. »

Dire bonjour était la moindre des choses. Le sourire était malheureusement optionnel avec Ha Reum. Cela n'avait jamais été son domaine. La vendeuse s'exécuta rapidement. On encaissa sa commande. Elle put rapidement partir s'installer à table avec son sac de brioches et un plateau où tenait sa part de Mont-blanc et son thé glacé. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Seulement le destin semblait avoir changé d'avis. Ha Reum se tordit le pied parterre. Elle n'aurait vraiment pas du prendre ses talons aiguilles. Le sac de brioche atterrit parterre sans trop de dégâts. On ne put malheureusement pas dire la même chose du mont-blanc qui se retrouva propulser sur la chemise de la personne se tenant devant elle. Quand à son thé glacé, le verre se brisa parterre envoyant des éclats de verre partout. Assise parterre, entouré par des débris de verres, de flaques de thé glacé, et scruté par les regards des clients, Ha Reum avait étrangement l'envie de pleurer. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas été aussi humiliée.

Elle se racla la gorge pour faire bonne mesure et également accessoirement, ravaler ses larmes et sa fierté.

« - Désolée. »

En voulant se relever, elle se coupa la main avec un débris de verre et put également constater que sa cheville était en sale état. C’était tout simplement génial. En plus d’avoir sali la chemise d’une personne la fixant depuis un moment maintenant, elle arrivait à se blesser inutilement. Elle aurait mieux fait de rester dans son bureau.

:
 


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Juil - 0:13
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)
Est-ce qu'on pouvait considérer que Lunaire s'était évadé de l'agence ? C'était en tout cas bien l'impression qu'il avait. Il s'en voulait d'être partit si tôt, mais il s'était sentit incapable de rester plus longtemps avec autant de collègues pas loin. Est-ce qu'il avait envie de tous les fuir ? Un peu. Il avait donc bouclé son travail en vitesse (ou au moins avancé un minimum), allant au-delà de son actuelle capacité pathologique à être vraiment productif. Il aurait dû être fier de lui, mais bon, vu la situation, ça le rendait surtout nerveux. Soit il carburait au stress et à la culpabilité pour travailler plus que d'habitude et ne plus penser à rien d'autre, soit il n'arrivait juste à rien, comme si son corps était juste une loque, et que son esprit n'y habitait pas. Est-ce que ça l'aurait arrangé qu'on découvre qu'il était devenu ainsi ? Non, bien sûr.
Il s'était donc "enfuit". L'air de la ville était toujours moins étouffant que celui de l'agence, et il se sentait plutôt à l'abri avec son masque. De toute façon, il se faisait discret. Il n'était pas particulièrement bruyant, et s'habillait toujours de manière plutôt sobre. Et de manière générale, tant qu'il ne parlait pas...
Il s'était laissé guider par le hasard, prenant entre temps le métro et s'arrêtant à une station au hasard, reconnaissant avec une certaine déception les alentours de l'agence Joy Play une fois sortit. De toute façon, ce n'était pas comme s'il était souvent satisfait de quelque chose ces derniers temps... Toutefois, il avait continué à marcher, reconnaissant finalement la boulangerie où il avait une fois croisé un candidat de Produce U. Cela faisait des mois désormais... Pour lui, ça faisait des années, des siècles peut-être. La notion de temps était complètement déformée dans sa tête, comme si on en avait étirée les morceaux, et les avait déchirés, recollés, répétant le processus inlassablement jusqu'à ne plus avoir qu'un patchwork confus.
Il était rentré, sans vraiment savoir pourquoi, toujours un peu dans un état second de confusion. Enfin, ça, c'était jusqu'à être réveillé par un bruit de bris de verres, et l'attaque mystérieuse d'un mont-blanc sur sa chemise. Papillonnant comme subitement tiré d'un long sommeil, peinant à réaliser ce qui se passait, il ne sut pas comment réagir sur le coup. Il était juste... confus. Oui, c'était le mot.

« - Désolée. »

La personne qui avait prononcé ces mots semblait à deux doigts de pleurer. Elle avait tenté de ramasser les morceaux de verre au sol, dans un élan plutôt désespéré, et surtout misérable. Il s'agissait d'une jeune femme, qui d'après le cerveau lent de Lunaire, avait dû trébucher, probablement par maladresse, et à cause de ses talons. Et elle s'était peut-être blessée.
Lune s'était donc baissé à son tour, n'apprenant absolument pas de la gaffe de Ha Reum qui s'était blessée en essayant de ramasser les bris de verre à mains nues, pour tenter de l'aider. Bien sûr, il s'était aussi fait mal, mais il semblait complètement contaminé par la détresse de la jeune femme en face.

- A-Attendez, vous êtes blessée, laissa t-il finalement tomber, d'une manière à la fois innocente et complètement absurde en considérant la situation.

Au final, est-ce qu'il servait à quelque chose ? Pas vraiment. Il s'était juste relevé subitement, captant que ramasser avec les mains, c'était finalement une mauvaise idée (un peu tard, avouons-le).

- I-Ils ont sûrement de quoi ramasser tout ça, ne bougez pas, avait piaillé le jeune soliste, avisant une pauvre employée qui venait déjà avec de quoi laver le sol et se débarrasser des bris de verre.

Il avait proposé son aide à la troisième arrivante pour aider Ha Reum à au moins ramasser le verre en évitant qu'elle finisse avec les paumes des mains en cosplay de porcs-épics. Puis, après s'être débarrassé du verre, il était revenu s'agenouiller près d'elle, s'assurant qu'il ne restait plus rien du tout pour qu'elle ne se fasse pas plus mal.

- Vous êtes vous aussi blessée en tombant ? s'inquiéta t-il, enlevant son masque, Est-ce que ça va aller pour vos mains ?

Lune ne voulait pas qu'elle s'en aille si elle avait des morceaux de verre coincés dans sa peau. Ni si ça saignait trop. Et puis, peut-être qu'elle s'était fait mal autre part en tombant...

- Vous voulez que je vous re-paye une boisson ? Ce n'est pas une situation agréable, vous méritez bien qu'on vous offre ça.., avait il déclaré tout doucement.

Il esquissa un léger sourire rassurant à l'égard de la jeune femme.

Spoiler:
 


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Juil - 15:09
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Voilà que la personne devant elle voulait également l'aider. Cela ne lui aurait pas posé de problème si cette dernière ne s'était pas blessé à son tour. Ils avaient l'air un peu idiot là, entourés de débris de verres et de gâteaux fichus en l'air par sa maladresse.

Même blessé, son interlocuteur se soucia d'abord d'elle, avant de lui-même. Quel étrange animal. Ce n'était pas une attitude qu'on retrouvait habituellement dans la capitale coréenne. La population habituelle était beaucoup trop occupée à sauver leur petite personne. Métro, boulot, dodo. Tel une reconstitution prévisionnelle de l'apocalypse, on les retrouvait à déambuler, le regard perdu dans leur téléphone plutôt que dans le monde les entourant. Le plus triste dans tout cela était surement que Ha Reum faisait partie de ce groupe de personnes. Au fil des mois, son téléphone était devenu son seul ami. Ce n'était pas comme si elle avait un vie sociale avant. C'est juste que sa solitude avait changé de forme. Le monde actuel l'a demandé de sortir de ses songes.

Inutile, Ha Reum avait regardé l'inconnu se relever et aller demander de l'aide à l'équipe de la boulangerie. Cette dernière se mit rapidement en action sous ses yeux impuissants. On finit par revenir vers elle et lui demander doucement si elle pensait pouvoir se relever. Elle n'était pas un animal sauvage, ni même une sucrerie. Ha Reum avait l'habitude qu'on lui parle crument. Cette politesse, et ces bons sentiments lui semblaient étrangement inconnus. Ne sachant pas trop quoi répondre, elle hocha de la tête avant de se relever. Elle grimaça en sentant une douleur lacérante dans sa cheville. La douleur la poussa à s'écrouler sans trop de cérémonie sur la chaise libre toute proche. Marcher allait être difficile pour être un petit moment. Finalement, porter des talons hauts aussi fin n'étaient pas une bonne idée. Dire qu'elle avait commencé à en porter simplement pour ne pas sembler être trop petite à côté de Yun et les autres géants des FACTORY. La vie était difficile pour une femme.

« - C'est plutôt moi qui devrait vous payer quelque chose pour m'excuser de ce regrettable accident. »

Elle fit tombé sa chaussure pour voir l'état de son pied. La cheville était bien gonflée et commencer à prendre une couleur bleuâtre-rouge du plus bel effet. Les prochains jours seraient pour le moins agréable. Du coin de l'oeil, elle remarqua son sac de brioches abandonnés non loin de là, intact de l'incident s'étant déroulé quelques minutes plus tôt.

« - Est-ce que je peux vous demander par contre de m'attraper la poche de brioche qui se trouve juste derrière vous ? »

Ha Reum grimaça après que les mots eurent franchi ses lèvres. Il y avait plus correct comme demande à faire à la personne voyant le design de sa chemise refait. Mais si la poche n'avait rien, elle pourrait au moins ramener des brioches aux garçons. Cela lui aura juste coûter une cheville cette histoire.

:
 


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Juil - 15:26
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)
La jeune femme face au soliste semblait plutôt confuse. C'était probablement à cause de sa chute et de la douleur ? Lunaire ne savait pas trop. Il fallait sûrement lui laisser du temps le temps qu'elle aille un peu mieux ? Il ne se doutait vraiment pas d'autres possibles raisons, l'observant hocher la tête avant de se relever. Elle semblait salement souffrir, puisqu'elle était presque immédiatement retombée sur la chaise la plus proche en grimaçant de douleur. Elle ne semblait vraiment pas aller bien. Et à regarder de là une des chevilles de cette inconnue, la cause de tout son mal semblait évidente. Pourtant, elle semblait tenir à garder une certaine dignité, ne se plaignant même pas. C'était profondément triste...

« - C'est plutôt moi qui devrait vous payer quelque chose pour m'excuser de ce regrettable accident. »

Et puis, elle s'était mise à constater elle-même l'étendue des dégâts sur sa cheville. Comment allait elle rentrer ? Surtout qu'avec ces chaussures, elle risquait d'à nouveau se faire mal... Et puis, sa cheville était beaucoup gonflée ! C'était quoi cette couleur ?

- Ça serait peut-être mieux que vous gardiez vos sous pour une attelle, ça a bien l'air d'être une entorse...

Il aurait bien envie de lui demander aussi si elle devait rentrer loin... Comment allait elle marcher avec des talons et une entorse ? Ou peut-être qu'en allant chercher une paire de chaussures... Est-ce qu'il y avait seulement un magasin adapté pas loin ? De toute évidence, l'affaire partait plutôt mal... Avec un peu de chance, elle comptait se rendre dans un bâtiment à quelques pas d'ici... Même s'il en
doutait un peu.

« - Est-ce que je peux vous demander par contre de m'attraper la poche de brioche qui se trouve juste derrière vous ? »

Des brioches ? Il repéra vite le petit sac, qui, par miracle, semblait intact. Il alla donc le récupérer et le rendre à sa propriétaire, un peu surpris en constatant à quel point il semblait remplit. C'était un peu comme si la jeune inconnue avait une armée de marmots à nourrir... Elle travaillait avec des enfants peut-être ? Ou alors, elle devait peut-être nourrir des potes, ayant été commissionnée pour chercher de quoi substanter les autres ? Ou peut-être que tout était pour elle, et qu'elle faisait des réserves ? Ou alors c'était pour ses enfants, même si elle avait l'air super jeune quand même, et il y a avait beaucoup de brioches, alors ça devait faire un peu beaucoup d'enfants en peu de temps quand même... Quoi qu'au fond, ça ne le regardait pas, alors il ne posa aucune question. La seule chose qu'il y avait à savoir, c'était qu'elle devait avoir un grand cœur si elle allait acheter des brioches pour des gens (mais peut-être ne le montrait elle pas... Après tout, tout le monde avait déjà pu constater le petit côté gentil de Ha Min derrière son air de blasé ronchon).

- Ça va aller pour rentrer ? Vous devez vous rendre à un endroit proche ? Je suis désolé, c'est peut-être un peu intrusif, mais ça risque d'être compliqué avec votre cheville. Est-ce que je peux aider ? avait il demandé, plutôt embarrassé, se grattant l'arrière du crâne.

Lune se disait que peut-être que c'était lui qui lui avait porté la poisse. Il n'avait pas fait attention non plus en rentrant dans le bâtiment. S'il avait un peu plus regardé devant lui, ça se serait mieux passé... Alors bon, il n'allait pas se plaindre du nouveau look de sa chemise, il n'aurait qu'à la laver en rentrant (après s'être promené avec toute l'après-midi, parce que la flemme de rentrer maintenant..?). Il se sentait un peu responsable, c'était vrai...

- J'aurais dû faire plus attention, désolé. Heureusement que vos brioches n'ont rien... Au moins, ça fait ça de sauf...

Il hocha la tête d'un air entendu, tentant de jouer la carte de l'optimisme. Bah oui, c'était vrai, au moins, ça, c'était sauvé... C'était un début ?

Spoiler:
 


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Sep - 15:53
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Ha Reum leva la tête du triste sort de sa cheville pour rencontrer le regard de son interlocuteur. Il semblait inquiet, presque nerveux. Ha Reum ne pût se retenir de s'éterniser plus que d'habitude sur les expressions de son visage. Etait-ce de l'inquiétude ? Pour une personne autre que soi-même ? Ha Reum ne pensait pas trouver ce sentiment ici. Elle le pensait porté disparu avec l'intégrité des dirigeants de son entreprise. La JOY PLAY ne faisait pas forcément de la philanthropie.

« - Oh ne vous inquiétez pas, je suis résistante à la douleur. Puis, mon lieu de travail n'est pas très éloigné d'ici. J'ai une paire de rechange là-bas. »

Autant dire qu'Ha Reum allait se trainer jusqu'à l'agence en se servant des murs les plus proches comme soutient. Enfin le sas d'accueil passé, elle pourrait s'effondrer dans le salon invité pour reprendre son souffle avant de partir en direction des bureaux du management au 8e. Elle pourra, à ce moment-là, remercier l'existence de cette fantastique invention qu'est l'ascenseur.

De toute façon, Ha Reum n'avait pas le choix. Elle allait faire avec.

« - Oui, vous avez raison, c'est une chance que les brioches n'ont rien eu. Je m'en serais vraiment voulu s'il leur était arrivé quelque chose. »

Sur de tels mots, dans une telle situation, l'ironie aurait été de rigueur. Étrangement, Ha Reum pensait ces quelques mots. Ces petites boules de pains sucrés voulaient dire bien des choses à la fois.

« - Elles doivent servir d'encouragement, juste pour dire « courage, je suis désolé d'être aussi dure, tu as bien travaillé aujourd'hui, je sais que cela a été dur, mais tu peux être fier de toi ». C'est peut-être un peu idiot, mais je pensais que cela pouvait faire plaisir. »

Après une dure journée, Ha Reum avait toujours trouvé cela agréable de voir quelqu'un lui tendre la main. Dans ses souvenirs, cette personne était le plus souvent son père qui venait lui déposer une assiette de friandises avec un verre de lait dans sa chambre alors qu'elle étudiait. Il ouvrait doucement la porte après avoir toqué, déposé simplement le petit plateau avant de lui faire un signe encourageant un sourire idiot aux lèvres. Ha Reum s'était toujours senti incroyablement encouragé par un geste aussi petit, mais qu'elle trouvait si fort. C'était idiot, elle le savait.

« - Alors, oui, je dois l'avouer, même si c'est un peu étrange, savoir que ses brioches n'ont rien, est un soulagement. »

Ce n'est pas parce qu'elle avait eu une mauvaise journée qu'elle ne devait pas essayer d'illuminer la journée de personnes le méritante. Elle s'était attachée à ses idiots. Maintenant, elle se comportait comme une mère poule à toujours avoir une trousse de soin sur elle au cas où. Malheureusement, dans son cas, elle n'était pas sûre que sa trousse de soin servirait à quelque chose. Elle pourrait tenter d'enrouler sa cheville dans des bandes ou du sparadrap ? Avec un peu de chance, ce n'était qu'une réaction à chaud de sa cheville. Peut-être que demain elle se réveillerait sans aucune douleur ? La manager avait comme un doute sur sa théorie.

« - Je suis par contre toujours profondément confuse pour votre chemise. Je souhaite avant tout m'excuser pour l'inconvénient survenu. Est-ce que je pourrais vous acheter quelque chose pour m'excuse de ma maladresse ? Je ne suis pas vraiment pressé. On peut s'asseoir un moment si vous le souhaitez. Est-ce que je peux au moins vous demander votre numéro de téléphone pour que je puisse vous racheter une chemise ? »

C'était la moindre des choses que d'essayer de réparer son erreur. Ha Reum apprécierait vraiment de pouvoir compter sur la coopération de son interlocuteur sur ce point.


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Sep - 19:46
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)
Était-ce donc si étrange d'ainsi s'inquiéter ? Lunaire ne se voyait certainement pas abandonner cette jeune femme ici, surtout étant donné qu'elle était blessée. Comment allait elle rentrer ? Elle n'allait quand même pas boiter avec ses talons, risquer de retomber, de se faire plus mal sans que personne ne lui vienne en aide..? La foule était toujours assez inhumaine, les humains en groupe n'agissaient que rarement. Plus il y avait d'individus face à une situation nécessitant une action, moins les chances que cette action soit réalisée étaient importantes. L'humain était peut-être froid, au fond, aliéné par des règles de société allant à l'encontre de ses instincts de survie et de domination ? Lunaire avait tendance à y croire de plus en plus, avec le temps qui passait, même s'il luttait contre cette idée qui participait définitivement à éliminer ses espoirs. Il se disait que s'il pensait ces choses, il allait définitivement céder à l'idée de se foutre en l'air, ce qui n'était évidemment pas le résultat recherché. Cultiver des espoirs, c'était avant tout garantir sa survie.

« - Oh ne vous inquiétez pas, je suis résistante à la douleur. Puis, mon lieu de travail n'est pas très éloigné d'ici. J'ai une paire de rechange là-bas. »

Il n'était pas du tout rassuré par les paroles de cette inconnue. Enfin, sauf l'idée qu'elle n'ait pas trop à marcher pour rentrer, et qu'elle avait une paire de rechange. Mais cette histoire de résistance à la douleur... C'était souvent un argument de personne trop habituée à souffrir. Le genre de personne à se sacrifier trop pour son bien, à s’accommoder de ces sacrifices, et les accueillir comme des évidences, un nécessaire, alors qu'ils participaient à la détruire.

- Mais il y a toujours le trajet jusqu'à votre lieu de travail.., protesta un peu vainement le soliste.

Il avait peur de lui déballer directement un speech trop émotif. Il ne voulait pas la mettre plus mal à l'aise que ça, elle devait déjà avoir eu sa dose d'embarras pour l'instant. Alors il préféra tirer du positif de la situation en lui ramenant ses brioches intactes. Il se demandait pourquoi elles étaient si importantes. Pourquoi cette jeune femme était prête à sacrifier sa santé pour ramener des brioches ?

« - Oui, vous avez raison, c'est une chance que les brioches n'ont rien eu. Je m'en serais vraiment voulu s'il leur était arrivé quelque chose. »

C'était donc si symbolique que ça ? Lunaire ne comprenait toujours pas tellement ce qui pouvait y avoir de si important derrière ces pâtisseries pour qu'elle se donne tant de mal. Malgré l'air sérieux de cette jeune femme, elle semblait vraiment couver un coeur sensible. Le fait donc qu'elle se blesse autant en ignorant la douleur et la relayant au second plan était plus inquiétant. Elle était plus à même de se briser...

« - Elles doivent servir d'encouragement, juste pour dire « courage, je suis désolé d'être aussi dure, tu as bien travaillé aujourd'hui, je sais que cela a été dur, mais tu peux être fier de toi ». C'est peut-être un peu idiot, mais je pensais que cela pouvait faire plaisir. »

A son explication, les hypothèses quant au travail de cette jeune femme s'amoindrirent. Était-elle professeure ? Dans tous les cas, son dévouement et son esprit de sacrifice étaient admirables... Même si Lunaire, ça le rendait plus triste qu'autre chose. Il avait aussi envie de l'adopter, de prendre soin d'elle, de lui permettre de se reposer et de parler si elle avait besoin... Comment ça il arrêtait jamais avec ça ? Pourquoi arrêterait il ? De toute façon, c'était plus fort que lui.

« - Alors, oui, je dois l'avouer, même si c'est un peu étrange, savoir que ces brioches n'ont rien, est un soulagement. »

C'était triste, c'était vraiment triste. Pas étrange, juste triste. Ça faisait mal. Et elle dans l'histoire ? Quand prenait elle en compte sa douleur ? Elle s'en serait voulu pour des brioches... Alors qu'elle était blessée, elle faisait passer une gentille attention avant. Il comprenait d'où ça venait, mais il savait que c'était un comportement malsain sur le long terme. Mais pourquoi lui dirait il quoi que ce soit, alors qu'il n'arrivait lui-même pas à se défaire de comportements néfastes pour le bien des autres ?

- Ce n'est pas étrange, c'est juste... triste... Vous êtes plus inquiète pour des brioches plutôt que pour vous-même, vous parlez d'être habituée à la souffrance comme si c'était un obstacle nécessaire, comme si vous n'aviez jamais vécu sans, et que vous l'aviez accueillit comme une évidence. Vous ne vous rendez-pas compte que c'est en train de vous ronger... Vous voulez vraiment vous dévouer au point de risquer votre santé, votre bien-être, voir votre vie ?

Il baissa les yeux, un peu embarrassé, glissant ensuite des excuses à mi-voix. C'était une inconnue, et elle n'avait pas demandé son avis, il aurait peut-être été mieux de rester silencieux sur cette partie. Pourquoi les mots s'étaient ils échappés ? Il s'en voulait un peu, mais c'était trop tard pour revenir en arrière. Il craignait de la faire fuir, ou qu'elle lui en veuille. Vraiment, il faisait n'importe quoi...

« - Je suis par contre toujours profondément confuse pour votre chemise. Je souhaite avant tout m'excuser pour l'inconvénient survenu. Est-ce que je pourrais vous acheter quelque chose pour m'excuse de ma maladresse ? Je ne suis pas vraiment pressé. On peut s'asseoir un moment si vous le souhaitez. Est-ce que je peux au moins vous demander votre numéro de téléphone pour que je puisse vous racheter une chemise ? »

Elle voulait vraiment revenir sur cette affaire ? Il ne savait pas quoi répondre, regardant autour avec un air confus. Il ne voulait pas qu'elle lui rachète une chemise alors qu'il avait participé au problème initiale. S'il avait fait plus attention, ils n'en seraient sûrement pas là, elle ne se serait pas blessée. Lune se sentait vraiment coupable, mais de la même manière, il craignait d'encore plus embêter cette personne en refusant.

- Hum, d'accord, mais avant, je vais demander au personnel s'ils n'ont pas des bandages. Il serait préférable d'immobiliser votre cheville, pour éviter d'empirer votre état, avait répondu le soliste, esquissant un timide sourire.

Bon, vraiment, l'optique qu'elle lui rachète une chemise lui déplaisait fortement, mais pour l'instant il fallait surtout faire en sorte de pouvoir l'aider un peu. Il doutait fort qu'elle le laisse dépenser de l'argent pour la soulager, alors autant chercher des solutions gratuites pour qu'elle souffre moins le temps d'arriver à son travail.
Il s'éclipsa donc à nouveau, ne lui laissant donc pas le temps de protester d'une quelconque manière pour aller demander s'ils n'avaient pas une trousse de secours avec des bandages pour la blessée. Quelques minutes plus tard, il était revenu avec de quoi stabiliser la cheville de Ha Reum et un air tout fier.

- Ca devrait aller mieux avec ça. Ne vous inquiétez pas, j'ai de l'expertise dans les bandages, ça devrait immobiliser votre cheville un minimum ! déclara t-il avec entrain.

Toujours est il qu'il serait préférable que Lunaire n'explique pas d'où lui venait cette fameuse "expertise"... Malheureusement, il ne la tirait pas d'un stage à l'infirmerie. Il aurait préféré... Mais les choses étaient ainsi, et pour nombre d'entre elle il n'y pouvait plus rien.
S'agenouillant près de la jeune femme, il s'affaira donc à lui faire son bandage, particulièrement concentré pour éviter de trop ou de ne pas assez serrer.

- Les brioches... C'est pour vos élèves ? Vous êtes professeure ? demanda t-il avec une certaine curiosité en achevant son bandage.

Il voulait savoir si une de ses hypothèses était la bonne. Avec ce qu'elle avait dit plus tôt, cela semblait plutôt correspondre à cette situation... Mais de la même manière, il y avait peut-être trop peu de brioche pour une classe, à moins qu'elle les découpe pour les distribuer..?


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: GANGNAM (강남) :: Au bonheur des petits pains-
Sauter vers: