MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ Goodnight bittersweetness ☼
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대)
Aller en bas 
Dim 2 Juin - 23:03
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

La lumière s'était simplement évaporée, et comme à son habitude, le jeune soliste de la Dream avait attendu que son colocataire soit profondément endormit pour se relever, se rhabiller et sortir. C'était devenu fréquent pour lui, de sortir la nuit. De toute façon, il dormait anormalement mal ces derniers temps. Il ne trouvait le sommeil bien souvent qu'après deux ou trois heures du matin, après avoir exploré un Séoul endormit. Les rues étaient vides, l'air doux, et seul le silence répondait à la mélancolie qui le saisissait. Cessait-il seulement parfois d'être dans cet état ? Il ne savait plus. Il ne se souvenait même plus de la sensation du bonheur, de son goût, sa vivacité. Bien sûr, il n'en était pas privé, il lui échappait juste si vite... Ou alors, il passait à côté, sans l'effleurer, et même en tendant la main, il lui était impossible de l'attraper.
Peu importe, quand la nuit tombait, il n'y avait que le silence à saisir. C'était l'instant idéal pour "promener ses monstres". Il n'avait pas à sourire, pas à prétendre aller bien, et il avait une vision nettement plus réaliste de son état... qui était évidemment catastrophique. Mais il n'y avait personne pour avoir peur de lui, pour le repousser, et il préservait son image de personne enjouée sans que jamais la nuit ne dévoile ce qu'il y avait vraiment à l'intérieur. Il se laissait parfois simplement tomber contre un mur, fixant les lézardes sur le ciment en face de lui, ou levant les yeux aux ciels en chantonnant des airs tristes. Il se disait que ce n'était pas grave, il évacuait simplement... C'était toujours mieux que de se couper. Il préférait la mélancolie, parce qu'elle était douce, qu'elle berçait seulement les cœurs malades, et qu'elle libérait les mots et les sons. Quand elle devenait brute, elle ne l'entraînait toujours qu'à faire des bêtises qu'il regrettait inévitablement plus tard. Elle le privait de tout autre moyen d'expression que la violence et les larmes. Il fuyait la tristesse brute, il fuyait certains de ses monstres, fuyait son logement et le Séoul ensoleillé pour espérer peut-être les semer.
Ce soir-là, il s'était perdu dans une des rues de Hongdae, cette journée d'anniversaire ne faisant pas exception à la règle, ayant presque oublié le chemin pour rentrer. Peu importe, il marcherait juste plus longtemps pour retrouver son chemin. Qu'il rentre à une, deux, ou trois heure du matin, il était presque certains qu'il ne risquait pas de trouver son colocataire réveillé. Et puis, il serait toujours à l'abri, entre les mains de la nuit...
Mais en bifurquant pour la énième fois depuis le début, humant un air un peu triste, il avait aperçut une silhouette légèrement illuminée par la lune et la lumière d'un distributeur de boissons. Il s'était stoppé, croyant reconnaître cette personne. Et en effet, à bien regarder, il s'agissait bien d'Eliott, un des membres des FSNight. Étant donné que Lunaire avait la mauvaise manie de vouloir prendre soin de tout le monde, il avait été mené à échanger avec Eliott aussi. Le jeune membre du groupe tenait une canette dans sa main, une canette que le soliste connaissait bien, puisqu'il avait achetée la même pour Yun quelques mois plus tôt, et était parfois venu en reprendre, nostalgique, peut-être... Il fallait dire qu'il n'avait plus trop eu de nouvelles du membre des Factory après... Cela l'inquiétait un peu, il avait eu le temps de s'attacher à Yun, le temps d'une soirée.
Il s'était doucement approché d'Eliott, esquissant un léger sourire :

- Tout va bien ? Je peux te tenir compagnie ?

Il avait encore parlé tout doucement, comme par peur d'être trop bruyant. La nuit était si silencieuse... A bien regarder le visage du membre de FSNight, le soliste devina bien que ça n'allait pas. Mais il préférait faire comme si ce n'était pas trop évident, pour ne pas le braquer s'il ne souhaitait pas parler. Lunaire savait bien qu'il avait du mal à s'ouvrir.

- Il n'est pas trop amer le chocolat ? La nuit le rend moins sucré. Ou peut-être que ce n'est qu'une impression parce que le jour on se force à égayer les choses.

Menteur de première catégorie, Lunaire avait repris un air faussement détendu. Il n'y avait pas à dire, c'était un excellent acteur... Mais il le justifiait parce que "c'était mieux pour Eliott". Il avait promis de le soutenir, alors il tenait sa promesse. Tant pis pour lui-même, il prendrait du temps pour cultiver sa mélancolie plus tard. Ou alors, tant pis pour lui-même, parce qu'il allait encore aider quelqu'un à porter un fardeau alors qu'il tombait en morceaux. Mais s'occuper dans autres quand on allait mal avait toujours été un peu amer et sucré...
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Juin - 16:29
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1068-liu-eliott-si-la-destinee-ne-nous-aide-pas-nous-l-aiderons-nous-meme-a-se-realiser#15879
http://produce-u.forumactif.com/t1074-liu-eliott#15951
http://produce-u.forumactif.com/t1091-liu-eliott-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Liu Eliott
Points :
12
Age :
21
Messages :
20
idole - membre des fs night

Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

La nuit venait de tomber sur Séoul dévoilant avec elle les blessures de ceux qui l’admire. Tel était le cas d’Eliott. Il avait réussi à faire semblant toute la journée, mais en voyant la lune, il n’avait pus contenir encore longtemps ses sentiments. Il avait vérifié que son frère dormait bien puis était sortit de l’appartement en faisant attention à bien fermer derrière lui. Il s’était ensuite dirigé vers son endroit. Toutes les nuits où ses sentiments débordaient, il allait s’y réfugier. C’était une petite rue tranquille avec un distributeur de boissons ainsi qu’un petit parc. La nuit, personne ne s’y aventurait, car la seule source de lumière venait du distributeur. Eliott avait entendu plusieurs personnes du quartier lancé toutes sortes de rumeurs farfelues sur cette rue. Mais il était plutôt heureux de ce fait ainsi, il pouvait y être tranquille. Il décida de s'asseoir à côté du distributeur et laissa les souvenirs ainsi que les larmes l’envahir. Il avait fait de son mieux pour oublier quel jour on était. Pour oublier que cela faisait exactement 9 ans que sa mère était devenue une étoile. 9 ans qu’il n’avait plus vu son sourire et sa passion. Et elle lui manquait tellement ! On lui avait dit qu’avec le temps, on oubliait, que les blessures se refermaient. Mais pour lui plus le temps passait plus elle lui manquait. Il avait après tout perdu d’un seul coup tout ses repères et avait été forcé à grandir trop vite. Eliot leva la tête vers le ciel nocturne pas si étoilé qu’il l’aurait aimé et essaye de son mieux de ravaler ses larmes en pensant qu’elle n’aimerait pas le voir ainsi.
Son regard tomba sur le distributeur et plus particulièrement sur une canette de chocolat. Sa mère lui disait toujours que lorsqu’on se sentait triste rien ne valait un bon chocolat chaud. Et elle avait bien raison. Il décida donc de se lever et d’acheter la canette avant de se rasseoir et de replonger dans ses pensées. Il en fut soudainement sorti par une voix faible qu’il commençait à bien connaître.

- Tout va bien ? Je peux te tenir compagnie ?

Il releva la tête et vit qu’il s’agissait bien de Lunaire, un soliste de son agence. Celui-ci avait plusieurs fois essayé de se rapprocher de lui et lui portait quelque petites attention, mais Eliott étant ce qu’il était, il n’osait pas baisser le bouclier qu’il s’était forgé de peur de se voir à nouveau brisé. Se rappelant que le jeune homme lui avait parlé, il hocha simplement la tête et se remit à fixer sa canette.

- Il n'est pas trop amer le chocolat ? La nuit le rend moins sucré. Ou peut-être que ce n'est qu'une impression parce que le jour on se force à égayer les choses.

Eliott était soulagé que Lunaire ne lui fasse pas remarquer son état. Il ne voulait pas voire de la pitié dans le regard des autres. Alors il se contenta de répondre tout en essayant de paraître le plus normal possible.

- C’est vrai qu’il est amère, mais c'est l'amer qui fait apprécier le sucre. Seulement si je le bois, je pourrai apprécier tout ce qui est sucré dans la journée du lendemain.

Eliott savait que ce qu’il disait n’aurait probablement aucun sens pour l’autre jeune homme. Mais il s’accrochait à cette idée, que la vie est comme le chocolat, c'est l'amer qui fait apprécier le sucre. C’est ce qui lui permettait de faire face à toutes ses épreuves la tête haute et l’aider à remonter la pente.

gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Juin - 23:47
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

C'était drôle, maintenant que Lunaire songeait à ces rumeurs stupides qui lui inventaient une vie de chat se transformant en humain. C'était une manière bien innocente d'imaginer la raison de ses sorties nocturnes. Et il préférait nettement que ça soit ainsi, plutôt qu'on s'approche des vrais raisons. En réalité, il ne faisait qu'essayer de survivre, que tenter de fuir, ou alors d'effacer sa mémoire. Il avait besoin de la nuit pour continuer à mentir, c'était tellement plus facile, plutôt qu'avouer qu'il était perdu, et qu'il ne croyait personne pour ne s'accorder ne serait-ce qu'un peu de répit. Ou alors, peut-être y avait il des gens en qui ils croyaient, mais pour des raisons différentes, et pas de cette manière. Il aurait bien trop peur d'avouer qu'au fond, il n'avait rien d'un optimiste, ni d'une personne forte, ni même d'une personne honnête. Il préférait entretenir des mensonges, craignant juste d'avoir un jour trop mal, d'être trop fatigué, trop las pour continuer. Il s'était déjà bien craquelé malgré lui, un peu trop ouvert parfois, et il le regrettait amèrement. Il détestait être ainsi, il ne voulait pas être ce type de personne... Il avait promis d'aider les autres, pas de leur causer des ennuis...
Croiser Eliott au beau milieu de la nuit l'avait surpris. Plongé dans sa mélancolie, Lune s'imaginait rarement devoir s'en tirer en croisant une connaissance. Mais c'était tout naturellement qu'il redevenait un simple menteur hypocrite qui faisait sa balade nocturne pour se détendre. Insomnie ? C'était une excuse bateau, mais ça marchait plutôt bien. Même si ses insomnies à lui étaient plutôt volontaires, parce qu'il avait appris à aimer la nuit, et à craindre de fermer les yeux pour faire de nouveaux cauchemars. Son inconscient le rendait toujours plus coupable, le laissant certains réveils transpirant et terrifié. Il perdait vraiment espoir au sujet d'une possible rémission... La lumière était nul part, et il se disait souvent qu'il s'accrochait pour rien. Il n'était sauvé que par son côté de gamin rêveur, et parce qu'il souhaitait continuer à prendre soin des autres.
Et parce qu'il aurait détesté qu'on le surprenne en mauvais état et qu'on le lui fasse une remarque, il n'avait rien dit concernant Eliott. Pourtant, il était compliqué de rater les traces de larmes même pas sèches sur ses joues, ses yeux rouges, et son air fatigué. Pourtant, il proposa simplement sa compagnie, préférant parler du chocolat chaud que buvait son collègue.

- C’est vrai qu’il est amère, mais c'est l'amer qui fait apprécier le sucre. Seulement si je le bois, je pourrai apprécier tout ce qui est sucré dans la journée du lendemain.

La réponse du membre des FSNight l'avait un peu surpris. Il ne s'attendait pas à une métaphore... Mais bon, c'était bien une des seules choses sur lesquelles son cerveau marchait bien. Il s'en sortait bien avec les métaphores, les sous-entendus, et toutes les choses un peu obscures de ce type. Mais il lui manquait inévitablement des clés pour comprendre ce que voulait dire par là le jeune homme face à lui, même s'il n'était déjà pas d'accord au fond de lui. Tout avait un goût amer, le sucré n'existait que pour l'amer, alors à quoi bon ? Lunaire ne voulait plus de sucré s'il devait devenir amer. Sinon, il allait se faire de faux espoirs, et encore plus souffrir...
Pourtant, un léger sourire ornait toujours les lèvres du soliste, qui mentit tout innocemment :

- Pas faux, mais si tu alternes trop les deux, tu risques de te faire mal. Il ne faut pas trop mettre de l'amer dans ta vie.

C'était plutôt cynique, de la bouche d'un garçon qui persistait à le faire. Il était vraiment dans une optique plus ou moins d'auto-destruction, tachant de survivre à côté tout en cultivant ses chances de craquer. Mais après tout, chaque humain était un nid à paradoxes, et Lunaire n'avait jamais fait exception...
Pourtant, loin de dévoiler une once de son véritable jeu, il s'approcha à son tour du distributeur pour prendre la même boisson, pourtant pas spécialement attiré par l'idée de boire un chocolat chaud. C'était juste que ça lui faisait penser à Yun... Et il se demandait sérieusement comment il allait.
Il avait ouvert la canette, levant à nouveau les yeux vers Eliott. N'avait il pas un petit-frère lui ? Il avait attendu qu'il soit endormi pour sortir ? C'était il passé quelque chose ? Bien évidemment, il ne comptait pas lui demander directement, ni le forcer à laisser échapper des informations. Depuis le début, ce jeune homme avait été très secret, alors il avait choisit d'attendre patiemment qu'il s'ouvre tout seul. Et Lunaire savait qu'un jour, il parlerait bien.

- Comment va ton petit-frère ? Tu as l'air d'être un bon grand-frère, tu t'occupe bien de lui. Il doit être fier de toi, glissa tout doucement Lune, essuyant sa moustache de chocolat après avoir un peu bu.

Le pouvoir de Lunaire, c'était bien d'être toujours plutôt calme. Il n'était vraiment pas le genre de personne à avoir un comportement brusque (sauf exceptions). C'était aussi pour cela que beaucoup lui faisaient aisément confiance, rassurés par sa mesure, ses sourires, et aussi parce qu'il avait vraiment vite tendance à proposer des câlins. Pour le moment, cette dernière chose ne lui avait pas frôlé l'esprit. C'était peut-être tant mieux pour Eliott ? Nul ne savait.

- Tu mériterais plus de sucré dans ta vie, tu ne crois pas ? Tu travailles si bien ! Et tu es une gentille personne ! s'exclama le soliste d'un air presque gamin.

Si son collègue culpabilisait pour quelque chose, il risquait bien de tomber dans le piège. C'était évidemment une question qui par derrière n'avait rien d'innocent. Elle ne parlait pas directement de l'état d'Eliott, mais elle le contraignait d'une manière ou d'une autre de donner des indices sur son état. Comme ça, le soliste pourrait tout simplement savoir quelle stratégie adopter. Et de la même manière, il aurait plus de chances de pouvoir apporter un peu de soutien au membre des FsNight, même s'il ignorait s'il serait capable de se reposer sur lui ce soir-là...
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Juil - 17:47
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1068-liu-eliott-si-la-destinee-ne-nous-aide-pas-nous-l-aiderons-nous-meme-a-se-realiser#15879
http://produce-u.forumactif.com/t1074-liu-eliott#15951
http://produce-u.forumactif.com/t1091-liu-eliott-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Liu Eliott
Points :
12
Age :
21
Messages :
20
idole - membre des fs night

Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott
-Pas faux, mais si tu alternes trop les deux, tu risques de te faire mal. Il ne faut pas trop mettre de l'amer dans ta vie.

Eliott était surpris que le jeune homme ait compris ce qu’il disait. D’habitude, les gens ne le comprenaient pas quand il se mettait à parler ainsi. Il en était à la fois heureux et déçu. Heureux que quelqu’un comprenne ses métaphores, mais déçu qu’il ne puisse pas s’en servir pour se cacher et écarter d’une certaine façon la personne en face de lui. Il ne savait pas comment réagir à cet instant et décida de rester silencieux encore un moment.

- Comment va ton petit-frère ? Tu as l'air d'être un bon grand-frère, tu t'occupes bien de lui. Il doit être fier de toi, glissa tout doucement Lune, essuyant sa moustache de chocolat après avoir un peu bu.

À la mention de son petit-frère, un léger sourire orna ses lèvres. Rien que d’imaginer son frère lui sourire lui rendait un peu de sa bonne humeur. Après tout, il était son rayon de soleil, sa raison de vivre, sans lui, il ne sait pas ce qu’il serait devenu. Il prit alors son courage pour répondre au jeune homme.

- Il va très bien, il doit encore être en train de dormir profondément en ce moment. Tu le penses vraiment ? Que je suis un bon grand-frère ? Je fais de mon mieux pour être le meilleur grand-frère possible, qu’il ne ressente pas le poids de ne pas avoir de parents, dit-il en soupirant avant de se redresser légèrement et d’essayer de se rattraper un peu. De ne pas avoir nos parents à nos côtés, je veux dire.

Eliott ne savait pas comment se rattraper. Il ne voulait pas que les autres sachent leur situation et les prennent en pitié. Il ne voulait pas de la pitié des autres. Il détestait ça par-dessus tout ! Mais il savait qu’il était trop tard, actuellement et ferma juste ses yeux en attendant la question évidente qui allait suivre. Il savait qu’elle allait arriver, mais il ne pouvait s’empêcher d'espérer qu’il ne lui poserait pas. Il ne voulait pas y répondre. Alors que Lunaire reprit la parole, Eliott se tendit.

- Tu mériterais plus de sucré dans ta vie, tu ne crois pas ? Tu travailles si bien ! Et tu es une gentille personne ! s'exclama le soliste d'un air presque gamin.

En entendant les paroles du jeune homme, Eliott ne put que relever la tête surpris et laisser un soupir de soulagement sortir. Il avait échappé à cette question. Il avait échappé à cet élan de pitié. Son cerveau se mit à tourner à plein régime afin de trouver rapidement une réponse pour détourner le sujet.

- Je préfère conserver tout le sucré pour mon frère, il le mérite plus que moi. Ce que j’ai actuellement me satisfait très bien, dit-il avec un sourire faible.

Il espérait vraiment que Lunaire continuerait seulement à lui parler de son frère et qu'il n'essaye pas d'aborder le sujet de ses parents. Il avait enfin réussi à ne pas trop penser à sa mère grâce à la présence de celui-ci, mais il avait peur de replonger dedans si jamais se sujet était abordé.
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Juil - 21:39
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

Lunaire ne s'était vraiment pas attendu à croiser Eliott. Il ne savait pas si c'était une mauvaise ou une bonne chose. Mais avait il vraiment besoin de savoir si le croiser ici allait apporter quoi que ce soit ? Non. Sûrement, cette soirée allait être oubliable. Que pourrait il bien apporter à ce garçon ? Il craignait d'être déprimant. Mais de la même manière, il était intrigué, et il avait désespérément besoin de protéger ou consoler son collègue. Est-ce que c'était... mal ? Il ne savait plus. Tout lui paraissait plutôt flou. Le bien, le mal, peu importe, c'était impossible à discerner désormais.
Voir le visage d'Eliott s'illuminer avait réjouit le soliste. Quoi qu'il arrive, même quand il allait mal ainsi, voir les autres ainsi le touchait toujours. Il ne pouvait pas s'en empêcher, il aimait trop les humains... Il était incapable d'être pleinement apathique, ou de les détester... à quelques rares exceptions. Voir l'expression d'Eliott changer était donc satisfaisant. C'était un gentil garçon, il avait juste du mal à s'ouvrir aux autres. Lune espérait juste qu'un jour il se sente plus à l'aise.

- Il va très bien, il doit encore être en train de dormir profondément en ce moment. Tu le penses vraiment ? Que je suis un bon grand-frère ? Je fais de mon mieux pour être le meilleur grand-frère possible, qu’il ne ressente pas le poids de ne pas avoir de parents, dit-il en soupirant avant de se redresser légèrement et d’essayer de se rattraper un peu. De ne pas avoir nos parents à nos côtés, je veux dire.

Un léger "oh" s'était formé sur les lèvres du soliste, qui en avait convenu qu'il était probablement préférable de ne pas poser de question, étant donné le changement d'expression d'Eliott. Il était... peut-être moins secret que prévu. Ou alors, la fatigue devait simplement lui faire échapper plus de choses qu'il ne le voudrait. Ce serait fourbe de profiter de ce genre de situation. Lunaire ne voulait pas le blesser, il semblait déjà mal à l'aise rien qu'à l'idée d'avoir évoqué le sujet.
Eliott devait être un bon grand-frère. Il se demandait si un jour il pourrait aussi être un grand-frère respectable pour Jeh Oon. Pour le moment, il avait l'impression que son jumeau était encore si loin... Pouvait il vraiment lui apporter quelque chose ? Est-ce qu'il avait seulement besoin de lui ? Peut-être que Jeh était mieux sans sa présence..? Au final, il ne le connaissait vraiment pas. C'était quelque chose que son collègue lui faisait bien. Il s'occupait de son petit-frère seul, et il lui donnait tout ce qu'il fallait. Il était vraiment admiratif du dévouement d'Eliott, mais de la même manière, il ne tarda pas à faire part du fait qu'il mériterait bien aussi de profiter lui aussi.
En voyant l'expression surprise du jeune membre des FSNight, Lunaire s'était gentiment esclaffé. Est-ce que c'était bizarre de dire ça ? Ils ne se connaissaient pas vraiment. Ils avaient dû parler parfois... non, rarement, au travail. Peut-être ? Le compositeur ne savait pas trop.

- Je préfère conserver tout le sucré pour mon frère, il le mérite plus que moi. Ce que j’ai actuellement me satisfait très bien, dit-il avec un sourire faible.

C'était triste. Pourquoi Eliott ne mériterait pas tout ça ? Il pouvait bien s'accorder du repos, et se récompenser. C'était un gentil garçon, et un grand-frère admirable, n'est ce pas ? Et puis, Lunaire n'avait jamais entendu parler de lui en mal à l'agence. C'était un jeune homme discret, mais travailleur. Il ne causait pas d'ennuis.

- Pourtant, tu sais, tu travailles bien. Les gens à l'agence ne disent jamais du mal de toi. C'est vrai que tu es un peu introverti, mais tu fais toujours de ton mieux. Et tu t'occupes bien de ton petit-frère, tu fais toujours tout pour qu'il soit à l'aise, il lorgna sur sa canette, un léger sourire flottant toujours sur ses lèvres, C'est parce que tu as l'impression d'échouer que tu te prives autant ? Pourtant tu fais de ton mieux. Tu es une personne bien Eliott.

Il reprit une gorgée de chocolat chaud, un peu déçu que la boisson ait refroidit aussi vite. Il avait envie de revoir Yun... Comment pouvait il aller ? C'était peut-être un souhait égoïste, mais il voulait savoir qu'il allait bien. Et que tout le monde allait bien. Si seulement tout le monde pouvait être heureux... Parfois, il se disait qu'il aimerait être le seul à souffrir, s'il fallait quelqu'un pour le faire. Tant que les autres pouvaient sourire honnêtement... Mais c'était un vœu impossible à réaliser, n'est ce pas ?

- Je suis sûr qu'à l'école, ton frère vante tes talents à tes camarades, et te présente comme un modèle. Il doit montrer tous les clips des FSNight en disant "Mon grand-frère en fait partie !". Et malgré ça tu prends le temps de t'occuper de lui, et tu fais attention à ce qu'il ne se couche pas trop tard le soir. Il est déjà comblé, grâce à toi.

Peut-être qu'en quelques sortes, Eliott était l'ange gardien de son petit-frère. Il était fort. Malgré l'absence de leurs parents... Peut-être que c'était pour ça qu'il avait pleuré. Lui, il n'avait personne pour veiller sur lui. Alors est-ce que... Lune voulait le protéger. Il ne pouvait pas le laisser tout seul dans cette situation.

- Dis, si personne veille sur toi, moi je veux bien le faire ! Tu ne seras plus tout seul, et puis, je ne dirai jamais rien à personne si tu pleures. B-Bien sûr, tu n'es forcé à rien mais... Tu n'as pas à devoir tout gérer tout seul, tu as déjà beaucoup fait par toi-même, déclara subitement le plus jeune.

Est-ce que c'était stupide ? Est-ce qu'Eliott allait se moquer ? Ils ne se connaissaient pas vraiment, que pouvait il bien penser d'une telle proposition ? Il allait songer qu'il était naïf, et un peu puéril. Était-ce le cas ? Peut-être. Mais il voulait qu'Eliott aussi aille bien. S'il pouvait aider d'une quelconque manière...
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Sep - 21:53
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1068-liu-eliott-si-la-destinee-ne-nous-aide-pas-nous-l-aiderons-nous-meme-a-se-realiser#15879
http://produce-u.forumactif.com/t1074-liu-eliott#15951
http://produce-u.forumactif.com/t1091-liu-eliott-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Liu Eliott
Points :
12
Age :
21
Messages :
20
idole - membre des fs night

Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

- Pourtant, tu sais, tu travailles bien. Les gens à l'agence ne disent jamais du mal de toi. C'est vrai que tu es un peu introverti, mais tu fais toujours de ton mieux. Et tu t'occupes bien de ton petit-frère, tu fais toujours tout pour qu'il soit à l'aise, il lorgna sur sa canette, un léger sourire flottant toujours sur ses lèvres, C'est parce que tu as l'impression d'échouer que tu te prives autant ? Pourtant tu fais de ton mieux. Tu es une personne bien Eliott.

En entendant ses mots, Eliott fut rempli de grattitude envers le jeune homme. Entendre ses mots le soulageait d'un poids d'on il n'avait pas vraiment conscience avant. Au fond, il avait toujours voulu entendre ses mots, qu'il remplissait son rôle comme il fallait et qu'il était quelqu'un de bien. Depuis sa plus tendre enfance, il n'avait pu s'empêcher de penser que c'était de sa faute que son père les avaient abandonné même si sa mère lui disait que ce n'était pad le cas. Il avait toujours cru qu'il était une mauvaise personne er qu'il devait faire de son mieux pour devenir quelqu'un de bien. Car après tout seule les bonnes personnes on le droit au bonheur. Alors entendre qu'il était une bonne personne lui faisait énormément de bien. Tellement de bien qu'il sentit des larmes coule doucement sur ses joues tandis qu'un faible sourire prenait place sur ses lèvres.

-Merci, souffla-t-il.

Il s'essuya les yeux avec les manches de son gilet et essaya de se calmer. Se débarrasser d'un poids que l'on porte depuis des années chamboulait vraiment tout son être.

- Je suis sûr qu'à l'école, ton frère vante tes talents à tes camarades, et te présente comme un modèle. Il doit montrer tous les clips des FSNight en disant "Mon grand-frère en fait partie !". Et malgré ça tu prends le temps de t'occuper de lui, et tu fais attention à ce qu'il ne se couche pas trop tard le soir. Il est déjà comblé, grâce à toi.

Eliott était vraiment reconnaissant envers Lunaire pour toute les paroles qu'il venait de lui dire. Sans même s'en rendre compte, il soulageait ses peurs et ses doutes. Mais il ne savait vraiment pas comment répondre autrement que par "merci". Ainsi, il ne fit que sourire légèrement au jeune homme en espérant qu'il perçoive sa reconnaissance présente dans ce sourire.

- Dis, si personne veille sur toi, moi je veux bien le faire ! Tu ne seras plus tout seul, et puis, je ne dirai jamais rien à personne si tu pleures. B-Bien sûr, tu n'es forcé à rien mais... Tu n'as pas à devoir tout gérer tout seul, tu as déjà beaucoup fait par toi-même, déclara subitement le plus jeune.

Eliott se demanda si le jeune homme parlait sérieusement. Après tout, il était tellement habitué à devoir compter que sur lui-même, de n'avoir personne à qui se confier. Il avait toujours penser que se serait toujours ainsi, que personne ne voudrait s'embêter avec lui. Il ne savait pas comment s'appuyer sur quelqu'un.

- Ne pas tout gérer seul ? Je sais pas comment faire ça….Je préfère gérer les choses par moi-même, j'y suis plus habitué….
gabi le loup
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Oct - 1:16
- -
http://produce-u.forumactif.com/t294-seon-lunaire-si-tu-continues-a-rever-tout-sera-possible
http://produce-u.forumactif.com/t370-seon-lunaire-les-etoiles-dans-le-ciel
http://produce-u.forumactif.com/t369-seon-lunaire-il-ne-faut-pas-oublier-ca-aussi
http://produce-u.forumactif.com/t624-seon-lunaire-telephone
Seon Lunaire
Points :
205
Age :
20
Messages :
761
soliste & compositeur (lune)


Goodnight bittersweetness
featuring. @Liu Eliott

Lunaire ne pouvait tout simplement pas la boucler. C'était plus fort que lui, ses mots dépassaient sa pensée dès qu'il ressentait le besoin de couver quelqu'un, et de lui déverser de la niaiserie jusqu'à ce que ça en devienne étouffant. Mais pour ce qui était d'Eliott, il n'en avait vraiment jamais entendu du mal. Certaines personnes pouvaient se plaindre de son côté réservé, mais il était assurément apprécié et admiré pour l'importance qu'il donnait à son petit-frère, et comment il s'en occupait. Pouvait on seulement voir les choses autrement ?
Les mots avaient donc échappé à Lunaire, qui avait doucement sourit pour tenter d'en même temps apaiser Eliott. Il ne voulait pas qu'il se sente attaqué, ou piégé. Le soliste ne lui voulait absolument aucun mal, mais il craignait qu'il se braque, et s'enfuisse. Or, à cet instant là, il semblait vraiment avoir besoin de quelqu'un pour rester avec lui. Il ne pouvait tout simplement pas abandonner quelqu'un qui semblait dans un état de détresse.
Les mots du soliste et compositeur avaient arraché une larme à Eliott. Il regarda silencieusement les larmes dévaler les joues de son collègue, un peu surpris. Surpris, mais pas déstabilisé. Le membre des FSNight semblait avoir les nerfs à vif, et à la manière dont ses lèvres avaient légèrement tremblées avant d'esquisser un sourire prouvaient qu'il avait bien besoin de repos. Le besoin de le couvrir de câlins se faisait pressant, mais la priorité restait de ne pas le brusquer tout de suite.

-Merci.

Lunaire ne saurait quoi répondre. Il avait l'impression que jamais personne n'avait dit tout cela à Eliott. Était-ce pourquoi il semblait tant atteint ? Pourquoi le remerciait il d'avoir énoncé cette vérité ? Pourquoi... personne lui avait jamais dit... Malgré lui, et il savait que c'était absurde, mais il en voulait un peu aux autres FSNights de ne pas faire plus attention à leur coéquipier. Peut-être qu'il était réservé, mais il méritait aussi de l'attention, non ?! Mais de la même manière, le cadet s'en était voulu. Il aurait dû plus veiller sur lui à son entrée à l'agence. Il aurait dû aller vers lui dès les premiers jours pour lui proposer une épaule sur laquelle se reposer. Mais il ne l'avait pas fait... Et il s'en voulait vraiment beaucoup.
Le soliste avait continué sur un ton léger, se sentant bien plus apaisé en voyant que son interlocuteur souriait de plus en plus franchement. A vrai dire, Lunaire ne se souvenait pas vraiment avoir vu Eliott sourire ailleurs, à part peut-être dans le cadre du travail, ou avec son petit-frère. Mais ce sourire lui allait bien. Il aimait l'éclat du regard de son collègue. Et parce qu'il voulait qu'il puisse sourire à nouveau librement, il avait proposé son aide. Le membre des FSNights n'avait personne pour veiller sur lui après tout. Il s'occupait seul d'un frère encore tout jeune en plus de gérer sa carrière, cela devait faire beaucoup.

- Ne pas tout gérer seul ? Je sais pas comment faire ça… Je préfère gérer les choses par moi-même, j'y suis plus habitué….

Il ne savait pas comment faire ça ? Lunaire jeta un regard nerveux sur le côté, se rendant compte qu'il ne saurait lui donner un mode d'emploi. Il avait aussi oublié. Mais il ne pouvait décemment pas étaler ses ennuis, il devait veiller sur Eliott. Il était ainsi crucial de choisir les bons mots et les bons gestes pour le mettre en confiance. Il craignait encore beaucoup qu'il prenne peur. Après tout, Eliott était un garçon très réservé, et, d'après ses derniers mots, semblait plutôt indépendant, et mal à l'aise à l'idée de recevoir la moindre aide. Le fait d'être longtemps considéré comme indésirable, et d'avoir l'habitude de tout faire seul rendait compliqué juste l'acceptation d'une aide. Qui voudrait aider des indésirables ? Pourquoi d'un coup, il faudrait changer de catégories ?

- Ce n'est pas grave si tu ne sais pas le faire... Tu vas sûrement avoir besoin de temps... Et devoir apprendre à demander des services, à parler si ça ne va pas, et à ne pas porter tout tout seul. Quoi qu'il en soit, j'attendrai que tu en sois capable, mais je serai toujours là pour t'écouter si jamais... et te faire un chocolat chaud, si tu veux, commença le soliste, faisant tourner le reste de boisson au fond de sa canette.

Il se mordilla la lèvre inférieure, ayant l'impression que ce n'était pas forcément les bons mots. Pourquoi ça lui semblait si léger ? Il n'avait pas l'impression de faire assez. Il se sentait inutile, comme s'il y avait de meilleurs choses à faire, mais qu'il l'ignorait. Et s'il s'y prenait mal ? Et s'il blessait Eliott ? Il avait juste envie qu'il puisse sourire tous les jours, et puis, qu'il soit heureux avec son frère, Jumin, Jonah, et les autres FSNights...
Déposant tout doucement la canette de chocolat chaud sur le muret pas loin d'eux, il s'approcha de son collègue, ne sachant pas trop comment faire pour ne pas avoir l'air menaçant. Dans son esprit, il tâcha de se souvenir comment Eliott agissait avec son petit-frère, tachant de copier sa gestuelle comme pour créer un sentiment de familiarité, ouvrant très légèrement les bras pour vérifier si son vis-à-vis s'apprêtait à fuir. Mais voyant que l'idol ne s'était pas enfuit en courant, il l'avait tout doucement enlacé, plaçant ses mains dans son dos pour le caresser, cherchant à l'apaiser. Est-ce qu'Eliott avait seulement des gens pour lui faire des câlins ? Ce tsundere de Jumin ne devait même pas y penser ! Il ne perdait rien pour attendre celui-là !

- Ce n'est pas grave si tu as du mal à t'ouvrir, tu fais déjà du bon travail, tu n'as blessé personne, et puis, tu n'as pas à avoir honte de ne pas pouvoir tout faire tout seul. Si c'est trop lourd, tu peux simplement t'en débarrasser, mais pas forcément en en parlant. Si tu veux, on dira que ce sont des secrets, toutes les choses que tu as sur le cœur, et on les cachera dans une boîte qu'on enterrera dans un autre endroit secret, piailla de manière enthousiaste le compositeur.

Il avait ensuite tendrement embrassé la joue de son aîné dans un geste enfantin. Si seulement Eliott pouvait un jour sourire plus souvent ! Il voulait qu'il puisse avoir le coeur léger, et être heureux. Il travaillait beaucoup, et puis, il s'occupait tout seul de son frère, encore une fois ! Il ne semblait même pas se plaindre des fois où Jumin pouvait être trop sévère avec ses coéquipiers. Il n'avait sûrement personne auprès de qui se plaindre. Stupidement, Lunaire espérait qu'il oserait un jour se plaindre devant lui, et qu'ils pourraient vraiment aller enterrer des secrets dans des endroits inconnus.
De la même manière, il songeait amer au fait qu'il ignorait si son esprit lui jouerait des tours. Le soliste ne voulait pas faire de bêtises qui puisse blesser Eliott parce qu'il n'était pas tout à fait sain d'esprit. Alors il avait tout doucement desserré son étreinte, réajustant ensuite le col de son protégé avec un air distrait, le regard ailleurs, ses lèvres se mouvant sans former de son. A quoi pensait il ? Il ne savait pas trop lui-même, il se sentait un peu détaché de tout. Mais pour une fois, il ne paniquait pas, se sentant surtout un brin apathique.

- Mamie mettait tous ses problèmes au congélateur. Elle avait un dossier, qu'elle avait caché tout au fond, la pochette était glacée et collée aux parois quand on l'a retrouvée. Peut-être que ses secrets auraient pu fusionner avec. Si on met tes secrets dans une boîte, peut-être qu'ils deviendront de jolies fleurs aussi, et que tu auras aussi pleins de fleurs dans ton cœur qui te feront sourire tout le temps. Tu es très mignon quand tu souris !

Il gloussa sottement, pas le moins du monde choqué par ses mots. Il fallait dire que ce gamin trop affectueux ne se rendait pas toujours compte qu'il l'était justement trop pour les mœurs de son pays. Ou alors, il en était justement conscient, et avait choisit de ne rien changer à son comportement. C'était être honnête dans son affection avant de respecter la bienséance. Et oui, il aimait tout le monde. C'était aussi simple que ça, il trouvait des choses incroyables chez chacun, et sauf quelques exceptions, il s'attachait aux autres et se démenait pour les aider à être heureux. La seule chose qu'il se refusait, c'était tout le négatif. Un hypocrite. Voilà ce qu'il était. Un hypocrite fragile qui aimait trop les humains, alors que ceux-ci avaient surtout essayé de le détruire depuis qu'il était venu au monde.  
gabi le loup


You blew me up like a big balloon far too soon. How did I get here ? It's all so quick, and I feel sick, red pushing down on the green.
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대)-
Sauter vers: