MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ Ugh, you again. || feat Seon Jin Sil ☼
Produce U :: Séoul :: ITAEWON (이태원) :: The Irish Pub
Aller en bas 
Mer 24 Juil - 18:00
- -
http://produce-u.forumactif.com/t658-miura-jun-you-can-t-stop-me-loving-myself
http://produce-u.forumactif.com/t663-miura-jun-so-tell-me-which-way-to-go
http://produce-u.forumactif.com/t664-miura-jun-journal-rp
http://produce-u.forumactif.com/t665-miura-jun-cellphone
Miura Jun
Points :
95
Age :
27
Messages :
504
idole - membre de h&m


Ugh, you again.
It's either love or hate with me. People really can hate me.

Une bonne soirée d'été pour la Corée. Un temps plutôt agréable, le vent frais caressait la peau de l'idole, la nuit maintenant tombée, seulement les adultes avaient pour droit d'être de sortie. Il était pourtant assez simple pour certains vauriens de sortir quand il leur était interdit. Jun serait un menteur de dire que lui-même pendant sa jeunesse - qu'il a encore merci - n'avait pas fugué une fois ou deux alors il n'allait pas les jugeait. Mais il n'était pas réellement de promenade dans la sombre nuit dans les rues de Séoul, il était là pour encore une fois, oublier tout ce qu'il l'énervait au plus haut point, pour oublier les idiots qui se pensent tout permis même si c'était ses collègues de travail, et juste les mauvaises humeurs de d'habitude. Quoi de mieux pour se détendre que de prendre une bonne bière au bar ? Jun n'était pas un alcoolique, mais si tout le monde continuait à l'emmerder, il allait sombrer bientôt. Les pieds se traînaient tout seul vers le pub, s'asseyant sur un tabouret du comptoir, prenant une bière fraîche. Pour un pub irlandais, ils lui servirent une Heineken, plutôt ironique, mais c'est la bière qui fait aimer la bière apparemment. Il pensait être servi peut-être autre chose, mais le premier alcool qui lui vient en tête venant d'Irlande était un bon verre de Guinness, et il n'aurait pas été contre. Mais il avait ce qu'il avait demandé et rien de plus. Il prit une gorgée et se sentit déjà de râler sur sa vie. C'est vrai que le grand Miura Jun à la vie difficile, des amis, une carrière maintenant à succès, des personnes autour de lui, c'était difficile de vivre dans sa peau vraiment.

Mais il était toujours légèrement sur les nerfs ces derniers temps. Est-ce que les personnes autour de lui l'avaient senti ? Peut-être que la façon dont il avait le poing fermé sur ses jeans Levi's constamment quand il était assis, ou peut-être son ton de voix... Il était très possible qu'ils aient vu qu'il n'était pas tellement de bonne humeur. Il tentait de son mieux possible de ne pas les agresser à des réflexions, parce qu'eux, ils n'avaient rien fait. Et certains, il les aimait vraiment, il n'allait pas leur parler comme à de la merde juste parce que Monsieur avait des problèmes personnels. Sérieusement, il n'était pas aussi irritable qu'une femme pendant la période rouge, mais pas loin. Les pleurs et sautes humeurs en moins. La tête tournée vers sa boisson, Jun finit par lâcher un long soupire. Il devait éviter d'être aussi remarquablement énervé pour si peu que des conneries qui ne le toucherai pas. Au pire, si le gamin recommençait, il lui en foutrait une dès qu'il le croise en privé et voilà tout serait réglé. Levant les yeux vers la télévision LG du pub, les informations comme d'habitude. Rien de passionnant. Il y voyait parfois quelques visages familiers, mais préférait ne pas y prêtait grande attention.



L'attention ailleurs, le japonais ne put s'empêcher de légèrement sursauter en entendant un léger "bouh" directement à son oreille. Sérieusement, toute personne censée devrait savoir que c'était pas le moment de le faire chier. Il était prêt à l'engueuler, peu importe qui s'était, et quand il commença par un « Non mais ça va pas » en se retournant, il vit un visage qu'il aurait préféré ne pas revoir de si près depuis un moment. Il aurait préféré toute invention japonaise qu'il avait vue dans sa vie qui le faisait regretter parfois ses racines comme Pepsi Man ou le chien extraterrestre de Calbee, mais non. Il fallait que ça soit ce connard, qu'il soit sorti de peu importe quelle planque il avait depuis un an et quelques. Comment dire que le japonais ne put s'empêcher de lâcher un soupire bien plus grand et plus bruyant qu'avant, avant juste de se retourner vers le comptoir.

« Dégage de là le toxico. On veut pas de toi ici. »
(c) Miss Pie




CALL MY NAME
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Aoû - 16:15
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1130-seon-jin-sil-you-should-see-me-with-a-crown#16777
http://produce-u.forumactif.com/t1144-seon-jin-sil-a-crown-on-my-head#17117
http://produce-u.forumactif.com/t1143-seon-jin-sil-king-of-the-rp
http://produce-u.forumactif.com/t1156-seon-jin-sil-telephone
Seon Jin Sil
Points :
24
Age :
23
Messages :
167
idole solo (joy play)


Ugh, you again.
It's either love or hate with me. People really can hate me.

Jin Sil, il tournait en rond dans son appartement, depuis plusieurs jours maintenant. À peine revenu que son père avait lancé un comeback pour lui, le premier de sa carrière. Pas que ça le gênait au fond, le chanteur ayant décidé de fixer les conditions. Il n’était plus un enfant aveuglé par la quête de reconnaissance, par l’envie d’avoir l’amour de ses parents. Il avait compris que ça, il ne l’aurait jamais et avait fait une croix dessus. Le garçon, il pensait qu’il avait mûrit pendant son séjour dans l’Occident. Certainement pas pour le mieux, étant résolu aujourd’hui à ne vivre que pour lui, et uniquement lui, ne le rendant que plus égoïste et narcissique. Mais même lui, il s’ennuyait, n’assumant toujours pas de souhaiter se poser devant son ordinateur pour composer et écrire, le faisant plus souvent quand plus rien n’attirait son attention. Alors pour palier à cet ennui, l’ancien FACTORY décida de quitter son appartement, de plonger dans la cohue de Séoul, silhouette anonyme, silhouette qu’on avait oublié, mais plus pour longtemps.

Finalement, il ne lui faut pas longtemps avant de reprendre ses mauvaises habitudes de New York : un bar, une porte qu’il pousse et l’envie de descendre un ou des dizaines de verres. Y’avait que dans ces moments là, qu’il oubliait qu’il était tout seul le garçon, alors qu’il voudrait juste compter pour une personne. Mais il l’avait bien chercher au fond ? Puis, Jin Sil, il n’assumait pas cette partie de lui, ce côté enfant perdu qu’il avait provoqué tout seul, par simple jalousie, par simple enfantillage. Une main qui passe dans ses cheveux lâchés, il baisse son masque se dirigeant vers le bar avant que son regard acéré ne dérive vers les personnes présentes. Des illustres inconnus, et pour une fois, pas un seul ne partagera son lit. Il n’était pas fou, le danseur, sachant pertinemment qu’au moindre écart, au moindre scandale, son père le lui ferait regretter. Et l’argent facile, Jin Sil ne voulait pas s’en passer.

Mais dans cette masse d’inconnu, y’a ce visage qui lui saute aux yeux, ce garçon qu’il n’apprécie pas plus que ça mais qu’il aime plus que tout faire chier. Miura Jun, chanteur du duo H&M. Un sourire narquois, limite mesquin, sur les lèvres, le garçon se rapproche de l’autre, silencieux comme une ombre, comme il sait si bien le faire. Sa voix grave, elle résonne dans l’oreille de l’autre idole, un horripilant « bouh » quittant ses lèvres pleines. La réaction ne se fait pas attendre et le sourire malicieux sur les lèvres du plus jeune s’agrandit. Il aime le voir râler, faire des emmerdes.

« Tu fais erreur sur la personne, mon petit Jun. Le toxico, c’est mon frère pas moi. Et j’ai très envie de boire, assis sur cette chaise, juste à côté. »

Une lueur presque démoniaque dans les yeux, les doigts fins indiquant la chaise juste à côté de son aîné, qui ne reçoit aucuns des honorifiques qu’il devrait, Jin Sil s’amuse comme un petit fou. Faire tourner Jun en bourrique, en coulisse, était déjà un de ses passes-temps favoris auparavant. Alors en dehors ? Il allait adorer.
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Aoû - 13:43
- -
http://produce-u.forumactif.com/t658-miura-jun-you-can-t-stop-me-loving-myself
http://produce-u.forumactif.com/t663-miura-jun-so-tell-me-which-way-to-go
http://produce-u.forumactif.com/t664-miura-jun-journal-rp
http://produce-u.forumactif.com/t665-miura-jun-cellphone
Miura Jun
Points :
95
Age :
27
Messages :
504
idole - membre de h&m


Ugh, you again.
It's either love or hate with me. People really can hate me.

S'il y a une chose que Jun n'a apparemment pas souvent eu de sa vie, c'est la chance. Il a toujours eu, pour être franc, une chance de merde. Si quelqu'un allait être poursuivi par quelqu'un de bizarre ou chiant dans sa vie, c'était sûrement lui. Si quelqu'un allait perdre une chose importante, c'était sûrement lui. Nonobstant, sa vie lui plaisait, enfin parfois. Dans le cas présent, non, il n'aimait pas sa vie maintenant. Les rares choses qui le mettaient de bonne humeur n'était pas là, il n'allait pas demander à Riri d'aller boire un verre avec lui parce que... C'était compliqué parfois et d'autre non. Min... Ouais non, on sait comment ils sont saouls et Min boit presque jamais. Na Yeon... Plus tard sûrement, quand il sera de meilleur humeur. Sumalee ? Il devrait aller inviter Sumalee juste pour une sortie un jour. Il restait toujours la petite dernière de la Dream qu'il voulait amener boire un peu, mais ça... Pas avant l'accord de la Reine sûrement. Mais aujourd'hui non. Il était seul, parce qu'il était agacé, parce que, tout ce cirque autour de lui, lui avait l'envie d'aller mettre des coups à un punching-ball, parce qu'il avait juste envie de se détendre avec un peu d'aide. Il n'avait pas prévu que même à l'extérieur, on le fasse chier. Bientôt, le Japonais allait finir par s'enfermer chez lui pour déprimer seul parce que personne d'autre que Riri et Min pourrait venir le voir s'il n'ouvrait la porte à personne. Rappelez-lui pourquoi il leur a donné des doubles des clés..? Ah oui. Ils les aiment quand même ces deux-là.

Mais aujourd'hui, il devait encore se retenir de ne pas mettre un poing dans le visage de quelqu'un en public. S'il le faisait, ce serait aussi agréable que quelqu'un ayant lâché une bonne grosse flatulence dans un ascenseur et qui pense que ça sent le magnolia. Prendre sur lui, encore et toujours. Mais ce n'était sûrement pas une chose qu'il savait très bien caché, il faut dire que Jun a toujours préféré être très franc, alors latemment, il serrait les poings en se demandant ce qu'il avait fait au monde pour mériter ça. Mais ce n'était pas tout ce qui le gênait, sa présence. Ses mots ne l'aidaient pas. Non mais il se prenait pour qui ? On ne lui avait pas appris le respect des aînés ? Il voulait que le Japonais lui apprenne à sa façon peut-être ? Il pouvait devenir son punching-ball assez facilement, un autre énergumène non identifié enfermé dans le sous-sol de la Dream qui sert de défouloir à Jun. Ca ferait peut-être peur aux petites même si l'idée lui était appréciable. Puis ça l'empêcherait d'avoir envie d'en frapper un autre dans son agence.


« Le petit, tu le ranges là où tu le penses. On t'a pas appris les bonnes manières ? Et que ça soit toi ou ton frère, j'en ai rien à battre, laisse moi tranquille je t'ai dit. Petit. »

Pour éviter que malgré tout le coréen s'assoit totalement à côté de lui comme une petite sardoine perdue au milieu des bières, d'un coup de pied, Jun écarta les autres tabourets à ses côtés et reprit une gorgée de sa bière tranquillement. Sérieusement, il y avait des tables derrière ou des sièges plus loin, mais il voulait s'asseoir là. Si ça continuait, Jun allait finir par prendre son siège et le frapper avec, mais encore une fois... En public ça risque d'être compliqué.

« Va t'asseoir ailleurs gamin. Tu gênes les adultes avec ta présence. »
(c) Miss Pie




CALL MY NAME
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Sep - 23:43
- -
http://produce-u.forumactif.com/t1130-seon-jin-sil-you-should-see-me-with-a-crown#16777
http://produce-u.forumactif.com/t1144-seon-jin-sil-a-crown-on-my-head#17117
http://produce-u.forumactif.com/t1143-seon-jin-sil-king-of-the-rp
http://produce-u.forumactif.com/t1156-seon-jin-sil-telephone
Seon Jin Sil
Points :
24
Age :
23
Messages :
167
idole solo (joy play)


Ugh, you again.
It's either love or hate with me. People really can hate me.

Finalement, il était plus qu’heureux d’avoir quitté son appartement le garçon, maintenant qu’il se trouvait face à une vielle connaissance. Oh, Jin Sil ne l’avait pas fait exprès, même s’il en aurait été capable. Non, c’était le hasard qui l’avait emmené en face de sa victime favorite, celui qui immanquablement réagissait aux piques de la langue de serpent qui se trouvait dans sa bouche. C’était si facile d’énerver Jun que s’en était risible pour l’idole, mais il en profitait pleinement, s’amusant comme un petit fou. S’amusant comme ça n’avait pas été le cas depuis deux ans.

Il ne peut s’en empêcher, quand le japonais lui adresse la parole, il ne peut que sourire mesquinement, narquoisement. Ses yeux brillent de cette malice toute sauf innocente. Même son « bouh », il n’avait été là que pour irriter l’autre idole. Les paroles qui sortent de sa bouche, malgré son air innocent sont là pour le faire sortir de ses gonds, le voir s’énerver sur lui. C’est quelque chose qu’il connaît Jin Sil, quelque chose de rassurant au fond, alors il en profite sans honte, avec juste son petit sourire sur les lèvres. Il en rajoute une couche, toujours plus, pour que les lèvres de l’autre garçon se tordent, pour le voir lutter à se contrôler.

Sa réaction avec les chaises ne fait qu’hausser un sourcil au soliste, ses bras se croisant sur son torse. Il était bien naïf de croire que ce serait suffisant pour l’arrêter, vraiment bien naïf. Jun devrait être prudent, pourtant, il ne connaissait Jin Sil. Il savait que la lueur presque satanique dans ses yeux, elle n’annonçait rien de bon. Pourtant, il rouvre la bouche et le cadet n’en sourit que plus. Une moue innocente sur les lèvres, sachant que le japonais ne sera pas berné, il reprend la parole.

« Oh, désolé, après deux ans avec les américains, je suis un peu perdu sur les honorifiques, tout ça. Tu ne m’en veux pas, bien évidemment ? »

Pour un peu, il battrait des cils comme une gonzesse énamourée. Sauf que la simple idée d’adresser ce genre de regard à Jun, même pour l’énerver… Très peu pour lui. Puis Jun tourne la tête, retournant siroter sa bière et lui, il en profite se rapprochant de lui, silencieusement, avec juste son insupportable peint sur ses lèvres. Ce sourire que Jun n’est certainement pas le seul à vouloir faire disparaître.

« Bien, si je ne suis qu’un gamin, comme le bon sunbae que tu es, tu vas t’occuper de moi, pas vrai ? Après tout, il ne faut pas laisser les enfants sans surveillance. »

L’air démoniaque sur le visage de Jin Sil, Jun ne le voit pas, mais quand il se tourne vers le coréen, il en profite et s’asseoit sur les jambes de l’autre homme, sachant d’avance que ça le fera rager. De grands yeux innocents rencontrent deux perles coléreuses. La lueur de malice qui y brillent ne fait qu’intensifier la colère du japonais, pour le plus grand bonheur de Jin Sil.

« Désolé, mais y’a plus de chaises à côté. Elles ont toutes, mystérieusement disparues. »

Il s’attendait à rencontre le sol Jin Sil, mais il s’en fichait. Il vivait sa meilleure vie, il se sentait vivant et c’était tout ce qui comptait à l’instant présent.

(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Sep - 15:28
- -
http://produce-u.forumactif.com/t658-miura-jun-you-can-t-stop-me-loving-myself
http://produce-u.forumactif.com/t663-miura-jun-so-tell-me-which-way-to-go
http://produce-u.forumactif.com/t664-miura-jun-journal-rp
http://produce-u.forumactif.com/t665-miura-jun-cellphone
Miura Jun
Points :
95
Age :
27
Messages :
504
idole - membre de h&m


Ugh, you again.
It's either love or hate with me. People really can hate me.

Il y avait les personnes qui ne pouvait pas faire un pas dehors sans croiser une connaissance ou un ami, puis y avait Jun qui ne pouvait presque pas faire un pas sans croiser une tête qu'il avait envie de frapper. Mais il pensait que ça irait du temps que le moment était court, que la personne en face de lui se comportait comme un adulte et pas un vrai dératé, mais il faut croire que Jun avait trop espéré. Comment un idiot de la Joy Play... Non plutôt, comment monsieur "mon papa c'est monsieur Joy Play" a fait pour ne pas grandir mentalement depuis ses 14 ans ? Parce que tout ce que le Japonais voyait été un idiot avec une tête à claque et rien d'autre. Il y avait des jours où Jun se disait incapable de se plaindre de sa vie, mais aujourd'hui n'était pas un de ses jours. Est-ce qu'il devrait appeler quelqu'un pour être occupé et donc pas emmerder par ce petit merdeux ? Veuillez excuser le langage, mais Jun ne pouvait penser à des mots polis pour décrire l'énergumène qu'il y avait à côté de lui.

« Les enfants dorment à cette heure, alors fait moi plaisir et va te foutre dans ton lit avant que je t'y fasse y aller à coup de coup de pied au cul. »

Peut-être qu'il devrait appeler Riri, elle le calmerait dans un moment comme ceci, rien que sa voix avait ce pouvoir sur lui, mais est-ce qu'elle répondrait ? Ne serait-elle pas occupée..? Il allait devoir essayer de garder son sang-froid seul, encore une fois. Tout irait bien s'il ne le regardait pas vraiment, il pouvait supporter le reste. Le son de sa voix l'irritait, mais sa bière l'occuperait assez pour ne pas avoir envie de lui en foutre une normalement. Et il le pensait vraiment, jusqu'au moment il ne put faire autrement que le voir. Non mais il se prenait chez Mamie à s'asseoir comme ça sur lui ? Jun devait garder son sang-froid, mais quel sang-froid, il n'a jamais eu le sang froid. Le Japonais se leva presque instinctivement et recula de deux pas, histoire d'être plus loin de la chose.

« Si tu veux que je t'en foute une, t'es très bien parti. »
(c) Miss Pie




CALL MY NAME
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: ITAEWON (이태원) :: The Irish Pub-
Sauter vers: