MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ I don't wanna be such a white sheep ☼
Produce U :: Séoul :: GANGNAM (강남)
Aller en bas 
Ven 26 Juil - 1:27
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
155
Age :
20
Messages :
246
écrivain & auteur de webtoon


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Sunti aurait préféré passer sa soirée à autre chose qu'à parlementer avec son imbécile d'éditeur. De manière générale, il se disputait beaucoup avec celui-ci, si bien qu'il changeait souvent d'éditeur. Il y avait toujours un roulement pour supporter le fameux auteur de Webtoon au caractère difficile. C'était surtout que ce gamin, bien qu'auteur d'une BD populaire sur la plateforme coréenne, avait tendance à vouloir prendre des risques qui ne plaisaient pas à sa boîte. C'était une tête brûlée, il n'avait pas peur de tenter des choses. Il était d'ailleurs connu pour ses scénarios plutôt surprenants. Mais il y avait bien quelque chose qui détachait Sunti des autres artistes, et c'était bien la manière dont ses engagements militants influençaient son œuvre. Il aurait pu séparer militantisme et travail, mais de toute évidence, ce n'était pas ce qu'il voulait. Les deux étaient intrinsèques à son avis. Or, ce n'était pas quelque chose qui passait très bien auprès de son éditeur.
Il n'avait donc que peu dormit, défendant corps et âme son projet, n'ayant reçu qu'un misérable 'on en reparle après' après tant d'efforts vers deux heures du matin. Suite à cela, il n'avait pas pu fermer l'oeil, avançant sur ses projets au lieu de prendre du repos, trop fâché par la situation pour se calmer. Entre temps, il était tombé à court de café, et il avait songé à aller en acheter à la supérette la plus proche. Or, en sortant, il s'était dit qu'il devait se changer les idées, et se couper un peu de son travail. S'il s'entêtait trop à continuer à dessiner sur sa fichue BD en se rappelant en boucle des paroles de son éditeur, il allait finir par étrangler quelqu'un.
Le thaïlandais s'était ainsi dirigé vers le café le plus proche, les mains dans les poches de son bermuda, pestant encore contre l'édition. Puis, arrivant à l'accueil, il commanda une tasse de café. mais au lieu de directement s'asseoir, il attendit qu'on lui apporte sa tasse avant de se retourner pour prospecter l'espace. Il y avait des tables libres, bien évidemment, mais Sunti avait besoin de compagnie, au risque de râler... si ce n'est qu'il comptait bien râler avec un public à l'écouter.
Repérant une tignasse brune qui semblait s'ennuyer (ou juste profitant de sa tranquillité, mais l'auteur projetait simplement son incroyable capacité à s'ennuyer plus vite que son ombre sur cette personne), il se dirigea à grandes enjambés vers sa table, tirant la chaise pour s'asseoir devant lui sans demander.

- Je suis vulgaire, et je bois beaucoup de café Toutefois, refuser ma compagnie et mes complaintes n'est pas envisageable, avait il déclaré en guise de brève présentation, croisant les jambes avant de prendre une gorgée de son café brûlant.

Il détailla du regard son interlocuteur (ou sa victime), lequel fut vite attribué par le dessinateur du sobriquet de "The Mask", sans préalable concertation avec le dit homme masqué. De toute façon, avec son apparence, les gens devaient plus se jeter à ses pieds que l'embêter. Il avait donc bien le droit de le considérer à sa manière !

- Si je parle de me plaindre, avait il commencé d'une voix rauque, c'est parce que j'ai passé une nuit de m*rde. Plus ça va, plus j'ai envie de me casser de ce monde artistique ultra codé. Quand on pense que dans la BD on devrait être plus libres, c'est une illusion. On peut assumer un message "progressiste", mais qu'en sous-texte, hein ? Et quoi ?! Ça va leur arracher les yeux si c'est explicite ?! Ils préfèrent que des gens soient mal dans leurs peau et privés de modèles ? Qu'ils ne soient au mieux que des objets de fantasmes, et de fanservice comme cette industrie musicale de m*rde de ce pays d'hypocrites ?! J'ai pas signé pour ça p*tain !

Il pesta encore à mi-voix, avant de reprendre du café... essentiellement pour ne pas rajouter quelques insultes à son discours. Il était fatigué, et pas mal énervé. Il leva alors les yeux vers son pauvre interlocuteur, son poing venant frapper la table :

- Mais m*rde, sens toi un peu concerné Monsieur Masqué aussi ! Fais pas cette tête, on dirait que t'as vu un hot-dog coincé dans une barbe-à-papa ! Tu veux pas venir jeter des cailloux sur les vitres de la Joy Play avec moi ? Et après on ira caillasser ma maison d'édition, t'es d'accord ? Et après on va en prison en hurlant "On veut pas être conformes", et on fait les gros titres et tout !

Et il prenait ainsi à partie le pauvre jeune homme face à lui avec une lueur déterminée dans les yeux, allant demandé un nouveau café une fois sa tasse finie. Il était lancé, impossible de l'arrêter désormais...
gabi le loup


On my own ✻ If I'm not the one you want, just go ahead or love me the way I am. Not matter what you'll say, I'll only do this my way.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Aoû - 16:47
- -
http://produce-u.forumactif.com/t648-park-hae-sun-as-the-night-comes-the-real-show-begins#7896
http://produce-u.forumactif.com/t651-park-hae-sun-come-and-take-a-little-bit-of-friendship#7932
http://produce-u.forumactif.com/t654-park-hae-sun-journal-de-rp#7963
http://produce-u.forumactif.com
Park Hae Sun
Points :
75
Age :
21
Messages :
276
idole - membre des factory


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Aujourd’hui n’avait pas du tout été une bonne journée pour le rappeur de Factory, le perroquet de Yuta l’énervait, il n’arrêtait pas de l’appeler “Moche”. C’est alors un Hae Sun énervé qui sortit de l’appartement direction Joy Play. Il voulait juste danser et répéter pour le prochain comeback, première salle de danse, prise par les 7D, la deuxième, prise par des trainees et enfin la dernière était prise par.. quelqu’un qui détestait. Il n’avait aucun endroit pour répéter et il n’avait vu aucun membres de Factory dans les parages. Est-ce qu’aujourd’hui serait un jour de repos? Il n’était pas au courant de ça, personne ne lui avait dit après tout. Un léger soupir sortit d’entre ses lèvres, mais quelle mauvaise journée et de plus son téléphone venait de tomber par terre. C’était quoi cette poisse sérieusement? Est-ce qu’on était le 1er Avril ou bien un Vendredi 13? Il décida de partir loin pour une fois, quitte à s’enfuir, autant bien le faire. Masque sur le visage, cheveux mis en arrière et le voilà en chemin vers un café dans Gangnam. Certes c’était loin d’où il était mais ça lui ferait du bien de sortir et puis, personne ne peut lui dire de revenir, il n’a plus de téléphone.

Hae Sun entra alors dans le café et prit une place dans le fond un peu éloignée du monde. Il commanda une limonade et quelques profiteroles. Il voulait être tranquille, il avait besoin de tranquillité sinon il allait sortir Colère, et c’était une très mauvaise idée, que ce soit pour les personnes autour ou pour lui même. Il sirotait sa limonade avec sa paille et en voyant quelqu’un se poser devant lui, il manqua de s'étouffer

- Je.. D’accord?..

Hae Sun ne pouvait en aucun cas contredire la personne devant lui, il se contenta de l’écouter sagement et d’essayer de manger ses profiteroles tout en gardant son masque, hors de question que quelqu’un le remarque. Il était un idole mais il aimait aussi le calme. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas rencontrer ses fans, les Merrys il les portait dans son coeur mais certains fans.. étaient envahissants à vrai dire. Certains le forcent à prendre une photo avec eux, et s’il ose dire non, ces derniers le prennent mal, très mal, il se reçoit même des “Hey mais c’est rien c’est qu’une photo”, non ce n’est pas qu’une photo car si Hae Sun dit oui à quelqu’un, il devra dire oui à tout le monde. Et lorsqu’il sort, il ne veut en aucun cas passer trois heures au même endroit à faire des photos à la chaîne. Il reprit une gorgée de limonade avant de répondre au dessinateur.

- Tu parles d’industrie musicale? Je m’y connais, je suis dans ce milieu aussi. Le monde artistique est très codé car certaines personnes n’aiment pas voir des changements. Ils aiment trop leur petit routine pour ça et ce qui est normal, du moins pour eux. Tu n’as pas le droit d’écrire ce que tu veux car tu peux choquer telle ou telle personne, et ça je le comprend pas. Si tu ne veux pas être choqué par quelque chose, pourquoi sortir de chez toi? Le monde avance mais la Corée du Sud n’avance pas. On a qu’à prendre comme exemple les USA.

Hae Sun connaissait plein de choses sur les relations sociales, il vivait aussi dans un environnement où chaque chose que tu fais est immédiatement jugé, tu dois faire attention à ce que tu fais, être parfait. Cela ne dérange pas forcément Hae Sun mais parfois.. C’est juste trop. Au final, le pire pour lui c’était certains fansigning, certes il aimait voir ses fans mais.. comment dire? Certains le prennent comme un dieu ou un truc qui s’y apparente. Hae Sun était loin d’être parfait, il était le genre d’enfant qui s’enfuyait de l’agence ou de l’appartement dès qu’il le pouvait, il n’avait rien aussi à envier, si il en est là maintenant, c’est tout simplement parce qu’il avait bossé dur pour cela. Il n’aimait pas être sur un piédestal mais le société le mettait dessus automatiquement et c’était pareil pour d’autres idols. Lorsque le poing de son voisin de table, ou plutôt de la personne devant lui, vint cogner la table, il sursauta légèrement. Réagir?.. Jeter des cailloux sur les vitres de sa propre agence?.. Ce ne serait pas suicidaire tout cela? Mais c’était tentant.. Puis personne ne saura que c’est lui, il a un masque.. Il secoua légèrement la tête, ce n’était pas du tout une décision à prendre à la légère. Mais il avait une bonne raison de rejoindre la cause de l’inconnu..

- Coincé? Moi? Non. Je ne peux pas aller en prison malheureusement.. Désolé.. Mais je veux bien vous aider à faire votre casse. A une condition, on se barre dès qu’on voit un agent de sécurité. Je connais très bien l’endroit. On peut laisser un graffiti si vous le souhaitez.

Il continua à siroter tranquillement sa limonade, bien sûr qu’il connaissait le bâtiment par coeur, il avait même encore en tête l’emploi du temps des agents de sécurité et même leur trajet, l’heure à laquelle ils passaient à tel endroit, les endroits sans caméra de surveillance. On ne l’appelait pas pour rien “Le passeur”. Si vous voulez sortir de la Joy Play sans vous faire attraper, il faut aller voir Hae Sun. Si vous voulez entrer dans la Joy Play, Hae Sun était là pour ça.

gabi le loup




“When you're ten, they call you a prodigy. When you're fifteen, they call you a genius. Once you hit twenty, you're just an ordinary person.” ▵ ©️endlesslove.
It's not hard, in this rough jungle. It was me who ran into it, i'm okay.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Aoû - 0:27
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
155
Age :
20
Messages :
246
écrivain & auteur de webtoon


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Est-ce que Sunti se fichait bien de déranger les gens ? Oui. Il était sans-gêne, et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait changer. Il n'avait pas eu une quelconque réalisation incroyable ni rien, et ne se sentait pas forcément sur le chemin d'une quelconque remise en question. Cela faisait longtemps qu'il s'était détaché du regard qu'on pouvait lui porter. Il se disait souvent que vu que sa simple existence dérangeait, il n'avait plus trop à s'inquiéter que le reste dérange. Le monde était un immense terrain de jeu ! N'était ce pas merveilleux ? Les possibilités étaient infinies !
En allant déballer son sac à ce parfait inconnu masqué, il ne s'était attendu à rien. Vraiment, il était venu à sa table avec sa tasse de café, et avait commencé son discours. Il n'avait aucun espoir, il n'anticipait rien. Il s'en fichait à l'instant, il avait surtout les nerfs en pelotes, et envie de fracasser le crâne de son éditeur. C'était mieux de râler pacifiquement, en s'enfilant une nouvelle tasse de café n'est ce pas ? Et puis, qu'importe ce que ferait ou dirait l'Homme masqué face à lui !

- Tu parles d’industrie musicale? Je m’y connais, je suis dans ce milieu aussi. Le monde artistique est très codé car certaines personnes n’aiment pas voir des changements. Ils aiment trop leur petit routine pour ça et ce qui est normal, du moins pour eux. Tu n’as pas le droit d’écrire ce que tu veux car tu peux choquer telle ou telle personne, et ça je le comprend pas. Si tu ne veux pas être choqué par quelque chose, pourquoi sortir de chez toi? Le monde avance mais la Corée du Sud n’avance pas. On a qu’à prendre comme exemple les USA.

Il était du milieu ? De la musique ? Bah... Sunti en aurait presque soupiré tant ça l'ennuyait déjà... Mais la suite l'avait un peu surpris. L'homme masqué face à lui semblait approuver sa plainte sur cette peur de choquer avec des sujets encore un peu sensibles... Après, cet argument faisait un peu peur au thaïlandais, qui ne savait toujours pas comment classer son interlocuteur. Et de toute évidence, il lui semblait trop mou pour son cerveau drogué à la caféine. Caféine qui, associée à son impulsivité et ses envies de rébellion, l'avait fait déblatérer une nouvelle tirade enflammée, prenant plus ou moins de force dans son camp son jeune interlocuteur. Tout ceci après avoir commandé une tasse supplémentaire, complètement survolté. Il allait avoir du mal à redescendre... Tant pis, au moins, il évacuait.

- Coincé? Moi? Non. Je ne peux pas aller en prison malheureusement.. Désolé.. Mais je veux bien vous aider à faire votre casse. A une condition, on se barre dès qu’on voit un agent de sécurité. Je connais très bien l’endroit. On peut laisser un graffiti si vous le souhaitez.

S'il avait bu de l'alcool, ou fumé quoi que ce soit d'illicite, le jeune auteur aurait parié avoir halluciné. Mais ce gamin face à lui, qui sirotait tranquillement une limonade semblait sérieux. Très sérieux. Sunti en était presque renversé. Venait il de rencontrer une personne hors-norme ? Après avoir croisé les gens de la Dream, il n'avait plus songé être retourné aussi tôt... Mais il fallait croire que ce gamin qui semblait venir de la Joy Play, en accumulant les informations qu'il avait laissé, était plus qu'intéressant. Qu'est ce qu'il fichait à la Joy Play ? Vu qu'il était mignon, qu'il avait dit être dans le milieu musicale, et qu'il connaissait la Joy Play, l'auteur serait tenté de dire back-dancer ou idole. Mais où étaient les groupies ? Ah, c'était pour ça, le masque... Sunti l'avait bien vu galérer un peu plus tôt à galérer avec ses profiteroles pour ne pas se démasquer... Il avait d'ailleurs eut l'air un peu idiot, mais bon, le thaïlandais n'avait pas spécialement relevé ce détail sur le coup.
Attrapant fébrile sa nouvelle tasse de café, il la porta à ses lèvres, le regard brillant, fixant son interlocuteur (et futur complice ?). Ah, s'il allait en prison, il ferait en sorte de l'avoir en camarade de cellule !

- T'es... sérieux ? Tu connais bien l'agence ? Les rondes des agents de sécurité ? Oh, ça te plairait de venir faire les graffitis avec moi ? Je te montrerai des trucs faciles mais classes à faire !

Sunti voulait ce gamin dans son équipe. De toute urgence. Il le voulait en apprenti. Pas possible de faire autrement ! Il allait faire de lui... un révolutionnaire. Il le voyait déjà mener une rébellion contre le système, et prendre le pouvoir à la Joy Play. Il arriverait dans le bureau du PDG, et lui dirait "Maintenant, c'est moi qui prend les rennes". Coup d'état des idoles révolutionnaires de la Joy Play. L'argenté en tremblait tant l'idée agitait ses méninges.

- Ça te dit... Tu deviens mon fils, et on forme une organisation secrète pour renverser le système..?

Bon OK, il partait un peu trop loin, mais d'un coup, il avait beaucoup d'espoir. Il voulait adopter ce garçon. Il allait en prendre soin, et lui apprendre plein de choses. C'était décidé. Quoi l'impulsivité ? Comment ça il le connaissait depuis cinq minutes ? Qu'importe ! Il voyait déjà le potentiel ! Il s'y était déjà attaché. C'était comme avec Hee Won, dès qu'il avait entendu ce gamin ouvrir sa bouche, il avait crû parler à un espèce de Messie dans ce monde sombre et ennuyant.

- Comment tu t'appelles ? tint à savoir Sunti, sourcils froncés.
gabi le loup


On my own ✻ If I'm not the one you want, just go ahead or love me the way I am. Not matter what you'll say, I'll only do this my way.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Sep - 16:33
- -
http://produce-u.forumactif.com/t648-park-hae-sun-as-the-night-comes-the-real-show-begins#7896
http://produce-u.forumactif.com/t651-park-hae-sun-come-and-take-a-little-bit-of-friendship#7932
http://produce-u.forumactif.com/t654-park-hae-sun-journal-de-rp#7963
http://produce-u.forumactif.com
Park Hae Sun
Points :
75
Age :
21
Messages :
276
idole - membre des factory


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Être un idol n’était pas un métier de tout repos, Hae Sun en était une des preuves vivantes. Il adorait être un idole bien sûr, il ne s’imaginait pas faire autre chose de toute façon mais.. chaque chose a des bons et des mauvais côtés et un des mauvais côtés était qu’il ne pouvait pas sortir de chez lui sans masque sans être reconnu par quelqu’un. Il était donc là, assis devant son verre de limonade et.. un inconnu. Il ne pensait pas tomber sur quelqu’un qui avait un problème avec l’industrie musicale.  Il se contenta de l’écouter et de dire ce qu’il en pensait à son tour.  

- Bien sûr que je connais l’agence et que je sais exactement les rondes des agents de sécurité. Je travaille là-bas depuis.. six ans? Oui, six ans. Je veux bien t’aider à faire des graffitis, ce sera un nouveau skill dans ma poche!

Est-ce que c’était vraiment une bonne idée de suivre un inconnu dans ce genre de mission? Totalement, non. Surtout qu’il jouait probablement son métier dans cela, mais bon, il s’en fichait. Rien ne pouvait lui faire peur dorénavant, surtout pas lorsque tu te retrouves dans une rumeur et que la personne qui est dedans avec toi se sauve elle-même sans te prévenir. Un léger rire sortit des lèvres d’Hae Sun, quelle ironie tout de même, être le principal concerné mais être le dernier à être prévenu. Mais pour en revenir à nos moutons, il connaissait bien trop bien le rituel de la sécurité, combien de fois il s’était enfui, combien de fois il avait réussi à rerentrer dans l’enceinte de l’office sans qu’on le choppe, bien trop de fois à vrai dire. Il était tellement habitué à faire le ninja que certaines rumeurs osaient dire qu’il pouvait même sortir en dormant, spoiler alert, c’était pas une fausse information. Hae Sun est un somnambule, il lui arrive souvent de se promener sur les toits et plus précisément sur la bordure, près du vide, peut-être trop proche même à vrai dire? Rassurez-vous, il n’est jamais tombé du toit, du moins pas encore?..

Il sursauta légèrement lorsqu’il entendit “ça te dit tu deviens mon fils”.. Hae Sun avait un père et une mère, Hae Sun avait une famille aimante, il n’était pas abandonné alors pourquoi il accepterait cela.. Puis qui dit que ce n’était pas lui le plus vieux des deux, il finit par retirer son masque et par fixer le jeune homme.

- Je n’ai pas besoin d’être adopté, ne vous inquiétez pas, je gagne très bien ma vie tout seul. Sinon.. Je dois me venger donc.. pourquoi pas? Sinon, je m’appelle Sunnie.

Ne pas donner son vrai nom, une chose commune pour lui, tant qu’on ne le reconnaissait pas, il n’allait pas se vanter d’être un membre de Factory, il a toujours détesté les personnes qui lui parlaient juste pour cela de toute façon, il préférait les bonnes vieilles discussions qui n’ont ni queue ni tête. Il reprit une gorgée de sa limonade avant de reprendre la parole.

-Mais tu sais qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités? Si nous nous faisons chopper, je perdrai mon boulot et je serai à la rue.

Son idée n'était pas de se faire virer, loin de là, même s'il pensait qu'il n'allait pas se faire virer pour si peu, au pire des cas, il peut toujours jouer la carte du somnambulisme n'est-ce pas?..
gabi le loup




“When you're ten, they call you a prodigy. When you're fifteen, they call you a genius. Once you hit twenty, you're just an ordinary person.” ▵ ©️endlesslove.
It's not hard, in this rough jungle. It was me who ran into it, i'm okay.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Sep - 1:46
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
155
Age :
20
Messages :
246
écrivain & auteur de webtoon


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Oui, Sunti se sentait d'un coup nerveux. La journée avait été si mauvaise que croiser ce garçon avait quelque chose de génial. Il était en train de refaire sa journée sans même le savoir. Bien qu'il ait plus ou moins quitté ce mode de pensée, il avait longtemps pensé qu'une mauvaise journée était destinée à la rester tout du long, mais cette fois encore, cette rencontre bousculait cette idée ancrée en lui. Il plaçait beaucoup d'espoirs en ce gamin, et il ne le décevait pas. Il avait très envie de se jeter dans ses bras, d'en faire son fils adoptif, de lui acheter un mug Steven Universe, et de l'emmener faire des balades à vélo dans les couloirs de la Dream. Comment ça il partait un peu trop loin ? Sur quelles bases ? Ça ne partait certainement pas de ses standards à lui ! Lui, il était naturellement impulsif, ses comportements standards étaient déjà socialement incongrus.

- Bien sûr que je connais l’agence et que je sais exactement les rondes des agents de sécurité. Je travaille là-bas depuis.. six ans? Oui, six ans. Je veux bien t’aider à faire des graffitis, ce sera un nouveau skill dans ma poche!

Six ans enfermé dans une agence d'idolisme ? Le seul idole que le thaïlandais connaissait, qui était resté plusieurs années enfermé là-dedans, c'était Jun, et à son avis, ça l'avait rendu aigri. D'où sortait ce jugement ? De sa tête. Dans tous les cas, ce garçon face à lui ne semblait pas avoir été ruiné par ce monde. Il avait la jeunesse, l'esprit sauvage... Un vrai potentiel ! Il aurait été un gentil idole formaté, Sunti l'aurait de toute façon laissé en plan. Il ne souhaitait pas traîner avec des gens peu amusants ! Il avait de toute façon trop peu de patience pour trouver le temps de dévergonder des gens sans potentiel. Ou alors, peut-être pour éprouver leurs limites... Mais dans ce cas-là, ça aurait été d'un ennui..!
Tout excité, l'auteur avait commencé à déblatérer ses propositions d'avenir. Pour lui, ça découlait de quelque chose de logique. Il voulait ce gamin dans son équipe, c'était simple. Il ne pouvait pas le laisser filer ! Surtout s'il était d'accord pour aller taguer la Joy Play avec lui !

- Je n’ai pas besoin d’être adopté, ne vous inquiétez pas, je gagne très bien ma vie tout seul. Sinon.. Je dois me venger donc.. pourquoi pas? Sinon, je m’appelle Sunnie.

De toute façon, quand bien même il l'aurait voulu, Sunti n'avait pas vraiment le moyen de loger des personnes supplémentaires. Il gagnait assez pour s'occuper de sa croûte, mais pas assez pour se permettre tant que ça d'extra. La vie d'auteur de webtoons ne rapportait pas tant que ça... Il avait beau être populaire, sans les donations en plus du salaire versé par Naver, il serait dans la panade. Le nom de cet inconnu maintenant démasqué attira son attention, lui arrachant un nouveau sourire. Il lui fit tout de suite part de ses pensées, ne souhaitant pas les garder pour lui :

- Oh tu sais, je n'aurais de toute façon pas pu te loger, j'habite un clapier, et le canapé est occupé par mes planches de dessin, de la paperasse, et d'autres objets plus ou moins utiles. Tu dois te venger ? Tu as frappé à la bonne porte, je vais t'aider à le faire ! Et sympa comme nom ça, "Sunnie", ça tombe bien, je m'appelle Sunti, ça sonne presque pareil, notre duo n'est donc peut-être qu'une histoire de destin. Un destin héroïque, évidemment !

Après tout, Sunti ne se voyait pas être impliqué dans un destin n'étant pas un tant soit peu classe ! La vie d'aventurier, c'était pour lui, il en était convaincu. S'il devait faire équipe avec ce gamin, c'était juste pour faire de grandes choses ! Et il avait hâte d'apprendre à cet humain plein de promesses à faire des tags !
Bien-sûr, il ne savait fichtrement rien de qui était vraiment face à lui. Il voyait juste un gamin fun, prisonnier de la Joy Play depuis six ans. C'était tout. Il connaissait vaguement quelques idoles de la Dream parce qu'il avait dû bosser dessus pour sa bande-dessinée, mais pour ce qui était du reste... Il était plus branché musique anglophone, ou écoutait les titres en vogue dans son pays, pour pouvoir entendre du siamois de temps en temps. La nostalgie le frappait parfois, et même s'il avait fuit son pays, il aimait toujours sa langue natale.

-Mais tu sais qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités? Si nous nous faisons chopper, je perdrai mon boulot et je serai à la rue.

Le dénommé Sunnie parlait comme un personnage de film. Sunti s'était redressé, s'empressant de reprendre une gorgée de café en écoutant son apprenti. Ah, il craignait de se faire pincer ? Ne savait il pas que les héros ne perdaient jamais ? Ils n'auraient aucun soucie ! Tout allait bien se passer, n'est ce pas ?

- Aucun risque qu'on se fasse chopper ! Toute façon, ça court pas vite un vigile, on le sème en deux-deux, déclara avec confiance le dessinateur, T'as des idées de trucs que tu voudrais taguer ? Que je t'apprenne d'abord des rudiments pour faire quelque chose d'un minimum travaillé !

Il n'allait pas le laisser écrire des choses toutes simples, ou faire des signatures bizarres en une fois, avec une couleur ! Non, le tag, c'était un art ! Surtout quand on taguait une agence... Personne ne saurait jamais que c'était eux. De toute façon, Sunti était vraiment persuadé de pouvoir décamper s'il fallait.

- Et puis, faut de l'animation dans la vie, sinon c'est trop chiant laissa traîner l'argenté, finissant sa tasse de café.
gabi le loup


On my own ✻ If I'm not the one you want, just go ahead or love me the way I am. Not matter what you'll say, I'll only do this my way.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Nov - 12:16
- -
http://produce-u.forumactif.com/t648-park-hae-sun-as-the-night-comes-the-real-show-begins#7896
http://produce-u.forumactif.com/t651-park-hae-sun-come-and-take-a-little-bit-of-friendship#7932
http://produce-u.forumactif.com/t654-park-hae-sun-journal-de-rp#7963
http://produce-u.forumactif.com
Park Hae Sun
Points :
75
Age :
21
Messages :
276
idole - membre des factory


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Yi Sunti

La vengeance, ce n’était pas un mot ancré dans le vocabulaire du petit rappeur de Factory, bien au contraire, il avait l’habitude de se laisser marcher sur les pieds, de se laisser écraser tel des pommes de terre pour en faire de la purée, il ne disait rien en temps normal, il fermait son caplet comme tout bon gamin mais aujourd’hui,oui aujourd’hui, il en avait marre, marre de tout ça. L’élément déclencheur? Quelqu’un qui aurait pu mettre sa vie professionnelle en péril, quelqu’un qui a préféré sauver ses fesses plutôt que de se poser avec Hae Sun et en parler. Est-ce que c’était ça qu’Hae Sun dégageait? De la faiblesse? Hae Sun était vu comme quelqu’un de faible? Qu’un moins que rien? C’était ça le truc? Plus le temps avançait, plus Hae Sun commençait à ne plus avoir confiance en lui-même, plus le temps avançait, plus Hae Sun commençait à détester les êtres humains et à ne plus leur faire confiance. Il avait été trahi trop de fois, beaucoup trop de fois, il en avait marre qu’on le prenne pour un insecte faible que l’on peut écraser sans en avoir quelque chose à faire, d’être un élément remplaçable qu’on peut briser et ne même pas s’excuser. Il ne voulait pas être quelqu’un de très important, ne vous y méprenez pas, il voulait juste être quelqu’un sur qui on peut compter, quelqu’un qu’on abandonnerait pas pour sauver ses propres fesses, quelqu’un qu’on aime au final pour ce qu’il est. Il était tout de même heureux que le destin lui donne la possibilité de se venger, c’était une occasion en or pour changer sa propre destinée, fini d’être l’extra dans le livre, bonjour la reprise en main de sa propre vie.

- J’ai assez pour m’acheter un appartement je pense mais je dois vivre dans le dortoir avec mon groupe.. C’est cool, mais.. j’ai pas trop de temps pour moi-même.. Et oui me venger, d’un adulte. Il mérite la plus belle des punitions, si tu as des idées Sunti, je suis preneur, vraiment.

Jusqu’où pouvait aller Hae Sun dans ce genre de cas? Personne ne le savait, il n’ira pas tuer quelqu’un, ah ça jamais, mais il pourra briser quelqu’un si le coeur lui en disait. Il n’était pas forcément un gamin méchant, c’est juste qu’il avait une limite des choses qu’il pouvait supporter mais aussi il détestait être trahi. Il réfléchissait au plan, par où passer, quand faire ça.. Il finit par sortir son téléphone et se pencher vers Sunti.

- Si on passe par le sous-sol, on se fera pas choper, j’ai la carte pour y entrer donc c’est niquel. Je voudrai taguer.. une insulte, est-ce que c’est possible?.. Et il faudrait plutôt aller derrière le bâtiment, il n’y a pas de caméra, du moins, elles sont cassées. Oui, je les ai cassé. Sans faire exprès. Tu vas taguer quoi, toi?

Il n’allait pas raconter comment il avait cassé les caméras, ce n’était pas forcément quelque chose de bon à entendre, juste une petite colère, un très grande plutôt.. un coup de poing par ci et par là.. Il avait encore quelques marques sur sa main gauche mais il essaya de les cacher en remontant sa manche, hors de question qu’on apprenne qu”Hae Sun a fait ça. Il est déjà somnambule, il n’avait pas besoin d’être labellisé comme un rebelle.
gabi le loup




“When you're ten, they call you a prodigy. When you're fifteen, they call you a genius. Once you hit twenty, you're just an ordinary person.” ▵ ©️endlesslove.
It's not hard, in this rough jungle. It was me who ran into it, i'm okay.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Nov - 20:31
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
155
Age :
20
Messages :
246
écrivain & auteur de webtoon


白い羊なんて僕はなりたくないんだ
featuring @Park Hae Sun

Etait-ce parce qu'il avait trop ingéré de caféine, et trop peu dormit que Sunti se sentait si fébrile. La tasse tremblant entre ses doigts, tandis que son esprit tournait à toutes vitesses. Il avait des milliers d'idées, il se sentait prêt à conquérir le monde. La grande aventure pouvait être maintenant, il était prêt ! Et le garçon semblait prêt à le suivre, c'était peut-être ça le pire de l'histoire : il avait trouvé un complice en crime. Quelqu'un qui suivait son cerveau tordu sur-cafféiné. Il se demandait juste pourquoi cet étrange bonhomme était prêt à le suivre. C'était un idole, il pourrait payer cher son mauvais comportant s'il était pris sur le fait. Quelles motivations y avait il derrière son envie de revanche ? Quelques part, l'esprit parfois un minimum raisonnable du thaïlandais craignait une mauvaise raison, une raison empreinte d'une négativité néfaste qui pousserait Sunnie à vouloir faire des choses qu'il allait plus tard regretter. A cette condition, il se promettait de le retenir, mais il craignait de le suivre dans ses convictions. Il se savait impulsif, et facilement entrainables dans des embrouilles, et il tentait d'apprendre à faire un peu plus attention.

- J’ai assez pour m’acheter un appartement je pense mais je dois vivre dans le dortoir avec mon groupe.. C’est cool, mais.. j’ai pas trop de temps pour moi-même.. Et oui me venger, d’un adulte. Il mérite la plus belle des punitions, si tu as des idées Sunti, je suis preneur, vraiment.

L'argenté pris une nouvelle gorgé de café tout en l'écoutant, lorgnant sur le fond de la tasse qui indiquait qu'il avait bientôt fini sa ration. Vivre avec un groupe... Les gens étaient ils seulement amis ? Cela devait parfois être pesant. Il semblait donc évident pour Sunti que Sunnie ait besoin d'indépendance, de se détacher de ses bandmates. Il les fréquentait depuis longtemps de plus, ce qui expliquait encore un besoin de prendre quelques distances... L'histoire de la vengeance attisa sa curiosité d'autant plus. Un adulte ? Un vieux ? Étant donné comment l'argenté voyait l'industrie de la K-Pop, il s'imaginait directement un vieil exploiteur qui maltraitait les idoles en les prenant pour des pompes à billets. Il devrait bien y avoir quelque chose pour ce type là...

- Tu veux... une vengeance personnalisée, qu'il puisse savoir que ça vient de toi ? demanda le thaïlandais, curieux, reposant sa tasse vide sur la table.

Ce qu'il voulait surtout demander, c'était ce que ce type avait fait. Sûrement des choses mauvaises, mais Sunti voulait savoir à quel point. Etait-ce mal ? Etait il trop indiscret dans son désir de connaître les raisons qui poussaient l'idole à vouloir se venger ? Il l'ignorait. Il ne posa toutefois pas de questions, étant donné que le jeune homme face à lui avait continué en disant :

- Si on passe par le sous-sol, on se fera pas choper, j’ai la carte pour y entrer donc c’est niquel. Je voudrai taguer.. une insulte, est-ce que c’est possible?.. Et il faudrait plutôt aller derrière le bâtiment, il n’y a pas de caméra, du moins, elles sont cassées. Oui, je les ai cassé. Sans faire exprès. Tu vas taguer quoi, toi?

Le sous-sol ? Il avait une carte d'accès ? Et il allait l'utiliser pour qu'ils s'infiltrent ? Sunti était aux anges, se sentant comme un agent secret... Enfin, l'assistant d'un agent secret spécialisé dans l'infiltration... Pour une fois que c'était pas lui le guide d'une infiltration illégale ! La suite fit pencher la tête de côté au thaïlandais. "Une insulte" ? Seulement ça ? Pourquoi ? Mais il s'était redressé, sourcils froncés à l’histoire des caméras. Sunnie devait vraiment être un agent double, ce n'était pas possible ! Briser des caméras ! Quelle affaire !

- Une insulte ? Quoi comme insulte ? Il faudrait que je te montre comment styliser ça, plus tu y mets du soin, plus ça rend l'insulte à la fois sublime et vexante. Elle prend en puissance avec une mise en scène un peu artistique, vois tu, il y a des études formelles, il hocha la tête avec un air entendu, bras croisés, Hum... Je pensais simplement laisser un petit mot au PDG de la Joy, qui m'a l'air d'être un homme fort antipathique... Mais je suppose que vu que tu viens du milieu, tu dois savoir qui sont les individus les plus pourris du coin, non ?

Après tout, s'il avait six ans d'idolisme derrière lui, il devait savoir ces choses bien mieux que lui. Toujours demander à quelqu'un qui s'y connaissait vraiment...
gabi le loup


On my own ✻ If I'm not the one you want, just go ahead or love me the way I am. Not matter what you'll say, I'll only do this my way.
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: GANGNAM (강남)-
Sauter vers: