MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
☼ [OS] It's a dog love ☼
Produce U :: multimédias :: RÉSEAUX SOCIAUX :: Wattpad
Aller en bas 
Lun 9 Sep - 18:29
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
91
Age :
19
Messages :
199
écrivain & auteur de webtoon
It's a dog love nanananananana nanananananana
[OS] It's a dog love SnappyKindlyBalloonfish-size_restricted
©Saya pour le titre

Sunti a fait une fanfic, pour votre plus grand malheur
J'éditerai avec le code 'c'


On my own ✻ If I'm not the one you want, just go ahead or love me the way I am. Not matter what you'll say, I'll only do this my way.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Sep - 18:38
- -
http://produce-u.forumactif.com/t741-nc-16-yi-sunti-la-flemme-de-correspondre-a-tes-exigences
http://produce-u.forumactif.com/t769-yi-sunti-les-rencontres-et-les-adieux-aussi-nombreux-que-les-etoiles
http://produce-u.forumactif.com/t768-yi-sunti-calendrier-des-rencontres
http://produce-u.forumactif.com/t1246-yi-sunti-tu-pouvais-pas-envoyer-un-mail
Yi Sunti
Points :
91
Age :
19
Messages :
199
écrivain & auteur de webtoon
It's a dog love
par LittleNightmare
+

OS : It's a dog love
👁 700   ★ 400  🗨 52

LittleNightmare


Miel était un jeune garçon comme les autres. Il ne brillait pas par ses aptitudes extraordinaires, que ça soit en cours ou en extra-scolaire. Toutefois, il était apprécié pour sa douceur, et beaucoup aussi parce qu’il était le protégé de Ha Min, l’élève le plus populaire du lycée.

Parfois, Miel se demandait comment il avait pu être mis sous la protection d’une personne aussi importante. Pourquoi l’avait il recueillit ? Que lui trouvait il ? Surtout que son protecteur était un jeune homme relativement froid, plus intéressé par ses études que par n’importe quel contact social. Pourtant, il avait tendu la main au timide élève de Seconde qu’était Miel, qui avait alors crû se voir sauver par un Dieu des glaces. Il fallait dire que Min était beau, il était difficile de ne pas le lui l’accorder, mais c’était une beauté glaciale.

Le petit timide maladif avait passé ses deux premiers mois collé aux basques du Terminale. Effrayé dès qu’on l’approchait, se cachant dans les vêtements de Min, on s’était demandé si un jour on pourrait lui tirer un mot ou un regard. En cours, il s’était mis au fond, près de la fenêtre, pour regarder voler les oiseaux. Les professeurs n’osaient plus le reprendre à l’ordre, depuis que l’un d’eux avait soudainement abattu sa main sur la table, ce qui avait fait fondre en larmes le pauvre Miel. L’élève se révélant inconsolable, il avait fallu chercher Min pour qu’il se calme un peu, restant fermement accroché à son protecteur, dont le regard de glace avait dissuadé quiconque d’émettre le moindre commentaire.

Il s’était décoloré sa folle chevelure entre temps, Miel, ce qui avait porté quelques regards sur lui, et surtout celui d’un certain garnement. Min lui avait parlé plusieurs fois de Gaston, son ancien protégé, qui était apparemment passé ‘du côté obscur’. Il l’avait évoqué en ces termes ‘’Il y a quelqu’un que j’aimerais que tu évites absolument, sinon je crains de te perdre’’.
Malgré les mises en garde de l’élève de Terminale, Miel avait tenté d’en savoir plus sur son prédécesseur. Cela n’avait pas été une mince affaire, étant donné sa timidité maladive, et son besoin de se cacher dans les jupes de Min à la moindre menace, mais en laissant traîner ses oreilles, il avait pu acquérir quelques informations, et prendre son courage à deux mains pour parler à Gaston.

De ce qu’il savait, ce curieux élève de Première L était connu comme le loup blanc en ces lieux. Tout de noir vêtu, mais très élégant (et semblant exécrer n’avoir aucun bijoux ou quelconque autre ornement lors de ses sorties), en entendant ses grosses chaussures contre le sol, tout le monde se décalait pour le laisser passer. Il portait souvent une veste qui lui donnait une carrure de camionneur malgré sa petite taille, et parlait si fort qu’on le croyait plutôt crier. Il était compliqué de le rater, il semblait toujours partout à la fois : à l’espace fumeur, clope au bec, à l’entrée pour demander à sortir en avance, à l’infirmerie pour feindre des mots de ventre, dans les couloirs après avoir été viré de cours pour insolence, en classe, sur une branche du gros sapin de la cours avec un surveillant pour lui beugler de descendre, dans l’ascenseur à faire des allers-retours pour passer le temps etc.

Mais le problème avec cela, c’était que Gaston était partout et nul part pour Miel. Miel qui le regardait passer avec un mélange de peur et d’admiration. Min lui avait dit que les gens bruyants étaient de mauvaises fréquentations, mais l’élève de Seconde avait peu à peu commencé à regarder le Première, des étoiles dans les yeux. Il cherchait sa silhouette dans les couloirs, dans la file pour le self, dans la cour, partout. A tel point que son protecteur de Terminale craignait qu’il n’aille s’accrocher à un si mauvais garçon, et devienne comme lui. Mais le décoloré rétorquait toujours avec innocence ‘’Non, je ne veux pas devenir comme lui, je veux juste pouvoir l’observer tous les jours, et être à ses côtés’’. Min n’avait pas compris, et était plusieurs fois allé à l’université consulter son seul et meilleur ami, Jun, dans l’espoir d’avoir une réponse… ce à quoi l’ami avait simplement répondu ‘’Bah, ça lui passera, c’est un adolescent, il veut se faire mousser’’.

Le quatrième mois de l’année scolaire, Miel avait pris son courage à deux mains pour parler à Gaston, qui l’avait envoyé balader. Mais au lieu de fondre en larme, de se liquéfier comme à son habitude, il s’était accroché, et était chaque jour revenu. Chaque jour, il poursuivait son étoile dans le but qu’il le remarque, qu’il lui accorde un peu d’attention, un mot gentil. C’était devenu sa raison de vivre, il s’en rendait presque malade, ce qui avait fortement inquiété Min.

Min avait ramené Jun un jour, pour qu’il constate lui-même l’état de Miel. Miel avait été très impressionné par le meilleur ami de son protecteur, qui était très grand, et avait un regard brûlant, tout à l’opposé de Min. Il avait laissé Jun parler dans le vide, songeant juste à cette curieuse complémentarité des deux amis avec un air béat. Ah, ça le satisfaisait bien déjà… Enfin, jusqu’à ce que la voix de l’étudiant le tire de ses pensées avec un ‘’Mais t’écoute au moins quand j’te parle, merde ?!’’. Le décoloré avait bondit en arrière, et était allé se cacher derrière Min, qui avait doucement rit. Doucement rit pendant que Jun fulminait, fixant le petit chiot apeuré qu’était Miel comme s’il allait lui arracher sa tête (enfin, c’était ainsi que l’élève de Seconde l’avait perçu). Autant dire que plus jamais Min n’avait ramené son meilleur ami auprès de son protégé.
Pourtant, il ne faisait plus aucun doute pour personne : Miel était tombé amoureux du bad boy raffiné qu’était Gaston.

L’élève de Seconde rêvassait souvent, à propos de quand il pourrait confier ses sentiments à celui qui faisait battre son cœur. Mais il avait peur d’un rejet, déjà qu’il peinait à lui arracher une salutation, ou autre chose que ‘’Dégage, tu fais de l’ombre à ma sublime beauté’’. C’était vrai, qu’il était sublime Gaston, dans les yeux de Miel. Il fixait sa silhouette en soupirant, rêvant de pouvoir marcher à côté de lui, de lui tenir la main, lui faire des câlins, et le présenter à Min en disant ‘’Quand on sera grands, on se mariera ensembles !!!’’. Quoi que… Pour le dernier détail, peut-être qu’il serait préférable d’oublier.

Pour tester Gaston, plusieurs fois, Miel avait lancé des ‘’je t’aime’’, gloussant comme pour atténuer la sincérité de ses propos. Le Littéraire n’avait qu’à peine réagit, jetant des coups d’œil agacés à la boule de poils blanche qui sautillait et parlait à l’infini près de lui. Quand allait il se taire et lui laisser la paix ? Il ne savait pas. Il avait l’impression d’avoir à côté de lui une pile électrique entièrement rechargée, qui n’arrivait plus à s’éteindre une fois en action.

Pour impressionner le bad boy tsundere, le timide élève de Seconde avait décidé de grimper dans le sapin de la cour à l’approche du mois de mai. La période des examens approchait à nouveau, et il craignait ne plus avoir l’attention de Gaston avant la rentrée. C’était ce jour-là qu’il avait choisit pour lui avouer ses sentiments de manière plus sincère et surtout plus… spectaculaire ? Il voulait de l’inédit, quelque chose à la hauteur de l’admiration qu’il avait pour Gaston après tout ! Grimper à ce sapin était selon lui une parfaite idée !

S’accrochant au gros tronc sous le regard curieux de quelques autres élèves qui voyaient bien ce curieux spécimen tourner autour du garçon le plus infréquentable du coin (et devaient s’imaginer qu’il était son disciple), il bondit pour trouver un appui sur l'écorce, et commencer à grimper. Il monta sur la première branche, plutôt inquiété par la fragilité de son perchoir. Le sol n’était pas loin, s’il tombait, il n’aurait rien, quelques bleus au pire. Mais s’arrêter là ? Il avisa de loin une surveillante, qui ne l’avait pas encore remarqué : il devait se dépêcher.

Mais ce que cherchait le plus Miel, c’était la silhouette de son bien-aimé, qui demeurait jusque là introuvable. Sa gorge s’était serré. C’était pour lui qu’il faisait ça. Il voulait lui montrer qu’il avait de la valeur, qu’il n’était pas qu’un trouillard. Il ne pouvait pas lui crier son amour n’importe comment quand même ! Il devait donner une valeur à ses mots !

Il grimpa encore, s'écorchent les mains sur le tronc rugueux. Il commençait à avoir mal, mais sa détermination dépassait ce détail. C’était pour Gaston. Il se le répétait en boucle, allant toujours plus haut, ses appuis devenant de plus en plus fragiles. En bas, les élèves l’encourageaient avec des ‘’oh’’ et des ‘’allez’’ enthousiastes. Miel se sentait presque comme un héros, partant affronter un dragon pour sauver sa princesse. Si ce n’était qu’il allait surtout à la conquête du coeur de son tsundere préféré.

Tsundere préféré qu’il avait finalement aperçut en bas, avec des yeux grands ouverts, si ouverts qu’ils en semblaient ronds, comme s’il avait vu une apparition.

« Miel, descends bordel ! » avait crié Gaston.

Il se souvenait de son nom ? Le coeur du cadet s’était emballé. Il l’avait remarqué. L’amour de sa vie avait vu son exploit. Il était allé plus haut que Gaston, il avait prouvé sa valeur. Il avait resserré ses prises sur le sapin, un immense sourire aux lèvres tandis qu’il piaillait à l’adresse de l’élève insolent en bas :

« Regarde Gaston, je suis allé plus haut que toi !
- Oui oui, cool, maintenant descends, beugla le Littéraire, avec une pointe d’inquiétude (?).
- Attends, je voulais te dire quelque chose ! » l’interrompit Miel.

Gaston lui jeta un regard excédé, fatigué sûrement par ces gamineries… ou juste vexé parce que quelqu’un était monté plus haut que lui sans se faire pincer par un surveillant. Miel lui, s’était subitement rendu compte qu’il était monté haut… et que la branche était fragile… Surtout qu’il avait le vertige. S’accrochant plus fort au tronc, il ferma les yeux et prit son courage à deux mains. Il ne devait pas avoir fait ça pour rien, il avait un but ! Il devait le dire à Gaston avant de redescendre !

« Ga-Gaston, l’appela t-il d’une toute petite voix d’un coup, apercevant Min arriver en courant de l’autre bout de la cour avec un air inquiet.
- Quoi ?! J’te jure Miel, descends, si tu tombes… Si tu tombes tu peux tout à fait y passer, les branches sont fragiles, et.., énuméra le bad boy, cette fois avec une inquiétude facile à percevoir dans sa voix tremblotante.
- Gaston, tu t’inquiètes pour moi ? s’émerveilla Miel avec des yeux de chiot ravi.
- Quoi ?! Non, bien sûr ! Descends maintenant ! Rétorqua Gaston.
- Gaston, je voulais te montrer que je suis courageux. Et puis en plus, tu sais, j’ai compris quelque chose, tu sais, en grimpant, cria à nouveau le peroxydé.
- ‘’Tu sais’’, je m’en fous, gronda le petit teigneux, rentrant sa tête dans ses épaules.
- Gaston, je suis amoureux de toi ! »

Il sembla à Miel que son bien-aimé avait changé de couleur. Il était devenu tout rouge, ce qui avait fait fondre le petit coeur du décoloré. Alors, ça lui faisait de l’effet. Il l’avait vu bafouiller, se moquant ouvertement de son Gaston, qui d’un coup ne trouvait plus rien de méchant à redire.

Enfin, entre temps, Miel aperçut aussi Min, les yeux brillants d’inquiétude. Il était accompagnée d’une surveillante, qui était pâle comme un linge. Ils semblaient chacun s’attendre à ce qu’il se ramasse, et y passe subitement.
Avançant un pied pour descendre, Miel fronça les sourcils. C’était trop haut, il était mal assuré, le sol l’appelait, il avait l’impression que ses mains allaient lâcher le tronc et les branches sur lesquelles elles s’appuyaient. Pourtant, il tenta d’y aller tout doucement, toujours sous le regard de Gaston et Min, qui semblaient à deux doigts du malaise (enfin surtout Min, il était encore plus blanc que d’habitude).

Une branche craqua soudainement sous son pied.

Le cœur de Miel rata un battement, sentant d’un coup qu’il lâchait toutes ses prises. Sa vie défila littéralement sous ses yeux, il entendit Min briser son impassibilité habituelle pour crier son nom, des élèves hurler de terreur. Et lui, lui il tombait, n’en croyant pas ses yeux. Allait il mourir ?

Il ferma les yeux, prêt à accepter le choc final, à entendre ses os se briser sur le sol. C’était fini. Oh, au moins, il avait pu avouer ses sentiments à Gaston…

Mais quand il rouvrit ses yeux, il n’aperçut que son visage, celui de Gaston. Gaston qui semblait à la fois inquiet, effrayé, et comme à deux doigts de pleurer. Ses yeux étaient remplis de larmes, mais il refusait dignement de pleurer, reniflant de la même manière avec pathétisme. A côté, Min s’était évanouit, dans les bras de Jun (?) qui était littéralement apparu par magie, comme un ange gardien. Miel aurait parié entendre ‘’Poussez-vous, regardez ailleurs, je vais lui faire du bouche-à-bouche pour le réveiller’’, mais peut-être qu’il s’imaginait des trucs.

Maintenant que Miel y pensait, peut-être que Min et Jun pourraient faire le couple vétéran à leur mariage, pour leur donner des bénédictions un peu fiable. Il se demandait depuis quand ils étaient ensembles… Ah, et les bras de Gaston étaient si confortables…

« J’ai eu peur, j’ai eu si peur, renifla d’une manière toujours aussi peu classe Gaston.
- Mon amour a eu peur pour moi ?! s’égailla Miel, soudainement requinqué.
- Q-Quoi ?! Mais ta gueule, tu vas bien en fait, dégage ! » avait glapit le bad boy tsundere, repoussant le décoloré à la chevelure électrique.

Gaston l’avait lâché, et Miel était retombé par terre sur les fesses en poussant un petit cri mécontent. Quoi, il pensait s’enfuir ainsi ? Il s’était levé, suivant dans la cour le bad boy, ignorant royalement la surveillante toute pâle qui souhaitait s’entretenir avec lui. Il ne voulait que Gaston. Gaston et seulement Gaston.

Gaston qui s’était arrêté passé la sortie de l’établissement, se plantant tout en face de Miel pour le regarder les yeux dans les yeux. Face à n’importe qui d’autre, le décoloré aurait baissé les yeux, mais là, il se perdait juste dans le parfait regard de son tsundere favoris. Ah, pourvu que cet instant soit éternel.

« Miel... »

Le coeur de l’élève de Seconde rata un battement. Gaston l’avait appelé par son nom ! Et avec une voix, une voix si… Il pouvait mourir maintenant ! Oh, non, il fallait attendre le mariage quand même !

En sentant les lèvres du petit teigneux sur sa joue, il entendit les anges chanter. Prêt à se jeter dans les bras de Gaston, celui-ci lui avait aussitôt mis un stop, aplatissant sa main sur la figure de Miel :

« Crois pas que je t’aime ou quoi que ce soit, hein, tu m’as juste fait pitié. Mais je ne t’apprécies pas du tout, hein. »

Miel avait hoché la tête, le comprenant tout à fait comme ‘’Je t’aime aussi, je t’apprécie’’. Et il avait regardé sa silhouette s’éloigner, la main sur le coeur, se croyant déjà au paradis.

Miel était amoureux de Gaston, l’inverse était peut-être vrai, et ça n’était pas prêt de changer.

------
NDA : ...Je ne suis même pas désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: multimédias :: RÉSEAUX SOCIAUX :: Wattpad-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: