Rumeurs
Rumeur 1WOON aurait réalisé dans un restaurant chinois le titre “Roly Poly”.Rumeur 2KIM Jae Won, l’instructeur sévère de chant, sous les feux des projecteur après son attitude désagréable et méprisante envers les candidats lors de leurs entraînements de chants.Rumeur 3Le comeback d’un artiste oublié de la DREAM Ent. se prépare (encore).Rumeur 4Le gouvernement prend des mesures pour limiter le maximum horaire à 52 heures par semaine. Rumeur 5SUGAST et Su Han ont été aperçu dans un Starbuck.Rumeur 6L’une des candidates de l’émission Produce U montre des liens très fort avec le rappeur SUGAST à l’occasion de son anniversaire.Rumeur 7Le climatiseur de la DREAM aurait disparu.
SCORES
JOY PLAY
1204 pts
PU + RU
971 pts
DREAM Ent.
555 pts
CIVILS
311 pts
lee yun ☁️ midnight sun



 
Réouverture ! Allez donc faire un tour sur ce sujet pour voir les nouveautés de la MAJ 2.2 !
Des nouveaux entrainements sont en préparation coeur
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs a été enfin fait le 14 Octobre.
Le premier vote aura lieu à la mi-août. Les candidats ont jusque là pour participer aux sujets de groupe !
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Les publications du KDN sont suspendues. La liberté de la presse serait-elle en danger sur le forum ? OSEF on a instagram stare
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan

lee yun ☁️ midnight sun

avatar
Points : 174
Age : 22
Messages : 511
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Sam 28 Juil - 2:21
Lee Yun
featuring : ha sungwoon ♡ [wanna one/hotshot]
nom : Lee
prénom : Yun. Un prénom qui, à premier abord, sonne complétement coréen. Pourtant, ses parents l'ont choisi car celui ci signifiait aussi "nuage" en chinois.
âge : Tout juste vingt-deux ans
date de naissance : 17/04/1996
lieu de naissance : Séoul - Corée du Sud.
origines : Coréen (de son père) et chinois (de sa mère).
orientation : Demisexuel, mais si on lui demande, il se dira surement hétérosexuel. Mais après tout, lui même sais que les choses ne sont pas aussi simple et qu’il ne pourra jamais développer des sentiments pour la première personne venue, non.
situation financière : Dans la moyenne.
situation amoureuse : Célibataire. Son métier interdit les relations et cela lui va parfaitement.
métier / études : Idole, il est l'un des chanteur principaux du groupe Factory.
groupe : Joy Play
Histoire


三人一条心,黄土变成金。





La poussière s'était emparée de la chambre, faisant d'ailleurs éternuer la seule personne qui la peuplait, actuellement. Les cartons sous ton lit étaient là depuis un bout de temps, maintenant, et tu n'arrivais même plus à te souvenir de ce que contenait ce carton complètement abîmé. Tu le vidas, lui aussi, comme les précédents, à la recherche de la précieuse chose sur laquelle tu souhaitais mettre la main depuis plusieurs heures, déjà. Ce carton-ci, allait-il être le bon ? Celui-ci était rempli de vêtements trop petits et de babioles que ta mère avait placé dans tes affaires sans ton approbation. Elles prenaient la poussière, et tu songea sérieusement à les donner à quelqu'un. En fouillant un peu plus, ce que tu cherchais attira bien vite ton regard. Il était là, juste en dessous d'une vieille console de jeux qui ne fonctionnait probablement plus. À première vue, c'était un simple carnet noir sur lequel était inscrite une citation en inscrite en chinois. « Le monde est un livre ouvert et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page. » Petit, elle t'avait semblé réellement significative, mais aujourd'hui, elle venait de te faire étouffer un rire. Il était exactement comme dans tes souvenirs, malgré la poussière et la saleté qui s'était accumulée pendant ces trois longues années. Tu venais de passer ton doigt sur la couverture pour en faire disparaître les dernières traces avant de finalement te décider à ouvrir la première page. Sur celle-ci figurait quelques simple mots écrit par tes soins : « Ceci n'est pas un journal intime !! » Ça venait de te faire rire, ça aussi. Car malgré le fait que tu t'étais toujours convaincu que c'était un simple carnet de voyage n'avait pas suffit à repousser tes frères et sœur. Au final, tu avais placé un petit morceau de scotch au coin pour éviter de dévoiler tes mots au monde.
Car oui, pour un simple carnet de voyage, tout ce qui était écrit ici était bien intime. Sur la seconde page, on pouvait voir une petite photo de l'entièreté de la famille Lee. La plus âgée, Sae Ra était entre ses parents, tu étais donc entouré de tes deux plus jeunes sœurs, ton petit frère âgé de quelques mois dans les bras de ta mère. Tu venais de tourner la page, là ou tout le récit de ton enfance commençait. L'excitation de redécouvrir tout ce que tu avais pu y écrire te fis légèrement sourire alors que tu t'installais sur une chaise bien confortablement afin de relire ton « toi » du passé qui racontait ses voyages.


━━━━━━━━━━━━━━━━※━━━━━━━━━━━━━━━━



一开始。



« 12/07/2007.
La Corée du Sud, ou pays du matin calme. C'est là où je suis né, et ou j'ai grandi, aussi, jusqu'à avoir dix ans. Les gens disent que c'est beau, la Corée, mais en vérité, on peut facilement s'en lasser au fil du temps. Mon père est né ici, lui aussi ! Mais lui, il a vu bien plus de choses que moi, dans le monde ! Il aurait même été perdue en pleins milieu de l'Amazonie ! Du moins, c'est ce qu'il nous a raconté... Mais Sae Ra ne cesse de répéter que c'est un mensonge... Tu penses qu'elle a raison, toi ? « Toi... » C'est drôle de dire « toi. » Tu es tout sauf un journal intime. Non non, tu es un « carnet de voyage » ou « carnet de voyage », si tu préfères ! J'ai un peu honte... Mais je crois que je vais continuer à dire « tu », sinon à qui est-ce que je vais m'adresser, au juste ? Pfff... Si Sae Ra tombe sur ce carnet, elle va vraiment se foutre de moi jusqu'à la fin des temps...


Bref, je te disais que la première étape, c'était Séoul, n'est ce pas ? Alors je vais commencer.

C'est dans cette grande ville aux aspects très culturels que j'ai vue la lumière du jour la première fois, dans un grand hôpital. C'est trop difficile de m'en souvenir, malheureusement, mais je vais m'accorder aux paroles de mes parents. Apparemment, ils ont tout deux eu très peur lorsque j'étais prêt à arriver. Un enfant qui naît deux mois avant, ce n'est pas si commun, et à la maison, c'était la panique lorsque ma mère s'est sentie perdre les eaux.

Ma grande soeur m'a dit qu'on se souvenait toujours de la première fois que notre mère nous a prit dans ses bras. Mais je n'ai jamais pu. Simplement car elle n'a pas pu avoir le temps de le faire avant que les sages-femmes me confient aux docteurs.

Ici, j'ai grandi dans un univers un peu particulier... On était quatre enfants à vivre dans une grande maison traditionnelle, et devine quoi ? Je suis le seul garçon. D'abord, il y a Sae Ra, la plus vieille qui pense savoir tout sur tout et qui ne cesse jamais de constamment nous crier dessus. Elle est soi-disant plus grande alors on devrait la respecter... mais on deviendrait ses esclaves si on faisait tout ce qu'elle nous commandait, alors c'est inutile.

Ensuite, c'est Mei Lin. Ma petite sœur plus jeune de quatre ans de mois un peut trop mature pour son âge. Elle cuisine déjà et elle m'aide dans mes devoirs, des fois. J'ai vraiment l'impression de régresser lorsque ça arrive, c'est très frustrant ! Hae Ri est encore toute petite, mais elle est déjà tellement pénible... Elle pleure dès qu'on la touche, et des fois lorsqu'on approche, même. Bref, j'ai sérieusement l'impression d'être tombé dans la mauvaise famille...

Nos parents sont déjà un peu plus tranquilles, eux. Certaines fois, je me demande si je connais réellement mon père. Il passe la majeure partie de son temps à la base militaire, et il ne rentre à la maison que très tard le soir, lorsque tout le monde dort. Maman, c'est celle qui s'occupe de tout. Ménage, lessive, vaisselle, rangement... Elle m'a toujours assurée que c'était ce en quoi consistait son métier, "Femme au foyer"... Ma mère est douce comme le soleil, sauf qu'elle au contraire, elle ne cogne pas comme il le ferait. Elle brille, vraiment très fort. Un jour, j'aimerais réellement briller comme ça, autant qu'elle le fait.


Tu vois, aussi animée que notre famille puisse paraître, notre quotidien à été relativement calme, du moins, jusqu'ici... Mais je continuerais d'aborder ce sujet-là plus tard !

L'école... Aah... Qu'est-ce que je hais ça ! C'est dingue non ? Je suis ultra mauvais... Partout, dans toutes les matières. Pendant mes jours de classe, j'avais toujours l'impression d'être perdu, d'être dans un lieu qui ne me correspondait pas. Mes cahiers d'exercices ont toujours été remplis de petits dessins tous plus invraisemblable les uns que les autres. Que ce soit des monstres issus de mon imagination ou des super-héros complètement loufoques, les pages racontaient toujours des histoires différentes. Et malgré que la maîtresse encourage la fibre artistique de ses élèves, elle ne pouvait que me reprendre. Les nombreux exercices que je n'effectue pas en cours se retrouvaient à être noté en supplément sur mon carnet de leçon ! C'était vraiment injuste ! Cela a longtemps inquiété mes parents. Les enfants aiment souvent au moins une matière dans laquelle ils sont doués, mais non. Je n'en ai jamais trouvé. Je n'étais doué nul part, à part peut-être dans les ateliers musique, lorsqu'on apprenait des chansons. Là, je me concentrais, je prenais vraiment du plaisir. À vrai dire, je chantais pour les autres élèves un peu moins confiants, pour les encourager à donner de la voix aussi. Parce que chanter, ça réconforte, non ? L'inquiétude de papa et maman venait aussi de ma non-sociabilité, de cette incapacité que j'ai à aller vers les autres. C'est bête, pourtant, rien ne m'en empêche... On ne m'a jamais ouvertement rejeté ou insulter. C'était juste comme ça, une peur un peu idiote que me poussait à rester dans mon coin malgré qu'il n'y ai rien qui m'empêchait de simplement adresser la parole à quelqu'un. Ça aussi, parler, c'est quelque chose d'extrêmement difficile. Des fois, on me demande comment je me sens et je n'ose pas répondre la vérité alors je lance un petit « je vais bien » direct, comme ce que les gens attendent. Après tout, je dois faire ce que les gens attendent de moi, non ?

Il y a bien une personne à qui je peux parler librement, pourtant. C'est un garçon qui n'a rien de plus spécial que les autres enfants, au premier regard. Espiègle, énergique, le total contraire par rapport à moi. Mais cette différence, c'est sûrement ce qui fait qu'on est autant attaché l'un à l'autre, on apporte ce que l'autre n'a pas, on se complète, en quelque sorte. Et malgré les nombreuses disputes, c'est agréable d'avoir une personne sur qui compter lorsque tu te sens un peu mis en arrière. Je suis content que Maël soit la, même si je pourrais volontiers me passer de son ego surdimensionné qui se vente sans arrêt d'avoir gagné un pari ! Aish...! Oups... J'ai juré... Je ne le referais pas, promis.


En ce moment, c'est les vacances d'été. D'habitude, je suis le premier à sautiller partout en me demandant ce que je vais faire de mon temps libre. Mais là, non. En sortant de cours, j'ai eu un réel pincement au cœur en me disant que je ne reverrais plus Séoul, plus la maison, plus Maël... Et tout ça avant longtemps... Papa a été chargé d'une mission en Chine, alors c'est là-bas qu'on essaiera de faire notre vie, maintenant, qu'on le veuille ou non.

« Partir »... Je n'arrive pas à réaliser. J'en ai peur, je ne veux pas que cela change. Depuis qu'on nous a annoncé la nouvelle, je ne peux pas m'empêcher d'avoir envie de pleurer pour un rien. C'est idiot, hein, je sais... Mais c'est comme ça, je ne veux pas que ça change... Je veux faire ma vie à Séoul, et nul part ailleurs.


Il me reste quelques cartons à faire, et j'entends maman qui me demande ou j'en suis... Oups, j'ai pris du retard !

Je vais te laisser, donc. « Te », je n'arrive pas à m'y habituer...

Je serais de retour, pour te dire tout ce qui s'est passé, là-bas. À Shangai. »


Au final, tu te rappelais à peine du moment où tu avais écrit ces mots, mais tu pouvais facilement deviner ce que tu avais pu ressentir. Tout quitter, repartir de zéro, à chaque fois... Dans le passé, tu avais vécu cela bien trop souvent... Tu te souvenais bien de Shangai, ton enfance y avait été mouvementée, et relire les mots qui suivaient allaient très surement te mettre mal à l'aise.

━━━━━━━━━━━━━━━━※━━━━━━━━━━━━━━━━



奇迹和情感。



« 14/12/2009.
Deux ans. Ça fait deux ans que je t'ai laissé tomber ! Aaah, ils s'en passent des choses en deux ans. Pourtant, je n'ai rien de bien intéressant à raconter...

Je ne me sens pas chez moi. Je ne me suis jamais sentie chez moi, ici, en fait. Lorsqu'on est arrivés sur la terre chinoise, ma mère était aux anges à l'idée de nous faire découvrir l'endroit ou elle avait grandis. Mais j'avais une seule idée en tête, retourné à Séoul. Mon père a rapidement eu assez de mes « on reviendra chez nous ? », « on reste combien de mois ? Pas plus d'un an, pas vrai ? ». Il me répondait à chaque fois que tout allait dépendre, et que nous étions chez nous, ici aussi. Et pourtant, je n'ai jamais réussi à être à l'aise, à rêver comme lorsque nous étions en Corée du Sud.

J'en ai voulu à mon père pendant ces deux ans, et même encore maintenant. Je voulais lui montrer que je n'avais pas envie de faire ma vie autre part que là-bas, et bien vite, je me suis mis en lui en faire voir de toutes les couleurs. Il l'a cherché. Et il n'est pas tendre avec moi, non plus. Il semblerait qu'il soit de mèche avec Sae Ra, et qu'ils cherchent tout deux à m'en faire voir de toutes les couleurs.


L'année dernière, mon entrée au collège a été une catastrophe. J'ai réussi à trébucher sur mes lacets en entrant dans la classe, sous les regards perçants de tout le monde. Même le professeur semblait retenir son rire. J'ai eu envie de m'enterrer, de disparaître, même. Après ça, on se doute bien que mes relations avec les autres n'aient pas été des plus agréables, mais j'ai fait avec. Je suis du type qui se sent bien sans forcément côtoyer des gens. Clairement, je me fiche de ne pas avoir d'amis avec lequel débattre des dernières sorties jeux-vidéos. Je préfère rester sur un banc, écouteur sur les oreilles. La musique elle, au moins, elle ne te fera jamais de coup dans le dos sans que tu ne t'y attendes. Et puis... Il me reste Maël. Même si deux-mille kilomètres nous séparent...

En parlant de ça, j'ai commencé le piano.

La salle de musique de mon établissement scolaire, à Shangai, est remplie de petites merveilles. Le piano au milieu de la pièce est magnifique, j'ai l'impression qu'il m'appelle, à chaque fois.

J'ai commencé à jouer comme ça, pour essayer, sans me douter que dès que j'allais placer mes doigts sur les touches noirs et blanches, je n'aurais plus jamais envie qu'ils les quittent. En rentrant à la maison, j'ai tout de suite fait la demande à ma mère. Je voulais jouer, prendre des cours, m'améliorer. Je voulais vraiment jouer comme les pros qu'on voit à la télé ou dans les grands orchestres. Ceux qui peuvent te transporter grâce à une simple mélodie, à un simple mouvement de mains... Je veux faire voyager les gens aussi, les faire ressentir des émotions... avec de la musique.

Maman n'a pas encore cédé, mais cela ne saurait tarder !

C'est l'heure de manger. Je « t » 'abandonne, simple objet que je m'amuse à prendre pour une personne !

À bientôt. Ou peut-être pas.


23/08/2011.
On part. On s'en va. Mais on ne retourne pas à Séoul, non. Mon père part encore en mission dans un nouveau pays, et nous ne pouvons rien faire, à part le suivre.

Ça fait deux ans, hein... ? Je te délaisse un peu, c'est vrai. Mais je trouve plus d'inspiration dans mes cahiers de musique et mes partitions que dans un vieux carnet de voyage poussiéreux. C'est irrespectueux, mais c'est ce que tu es. Personne n'a encore mis la main sur ton contenue, et heureusement, d'ailleurs. Personne n'aura jamais le droit de te lire, à part moi.


Je ne sais pas vraiment si j'ai envie de partir... Peut-être que je me suis habitué à cet endroit ? Je ne connais rien de la Thaïlande, la prochaine destination, mais je suis sûr que cela sera la même chose que mon arrivée à Shanghai. Encore un endroit où je vais devoir “réapprendre” à vivre, où l'on va repartir de zéro. C'est un cycle, finalement. Je pensais pouvoir peut-être rester et vivre en Chine, mais non. On doit filer, encore. Est-ce que ça va s'arrêter, cette fois-ci ?

Mes quatre années passées ici ont été laborieuses... J'ai fini le collège, avec des résultats toujours énormément bas qui énervent mes parents, en particulier mon père. Je suis trop mauvais à leurs yeux, je crois. Si Meilin n'était pas là, je n'aurais jamais pu passer mes examens, et encore, elle a failli abandonner plusieurs fois tellement mon cas est désespérant. C'est fou, c'est ma petite sœur qui s'occupe de moi, et non l'inverse. Je devrais grandir... Non ? Que ce soit physiquement, ou mentalement parlant, je devrais un peu... repenser à tout ça.

Dans ma classe, tous les autres - ou presque - ont une idée d'un futur qui leur plairait. Quand on me demande, moi, je réponds simplement, je désespère tout le monde. « Tant que je peux continuer à chanter et jouer du piano, peu importe... »

La musique, c'est la seule et unique chose dans laquelle je suis douée. Qu'est-ce que tu veux que je fasse, à part ça ? Avocat ou comptable ? Nah, plutôt mourir. Les adultes peuvent dire ce qu'ils veulent... J'ai envie de jouer de la musique, et tant pis pour eux si cela ne les satisfait pas, ils n'auront qu'à voir ailleurs si j'y suis !

Aish, j'écris trop. Je commence à me demander à quoi ça rime finalement, écrire dans un carnet...


Après demain, c'est direction Bangkok. Hmm... Je ferais mieux de te ranger dans un endroit sûr, au cas où. Ce serait dommage de perdre tout ça… »

Pendant un cours moment, tu stoppas ta lecture pour jeter un coup d'œil à travers la fenêtre de la chambre avant d'attraper un coussin que tu glissas derrière ton dos. Le mur n'était pas le plus confortable, et tu commençais à légèrement ressentir les conséquences qu'avait ta mauvaise posture sur ton dos, en plus des courbatures dues à l'entraînement.

━━━━━━━━━━━━━━━━※━━━━━━━━━━━━━━━━



我不知道我是谁。



« 06/09/2011, Bangkok.
On a emménagé depuis quelques jours, maintenant ! La maison est beaucoup plus spacieuse que notre appartement de Shangai, et on ne peut clairement pas respirer dans ce marcher sur les pieds les uns les autres. Ici, je partage ma chambre avec Bae, et j'ai la mission de veiller sur lui, au cas où. On m'a toujours dit qu'avoir un petit frère, c'était le paradis. Mais visiblement, pas quand le dit petit frère est un chouilla trop hyperactif et que son passe-temps favori est de sautiller sur son lit et de jeter ses jouets dans tout les coins de sa chambre. La meilleure solution, dans ce cas-là, c'est encore de rester toute la journée avec ses écouteurs collés aux oreilles. J'ai l'air d'un ermite aigrie qui ne se réfugie que dans sa musique, mais au moins, aucun son perturbant ne réussit à atteindre mes oreilles.
Pourquoi j'écris, déjà ? Hmm... Ah, oui.
Demain, se feront mes débuts au lycée, et j'ai tout sauf hâte. L'année dernière, à Shangai, je m'étais promis que j'allais faire cette rentrée à Séoul, dans le même lycée que Maël, si possible. Mais il a fallu que mon père soit à nouveau muté pour que tous mes plans tombent à l'eau... Tant pis.
Tant que je ne trébuche pas, ou que je ne me ridiculise pas d'une manière ou d'une autre, tout ira bien. Il suffit juste d'ignorer les autres, de ne donner que de courtes réponses, de ne s'attacher à personne... Tout ira bien, n'est ce pas ? Aucune raison d'avoir peur, de stresser pour un rien... Mais je ne peux pas dormir. C'est la raison pour laquelle j'écris ici, aussi, pour essayer de trouver la fatigue. Mais bon, ça n'a pas l'air de vraiment fonctionner alors je vais retourner jouer. Bye, en revoir, tchiao...
Plus le temps passe, plus c'est compliqué d'écrire ici, aish..

18/11/2011.
Ça fait deux mois ! Je délaisse un peu ce carnet, je crois. Aujourd'hui, Mei Lin est tombée dessus. Elle m'a dit qu'elle ne me pensait pas le genre à écrire un journal intime. Mais ce n'en est pas un ! Du moins, ce n'était pas censé l'être... Au fil du temps cela s'est transformé en une sorte de « carnet de pensée » ? Mais bref, Mei m'a clairement rassuré en clamant qu'écrire pouvait nous faire du bien, même si c'était pour nous-même. J'aurais peut-être pu dire tout ça à quelqu'un ? Hmmm... Maman, ou Maël, peut-être. Crois qu'il ne serait pas en mesure de tout lire, son cerveau ne supporterait pas autant d'information !
Mais passons, si j'ai voulu écrire, c'est pour me vider la tête. Depuis deux semaines, il y a une chose qui monopolise mon esprit. Je rentrais des cours, de la manière la plus simple qu'il soit. Le lycée où je vais n'est pas si loin de la maison, il suffit juste de traverser quelques rues, dont un carrefour assez dangereux ou des accidents ont souvent lieu. Je suis du type à vraiment faire attention sur les passages piétons et tout ce qui va avec. Cette fois-ci, j'avais peut-être un peu fait moins attention qu'à mon habitude, mais... En traversant, j'ai entendu quelqu'un crier dans mon dos, puis un bruit de voiture qui freine en urgence. En me retournant, j'ai pu rapidement comprendre que la personne ayant traversé derrière moi venait de se faire heurtée de plein fouet par la voiture. C'est un accident, ça arrive souvent... Mais je pouvais clairement me sentir trembler en observant le corps inerte de la jeune fille qui s'était prit le véhicule. Elle saignait de la tête, et on pouvait facilement deviner que son bras droit était désarticulé. C'est cette image qui n'arrête pas de survenir dans mon esprit. C'est stupide, je suis trop sensible. Le pire dans tout ça, c'est qu'on va probablement se foutre de mois si je raconte qu'un simple accident de la route auquel j'ai assisté me hante complètement
Je m'efforce à me dire que ça me passera, j'espère que ce sera le cas.

21/02/2012.
Récemment, j'ai compris que les études n'étaient absolument pas faites pour moi. Papa est en colère, maman est déçue, et moi, je ne me lève plus le matin, je ne quitte plus ma chambre. Au final, je me fiche de les décevoir ou non, je préfère amplement m'écouter et renoncer à une scolarité qui m'est à peine utile. Je ne fais rien, je n'y arrive simplement pas. Je n'aime pas ça, surtout, d'être mêlée à des gens de mon âge, complètement à leur merci... Ou d'être constamment obligé de me retourner le cerveau pour apprendre des choses en lesquelles je ne vois aucun intérêt et qui ne me serviront jamais, pour la plupart. C'est mieux comme ça, plus d'angoisses liée aux cours ou aux notes, plus de peur de décevoir ou d'être trop mauvais. Je peux arrêter de penser à tout ça et me concentrer pleinement sur des choses qui me tiennent plus à cœur.
Du moins, je devrais aller mieux, mais certaines choses font que j'ai l'impression d'être irritable et de changer d'humeur pour un rien... Un rien, un simple son dans la maison, et je me mets totalement à angoisser et à serrer les dents. Et pour couronner le tout, un rien peut me donner la forte envie de pleurer, ou de simplement déprimer. J'ai du mal à dormir et trop de choses en tête, je suis constamment fatigué aussi. Ce n'est probablement qu'une phase, mais j'ai hâte que ça s'arrête et que mes humeurs soient bien moins instables. J'ai eu ce que je voulais, je devrais me sentir bien. Ne nous laissons pas abattre, hein ? Fighting ! »

09/06/2012.
Ça va faire quatre mois, maintenant. Quatre mois que je ne dois plus subir cette torture qu'est le lycée. C'est un soulagement, mais en même temps, il y a quelque chose qui manque. Une présence, peut-être ? Je déteste me mêler aux autres, mais si au final, ce « manque » était lié à de la solitude ? Je parle à beaucoup de monde, sur les réseaux sociaux et les jeux. Mais dehors de ça... J'ignore presque ma propre famille. J'ai commencé à essayer d'avoir le rythme de sommeil adéquat pour faire en sorte de ne pas les voir, ou les entendre le plus possible. Je dors le jour, et la nuit, je joue ou je sors en cachette. Ça, c'est vite devenue une habitude, de sortir la nuit. Je ne vais pas très loin, je m'arrête simplement au 7/11 le plus proche pour me prendre une boisson glacée. C'est une addiction, depuis quelque temps. La glace peut procurer une sensation bien particulière. Dans un temps, la première gorgée te fait simplement frissonner, et la glace monte à ton cerveau pour le geler complément. C'est douloureux, mais qu'est ce que ça fait du bien ! Ça me permet en quelque sorte d'avoir de nouveau les idées claires, de ne plus avoir de pensées noires, de ne plus avoir constamment envie d'abandonner pas mal de choses... Voir tout. Je ne pense pas faire de dépression ou autre, mais des fois, j'ai réellement le ressenti d'avoir besoin de tout lâcher. Mais bon, je serais trop peureux pour faire ça, alors n'y pensons même pas, ce n'est pas la peine.
J'ai parlé avec quelqu'un aujourd'hui, d'ailleurs. J'étais justement en train d'effectuer une de ces récurrentes balades nocturnes, quand on s'est adressé à moi, de la plus simple des manières possibles. Je ne comprends pas grand chose au Thaïlandais, mais j'ai réussi à répondre à la jeune fille en question sans avoir trop de mal. On a échangé pendant quelque temps et, sans savoir pourquoi j'ai un peu trop parlé. Je lui ai parlé de ce « manque », je lui ai dit que mon meilleur ami me manquait, que j'avais l'impression d'être un zombie qui passe ses journées à dormir et ses nuits à boire des boissons caloriques. J'ai cru comprendre qu'elle avait deux frères jumeaux, c'est tout. Le thaï, c'est difficile. Bref, avec un peu de chance, on se reverra, ou pas. Bangkok est une grande ville, il ne faut pas rêver quand même.

23/04/2013.
On retourne chez nous ! Enfin, quand je dis chez nous, c'est à Séoul. Car finalement, Séoul l'est au même titre que Bangkok et Shangai... Mon père a encore été muté, mais au japon, cette fois. Lorsqu'il nous l'a dit, Sae Ra a été la première à formuler une objection en exposant l'avis de chacun d'entre nous. Il était clair que personne ne voulait encore bouger et changer de mode de vie pour la troisième fois. Maman restait silencieuse, au bout de la table, et Mei Lin écoutait sans rien dire. Notre ainée a continué à crier avant de donner un puissant coup sur la table. Je ne pouvais pas m'empêcher de serrer les poings, en hésitant à prendre la parole, moi aussi. Au bout de dix bonnes minutes de débat, tout le monde réfléchissait de son côté, et c'est à ce moment précis que j'ai dit ce que je voulais à mes parents, pour la première fois de toute ma vie.
« Je veux retourner à Séoul. »
Jusqu'à maintenant, ils étaient persuadés que j'acceptais notre situation sans trop de problèmes, simplement, car je n'avais jamais eu le courage de tout avouer. Mais c'était la bonne opportunité, car je savais que mes sœurs, et même ma mère pensaient la même chose. Bae avait grandi à Shangai, lui, alors il n'avait jamais réellement éprouvé le besoin de retourner là ou il était né.
C'est comme ça que l'on a décider de retourner en Corée du Sud pour vivre chez le petit ami de Sae Ra, avec Mei. Il a un an de plus qu'elle et il possède un appartement assez grand pour pouvoir nous héberger pendant au moins un an. Mei Lin va être réinscrite au collège, quant à moi... Je vais penser à trouver un travail à temps partiel. J'ai beau avoir presque dix-huit ans et aucun diplôme, je suis absolument sûr que je pourrais trouver quelque chose, pour économiser, au moins. Mei à même promis de m'aider pour mon cv, alors il n'y a aucun doute sur le fait que je me fasse embaucher quelque part !

On retourne chez nous dans deux semaines... C'est court, finalement. Il va falloir que je dise adieu à Bangkok avant d'y aller, il semblerait que je me sois plus attaché à cette ville que prévu. À force de sortir la nuit, j'en connais tous les petits recoins un peu cachés et tous les emplacements de supérettes !
Bref, tout ça va me manquer. »
━━━━━━━━━━━━━━━━※━━━━━━━━━━━━━━━━



不能放过我的梦想。



Un nouveau soupir, puis, tu avais constaté qu'il ne restait plus que quelques pages... Tu te souvenais que ce carnet avait été fourré dans un carton avant ton départ pour Séoul, et qu'il n'avait été ressorti que très longtemps après. Les pages suivantes, tu les avais remplies trois ans auparavant, alors que la plus belle chose venait de t'arriver.

« 2015... Séoul.
Je suis retombé là-dessus, en rangeant mes anciennes affaires... Que dire... À part sue relire tout ça était hautement embarrassent et que je suis clairement en train de me faire la conversation en écrivant ? C'est gênant... Mais voir tout inachevé est assez triste, il faut dire. Donc, pourquoi pas continuer un peu ?...
Voilà ce qu'il s'est passé deux ans auparavant.

En revenant à Séoul, j'ai pu redécouvrir la ville dans laquelle j'avais grandi, et il faut dire que tout a changé ! Hongdae possède bien plus de buildings qu'avant, et la maison voisine de la notre s'est transformée en café. C'est un peu surprenant de voir que les choses peuvent autant changer... Les choses changent, les gens changent aussi. J'ai changé, pendant toutes ses années. Et il y a deux ans, quand j'ai revu Maël, il n'a absolument pas manqué de me le rappeler ! Il a dit aussi que je n'avais pas grandi, question de taille. Je ne le sais que trop bien, mais je n'ai pas oublié de lui mettre ce coup dans les côtes, comme je faisais avant quand il se permettait de me faire ce genre de réflexions. Tout ça m'avait manquer. On a pu rattraper le temps, en quelque sorte, réapprendre à se connaître. J'ai pu constater à quel point il dansait bien, aussi ! Je m'en doutais, mais je ne l'avais pas encore vu de mes propres yeux, et il faut dire qu'il sait comment épater les gens. Il sait comment s'approprier la danse, et comment effectuer des mouvements parfait. Je me suis beaucoup remis en question, en le voyant. En huit ans, il avait réussi à se spécialiser dans un milieu, alors que je n'avais fait que ruminer, sans même passer mes examens.
Je sais chanter, sûrement, et jouer du piano, mais en dehors de ça...
L'année dernière, il m'est arrivé quelque chose d'un peu trop fou. J'ai toujours aimé chanter, mais je n'avais pas sérieusement pensé à en faire mon métier. Et pourtant... À partir d'une simple vidéo postée sur les réseaux sociaux par Mei, on m'a fait la plus belle proposition de ma vie. Je ne connaissais totalement rien à l'idoling à ce moment-là, j'ai toujours préféré les petits artistes underground aux grands groupes commerciaux, et je ne connaissais les grandes agences que de noms. La Joy Play était l'une d'entre elles, la plus grande de toute, celle dominant le marché. Il y a des gens qui rêvent de l'intégrer en y dédiant toute leur vie, et moi, une personne lambda, ai réussi à me faire repérer via un simple post instagram sur lequel on me filmait en train de chanter. Un pur hasard, une chance hors norme... Et pourtant, j'ai failli laisser filer cette chance. J'ai toujours voulu faire de la musique, oui, mais l'idée de danser sur scène devant des milliers d'yeux en train d'observer, de juger, me rebutait assez. Maël était doué pour le faire, mais pas moi. Pourtant, c'est lui qui m'a encouragé à accepter la proposition des agents et à débuter quelque chose dans un monde dont je ne connaissais totalement rien. C'était quand j'y repense. Les entraînements ont été si difficiles, pendant ces trois mois, ces trois uniques mois où j'ai pu apprendre de nouvelles choses. Le travail acharné, notamment, et le fait de ne plus sentir ses jambes après avoir dansé pendant trois heures consécutives. J'ai toujours été mauvais en danse, mes visiblement l'agence veille surtout sur mes capacités et mes techniques vocales qui se sont vues grandement améliorées pendant ces trois mois...
Et on a débuté. On était six à partager ce rêve, six gars un peu perdus qui avaient trouvés un but commun. Parmi eux, il y avait Maël. Le meilleur ami que j'avais retrouvé quelque temps plus tôt.
Ça fait un an, aujourd'hui. Factory a débuté depuis un an ! Il nous reste beaucoup de choses à apprendre, je pense, on doit encore se développer. Mais on continuera d'avancer à six. »

━━━━━━━━━━━━━━━━※━━━━━━━━━━━━━━━━



我找到了我的光。



C'était la dernière page. Après ça, le vieux carnet se transformais en vide infini. Un vide infini représentant certainement un futur incertain. Mais le fait d'avoir peur, de ne pas savoir ce que te réservait la journée de demain, cette incertitude... Cela te plaisait. Les derniers mots que tu avais inscrits ici dataient de trois ans, et depuis, un frère vous avaient quitter, mais deux vous avaient rejoins. L'affaire Seo Jin Sil ne t'avait pas réellement affecté, tu avais juste envie de soutenir ton ancien leader dans ses peines, malgré le mal qu'il avait pu vous faire. Et surtout, tu avais envie d'avancer avec Factory, et les deux membres qui l'avait remplacé : Su Han et Leo.

Sans vraiment réfléchir, tu attrapas alors un stylo qui traînais sur ta table de nuit, et tu commenças à graver quelques chiffres, puis quelques lettres...

« 10/08/2018.

FACTORY. »


C'était la seule chose, et surtout, la dernière que tu avais envie d'inscrire ici. Le présent compte toujours plus que le passé, c'était la signification de ce mot, pour toi.

Informations complémentaires
Caractère

Expressif ☁️ n'a aucune confiance en lui et en ses capacités  ☁️extrêmement affectif ☁️ bavard ☁️ assez pessimiste ☁️ doux ☁️ plutôt collant ☁️ très réservé au premier abord ☁️ tactile ☁️ s'habitue difficilement aux choses ☁️ fait difficilement confiance ☁️ bruyant ☁️ facilement gêné ☁️ énergique ☁️ laisse facilement tomber ☁️ attentif ☁️ généreux ☁️ attachant ☁️ créatif ☁️ déterminé à réussir tout ce qu'il entreprend ☁️ courageux ☁️ consciencieux ☁️ curieux ☁️ discret ☁️ loyal à ses proches ☁️ assez timide ☁️ jaloux ☁️ joueur ☁️ malin ☁️ taquin ☁️ gamin mais mature quand il le faut ☁️ passionné ☁️ protecteur ☁️ prudent ☁️ sensible ☁️ rêveur ☁️ spontané ☁️ tsundere ? hihi

I LIKE IT !
La musique, les membres de Factory, chanter jusqu'à ne plus en pouvoir, les fans du groupe, sa petite soeur, composer à l'aide de son synthé, les câlins, se produire sur scène avec le groupe, les fruits, Maël, la nourriture sucrée, les coussins, s'entrainer des heures avec les membres, les siestes, son doudou Suhan, observer les danseurs pendant les entrainement, les soirées entre Factory, les longues discussions avant de dormir...

(U.C)

I HATE IT...
L'obscurité, qu'on se moque de sa taille, ne pas réussir ce qu'il entreprend, qu'on l'ignore volontairement, lire des commentaires de fans qui critiques sa danse ou son apparence, sa grande soeur, la sueur, les ronflements (de Maël stare), voir les autres membres tristes ou déprimés, les embrouilles, sa maladresse, dire quelque chose qu'il ne fallait pas, Maël, blesser les personnes auxquelles il tient, être blessé, éprouver des sentiments contradictoires à ce qu'il voudrait, se tromper, lorsque son corps ne répond pas comme il le voudrait...

(U.C)
Anecdotes

1 ↳ Il a été maudit à avoir des surnoms ridicules depuis sa tendre enfance. Que ce soit le "mon lapin" de sa mère, ou "le nain", donné par ses anciens camarades de classe, il ne supporte plus qu'on lui donne des surnoms. Même lorsqu'on l'appelle simplement "Yunnie", il peine à l'accepter.

2 ↳ Ce n'est pas facile tout les jours de mesurer un mètre soixante-sept lorsqu'on a vingt-deux ans... Le garçon est très susceptible lorsqu'il s'agit de sa taille, et il ne laissera jamais personne se moquer de celle-ci sans pester derrière. À ses débuts, il tentait de faire croire à ses fans qu'il mesurait un mètre soixante-douze, mais hélas, la supercherie n'a pas fonctionné bien longtemps...

3 ↳ Yun ne fait pas réellement attention aux vêtements qu'il porte et il se retrouve donc bien souvent à acheter des hauts trois fois trop grands ou les manches sont trop longues. Il semblerait que cela fasse d'ailleurs assez rire les fans sur le fancafé de Factory.

4 ↳ Il a commencé à jouer du piano à ses huit ans, lorsqu'il était à Shanghai, comme ça, pour s'amuser. Finalement, il s'est réellement pris d'affection pour cet instrument et à longtemps harceler ses parents pour qu'ils lui offrent des cours. Désormais, il joue encore quelques fois avec le petit synthé qu'il possède dans sa chambre de dortoir. Il lui arrive même de composer, certaines fois, mais personne, pas même les membres de Factory, n'est encore au courant de cela.

5 ↳ Ses capacités en sport ont toujours laisser à désirer, aussi loin qu'il puisse s'en souvenir. Il était toujours le dernier à être choisi, en sport car il n'arrivait jamais à attraper les ballons, de peur de se les prendre dans le visage.

6 ↳ Il avait un rituel de toujours acheter une peluche dans chaque pays qu'il visitait. Encore aujourd'hui, il garde précieusement ces peluches qui lui rappellent toutes de bons souvenirs.

7 ↳ Tous les gamins ont eu peur du noir au moins une fois dans leur vie. Pour Yun, cette phobie ne l'a jamais quitté, même en grandissant. Il aime avoir une petite source de lumière lorsqu'il dort, et pour cela, il utilise une petite veilleuse qu'il branche à coté de son lit tout les soirs.

8 ↳ À ses débuts et pendant ses jours de training, Yun avait d'importantes difficultés en danse. Il a toujours eut l'impression que son corps ne répondait pas comme il voulait malgré les efforts qu'il faisait. Heureusement, les membres de Factory lui ont apporté une aide précieuse dans son apprentissage, et il s'est désormais vraiment amélioré.

9 ↳ Il possède un tic qui consiste à souvent gonfler les joues, à pincer sa lèvre inférieure ou bien à se lécher les lèvres lorsqu'il est gêné ou mal à l'aise.

10 ↳ Yun parle couramment le coréen et le chinois. Il adore tout particulièrement apprendre de nouvelles langues et il étudie le japonais et l'anglais.

11 ↳ Petit, il a hérité des traits assez rondouillets de sa mère qui l'ont fait assez complexer pendant une certaine période malgré qu'il ait réussi à perdre du poids pendant ses années de training. Sa taille n'aide pas vraiment, et il sait très bien qu'il a tendance à prendre du poids assez rapidement. Il fait donc constamment des régimes, quittes à ne manger qu'un fruit pendant une journée s'il n'est vraiment pas à l'aise avec son apparence.

12 ↳ Sa petite sœur est l'heureuse propriétaire d'un bébé chihuahua dont Yun est complètement dingue. Il est celui qui lui a donné son nom, "Tang", et il passe le voir dès qu'il en a l'occasion.

13 ↳ Yun a l'étrange manie de se cacher derrière les gens. Pendant les lives de Factory, il lui arrive aussi souvent de faire passer sa tête devant la caméra de sorte à ce qu'uniquement ses yeux soient visibles.

14 ↳ Dans la vie de tous les jours, Yun est considéré comme une personne naturellement adorable. Pourtant, sur scène, sa métamorphose est flagrante. Ses expressions, ses gestes, tout est là pour le rendre le plus charismatique possible, faisant oublier à ses fans qu'il est quelqu'un de complètement attendrissant derrière ce masque parfait.

15 ↳ Les veilles de concerts ou d'événements importants sont souvent très stressantes pour le jeune homme qui peine à en faire abstraction. Il a l'habitude de faire des exercices relaxants avant ceux-ci pour évacuer toute la pression qui l'habite.

16 ↳ Dans les moments difficiles, les boissons givrées ou glaces sont là pour l'aider à se remettre les idées en place. Il arrive bien souvent que Yun se rendre à un combini en pleine nuit pour acheter ses petits plaisirs glacés. Personne n'est au courant de ses quelques sorties nocturnes, à part Maël, le voisin de chambre du garçon.

17 ↳ La famille Lee s'avère être une famille très nombreuse composé de cinq enfants, qui pour la plupart, ne s'entendent pas réellement. Yun est le benjamin de sa fratrie, et il est soulagé d'avoir quitté le cocon familial pour ne pas avoir à endosser son rôle de grand frère.

18 ↳ Les Factory sont comme sa seconde famille, voir même plus. Il les chérit tous comme des petits frères et veille à ce que ses bonnes relations avec les membres continues. Yun ne supporte clairement pas le fait de se disputer avec l'un d'entre eux et tente de régler rapidement les choses lorsque cela arrive.

19 ↳ Les fans peuvent parfois être vraiment dure dans leurs propos, et même s'ils ne le savent pas, les idoles ont tendance à voir des commentaires assez odieux passer, certaines fois. Yun est depuis ses débuts, habitué à lire des « ils auraient du choisir un autre trainee », des « son temps de training était bien trop court » ou bien des « la Joy Play l'a seulement choisi pour sa voix, il ne sait rien faire à par chanter ». Devant les membres, il ne cesse de répéter que cela ne lui fait absolument rien, mais il en souffre en vérité plus qu'il ne laisse le croire.

20 ↳ Yun est ce qu'on pourrait appeler, un addicte aux jeux-vidéos. Il a un très bon niveau sur certains, mais son incapacité à accepter la défaite fait de lui une personne avec qui il es difficile de jouer.

21 ↳ Il a souffert d'un trouble de la bipolarité assez important durant son adolescence. Avec l'aide de médecins et de médicaments divers, il peut aujourd'hui vivre plus simplement avec ce trouble sans changer d'humeur pour des choses complètements futiles.

22 ↳ Quelques mois auparavant, il a gagné un cactus dans une loterie. En voyant une plante aussi petite, il s'est promit de s'occuper du végétal comme un père pour ne pas le laisser se faner. Yun a même décidé de l'appeler comme l'un des héros d'une de ses bandes dessinées favorites : Michel. le cactus de Yunie

(Plus à venir ~)
Behind the screen
Pseudo : Toujours Nimeria, mais c'est Nim' pour vous, parce que je vous aimes nah ♡
Âge : La majorité approche ulgeo shipji ana
Pays : Douuuuuceuuuh franceuuh ~
Cher pays de mon enfanceuuuh ~
*sort*
Commentaire :
Coucou vous pablo
Ou j'ai trouvé le forum ? Z'êtes dans mon coeur depuis bien longtemps coeur

J’espère que ce perso vous plairas !
Warning : Yun va ramener paix, amour, et câlins sur le forum hihi

PS : JE VOUS AIMEUH coeur

OMG. Je sais pas pourquoi cette histoire tourne autant en longueur...
Je m'en excuse sad
C'est très bof en plus sad








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 275
Age : 19
Messages : 1043
Voir le profil de l'utilisateur




Atkins Su Han
Idole - Membre des FACTORY - Admin
Sam 28 Juil - 2:21
Rebienvenue ... "Mon lapin" rire diabolique /meurt/

Toutes ces petites anecdotes, et cette looooongue liste de caractère (stare) donne tellement envie de connaître son histoire ;w;. J'aime déjà ce perso en tout cas cry baby

Je ne cacherai pas ma joie de voir encore un Factory Ohmygod !!!

Spoiler:
 

Su Han a des hyungs qui ont trop la classe jpp. J'ai tellement hâte qu'on se fasse des trucs tous ensemble ulgeo shipji ana !

Puis, je le dis ici aussi, mais pour l'instant même le Maknae est plus grand que toi hihi hihi hihi hihi hihi hihi rire diabolique

Su Han va enfin pouvoir offrir tout l'amour qu'il gardait pour les membres du groupe ça va être beau Ohmygod

J'ai tellement hâte de voir aussi ce que donnera la relation Maël/Yun rire diabolique !

M'enfin bref, je ne vais pas m'attarder plus que ça, et comme j'ai pu le dire à Maël, tu fais comme chez toi, tu connais la maison, et tu sais où nous trouver pour nous embêter si tu as des questions superman !

En attendant je te souhaite bon courage pour ta fiche, et pour sa redaction Ohmygod coeur

PS : Nous aussi on t'aime d'amour tout plein coeur coeur




☼ S U H A N ☼
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 23
Age : 22
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur




Han Maël
Idole - Membre des FACTORY
Sam 28 Juil - 13:59
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
je centre bien, comme ça tu verras bien mon message d'amour
Jackson  Jackson  Jackson
la tsundere de factory, j'ai tellement hâte
le groupe va cartonner, en vrai, il y a qu'à regarder les membres pour se faire une raison infires man
en clair, le choix, j'approuve graaaaave
Spoiler:
 
ahah, il est plus jeune que maël, il va pouvoir imposer sa loi dans le dortoir whouaaa lui tirer les joues
surtout bonne chance pour ta fiche et si tu as besoin d'aide

tu sais où ne pas me trouver...
aller, cadeau
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 148
Age : 24
Messages : 328
Sam 28 Juil - 15:16
AAAAAAAAAAAAAAAAH YEAAAAAAH, UN NOUVEAU JOY PLAY et un factory Shy happy we gonna fly~
Min Young a plein de mignons petits dongsaeng à embêter mais il tirera que les joues de little squirrel shy

Spoiler:
 

Courage pour la fichette, hâte de te croiser en rp Shy


❝ See U Later ❞ Vas et viens, tu es trop faible comme un Ping Pong. Maintenant je te largue ding dong.
See you later, maybe, never.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 113
Age : 18
Messages : 517
Voir le profil de l'utilisateur




Noh Hyuk
Candidat de l'émission - Admin
Sam 28 Juil - 17:51
Erm Reflexion intense

Je devrais dire quelque chose, mais j'ai été rendu muet par les autocollants coeur sur les joues de Yun

coeur


Noh Hyuk
C'est peut être dur, mais cela pourrait pire.
by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 174
Age : 22
Messages : 511
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Sam 28 Juil - 19:15
@Atkins Su Han
J'ai trop hâte aussiii Ohmygod
Va y avoir tellement pleins de choses à faire hihi
Je sens qu'avec autant de gosses surexcités, la Joy Play va galérer à faire régner l'ordre rip

@Atkins Su Han a écrit:
Puis, je le dis ici aussi, mais pour l'instant même le Maknae est plus grand que toi hihi hihi hihi hihi hihi hihi rire diabolique

Eh oh! On avait dit pas la taille oh!

Soyez prêts à courir lorsque quand Maël et Yun seront réunis hihi Personne n'est prêt pour ça ! rire diabolique (Je pleins leurs voisins de chambre aux dortoirs, ça risque d'être bruyant /pan/)

Ouiiiii, Suhanie va être sa victime de câlins favorite ! C'est fait pour ça un baby maknae, non ? hihi

Merciiii tout pleins coeur Promis, je viendrais vous embêter si il y a quoi que ce soit (mais pas trop, quand même /sbaff/)

PS : coeurcoeurcoeur

@Han Maël
J'ai bien vu, oui hihi
Les Factory avancent dans leur quête de domination du monde infires man Bientôt on va réquisitionner la cafeteria et la chambre de Min Young superman

oops

Ah, je te l'ai pas dit ? Yun peut très facilement avoir la rage hihi Gare à Maël si il ose toucher à ses joues infires man (Yun mord.)

hihi:
 

@Ahn Min Young
Hello hyung ! A que coucou
Je t'apprécie aussi, mais vous avez pas intérêt à squatter MA chambre pour y faire des choses bizarres, avec Maël oh!

Cette image ** Je la connaissais pas, mais elle est adorable coeurs dans les yeux

Merciiii coeur *envoie du love*

@Noh Hyuk
C'est pas grave, va coeur
Il faut dire que je suis aussi complétement subjuguée devant la mignonnerie de cette image /pan/

coeurcoeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 23
Age : 18
Messages : 73
Voir le profil de l'utilisateur




Bakh Ewan
Candidat de l'émission
Sam 28 Juil - 21:14
Re-bienvenue cutiiiiie Shy

Excellent choix de vava coeur , j'espère que tu te plairas avec ce nouveau perso et je souhaite bon courage pour la rédac de ta fichette chui cute


ANNYEONG
©️️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 174
Age : 22
Messages : 511
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Sam 28 Juil - 21:39
@Bakh Ewan

Merciiiii coeur
Faudra qu'on se trouve un petit lien, entre cutie pies hihi
(Puis si j'ai bien compris, Ewan est supporté par les Factory dans l’émission ~ cutie)



☁️ Every time I look at the sky, I grow breathless. Somewhere between a fluttering feeling and anxiety, feels like I can reach my dream but also getting far away from it... The night is fading, where am I? Oh, who cares if it’s not what was expected? I know, I like that I don’t know what tomorrow will be like. ∞

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 29 Juil - 21:07
On a une invasion de Factory, c'est trop biiiiiiiiiiien Ohmygod Ohmygod Ohmygod

Bienvenue parmi nous Hey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 51
Age : 28
Messages : 533
Voir le profil de l'utilisateur




Kim Jae Won
Professeur de chant / Parolier
Lun 30 Juil - 19:23
"demisexuel"...? Reflexion intense Je suis pas sûre de comprendre la potentielle blague...

Rebienvenue et fighting pour ta fiche, faible hihi Je t'avoue que je connais pas du tout ton avatar (mais je me suis pas intéressée à ses groupes donc c'est pas surprenant xD) mais il est chou Shy
En tout cas c'est cool de compléter les Factory ! J'espère que tu t'amuseras autant avec ce perso qu'avec YS ♥️


Drunk in love
I've been drinking ✻  I've been drinking, I get filthy when that liquor get into me. I've been thinking, I've been thinking... Why can't I keep my fingers off you, baby? I want you. Why can't I keep my fingers off you, baby? I want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 174
Age : 22
Messages : 511
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Lun 30 Juil - 20:59
Ji Soo coeur
Une invasion de Factory, et une invasion de Joy Play surtout hihi
Hehe, c'est un rebienvenue, mais merci beaucoup coeur

Jae Won coeur
Je me doutais que ça allait un peu porter à confusion xD
Mais la demisexualité, c'est...

Wikipedia a écrit:
"Une personne est dite demisexuelle si elle ne ressent de l'attirance sexuelle qu'après avoir formé un lien émotionnel fort avec une autre personne."

(Je vous mets la page complète ici si ça intéresse ~)

Merciiii à toi pseudo-dieu chérit par Shin hihi (ça va dépendre avec Yun, mais si ce que j'ai en tête fonctionne, ça risque d'être un peu compliqué jeu de sourcils)
shyshy

On sera bientôt tous là, on va pouvoir dominer le monde de l'idoling (ou seulement de la Joy Play, pour le moment (a))
Merci à toi coeur Je compte bien, ne t'en fais pas ~



☁️ Every time I look at the sky, I grow breathless. Somewhere between a fluttering feeling and anxiety, feels like I can reach my dream but also getting far away from it... The night is fading, where am I? Oh, who cares if it’s not what was expected? I know, I like that I don’t know what tomorrow will be like. ∞

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 51
Age : 28
Messages : 533
Voir le profil de l'utilisateur




Kim Jae Won
Professeur de chant / Parolier
Mar 31 Juil - 11:55
Ooooooh, je connaissais pas mais du coup je vais tâcher de retenir, ça peut être utile, merci beaucoup, j'ai appris un mot grâce à toi cutie

Et t'emballe pas trop, mon coco, je ferai tout pour que la DREAM survive à la JOY tronçonneuse


Drunk in love
I've been drinking ✻  I've been drinking, I get filthy when that liquor get into me. I've been thinking, I've been thinking... Why can't I keep my fingers off you, baby? I want you. Why can't I keep my fingers off you, baby? I want you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 55
Age : 20
Messages : 320
Voir le profil de l'utilisateur




Sukaphai Sumalee
Danseuse Professionnelle / Chorégraphe - Admin
Sam 11 Aoû - 17:30
Coucouuuu ~

Je sais que ta fiche avance lentement mais surement, mais ton délai est arrivé à son terme sad. As tu besoin de quelques jours en plus ? love




☽ S U M A L E E☾
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 174
Age : 22
Messages : 511
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Sam 11 Aoû - 17:53
Avec un peu de chance, je vais terminer tout ça dans la soirée (j'ai fait le plus gros du travail, il me reste juste à bien me motiver pour finir ça ce soir infires man)
Mais au cas où ce ne serait pas le cas, je veux bien un ou deux petits jours de plus si ça ne dérange pas

coeurcoeur



☁️ Every time I look at the sky, I grow breathless. Somewhere between a fluttering feeling and anxiety, feels like I can reach my dream but also getting far away from it... The night is fading, where am I? Oh, who cares if it’s not what was expected? I know, I like that I don’t know what tomorrow will be like. ∞

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 275
Age : 19
Messages : 1043
Voir le profil de l'utilisateur




Atkins Su Han
Idole - Membre des FACTORY - Admin
Mar 14 Aoû - 15:13

Félicitations



Tu as été validé(e)



Tu viens de rejoindre les rangs de la Joy Play. Tu fais donc désormais partie de l'agence leader du marché musical de la hallyu,

N'oublie pas de remplir ton journal de rp, et d'aller poster ta fiche de liens dans la catégorie réservée à cet effet. De la même façon, vient nous décrire un peu ton logement ! Tu peux également faire recenser ton téléphone et t'inscrire sur les réseaux sociaux de ton choix.

Désormais, c'est pour ton agence que tu te bats ! Eh oui, il y a de la concurrence ! A toi de faire en sorte que ton agence garde le cap, et finisse première des classements. Pour ça, tu gagneras des points qui s'ajouteront au total de celui de ton agence. Si tu ne l'as pas remarqué, un petit tableau des scores est présent en haut à gauche du forum ! N'oublies pas non plus qu'à chaque palier passé, ton agence peut faire la promotion de ses artistes. Jette donc un oeil à la Boutique pour en savoir plus. Un flood spécial est d'ailleurs à ta disposition pour discuter stratégiquement de vos choix avec les autres membres de ton groupe. Et, si tu n'as toujours pas de rp en cours, c'est par ici que tu peux faire tes demandes ~ !

La galerie et la partie flood seront par ailleurs, elles-aussi, ravies de t'accueillir.

Si tu as une question, n'hésite pas à contacter le staff ! Nous serons ravies de te répondre !

Nous te souhaitons donc une bonne continuation parmi nous, en espérant que tu t'amuses comme il se doit

MOT DU STAFF


Ton histoire a beau être aussi longue que le temps que je mets parfois à répondre à des rps, elle n'en reste pas moi fort agréable à lire ;w;. (Tout comme mes rps rire diabolique /meurt/ ou pas).
J'aime beaucoup ce genre d'histoire où on peut suivre l'évolution des personnages etc ;w;.

Je suis tellement contente de te voir faire un Factory, j'imagine plus Factory sans Yun now cry baby ~

Et puis, de toute façon, j'imagine plus Produce U sans twé non plus rire diabolique

Au plaisir de faire pleins de rp avec toi et les autres membres du groupe, on slay le game, factory is in da place superman

Plein de luv love

Bon jeu parmi nous avec Yun yunie sur son nuage
©️️️linus pour Epicode & ©️️️boulet




☼ S U H A N ☼
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: PERSONNAGES :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: