Rumeurs
Rumeur 1WOON aurait réalisé dans un restaurant chinois le titre “Roly Poly”.Rumeur 2KIM Jae Won, l’instructeur sévère de chant, sous les feux des projecteur après son attitude désagréable et méprisante envers les candidats lors de leurs entraînements de chants.Rumeur 3Le comeback d’un artiste oublié de la DREAM Ent. se prépare (encore).Rumeur 4Le gouvernement prend des mesures pour limiter le maximum horaire à 52 heures par semaine. Rumeur 5SUGAST et Su Han ont été aperçu dans un Starbuck.Rumeur 6L’une des candidates de l’émission Produce U montre des liens très fort avec le rappeur SUGAST à l’occasion de son anniversaire.Rumeur 7Le climatiseur de la DREAM aurait disparu.
SCORES
JOY PLAY
1035 pts
DREAM Ent.
932 pts
PU + RU
486 pts
CIVILS
184 pts
K-World #1 | feat. Zhang Jia-Mee



 
Encore un nouvelle MAJ ! Mais où va donc s'arrêter le staff ? Allez donc faire un tour sur ce sujet pour voir les nouveautés de la MAJ 3.2 !
Des nouveaux entrainements sont disponibles ! (danse & chant & rap) coeur
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs a été fait le 14 Octobre et le 11 Novembre.
Le deuxième épisode de Produce U est disponible ici. N'oubliez pas de voter ici (vote obligatoire pour tous).
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Les publications du KDN sont suspendues. La liberté de la presse serait-elle en danger sur le forum ? OSEF on a instagram stare
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan

K-World #1 | feat. Zhang Jia-Mee

avatar
Points : 45
Age : 23
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Lahela
Idole - Membre des SEVEN DIAMONDS
Ven 3 Aoû - 22:07

Nous nous entrainons depuis des heures pour la nouvelle chorégraphie mais la fatigue a gagné nos corps et nos muscles sont douloureux. On a perdu la notion du temps alors impossible de dire si nous sommes en pleine journée ou si le soleil a mis son pyjama pour aller briller ailleurs. Je soupire en essayant de reprendre mon souffle, cet entrainement est une torture parce que nous sommes incapables de mémoriser les pas et nous ne sommes pas en rythme. On devient dingue ! Aucune exprime le moindre reproche mais on sent les regards plein de mécontentement. Je me sens être en danger parmi elles mais je suis parfaite alors elles doivent se calmer un peu ! La première qui ouvre la bouche pour me faire la plus petite remarque, je la kicke avant de l’envoyer se faire manger par le loup-garou… rien ne franchit nos lèvres avant que le manager débarque pour nous demander de revenir à la maison. A la perspective de retrouver nos petits espaces personnels, la tension baisse nettement dans la salle. On respire beaucoup mieux ! Je me roulerai bien sur le sol afin de me prendre pour Laura Ingalls mais la voix grave du manager coupe court à ma rêverie. « Lahela !!! ARRETE DE SAUTER PARTOUT !!! » Pouah ! Quel rabat-joie ! Je me stoppe puis baisse la tête alors que j’imagine plus un bon 1000 coups de pieds de Chun-Li parce qu’il est méchant avec moi. Je mords furieusement ma langue alors que certaines filles rigolent tout en rangeant leurs affaires. Bande de pas belles !

« Tu as rendez-vous avec Zhang Jia-Mee. Tu prends tes affaires. » Un hoquet de surprise dans mon dos. Niark Niark ! Ce n’est pas elles qui ont ce privilège ! Je me frotte intérieurement les mains tout en me prenant pour Ruki de Bleach quand elle rit « mouhahahahaha » mais subitement je réalise dans quelle situation je me trouve. Je vais avoir un moment avec Jia-Mee ??? OMG ! JE VAIS FAIRE QUOI ? JE DOIS DIRE QUOI ? La panique monte comme une vague vicieuse et s’empare de mon cœur affolé. « LAHELA ! TES AFFAIRES ! » Je sursaute puis cours avec mon sac à dos lapin tout doux. Je fourre des trucs dedans sans savoir quoi et rejoins mon manager qui me guide dans les locaux. Les battements de mon organe cardiaque sont désordonnés. Je trottine en ayant l’impression que mon corps se transforme en Métamorph, il est tout mou. Plus rien ne répond à mon cerveau qui fond comme neige lui aussi. Comment je vais faire ? Mon manager me gronde « tu restes polie. Tu ne dis rien qui pourrait porter préjudice. Tu te fais petite. Tu ne manques pas de respect à Zhang Jia-Mee. Tu prends des notes. Tu ne bois pas et tu ne manges pas si on ne te le dit pas. » Je peux péter aussi ? Je me mords la langue pour retenir ma question car je pressens les ennuis si jamais elle m’échappe. Pourquoi mon esprit est rempli de choses aussi indécentes ? Aucune idée ! Ma grand-mère dit souvent que je ne suis pas équipée de filtres quand je parle et toute chose traversant mes pensées sort par ma bouche. Cela me cause de gros ennuis parfois alors j’essaie de prendre sur moi. Une idole ne doit pas parler n’importe comment et les nombreuses punitions reçues pendant ma formation portent leurs fruits.

Quand nous sommes devant la porte de la salle, le stresse gagne chaque cellule de mon corps. Je panique littéralement alors que mon manager frappe pour annoncer notre présence. Il entre puis nous présente avant de donner un petit coup afin que je m’incline. Mes yeux lancent des éclairs avant de m’exécuter de mauvaise grace du coup. « Bonjour, je suis Lahela membre des Seven Diamonds. Merci de prendre soin de moi » Il nous abandonne alors que ma langue tourne sept fois dans ma bouche avant de dire des choses insensées. « OH WOW ! J’en reviens pas de travailler avec vous ! Je vous adore ! Vous êtes trop belle ! Je peux avoir un autographe ? Mince ! J’ai rien pris… » Je regarde partout pour trouver un support puis une illumination. « Mon soutien-gorge ? Ça te dérange pas ? » Oups ! Je vais avoir des ennuis ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 22
Age : 20
Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur




Zhang Jia-Mee
Compositrice
Lun 20 Aoû - 2:11

La jeune femme attendait patiemment la vue d'une nouvelle recrue, compositrice en devenir si cette dernière travaillait avec acharnement. Former des apprentis lui avait toujours fait plaisir, cependant une petite tâche venait gâcher son bonheur. Ses supérieurs eurent la brillante idée de la prévenir seulement quinze minutes à l'avance. Elle ne pouvait s'empêcher de regarder le véritable chaos qui se présentait devant ses yeux. Le ventilateur laissait ses feuilles de composition dans une grande valse au milieu de la pièce accompagnée d'une mélodie rythmée en provenance des haut-parleurs. Des semblants de dessin d'un niveau d'enfant de maternelle se joignaient à ce désastre ambulant. Elle était une passionnée d'art... dans certains moments et dans ses phases d'inspiration n'en faisait aucunement parties. Seul noter le mouvement en question occupait ses préoccupations, de toute façon ses barbots ne lui servaient qu'à s'en rappeler pour les démonstrations. Son lieu de tranquillité, ordinairement bien ordonné, se transformait en véritable champ de bataille durant les périodes plus occupées. Un album devait bientôt pointer le bout de son nez ce qui allait entrainer par la même occasion des représentations et des enregistrements... voir un vidéo clip. Jia Mee espérait que cette période allait bientôt prendre fin sinon il ne lui resterait plus aucun cheveu sur la tête ! Beaucoup de travail s'empilait jour après jour sur son bureau au point que la demie chinoise n'en voyait plus la fin. Le comble de ses malheurs fut ce fameux moment où ses clés jouèrent une partie de cache-cache dans ce fouillis pour finalement se rendre compte qu'elles étaient confortablement installées dans ses poches de manteau.. Elle eut la responsabilité de fermer le bâtiment et cette tache la, Jia détestait. Se promener seule dans l'immense bâtisse lui donnait l'impression que quelqu'un pouvait sortir de nulle part. Quant à son bureau, un jour peut-être la chorégraphe serait apte à fouler de nouveau les planchers présentement ensouvellis sous d'épaisses couches de papier. L'espoir resterait dans son esprit.

Une fois la salle dégarnie de ce carnage (la compositrice remerciait le créateur des placards et des tiroirs), elle se laissa lourdement s'enfonça dans un bon vieux canapé. Elle pouvait bien récupérer, son ramassis avait battu des temps records en seulement cinq minutes. Ses pensées reprirent leur vitalité et leur état initial pendant que celle-ci prenait de grandes respirations lentes et profondes. Elle prit le moment afin d'observer cet environnement qui était devenu comme une deuxième maison. Des roses, ses fleurs préférées, perchaient sur des étagères donnant un style plus élégant, un immense miroir accroché sur le mur central afin de convenir aux rencontres plus privées et des photos par-ci pars-là rendaient le tout plus personnel. Sans oublier un petit coin salon, l'inspiration était toujours au rendez-vous lorsque cette dernière avait la tête reposée. Puis, décidée à ne pas perdre un seul instant, Jia se remit au travail en se positionnant face à son reflet. Une chorégraphie occupait ses pensées depuis un bon moment, il était temps de la mettre en oeuvre. Elle ne pouvait quand même pas faire une démonstration en ne sachant pas réaliser les mouvements à la perfection. Quel genre personnel ferait-elle sans cela ! Puis de fil en aiguille, la nouvellement coréenne rajouta des paroles sur le rythme de la mélodie. C'était dans ces moments comme celui-ci que son esprit avait tendance à lui jouer de mauvais tours. Lui glisser doucement l'idée de devenir idole un jour. Mais, juste y réfléchir avait le don de faire parcourir des frissons.

Tellement concentrée dans son oeuvre, elle ne rendit pas compte de l'arrivée de deux présences étrangères. Sous le choc des bombardements de parole de Lahela, Jia resta silencieuse avant d'oser émettre des paroles. Elle prit une grande respiration, reprenant son souffle d'autant d'exercices qui avaient laissé une teinte rosée sur ses pommettes. Pour remettre sa réputation à niveau à cause de ce léger malaise, la jeune femme balaya gracieusement ses cheveux par-dessus son épaule avant de leur présenter un des ses plus beaux sourires.
« Enchantée de te rencontrer Lahela, j'espère que l'on s'entendra bien. Si tu préfères, je pourrai te passer une feuille et un crayon je ne voudrai pas gâcher ton soutien-gorge avec mon nom... Et en passant, tu peux me tutoyer, cela sera plus simple surtout si l'on passe beaucoup de temps ensemble. » Au premier coup d'oeil, elle semblait plutôt gentille.... simplement très bavarde. À moins que le stress l'ait envahi... Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 45
Age : 23
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Lahela
Idole - Membre des SEVEN DIAMONDS
Lun 27 Aoû - 22:31

ZHANG JIA MEE… comment ne pas se montrer hystérique devant cette fille ? Mission impossible ! Elle incarne ce que je voudrais être dans cette agence : la perfection. Ses compositions sont des merveilles. Je voudrais avoir un quart de son talent pour écrire des chansons. On me prendrait un peu plus au sérieux et on serait peut-être l’impasse sur mes nombreux défauts. Comment rester calme et parfaite alors que vous avez votre modèle sous les yeux ? Heureusement que Zazou tourne les talons pour me laisser seule avec Jia Mee parce que mon comportement aurait été une bonne raison de me sermonner encore une fois. Je vous jure ! Il est constamment sur mon dos cet abruti. Il me tape sur le système. Je peux en parler avec personne en plus. Raiponce ? Jamais elle sera de mon côté alors non ! Les autres membres ? Elles disent que je fais une fixette mais promis Zazou ne m’aime pas ! Ce n’est juste pas possible de se comporter ainsi que les idoles dont on a la charge. Pas normal ! Quel soulagement donc de ne plus sentir son regard de chacal dans mon dos ! En revanche, je suis quand même stressée de me trouver en la présence de ZHANG JIA-MEE.

Les paroles qui franchissent mes lèvres sont un grand n’importe digne de la groupie de base. LA HONTE ! Heureusement pour moi, elle se montre adorable en proposant un autographe sur une feuille de papier alors que j’avais avancé mon soutien-gorge comme support. Est-ce que le sol pourrait s’ouvrir sous mes pieds ? Je souhaiterai disparaitre plus que tout ! Comment je pourrais reprendre contenance maintenant ? Sa gentillesse est touchante mais je me sens gauche et débile devant elle. Je prends de grandes inspirations puis prend place près d’elle. J’ouvre mon carnet avec mon crayon orné d’un truc tout poilu rose. Un cadeau de fan. Je me tourne vers elle avec des yeux brillants comme si les saintes paroles allaient sortir de sa bouche. Il y a une formule magique pour devenir compositrice ? Je voudrais aller à Poudlard pour prendre des cours avec le professeur McGonagall ou Rogue… ce dernier me servirait pour mon manager. Je l’empoisonnerai !

Mes yeux fixent la page blanche de mon carnet puis je me tourne vers elle avec une expression sérieuse. Il est temps de faire du « grand Lala ». Etes-vous prêts pour le show ? Les conneries vont sortir de ma bouche dans 3 secondes… 2… 1… « comment ça fonctionne ? » Je la regarde franchement. « tu appuies sur un bouton et hop tu écris toute seule ? » Ma question me parait bien débile. « tu as une formule magique appris à Poudlard ? tu es comme Hermione Granger ? » Je me désespère toute seule. « tu ne passes pas des heures assises ici pour composer quand même ? tu es comme une princesse Disney attendant son prince charmant ? tu es Belle ! » Heureuse de ma trouvaille, je frappe dans mes mains. « tu es aussi belle qu’elle… mais tu devrais pas passer autant de temps ici ! tu utilises tes trucs magiques puis hop ! tu sors ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 22
Age : 20
Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur




Zhang Jia-Mee
Compositrice
Dim 30 Sep - 4:36

Jia resta figée durant un long moment, un sourire cachant sa gène ornait désormais son expression faciale. Elle se sentait attaquée par un bombardement de paroles qui ne sonnait une alarme d’absence de logique à l’intérieur de ses méninges. Comme une pauvre japonaise prit au beau milieu d’un champ avec la bombe d’Hiroshima sans pouvoir atteindre le moindre endroit sécuritaire et devant accepter son destin funeste. La jeune femme ne le pensait pas méchamment, cependant elle n’avait jamais de celles dont les propos se faisaient propulsés par les cordes vocales plus rapidement que les pensées et n’en avait jamais fréquentée avant aujourd’hui. Au moins, celle-ci possédait la confirmation que Lahela n’était pas le genre de personne à sortir de telles élocutions afin de se jouer des autres en ajoutant des commentaires pointilleux, il ne fallait que l’observer quelques secondes avec sa personnalité plutôt originale avec un côté mignon. À devoir sortir rapidement ce qu’elle pensait de l’idole par ce premier contact serait que la membre de Seven Diamonds avait des points communs avec un chiot. Une véritable petite boule d’énergie qui ne demande qu’à se faire aimer et dorloter. Il faut juste prendre le temps de s’adapter à son caractère. Enfin… elle l’espérait sinon leurs sessions dureraient une éternité.

La compositrice ne pouvait pas laisser la jeune femme à ses côtés perdre la maîtrise d’elle-même simplement à cause de sa présence. Si le stress la gagnait lors d’une rencontre professionnelle, comment réagirait la brunette dans un moment déterminant pour sa carrière ou pire pour sa vie ? Dans une existance, le destin nous imposait plusieurs épreuves. En tant que sorte de mentor, la compositrice considérait que cela faisait partir intégrante de son rôle. Tout en considérant les conséquences de ses mots qui allaient sortir, pourrait blesser ou modifier le comportement de sa jeune apprentie en bien comme en mal.   Lahela, prends deux grandes respirations avec moi, veux-tu ? Je ne sais pas si tu agis de la sorte à l’extérieur de mon local, mais je ne peux juger que ce que tu me montres à ce moment précis. Tu dois être nerveuse en ce moment, je sais quel genre de réputation je traîne derrière moi, mais ne t’en soucies pas autant. Vide ton esprit et essaie de te mettre dans la situation où nous ne sommes que toi et moi. Pas de Lahela, idole de Seven Diamonds, ni de Jia-Mee, compositrice et chorégraphe de la Joy Play, simplement les nous d’avons. De cette façon, les moments que l’on partagera seront nettement plus agréables.  Ce grand discours n’allait pas se faire interpréter comme une grande douche froide, n’est-ce pas ? Jia-Mee attrapa maladroitement le carnet avant de saisir le stylo et de le manier avec minutie. L’écriture jouait un rôle majeur dans sa vie, parfois têtu et causant de nombreux mots de tête et d’autre, un apaisant. Cela la détendait durant l’attente d’un signe démontrant une réaction.  

Parfois sur ordinateur, ça fonctionne un peu avec cet effet-là. Quand tes idées dominent ton esprit et que les mots sortent tellement rapidement que tu as l’impression que tes mains sont contrôlées par une sorte d’entité. Par contre, la plupart du temps, des heures et des heures peuvent être nécessaires alors la patience est généralement de mise.    Rien que d’y repenser… ouf ! Poudlart ? Quelle drôle d’idée qui lançait un rire s’entendre dans la pièce. J’adore les sorciers, mais je n’en suis pas une malheureusement. La composition se fait un peu partout, l’air frais peut aider. Heu… merci ? Mon prince charmant n’est pas une bête cependant…  


The rose is a flower of love. The world has acclaimed it for centuries. Pink roses are for love hopeful and expectant. White roses are for love dead or forsaken, but the red roses, ah the red roses are for love triumphant.    
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 45
Age : 23
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Lahela
Idole - Membre des SEVEN DIAMONDS
Dim 21 Oct - 0:15

Clairement mes compétences artistiques sont aussi inexistantes que les compétences culinaires de certaines idoles… on cherche quoi faire de moi dans cette agence ? Je ne suis pas assez idiote pour ne pas comprendre que mon rôle dans le groupe est aussi inutile que le choix de nos chaussures. Nous ne savons pas quoi faire de ma petite personne. On cherche une quelconque affinité avec un domaine ainsi on me collera dans ce rôle. Ils ont toujours pas compris que ma carrière est juste un caprice de ma génitrice. Aucunement mon choix ! Je pousse un soupir alors que nous sommes dans le studio de la belle Jia-Mee. Cette nana est impressionnante. Ses compositions pour le groupe sont efficaces, fraiches et fantastiques. Malheureusement elle perd son temps avec moi. Je ne comprends rien à la musique. Les partitions sont juste des cahiers de coloriage pour moi. Il faudrait que la demoiselle possède une patience incroyable pour me supporter ! Je ne suis pas une personne facile. Ma chorégraphe utilise la force pour me soumettre pendant nos entrainements. Mon manager me menace pour obtenir ce qu’il veut. Ont-ils compris comment je fonctionnais ? Non ! Aucun cherche à me connaitre ni même à me comprendre. Ils me forcent tous…

Observant la compositrice, je retiens mon souffle en craignant que notre relation soit elle aussi soumise à la force comme toutes les autres. Me mordant les joues nerveusement, elle ne parait pas être une adepte de mon comportement. Son petit discours manque de me faire tomber dans les pommes. ENFIN ! Une personne ne souhaitait pas connaitre l’idole mais seulement moi… Mes yeux se remplissent de larmes alors que je me retiens de jeter mes bras autour de son cou. Pourquoi cela me rendait aussi émotive ? Probablement parce que personne avait pris le temps de me parler de cette façon. Je me mordillais les lèvres pour ne pas pleurer mais hochais la tête comme un pantin. Regardant ma camarade de la Joy Play, mes joues prennent une teinte rosée nettement plus marquée. Elle prend le carnet ainsi que le stylo. Son expression concentrée me plait. Elle parait passionnée parce qu’elle fait ! Je ne comprenais pas tout… Son discours me paraissait bien compliqué pour la simple d’esprit que je suis…

Je me penche vers elle pour essayer de comprendre le sens de ses paroles mais en dehors de celles concernant ses hypothétiques pouvoirs magiques… rien… Je la regarde puis pousse un profond soupir. « Dois-je comprendre que jamais je pourrais écrire comme toi ? » Je me redresse et m’enfonce dans mon fauteuil, totalement déprimée. « Tu es la seule qui me laisse être moi… merci… je suis désolée si je te cause des ennuis. » Baisse les yeux et torture mes doigts. « Je sers à rien… on te fait perdre ton temps. Ton prince charmant voudrait probablement passer toutes ses heures avec toi. Je devrai lui laisser ma place. » Je me lève avant de m’incliner « merci d’avoir pris le temps de me recevoir… je ne veux pas te faire perdre ton précieux temps… je suis inutile ici… je… » Merde ! Les larmes coulaient le long de mon visage. Je plaquais mes poings contre pour les cacher mais je pleurai comme une enfant venant de se faire mal.



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: SEOUL (서울) :: GANGNAM (강남) :: Agence JOY PLAY :: Studios-
Sauter vers: