MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ finally meeting | yun & jia mee ☼
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대) :: Café 365
Aller en bas 
Jeu 6 Sep - 14:23
- -
http://produce-u.forumactif.com/t444-lee-yun-midnight-sun
http://produce-u.forumactif.com/t491-lee-yun-look-for-sympathy
http://produce-u.forumactif.com/t489-lee-yun-rps
http://produce-u.forumactif.com
Lee Yun
Points :
125
Age :
23
Messages :
1528
idole - membre des factory - modo

   
   
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.


Les jours passaient à la vitesse de l'éclair. Hier, Yun s'était surpris à oublier la date du jour malgré le fait qu'il les comptait depuis que la date du comeback avait été annoncé. On y était bientôt, plus que deux jours tortueux à attendre. Pour l'occasion, l'ont avait donné une petite période de repos aux Factory qui travaillaient depuis bien trop longtemps. La chorégraphie de Black Heart était presque plus compliquée que les précédentes, et Yun avait clairement encore bavé pour apprendre tout les mouvements par cœur.
Pour ce premier jour de repos, il avait prévu de se lever tôt pour pouvoir profiter pleinement de cette journée. Mais il avait fallu que son habituelle malchance lui retombe à nouveau dessus, car oui, son réveil n'avait pas sonné, en plus de l'insomnie qui l'avait prit dans la nuit. En bref, il avait dormi jusqu'à minuit, et il n'avait donc absolument pas pu profiter de sa matinée.

Hélas, le programme de son après-midi avait été tout tracé par sa mère qui lui avait organisé une rencontre avec la fille de son frère, sa cousine, donc. Elle ne l'avait pas consulté au préalable, et elle ne lui avait même pas donné plus d'informations que ça, à part le lieu du rendez-vous et le nom de la jeune fille.
Yun avait tout d'abord essayé de contacter sa sœur pour lui proposer de l'accompagner. Après tout, elles étaient cousines, alors Ming Yue se devait d'être présente aussi. Mais cette dernière avait prétexté qu'elle devait travailler pour ses partiels, et que cela lui prenait bien trop de temps. Elle avait sûrement raison, finalement, mais Yun ne réussissait pas à ne pas lui en vouloir d'avoir autant le nez dans ses cours. Après tout, la jeune fille avait toujours aimé étudier, et il ne pouvait que la supporter.
Il en était donc rendu à rencontrer une soi-disant cousine dont il ne connaissait absolument rien, au lieu de passer sa journée sur son ordinateur à jouer. En plus, il venait d'acheter une nouvelle souris plus performante. À croire qu'il allait devoir attendre un peu avant de l'essayer.
C'était donc dans un café d'Hongdae qu'ils s'étaient donnés rendez-vous, ou du moins, que leurs parents avaient prévu la rencontre.

Le trajet de Gagnam à Hongdae n'avait pas été de tout repos à cause des embouteillages sur la nationale des deux quartiers. Prendre le taxi n'avait pas été la meilleure des solutions, car le garçon allait forcément finir en retard, maintenant. C'est à la frontière entre les deux quartiers qu'il finit par payer le chauffeur en avance et quitter la voiture avant de commencer à courir. Pourquoi courir, d'ailleurs ? Peu importe, même s'il courrait, les dix minutes de retard n'étaient désormais plus rattrapables.
Il avait presque atteint le dernier embranchement alors que Yun pouvait presque sentir ses poumons lâcher sous sa cage thoracique, sa trachée le brûlait, et sa respiration se faisait de moins en moins régulière. C'était presque pire qu'un entraînement de cinq heures avec les chorégraphes de la Joy Play. Sur la route, il n'avait cessé d'être dévisagé, et le jeune homme ne pouvait qu'être soulagé d'avoir pensé à porter l'attirail de l'idole en sortie. Masque qui camoufle le visage, capuche qui cache les cheveux teints, et sweat un peu trop grand, dans le cas de Yun. Pour ne pas changer, il avait aussi eu la malchance de trébucher sur un skateboard qui traînait là avant de se rattraper difficilement pour éviter la chute. Le jeune propriétaire de l'objet était venu s'excuser en récupérant le skate d'un air désolé. D'ailleurs, l'idole avait la vague impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais il était pressé, il n'avait pas le temps de se poser plus de questions.

Yun venait à nouveau de déverrouiller son téléphone portable, pour la sixième fois de l'heure. Il avait répondu à quelques messages de son meilleur ami en soufflant. À cette heure, le café était forcément bourré de monde, et reconnaître sa cousine dans toute cette masse n'allait pas être aussi simple que ça, pour lui. Après tout, il ne savait même pas à quoi elle pouvait ressembler... Il s'était fait discret avant de s'avancer entre les tables du café à la recherche d'une jeune femme assise seule à une table. Après tout, elle aurait pu être en retard, elle aussi, mais cela aurait compliqué la situation. Seulement deux clientes demeuraient seules, et, l'autre femme étant plutôt âgée, Yun n'eut pas vraiment de difficulté à deviner que sa cousine était la jeune femme assise à l'une des table devant la baie vitrée. En s'approchant, il s'était mis à réfléchir à une phrase de salutation improvisée. Il fallait dire qu'il n'avait jamais été doué pour ça, et qu'il était mal à l'aise à la simple idée de se présenter à une nouvelle personne.
« Bonjour... ? » C'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit. Un simple bonjour, la moindre des choses. « Jia-Mee ? » C'était son prénom, n'est-ce pas ? Yun espérait sérieusement ne pas s'être trompé de prénom et de personne, au cas où il aurait clairement envie de s'enterrer six pieds sous terre. « Désolé du retard... Hmm... Les embouteillages m'ont ralentis... » Il se mit à déglutir légèrement avant en baissant la tête poliment en signe d'excuse. En espérant qu'elle n'allait pas lui en tenir rigueur...
   
code by bat'phanie


:
 


take me to a place where we both don't have to face the things we faked
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Oct - 4:26
- -
http://produce-u.forumactif.com/t416-zhang-jia-mee-i-think-i-think-to-much
http://produce-u.forumactif.com/t430-zhang-jia-mee-be-the-type-of-friends-you-would-like-to-have#3200
http://produce-u.forumactif.com/t417-zhang-jia-mee-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Zhang Jia-Mee
Points :
27
Age :
21
Messages :
298
compositrice (joy play)

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

La Joy Play, une agence dotée d’un don extraordinaire pour surcharger le planning de ses employés. Une semaine passait sans difficulté pour un marathon, même frôlait le triathlon d’une longueur de 50 km. Ce sentiment de ne plus apercevoir la ligne d’arrivée et que ses tripes expulseraient d’une minute à l’autre le dernier repas ne l’avait pas quitté. Pourquoi les nouvelles trainees n’arrivaient pas à se rentrer une chorégraphie dans la tête et l’obligeait à la refaire plus d’une vingtaine par séance ? Les entraînements intensifs étaient dans un lointain passé et n’avait aucunement besoin de refaire surface. Sa condition physique actuelle lui convenait à merveille, la preuve elle ne s’était pas encore effondrée sur le sol et après les rencontres ses jambes fonctionnaient comme sur des roulettes. Ensuite, un rendez-vous afin de présenter des compositions et faire des petites retouches pour arranger selon la demande du client. Par moment, la jeune femme se sentait froissée lorsqu’on l’on insistait pour modifier un passage et par la suite, retournait avec la première version et ainsi de suite. Question rythmes et timpos, cela se révélait encore pire. L’idole ne pouvait pas atteindre la note, elle préférait que le sol au lieu du mi… En tant normale, Jia demeurait calme et posée, cependant cette semaine ses nerfs étaient à vif. Une connaissance l’avait questionné pour savoir si la brunette était aussi énervée à cause de règles. Elle se contenta d’ignorer royalement l’indiscrète et de lâcher un juron une fois seule.

Sa journée de congé arriva enfin. Jia-Mee se voyait revêtir son pyjama, emmitouflée dans une tonne de couverture à regarder des dramas et manger des bols de ramen. Malencontreusement, son cher père ne tarda de remémorer à sa fille, ce dont il lui avait parlé il y a un mois ou deux. Ce fut ainsi que tous ses espoirs partirent en fumée, leur triste existence partirent dans l’oubli. Malheur et châtiments, se vengeait-on d’elle pour son mauvais caractère ? De repos, c’était juste ce qu’elle demandait.  
Le matin venu, la compositrice refusait catégoriquement de sortir de son lit. Si seulement on pouvait repousser la date, son paternel ne le permettrait sûrement pas. « Lorsque tu t’impliques dans un engagement, tu dois le respect avec honneur et donner tout ce que tu as ! » Des paroles très sage de M. Zhang, qui ne l’oublions pas, avait engager sa progéniture sans son consentement. La demie-chinoise n’oubliera pas de lui faire savoir son mécontentement lorsqu’elle le reverra. À moins, soulignons-le, que par une intime chance son cousin soit agréable. La balle ne partait pas dans le clan du fils de sa tante.
Il s’appelait Yun, non ? Ce nom avait une consonnance familière à ses oreilles, elle n’arrivait pas à se souvenir d’où. Maël l’avait déjà mentionné quelques fois auparavant. Sa mémoire ne désirant pas l’aider, Jia attrapa son ordinateur en deux temps trois mouvements avant de se blottir à nouveau dans son lit douillet et de cherche « Yun » dans la barre de recherche. Des milliers d’articles et sites internet s’affichèrent sur son écran, dès que ses yeux se posèrent sur une photo des Factory, cette dernière sentit son cœur lâcher. Il n’y avait qu’elle pour ne pas reconnaître une idole de son agence qui, par-dessus le marché, est le meilleur ami de son cop… Non, ça relation avec Maël restait encore à déterminer avec de mettre un terme afin de décrire leur relation. Son cousin atteignait près de deux millions d’abonnés sur Instagram, elle ne l’avait même pas reconnue le suivant elle-même !
La chorégraphe à ses heures, après avoir remarqué que dans quelques minutes elle manquerait son bus en destinant du café, se dépêchant de vêtir des vêtements descends, puis de sortir en trombe de son appartement. Destination l’arrêt ! Elle mangerait bien un petit quelque chose pendant la rencontre. Durant le trajet, Jia écouta un des albums des Factory tout en ce demandant laquelle des voix pouvait bien être à Yun.
Elle s’installa à une table munie d’un stylo et d’un calpin arrivée finalement à destination. La brunette se révéla d’avance, durant l’attente elle s’avançait dans son travail jusqu’à ce qu’une voix retentisse à ses côtés. Il semblait plutôt tendu, il vaudrait mieux que les deux jeunes gens se calment un peu au risque que ce rendez-vous soit un véritable échec.
[/i]
« Bonjour, ne t’en fais pas pour le retard, ce n’est rien. Je connais à quel point la circulation peut être capricieuse. Et juste Jia suffit. » Elle mettait de gros efforts pour oublier sa mauvaise humeur, mais cela serait injuste que son cousin paye alors que lui aussi venait de se faire jeter dans cette situation. « Préfères-tu que je t’appelle Yun ou que je te trouve un autre nom temporairement, question de ne pas te faire bombarder par des fans. » Elle baissa le ton de ses paroles afin que les paroles que celle-ci avait prononcé n’atterrisse que dans les oreilles de son interlocuteur. « Prends place avant que tes jambes aient des crampes, je ne vais pas te manger. » Elle lâcha un rire timide, en espérant ne pas alourdir l’atmosphère, ça serait bien sa chance. Le déhanchement de son crayon dans sa main transparaissait sa nervosité, mais ils ne se connaissaient pas, donc ça ne devrait pas trop paraître.
 
code by bat'phanie


:
 


I don't know what I love more, the sound, or the rain or the pain
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Oct - 21:30
- -
http://produce-u.forumactif.com/t444-lee-yun-midnight-sun
http://produce-u.forumactif.com/t491-lee-yun-look-for-sympathy
http://produce-u.forumactif.com/t489-lee-yun-rps
http://produce-u.forumactif.com
Lee Yun
Points :
125
Age :
23
Messages :
1528
idole - membre des factory - modo

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.


Encore essoufflé, après le marathon qu'il venait de courir, l'idole s'était contenté d'avancer vers la jeune femme, silencieusement. Il avait fait de son mieux afin de se présenter, y mettant le plus de politesse qu'il pouvait. Faire bonne impression, c'était la moindre des choses. À vrai dire, sa cousine semblait avoir son âge, et rien que cela avait eu le don de le rassurer. Peut-être bien qu'ils allaient se trouver des points en communs, il l'espérait. Sinon, cette entrevue risquait d'être bien longue.

Alors qu'il s'était approché, Yun l'avait quelque peu dévisagée avant de répondre, comprenant alors quelque chose. Le prénom de la jeune femme ne lui avait pas paru inconnu, et alors qu'il lui faisait face, il ne mit pas vraiment longtemps avant de la reconnaître. Peut-être que s'il avait pris le temps de se renseigner, il aurait tilté cela bien plus tôt. Lorsque Jia-Mee lui demanda s'il préférait se faire appeler par un autre nom pour éviter de susciter la curiosité des autres clients, il tourna la tête avant de nonchalamment s'asseoir. « Ça devrait aller... Essai peut-être de ne pas l'utiliser ? Je n'ai vraiment pas envie de te causer de problèmes... » Eh oui, le foutriquet qu'il était avait tendance à s'attirer beaucoup trop de problèmes pour son propre bien. Le café n'avait pas l'air trop rempli, alors cette fois-ci, Yun se disait que rien ne pouvait lui arriver.

Le garçon avait fait de son mieux pour sourire, de sorte à alléger un peu la pression qu'ils semblaient avoir tout les deux. S'ils étaient autant tendus, le reste de la rencontre promettait... Dans l'objectif de détendre l'atmosphère, Yun avait tenté de relancer la conversation. « C'est amusant, quand même... On travaille tous les deux au même endroit depuis longtemps sans savoir qu'on est de la même famille... » Il était vrai que la situation était quand même absurde. Yun se souvenait avoir croisé Jia à quelques reprises alors qu'il faisait sa vie dans les locaux de la Joy Play. Mais jamais, au grand jamais il aurait pu penser qu'il avait des liens familiaux avec cette même compositrice.

Au final, Yun n'avait sûrement jamais mis les pieds dans ce café. Mais au vu de la décoration très soignée et des serviettes en forme de polygone présentes sur les tables... Il devait s'agir d'un endroit vraiment bien fréquenté. D'ailleurs, il se trouvait que l'idole avait légèrement faim. Peut-être proposaient-ils quelques en-cas, ici ? « Tu es déjà venue ici, avant ? » Encore une fois, c'était une tentative pour faire la conversation. Alors qu'il écoutait la réponse de sa cousine, il venait d'attraper la petite carte présente au bord de la table. Comme il s'en était douté, celle-ci présentait un large choix de boissons et de petites pâtisseries très variés passant d'un simple croissant à un morceau de tarte à la citrouille. Yun opta pour un croissant, pas qu'il n'aimait pas tout ce qui était cucurbitacée, mais... Ce genre de choses, c'était un peu trop fantaisiste pour lui. Hésitant alors sur quelle boisson prendre, il interrogea Jia Mee, voir ce qu'elle en pensait. « Hmmm... Je sais vraiment pas quoi prendre... Tu as fait ton choix, toi ? » Au pire, il pouvait tout simplement suivre sa cousine. Enfin, sauf si elle prenait un café, ou de l'alcool. Sans vraiment trop savoir, il était curieux de connaître les goûts de la jeune femme, et surtout, de savoir quel genre de personne elle était. Yun avait l'habitude de trop jaser, et clairement, il espérait que cette fois-ci, il n'allait pas sortir la phrase de trop. Sinon, il sombrerait bien vite dans le malaise, ou dans une agonie certaine. Faire bonne impression, c'était tout ce qu'il devait se contenter de faire.
 
code by bat'phanie


:
 


take me to a place where we both don't have to face the things we faked
Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Mar - 2:47
- -
http://produce-u.forumactif.com/t416-zhang-jia-mee-i-think-i-think-to-much
http://produce-u.forumactif.com/t430-zhang-jia-mee-be-the-type-of-friends-you-would-like-to-have#3200
http://produce-u.forumactif.com/t417-zhang-jia-mee-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Zhang Jia-Mee
Points :
27
Age :
21
Messages :
298
compositrice (joy play)

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

Si seulement son petit frère se situait dans la salle avec eux. Question de garder une bonne ambiance comme celui-ci le fait si bien. Mais non ! L’horaire de monsieur se composait de choses plus importantes qu’une vulgaire rencontre de famille… ce fourbe ! Yun n’avait-il pas une sœur de son côté ? À moins que les individus d’Amérique procurent toujours de la haine dans certains cœurs, elle désirait probablement s’en échapper aussi.  Jia s’en voulait un peu d’occuper le temps de son cousin tandis que leur relation resterait, pensa-t-elle, strictement professionnelle, un hochement de tête poli dans les nombreux couloirs de la Joy. À moins que les miracles existent.

Simplement en déchiffrant la réponse de Yun, la compositrice réalisa l’ampleur de son idiotie. On pourrait croire que le prochain stade serait de prendre le rôle d’une groupie. « Ne t’en préoccupes pas. Un petit jogging ne me ferait pas de mal après tout. Je m’en occuperais puisque c’est quand même la faute de mon indiscrétion.  » Gérer une bande de paparazzis ne pouvait se révéler si compliqué à gérer. Cette option demeura plus tentante que de finir devant les dirigeants son lieu travail pour « lien suspicieux » avec un artiste de l’agence. Une telle situation de produisait déjà, donc inutile d’empire le tout.

Elle hocha doucement la tête. Savoir que cette dernière n’était pas la seule ignorante de ces lieux familiaux la rassurait. Tellement de personnes de sa famille restaient à découvrir après tant d’années dans la méconnaissance. «Si on m’avait dit que j’avais un lien de parenté avec un artiste comme toi, je ne l’aurais pas cru.  Je t’ai croisé un grand nombre de fois et te suis même sur les réseaux sociaux. Tu as créé une belle réputation et ton talent est flagrant. Je t’admire pour ça ! Surtout que j’ai eu la chance de te connaître par l’intermédiaire de quelqu’un… » Ses paroles n’étaient pas du sarcasme, au contraire. Les artistes tel que lui, lui donna le goût de composer afin que sa musique ait un jour la chance de se faire écouter dans le monde.

La jeune femme s’attarda sur le décor de la salle. Cette ambiance chic était ardue à supprimer de ses méninges au nombre de rencontre pour le travail s’étant déroulées dans ce lieu. « Plusieurs fois auparavant. La plus récente avec le manager des Seven Diamonds qui se révèle mon ancien ex dont je n’avais plus jamais entendu parler depuis une décennie. Quel était le pourcentage que cela arrive ? Et toi ? » Et voilà qu’elle s’ouvrait trop la trappe et passera sûrement pour une cruche qui s’entiche et qui se fait larguer par la suite. À noter qu’ils n’avaient jamais officiellement mis fin à leur relation, la distance séparant leur route jusqu’à cette intersection. Pour le grand plaisir de son estomac réclamant une récompense à se mettre sous la dent, son choix était fixé sur sa commande habituelle. «Je vais prendre une danoise aux framboise un milkshake au thé vert matcha. Si tu n’aimes pas le thé, le chocolat chaud est vraiment délicieux. » Une suggestion, qui espérera Jia-Mee, ne passera pas comme une obligation. Le pauvre ne devait pas se rendre malade ou se retenir de vomir si ces saveurs ne composaient pas ses préférences.  


 
code by bat'phanie


:
 


I don't know what I love more, the sound, or the rain or the pain
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Mai - 15:21
- -
http://produce-u.forumactif.com/t444-lee-yun-midnight-sun
http://produce-u.forumactif.com/t491-lee-yun-look-for-sympathy
http://produce-u.forumactif.com/t489-lee-yun-rps
http://produce-u.forumactif.com
Lee Yun
Points :
125
Age :
23
Messages :
1528
idole - membre des factory - modo

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.
C'était bien vrai, ça. Plus d'une fois, il s'était retrouvé à embarrasser l'une de ses connaissances avec certaines fans trop insistantes. Le mi-chinois avait toujours été vraiment reconnaissant envers les personnes qui le soutenaient dans sa carrière, mais certaines d'entre elles avait l'affreux don de ne pas savoir ce que le terme vie privé signifiait. En plus de cela, le visage de Jia Mee n'était sûrement pas inconnu, non plus, elle restait tout de même une artiste de renommée dans leur agence. Si on les voyait ensembles, il était très probable que cela fasse bien plus de bruit qu'ils ne pouvaient tous deux le penser… Les médias coréens étaient bien trop friands de ce genre de scandale. Sa cousine venait de lui faire comprendre que cela ne l'important peu, mais Yun n'en était pas vraiment certain. C'est pour cela qu'inconsciemment, il resserra son masque en tissu contre son visage, jetant un œil aux autres clients du café avec le maximum de discrétion possible. « D'accord. Dans ce cas, croisons juste les doigts pour que personne ne nous remarque ou que personne ne vienne nous embêter… Et pour que ça ne nous tombe pas dessus, surtout. Même si nous ne sommes pas en faute, ma manager est du genre pointilleuse avec ces choses-là.. Il suffit d'une photo qui fuite sur internet, et je peux dire adieu à ce monde.. » C'est pour cela qu'il comptait sérieusement faire attention à partir d'aujourd'hui.

Jia Mee, il avait toujours beaucoup apprécié son travail. Pour lui qui composait dans sa chambre à l'abri des regards depuis qu'il était adolescent, faire de la composition son métier était uniquement une sorte de souhait probablement irréalisable. Et elle, sa cousine avait justement pu réaliser ça, en plus d'être réellement douée. Alors oui, il l'admirait beaucoup. Et justement, quand cette dernière lui dit qu'elle le voyait de la même manière, Yun ne pus s'empêcher de timidement baisser les yeux pour fixer ses mains, sous la table du café. « Euh, merci… "Artise", c'est la première fois qu'on m'appelle comme ça, tu vois ? Et c'est assez agréable.. Je ne sais pas vraiment si j'ai le droit de me faire nommer de la sorte.. Contrairement à toi, je ne produis pas ma propre musique.. » C'était pourtant quelque chose qu'il aurait réellement aimé faire, de manière bien plus professionnelle. Jamais il n'aurait la force, au contraire de sa cousine en face de lui d'un jour dévoiler ses créations au grand public. Les dernières paroles de la jeune fille lui firent cependant hausser un sourcil. « Quelqu'un..? Je peux te demander qui ? » Jia Mee venait de piquer sa curiosité quant à cette mystérieuse personne. Se pouvait-il qu'ils avaient une ou plusieurs connaissances en commun ?

L'idole avait commencé à s'attarder sur la petite carte présentant boissons et en-cas avant de demander à la jeune femme si elle était une habituée de ce lieu ou non. La réponse le laissa presque interdit, et si à ce moment, Yun avait déjà eu sa boisson, il aurait très probablement manqué de s'étouffer suite à ces révélations. Jamais il ne se serait douté que Jia était le genre de personne à apprécier… ce genre d'homme. Il faisait peut-être une erreur en s'accrochant à ses apprioris sur le manager du groupe féminin de la JP, mais il ne s'était pas vraiment attendu à recevoir cette information. Enfin, il était tout sauf le genre de personne à juger la vie des gens, et Yun choisi donc de ne pas continuer sur ce sujet.. « Non, je pense que c'est la première fois que je viens.. Disons que je pense qu'on se souvient facilement de ce genre d'endroit. Et puis, leurs boissons et pâtisseries ont vraiment l'air de plaire. » D'ailleurs, le sino-coréen peinait vraiment à faire son choix. Il y avait ce thé vert qui lui faisait plutôt envie, et ce chocolat chaud avec de la chantilly, aussi. Oh, et puis, leurs gaufres avec l'air plutôt appétissantes… Difficile de faire un vrai choix avec tout ce que la carte pouvait proposer.. Mais il décida de suivre le conseil de sa cousine en faisant une croix sur la gaufre, son régime n'allait pas se continuer tout seul. Le serveur semblait d'ailleurs déjà s'approcher de leur table, et rapidement, leur commande fut passée.
« Donc, tu as un petit frère, c'est bien ça ? Lui aussi, il a décidé de te fausser compagnie aujourd'hui ? » Il en voulait d'ailleurs toujours à Ming Yue de l'avoir abandonné pour cette rencontre, même si cela ne durerait sûrement pas longtemps.



code by bat'phanie


:
 


take me to a place where we both don't have to face the things we faked
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Aoû - 19:58
- -
http://produce-u.forumactif.com/t416-zhang-jia-mee-i-think-i-think-to-much
http://produce-u.forumactif.com/t430-zhang-jia-mee-be-the-type-of-friends-you-would-like-to-have#3200
http://produce-u.forumactif.com/t417-zhang-jia-mee-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Zhang Jia-Mee
Points :
27
Age :
21
Messages :
298
compositrice (joy play)


FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

Ce monde était bien trop injuste envers les artistes coréens… Si seulement Yun et ses collègues n’avaient pas à se camoufler en arrière de déguisements ou de masques lors de sortis. Elle tentait de faire passer la discussion légèrement afin que son cousin passe du bon temps, cependant il fallait se rendre à l’évidence. En tant que compositrice, les médias ne se préoccupait que peu d’elle, à moins que la jeune femme ne soit la créatrice d’un chef d’œuvre musical ou une catastrophe. Légèrement mal à l’aise, Jia tapota doucement le dos de Yun en signe de soutien ou plutôt un essai de soutien. « Honnêtement, je te lève mon chapeau. Je ne sais pas comment tu fais pour supporter un tel mode de vie. Toujours à être discret quand tu veux seulement profiter de l’air extérieur. » Elle détacha rapidement le foulard que celle-ci portait autour du coup en tant que frileuse dans l’âme et l’enroula autour de la tête du jeune homme avant d’échapper un fou rire. «Tu pourrais te faire passer pour une grande tante ou une grand-mère la prochaine fois !  »
Elle inspirait à  modifier la perception de certains titres dans le domaine musical. Après tout, la jeune femme ne composait que partiellement la musique. La composition était une chose, cependant, sans une voix pour exprimer les paroles ou le rythme qu’elle écrivait, la chanson n’était rien. Le chanteur donnait l’âme, le cœur de la mélodie. Un vient difficilement sans l’autre. «Je crois, pour ma part, que l’on ne doit pas se fier à qui compose et qui exécute dans le monde musical. Ceux qui méritent le titre « d’artiste », possèdent la maîtrise de leur art. Je me voue à mon expression artistique par ma plume et mon stylo. Quant à toi, elle est plutôt vocalement parlant et tu sais manier tes cordes vocales avec brio ! Alors, le mot « artiste » te va à la perfection.  Si tu veux essayer de composer un jour, je peux toujours glisser un mot à Woo Jin. » Ce stupide collègue qui lui faisait toujours de sales coups ! Jia Mee devra sûrement le supplier à genoux et se ridiculiser pour qu’il accepte.  
Lorsque la question « qui » s’échappa des lippes du demi-chinois, les joues de la rosée s’empourprèrent un tantinet. Si les conversations continuaient de la sorte, il serait bientôt au courant de toutes ses relations dans la JP. Surtout que le nom tant désiré n’était nul que son meilleur ami. Ne serait-ce pas étrange de connaître entre les deux garçons par la suite ? Si elle esquivait la question, peut-être que ça passerait incognito. «Disons que c’est une de tes connaissances proches Tu dois le découvrir par toi-même, je ne peux que divulguer quelques indices.» Il arrivait que Maël plaisante à propos de Yun, mais il était évident que celui-ci appréciait son partenaire.

Heureusement, l’étrange conversation concernant Kang Jun resta dans le passé, elle n’était pas réellement prête a en parlé aussi tôt… Un jour sûrement, la plaie se refermera. Jia se questionna pendant quelques secondes de la vie amoureuse de Yun avant de reporter le sujet à plus tard, il avait l’air de quelque assez réservé, alors plus tard si leur relation devient plus amicale, sa cousine tentera. «Il faut faire attention lorsqu’on vient ici, à mes débuts j’ai pris quelques livres de plus à force de m’y rendre régulièrement. » Et ainsi rajouter des heures supplémentaires de son horaire à la gym afin de perdre ce surplus. Rapidement suite à la commande, leurs boissons et leurs petits casse-croûtes arrivèrent à la table avec une magnifique odeur s’en dégageant.
«Oui, monsieur avait quelque chose de plus important, une évaluation dans son agence, je crois. Il était tout de même dessus de ne pas pouvoir venir. Quelle est la raison de ta sœur ?» Finalement, cette rencontre ne se révélait pas aussi mal que prévu. La présence de leur cadet aurait ajouté de l’ambiance, cependant elle se sentait bien en présence de son cousin.
code by bat'phanie


:
 


I don't know what I love more, the sound, or the rain or the pain
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Sep - 23:51
- -
http://produce-u.forumactif.com/t444-lee-yun-midnight-sun
http://produce-u.forumactif.com/t491-lee-yun-look-for-sympathy
http://produce-u.forumactif.com/t489-lee-yun-rps
http://produce-u.forumactif.com
Lee Yun
Points :
125
Age :
23
Messages :
1528
idole - membre des factory - modo


FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

Pour lui qui détestait attirer l'attention sur sa personne, se cacher à longueur de journée était tout sauf un problème. Ce qui le perturbait, surtout, c'est qu'on puisse insinuer des choses sur sa vie privée sans rien savoir, au fond. Yun était loin d'être le type à vraiment prendre soin de ses fans, il essayait pourtant d'être le plus agréable possible, et à contrecœur, des fois. Être envahi, c'était la pire chose. S'il n'avait pas prit toutes les précautions du monde pour ne pas se faire reconnaître, actuellement, des photos de leur petite réunion de famille traineraient déjà partout sur les réseaux sociaux, et leur agence serait déjà probablement en train de les appeler pour demander des explications. Soufflant légèrement, le mi-chinois n'hésita pas à montrer qu'il était fatigué de toujours vivre ce genre de chose. « C'est toujours difficile, enfin, il y a sûrement des idoles qui y sont habitués.. » Mais même après quatre ans de carrière à son actif, ce n'était pas son cas. C'est pour cela qu'il préférait sortir après la tombée de la nuit, là, au moins, personne ne faisait attention à lui. L'idole laissa cependant échapper un léger rire lorsque sa cousine chercha à adoucir l'ambiance. « Peut-être que j'essaierai à l'occasion, oui ! Ou...Peut-être pas. Mais je donnerais l'astuce au reste des membres, en tout cas ! » De meilleure humeur, il s'était installé face à la jeune femme, légèrement anxieux, pourtant. Alors que les conversations s'enchaînaient, Yun fut bien vite très surpris par l'éloquence parfaite de la compositrice. Sans rien dire, il buvait presque ses mots, les yeux presque écarquillés. C'était sûrement la première fois que quelqu'un liait le mot "artiste" à son nom. C'était principalement comme un idole, ou enfin, ce qu'il était réellement, qu'on le désignait. Mais ce statut d'artiste, il voulait secrètement s'en rapprocher le plus possible. Baissant les yeux, il s'était contenté de lui sourire. « Pour certaines personnes, c'est presque impensable de nous considérer de la sorte, mais ça fait un bien fou, d'être appelé comme ça. Merci de penser de la sorte, Jia Mee. » Il n'avait rien ajouté au sujet de l'aide que pouvait lui offrir le compositeur masculin de l'agence, disons qu'il ne voulait pas encore révéler ses piètres talents de compositeur au grand jour, pour le moment. Il préférait largement faire cela dans le silence de sa chambre de dortoir, lorsque personne d'autre n'était présent.

La jeune femme avait cependant réussi à lui mettre la puce à l'oreille en mentionner ce fameux "inconnu" qui lui valut quelques interrogations. Et mince ! Il se posait vraiment beaucoup de questions, maintenant. Quelqu'un de l'agence, il présumait, mais qui..? À part les membres de son groupe, il ne pouvait pas se dire si proche de ses autres collègues de la Joy Play.. Cela devait être un Factory. Très certainement. « D'accord.. J'attendrais, si tu veux. Raah, j'ai vraiment envie de t'en demander plus.. Pas juste. » Des fois, le mi-chinois ne savait pas être patient, mais il savait que cela n'allait pas quitter son esprit, ensuite, de même que l'aveu que lui avait précédemment fait sa cousine au sujet d'un certain manager. Comme quoi, même les types ayant l'air détestables savaient se faire apprécier.. Peut-être que son intuition était juste très mauvaise depuis le départ ? En essayant de faire abstraction de son esprit qui quémandait encore des réponses, Yun s'était concentré sur la carte avant de commander. Et alors qu'il venait de faire ses adieux à une pâtisserie pour accompagner son chocolat, Jia Mee sembla presque lire dans ses pensées, comme si elle avait compris qu'il devait réellement faire attention à son alimentation. « Je suis sûr que c'est ça, leur but. Proposer une carte aussi complète pour pousser les clients à revenir encore et encore.. C'est un cercle vicieux ! Mais au moins, ça contribue au chiffre d'affaires des salles de sport. » Tant pis pour leurs cadets qui loupaient cela, d'ailleurs. « Elle devait soi-disant réviser pour un examen.. Mais qui a des examens à cette période de l'année ? » Il soufflait entre ses deux sans réellement se rendre compte que sa déception se voyait pleinement sur son visage. « Dans son agence ? Tu veux dire qu'il est aussi… » Il avait laissé sa phrase en suspens afin que la jeune femme puisse elle-même lui confirmer cette information. Avait-il un cousin dans le monde du divertissement qu'il avait peut-être déjà croisé une fois sans le savoir ?  
code by bat'phanie


take me to a place where we both don't have to face the things we faked
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Jan - 5:30
- -
http://produce-u.forumactif.com/t416-zhang-jia-mee-i-think-i-think-to-much
http://produce-u.forumactif.com/t430-zhang-jia-mee-be-the-type-of-friends-you-would-like-to-have#3200
http://produce-u.forumactif.com/t417-zhang-jia-mee-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com
Zhang Jia-Mee
Points :
27
Age :
21
Messages :
298
compositrice (joy play)


FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

Jia-Mee ne saurait dire pourquoi, mais quelques unes des mimiques de son cher cousin lui remémorer la petite fille qu’elle était avant d’arriver en Corée du Sud. Non pas qu’il lui faisait penser à un enfant, elle ne pouvait pas mettre la main sur un mot ou une expression précise pouvant décrire complètement cette étrange sensation. Sa prestance élégante presque stoïque sans être froide pour autant semblait dévoiler sa personnalité plutôt intravertie. Ses traits délicats s’associaient à ceux d’une frêle poupée que l’on retrouvait exposé aux yeux du grand public par son propriétaire. Pas étonnant qu’il soit devenu une idole ! Cet atout, par contre, lui amenait un lot d’inconvénients déduisit-t-elle par ses complaintes. « La prochaine fois qu’on se rencontrera, tu pourrais venir à mon appartement si tu veux. Il est assez proche des bâtiments de la JOY et peu de gens se promène dans les environs. Comme ça, cela pourrait t’éviter des soucis, surtout qu’avec ton comeback, ce n’est pas eux qui manquent. » Elle réalisa le sous-entendu de ses paroles seulement après les avoir lancées. La compositrice passa une main dans sa chevelure pour cacher son malaise, elle venait d’insinuer qu’ils se reverraient. Cette idée ne lui déplaisait pas du tout, mais si elle n’était pas réciproque…« Tu serais une magnifique grand-mère ! » Cependant, il n’avait pas intérêt à devenir la nouvelle version de leur grand-mère, oh ça non. Elle n’était pas méchante, juste… intéressante par moment.  «Tu n’as pas besoin de me remercier pour cela, voyons. Mais maintenant, il est de notre devoir de modifier la définition d’artiste. En la partageant, qui sait, elle pourrait bien devenir officiel, ,même auprès de ces gens qui ne sont pas encore apte à le reconnaître. » La jeune femme lui lança un doux regard suivi d’un sourire rempli de fierté tandis qu’elle lui donna des légers coups de coude au niveau du bras du jeune homme. «Si tu deviens reconnu pour tes écrits, je pourrai affirmer fièrement d’avoir aidé une super star à débuter sa carrière ! »

Devant l’impatience du chinois, un sourire moqueur trouva emplacement sur les traits de son visage. Un futur confident de cœur peut-être ? Cependant, il ne faudrait pas qu’il attaque son prétendant, autant pour préserver son future dans le musical et afin de garder son meilleur ami.    « Hum… je pourrai te donner des indices. Commençons par ce lui-là ! Il est aussi agaçant qu’adorable. » Jia tenta de dissimuler son intérêt en tournant son commentaire en une vulgaire blague, mais ses joues virant au rose trahissant ses véritables sentiments, les fourbes. Elle ne savait pas pourquoi elle avait tant de mal à s’assumer, peut-être parce qu’il la faisait perdre tous ses moyens et que celle-ci avait horreur d’agir de la sorte. En se rapprochant de Yun, elle pourrait découvrir des confirmations… mais à propos de quoi ? Il pourrait simplement la rassurer au lieu qu’elle demeure dans ses théories inconcevables à propos de leur relation.  « Dire que je te fais rentrer dans le cercle, mais tu ne ton estomac ne devrait pas le regretté. Leur menu te mènera au septième ciel, littéralement. » La jeune femme se convainquit de ne pas prendre la déception de l’idole trop personnel, après tout c’était une preuve de toute son affection envers sa sœur. C’était un peu dur de lui en vouloir. « Aux dernières, il était encore un trainee, j’ai bien tenté de survoler le sujet avec lui à propos de ces débuts, cependant à chaque fois je tombe sur un mur. Il veut me laisser dans le néant. Alors, il se surmène pour devenir le meilleur. » Elle ne pouvait pas lui en vouloir, simplement, en tant que grande sœur elle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour lui.  « Si tu le croises, occupe-toi de lui pour moi s’il te plait.»
code by bat'phanie


I don't know what I love more, the sound, or the rain or the pain
by wiise
Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대) :: Café 365-
Sauter vers: