Rumeurs
Rumeur 1WOON aurait réalisé dans un restaurant chinois le titre “Roly Poly”.Rumeur 2KIM Jae Won, l’instructeur sévère de chant, sous les feux des projecteur après son attitude désagréable et méprisante envers les candidats lors de leurs entraînements de chants.Rumeur 3Le comeback d’un artiste oublié de la DREAM Ent. se prépare (encore).Rumeur 4Le gouvernement prend des mesures pour limiter le maximum horaire à 52 heures par semaine. Rumeur 5SUGAST et Su Han ont été aperçu dans un Starbuck.Rumeur 6L’une des candidates de l’émission Produce U montre des liens très fort avec le rappeur SUGAST à l’occasion de son anniversaire.Rumeur 7Le climatiseur de la DREAM aurait disparu.
SCORES
JOY PLAY
411 pts
DREAM Ent.
383 pts
PU + RU
263 pts
CIVILS
115 pts
finally meeting | yun & jia mee



 
Encore un nouvelle MAJ ! Mais où va donc s'arrêter le staff ? Allez donc faire un tour sur ce sujet pour voir les nouveautés de la MAJ 3.2 !
Des nouveaux entrainements sont disponibles ! (danse & chant & rap) coeur
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs a été fait le 14 Octobre et le 11 Novembre.
Le deuxième épisode de Produce U est disponible ici. N'oubliez pas de voter ici (vote obligatoire pour tous).
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Les publications du KDN sont suspendues. La liberté de la presse serait-elle en danger sur le forum ? OSEF on a instagram stare
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan

finally meeting | yun & jia mee

avatar
Points : 50
Age : 22
Messages : 605
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Jeu 6 Sep - 14:23

   
   
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.


Les jours passaient à la vitesse de l'éclair. Hier, Yun s'était surpris à oublier la date du jour malgré le fait qu'il les comptait depuis que la date du comeback avait été annoncé. On y était bientôt, plus que deux jours tortueux à attendre. Pour l'occasion, l'ont avait donné une petite période de repos aux Factory qui travaillaient depuis bien trop longtemps. La chorégraphie de Black Heart était presque plus compliquée que les précédentes, et Yun avait clairement encore bavé pour apprendre tout les mouvements par cœur.
Pour ce premier jour de repos, il avait prévu de se lever tôt pour pouvoir profiter pleinement de cette journée. Mais il avait fallu que son habituelle malchance lui retombe à nouveau dessus, car oui, son réveil n'avait pas sonné, en plus de l'insomnie qui l'avait prit dans la nuit. En bref, il avait dormi jusqu'à minuit, et il n'avait donc absolument pas pu profiter de sa matinée.

Hélas, le programme de son après-midi avait été tout tracé par sa mère qui lui avait organisé une rencontre avec la fille de son frère, sa cousine, donc. Elle ne l'avait pas consulté au préalable, et elle ne lui avait même pas donné plus d'informations que ça, à part le lieu du rendez-vous et le nom de la jeune fille.
Yun avait tout d'abord essayé de contacter sa sœur pour lui proposer de l'accompagner. Après tout, elles étaient cousines, alors Mei Lin se devait d'être présente aussi. Mais cette dernière avait prétexté qu'elle devait travailler pour ses partiels, et que cela lui prenait bien trop de temps. Elle avait sûrement raison, finalement, mais Yun ne réussissait pas à ne pas lui en vouloir d'avoir autant le nez dans ses cours. Après tout, Mei avait toujours aimé étudier, et il ne pouvait que la supporter.
Il en était donc rendu à rencontrer une soi-disant cousine dont il ne connaissait absolument rien, au lieu de passer sa journée sur son ordinateur à jouer. En plus, il venait d'acheter une nouvelle souris plus performante. À croire qu'il allait devoir attendre un peu avant de l'essayer.
C'était donc dans un café d'Hongdae qu'ils s'étaient donnés rendez-vous, ou du moins, que leurs parents avaient prévu la rencontre.

Le trajet de Gagnam à Hongdae n'avait pas été de tout repos à cause des embouteillages sur la nationale des deux quartiers. Prendre le taxi n'avait pas été la meilleure des solutions, car le garçon allait forcément finir en retard, maintenant. C'est à la frontière entre les deux quartiers qu'il finit par payer le chauffeur en avance et quitter la voiture avant de commencer à courir. Pourquoi courir, d'ailleurs ? Peu importe, même s'il courrait, les dix minutes de retard n'étaient désormais plus rattrapables.
Il avait presque atteint le dernier embranchement alors que Yun pouvait presque sentir ses poumons lâcher sous sa cage thoracique, sa trachée le brûlait, et sa respiration se faisait de moins en moins régulière. C'était presque pire qu'un entraînement de cinq heures avec les chorégraphes de la Joy Play. Sur la route, il n'avait cessé d'être dévisagé, et le jeune homme ne pouvait qu'être soulagé d'avoir pensé à porter l'attirail de l'idole en sortie. Masque qui camoufle le visage, capuche qui cache les cheveux teints, et sweat un peu trop grand, dans le cas de Yun. Pour ne pas changer, il avait aussi eu la malchance de trébucher sur un skateboard qui traînait là avant de se rattraper difficilement pour éviter la chute. Le jeune propriétaire de l'objet était venu s'excuser en récupérant le skate d'un air désolé. D'ailleurs, l'idole avait la vague impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais il était pressé, il n'avait pas le temps de se poser plus de questions.

Yun venait à nouveau de déverrouiller son téléphone portable, pour la sixième fois de l'heure. Il avait répondu à quelques messages de son meilleur ami en soufflant. À cette heure, le café était forcément bourré de monde, et reconnaître sa cousine dans toute cette masse n'allait pas être aussi simple que ça, pour lui. Après tout, il ne savait même pas à quoi elle pouvait ressembler... Il s'était fait discret avant de s'avancer entre les tables du café à la recherche d'une jeune femme assise seule à une table. Après tout, elle aurait pu être en retard, elle aussi, mais cela aurait compliqué la situation. Seulement deux clientes demeuraient seules, et, l'autre femme étant plutôt âgée, Yun n'eut pas vraiment de difficulté à deviner que sa cousine était la jeune femme assise à l'une des table devant la baie vitrée. En s'approchant, il s'était mis à réfléchir à une phrase de salutation improvisée. Il fallait dire qu'il n'avait jamais été doué pour ça, et qu'il était mal à l'aise à la simple idée de se présenter à une nouvelle personne.
« Bonjour... ? » C'était la seule chose qui lui était venue à l'esprit. Un simple bonjour, la moindre des choses. « Jia-Mee ? » C'était son prénom, n'est-ce pas ? Yun espérait sérieusement ne pas s'être trompé de prénom et de personne, au cas où il aurait clairement envie de s'enterrer six pieds sous terre. « Désolé du retard... Hmm... Les embouteillages m'ont ralentis... » Il se mit à déglutir légèrement avant en baissant la tête poliment en signe d'excuse. En espérant qu'elle n'allait pas lui en tenir rigueur...
   
code by bat'phanie


:
 



☁️ Every time I look at the sky, I grow breathless. Somewhere between a fluttering feeling and anxiety, feels like I can reach my dream but also getting far away from it... The night is fading, where am I? Oh, who cares if it’s not what was expected? I know, I like that I don’t know what tomorrow will be like. ∞

   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 12
Age : 20
Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur




Zhang Jia-Mee
Compositrice
Lun 1 Oct - 4:26

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.

La Joy Play, une agence dotée d’un don extraordinaire pour surcharger le planning de ses employés. Une semaine passait sans difficulté pour un marathon, même frôlait le triathlon d’une longueur de 50 km. Ce sentiment de ne plus apercevoir la ligne d’arrivée et que ses tripes expulseraient d’une minute à l’autre le dernier repas ne l’avait pas quitté. Pourquoi les nouvelles trainees n’arrivaient pas à se rentrer une chorégraphie dans la tête et l’obligeait à la refaire plus d’une vingtaine par séance ? Les entraînements intensifs étaient dans un lointain passé et n’avait aucunement besoin de refaire surface. Sa condition physique actuelle lui convenait à merveille, la preuve elle ne s’était pas encore effondrée sur le sol et après les rencontres ses jambes fonctionnaient comme sur des roulettes. Ensuite, un rendez-vous afin de présenter des compositions et faire des petites retouches pour arranger selon la demande du client. Par moment, la jeune femme se sentait froissée lorsqu’on l’on insistait pour modifier un passage et par la suite, retournait avec la première version et ainsi de suite. Question rythmes et timpos, cela se révélait encore pire. L’idole ne pouvait pas atteindre la note, elle préférait que le sol au lieu du mi… En tant normale, Jia demeurait calme et posée, cependant cette semaine ses nerfs étaient à vif. Une connaissance l’avait questionné pour savoir si la brunette était aussi énervée à cause de règles. Elle se contenta d’ignorer royalement l’indiscrète et de lâcher un juron une fois seule.

Sa journée de congé arriva enfin. Jia-Mee se voyait revêtir son pyjama, emmitouflée dans une tonne de couverture à regarder des dramas et manger des bols de ramen. Malencontreusement, son cher père ne tarda de remémorer à sa fille, ce dont il lui avait parlé il y a un mois ou deux. Ce fut ainsi que tous ses espoirs partirent en fumée, leur triste existence partirent dans l’oubli. Malheur et châtiments, se vengeait-on d’elle pour son mauvais caractère ? De repos, c’était juste ce qu’elle demandait.  
Le matin venu, la compositrice refusait catégoriquement de sortir de son lit. Si seulement on pouvait repousser la date, son paternel ne le permettrait sûrement pas. « Lorsque tu t’impliques dans un engagement, tu dois le respect avec honneur et donner tout ce que tu as ! » Des paroles très sage de M. Zhang, qui ne l’oublions pas, avait engager sa progéniture sans son consentement. La demie-chinoise n’oubliera pas de lui faire savoir son mécontentement lorsqu’elle le reverra. À moins, soulignons-le, que par une intime chance son cousin soit agréable. La balle ne partait pas dans le clan du fils de sa tante.
Il s’appelait Yun, non ? Ce nom avait une consonnance familière à ses oreilles, elle n’arrivait pas à se souvenir d’où. Maël l’avait déjà mentionné quelques fois auparavant. Sa mémoire ne désirant pas l’aider, Jia attrapa son ordinateur en deux temps trois mouvements avant de se blottir à nouveau dans son lit douillet et de cherche « Yun » dans la barre de recherche. Des milliers d’articles et sites internet s’affichèrent sur son écran, dès que ses yeux se posèrent sur une photo des Factory, cette dernière sentit son cœur lâcher. Il n’y avait qu’elle pour ne pas reconnaître une idole de son agence qui, par-dessus le marché, est le meilleur ami de son cop… Non, ça relation avec Maël restait encore à déterminer avec de mettre un terme afin de décrire leur relation. Son cousin atteignait près de deux millions d’abonnés sur Instagram, elle ne l’avait même pas reconnue le suivant elle-même !
La chorégraphe à ses heures, après avoir remarqué que dans quelques minutes elle manquerait son bus en destinant du café, se dépêchant de vêtir des vêtements descends, puis de sortir en trombe de son appartement. Destination l’arrêt ! Elle mangerait bien un petit quelque chose pendant la rencontre. Durant le trajet, Jia écouta un des albums des Factory tout en ce demandant laquelle des voix pouvait bien être à Yun.
Elle s’installa à une table munie d’un stylo et d’un calpin arrivée finalement à destination. La brunette se révéla d’avance, durant l’attente elle s’avançait dans son travail jusqu’à ce qu’une voix retentisse à ses côtés. Il semblait plutôt tendu, il vaudrait mieux que les deux jeunes gens se calment un peu au risque que ce rendez-vous soit un véritable échec.
[/i]
« Bonjour, ne t’en fais pas pour le retard, ce n’est rien. Je connais à quel point la circulation peut être capricieuse. Et juste Jia suffit. » Elle mettait de gros efforts pour oublier sa mauvaise humeur, mais cela serait injuste que son cousin paye alors que lui aussi venait de se faire jeter dans cette situation. « Préfères-tu que je t’appelle Yun ou que je te trouve un autre nom temporairement, question de ne pas te faire bombarder par des fans. » Elle baissa le ton de ses paroles afin que les paroles que celle-ci avait prononcé n’atterrisse que dans les oreilles de son interlocuteur. « Prends place avant que tes jambes aient des crampes, je ne vais pas te manger. » Elle lâcha un rire timide, en espérant ne pas alourdir l’atmosphère, ça serait bien sa chance. Le déhanchement de son crayon dans sa main transparaissait sa nervosité, mais ils ne se connaissaient pas, donc ça ne devrait pas trop paraître.
 
code by bat'phanie


:
 


The rose is a flower of love. The world has acclaimed it for centuries. Pink roses are for love hopeful and expectant. White roses are for love dead or forsaken, but the red roses, ah the red roses are for love triumphant.    
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points : 50
Age : 22
Messages : 605
Voir le profil de l'utilisateur




Lee Yun
Idole - Membre des FACTORY
Jeu 18 Oct - 21:30

 
 
FINALLY MEETING
Family: a little bit of crazy, a little bit of loud, and a whole lot of love.


Encore essoufflé, après le marathon qu'il venait de courir, l'idole s'était contenté d'avancer vers la jeune femme, silencieusement. Il avait fait de son mieux afin de se présenter, y mettant le plus de politesse qu'il pouvait. Faire bonne impression, c'était la moindre des choses. À vrai dire, sa cousine semblait avoir son âge, et rien que cela avait eu le don de le rassurer. Peut-être bien qu'ils allaient se trouver des points en communs, il l'espérait. Sinon, cette entrevue risquait d'être bien longue.

Alors qu'il s'était approché, Yun l'avait quelque peu dévisagée avant de répondre, comprenant alors quelque chose. Le prénom de la jeune femme ne lui avait pas paru inconnu, et alors qu'il lui faisait face, il ne mit pas vraiment longtemps avant de la reconnaître. Peut-être que s'il avait pris le temps de se renseigner, il aurait tilté cela bien plus tôt. Lorsque Jia-Mee lui demanda s'il préférait se faire appeler par un autre nom pour éviter de susciter la curiosité des autres clients, il tourna la tête avant de nonchalamment s'asseoir. « Ça devrait aller... Essai peut-être de ne pas l'utiliser ? Je n'ai vraiment pas envie de te causer de problèmes... » Eh oui, le foutriquet qu'il était avait tendance à s'attirer beaucoup trop de problèmes pour son propre bien. Le café n'avait pas l'air trop rempli, alors cette fois-ci, Yun se disait que rien ne pouvait lui arriver.

Le garçon avait fait de son mieux pour sourire, de sorte à alléger un peu la pression qu'ils semblaient avoir tout les deux. S'ils étaient autant tendus, le reste de la rencontre promettait... Dans l'objectif de détendre l'atmosphère, Yun avait tenté de relancer la conversation. « C'est amusant, quand même... On travaille tous les deux au même endroit depuis longtemps sans savoir qu'on est de la même famille... » Il était vrai que la situation était quand même absurde. Yun se souvenait avoir croisé Jia à quelques reprises alors qu'il faisait sa vie dans les locaux de la Joy Play. Mais jamais, au grand jamais il aurait pu penser qu'il avait des liens familiaux avec cette même compositrice.

Au final, Yun n'avait sûrement jamais mis les pieds dans ce café. Mais au vu de la décoration très soignée et des serviettes en forme de polygone présentes sur les tables... Il devait s'agir d'un endroit vraiment bien fréquenté. D'ailleurs, il se trouvait que l'idole avait légèrement faim. Peut-être proposaient-ils quelques en-cas, ici ? « Tu es déjà venue ici, avant ? » Encore une fois, c'était une tentative pour faire la conversation. Alors qu'il écoutait la réponse de sa cousine, il venait d'attraper la petite carte présente au bord de la table. Comme il s'en était douté, celle-ci présentait un large choix de boissons et de petites pâtisseries très variés passant d'un simple croissant à un morceau de tarte à la citrouille. Yun opta pour un croissant, pas qu'il n'aimait pas tout ce qui était cucurbitacée, mais... Ce genre de choses, c'était un peu trop fantaisiste pour lui. Hésitant alors sur quelle boisson prendre, il interrogea Jia Mee, voir ce qu'elle en pensait. « Hmmm... Je sais vraiment pas quoi prendre... Tu as fait ton choix, toi ? » Au pire, il pouvait tout simplement suivre sa cousine. Enfin, sauf si elle prenait un café, ou de l'alcool. Sans vraiment trop savoir, il était curieux de connaître les goûts de la jeune femme, et surtout, de savoir quel genre de personne elle était. Yun avait l'habitude de trop jaser, et clairement, il espérait que cette fois-ci, il n'allait pas sortir la phrase de trop. Sinon, il sombrerait bien vite dans le malaise, ou dans une agonie certaine. Faire bonne impression, c'était tout ce qu'il devait se contenter de faire.
 
code by bat'phanie


:
 



☁️ Every time I look at the sky, I grow breathless. Somewhere between a fluttering feeling and anxiety, feels like I can reach my dream but also getting far away from it... The night is fading, where am I? Oh, who cares if it’s not what was expected? I know, I like that I don’t know what tomorrow will be like. ∞

   
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: SEOUL (서울) :: HONGDAE (홍대) :: Café 365-
Sauter vers: