Vous nous rejoignez quand ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  PublicationsPublications  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: ADMINISTRATION :: Informations :: Annexes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Être une idole, aujourd'hui

avatar
Points : 246
Messages : 93
Mar 15 Aoû - 15:33

Être une idole



Hier



Depuis 2000, la popularité de la musique de pop coréenne a explosé. D'abord, nationalement puis internationalement, la musique pop coréenne, raccourcie en Kpop, devient une vraie arme de soft power à la main du gouvernement du pays. Malheureusement, cela n'a pas duré bien longtemps. En 2009, la crise économique des subprimes s'est doucement répandue sur l'ensemble du monde. La Corée-du-sud n'a pas été épargnée. Le secteur du divertissement et de l'idolisme a été durement touché par la crise, les affaiblissant. Une société américaine en a profité pour investir massivement dans le secteur, s'emparant peu à peu des parts d'actions de nombreuses agences et ainsi prit progressivement le contrôle de leur direction. Fin 2012, cette entreprise a racheté les dernières agences lui résistant, créant un véritable monopole au sein de ce secteur. Le nom de cette entreprise ? Rolling'US.

Aujourd'hui



L'idolisme n'a plus rien avoir avec ce qu'il était avant. Avec le rachat des agences sud-coréennes, Rolling Us a imposé un certain nombre de nouvelles normes aux idoles afin de correspondre avec les attentes du secteur américain.

L'agence a demandé à ses idoles de multiplier les déplacements entre les Etats-unis et la péninsule coréenne, créant progressivement une distance entre les fans et leurs idoles. Le monopole aurait du garantir à la Rolling Us une certaine fidélité auprès des fans. C'était sans compter la défiance et l'ennui qu'éprouvaient les fans auprès de ses idoles si loin d'eux. Les réseaux sociaux n'ont pas suffit à rassurer suffisamment les fans qui se sont désintéressés des idoles. Par conséquence, l'agence a limité les interactions jugées inutiles entre les idoles et leur public, entraînant un cercle vicieux. Comme cela ne suffisait pas, pour mieux gérer les idoles, l'agence a accès aux réseaux sociaux de ces dernières et peut intervenir dessus à sa guise, pouvant aller jusqu'à la fermeture du compte.

Aujourd'hui, peu sont les coréens qui écoutent beaucoup les musiques produites par la Rolling Us. En Corée, certaines idoles sont rarement reconnues dans la rue et ne se cachent même plus. Entre anonymat et célébrité, ils ne peuvent toujours pas avoir la moindre relation. Pour ne pas perdre les derniers fans, Rolling'US a décidé de continuer l'interdiction de toutes relations amoureuses. Le rythme de vie des idoles est par ailleurs drastique. Alternant entre entraînements, enregistrements, photoshootings, la Rolling'Us entertainemnt ne leur laisse que peu de temps pour souffler. Il est bien difficile d'être idole aujourd'hui.

Et demain ?



Les codes sont bousculés par l'arrivée de l'émission de Produce U. Les idoles redeviennent de nouveau proches de leurs fans. Jusqu'où ce rapprochement va aboutir ? Quelle réponse va fournir Rolling Us ? Le futur est devenu soudainement incertain et étrangement excitant pour les observateurs du secteur de l'idolisme coréen.


©️linus pour Epicode & ©️boulet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: ADMINISTRATION :: Informations :: Annexes-
Sauter vers: