PRODUCE U
L'équipe de PRODUCE U vous souhaite une bonne année et beaucoup de bonheur, de réussite et de rps pour cette année 2019
Encore un nouvelle MAJ ! Mais où va donc s'arrêter le staff ? Allez donc faire un tour sur ce sujet pour voir les nouveautés de la MAJ de noël !
Un évent hors contexte et un évent dans le contexte sont en cours. Pour plus de précisions nous vous invitons à consulter les sujets du marché de noël et du sapin de noël géant de MS.
Des nouveaux entrainements sont disponibles ! (danse & chant & rap) coeur
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs sera faite le 14 janvier.
Le deuxième épisode de Produce U est disponible ici. Les votes ne sont plus disponible. Un nouvel épisode devrait être prochainement diffusé.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan

 :: SEOUL (서울) :: GANGNAM (강남) :: Agence JOY PLAY Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tout ça pour une chemise... [Hyun Kang Jun]

MON PETIT MONDE CACHE

Soliste /Compositeur (Lune)
Seon Lunaire
Points : 74
Age : 19
Messages : 315
Dim 30 Déc - 0:05


Tout ça pour une chemise
featuring. Hyun Kang Jun
Embarras.
Il y avait cette chemise qui traînait chez lui depuis cette participation à cette émission catastrophe. Prêt d'un membre de la Joy Play en plus. Maintenant qu'il avait à plein temps une autre personne chez lui, Lunaire se doutait bien que quelqu'un allait sentir l'aura de l'agence ennemie en émanant. Pire que ça, le soliste se réveillait parfois en pleine nuit persuadé que Hee Won allait passer la porte en l'accusant d'avoir pactisé avec le démon.
Pourtant, l'arrivée de cette chemise dans la maison n'était pas volontaire. Il aurait voulut la rendre au propriétaire juste après qu'il la lui ait prêté, mais le propriétaire s'était volatilisé. Depuis, il avait passé son temps à se tourmenter pour savoir de qui il s'agissait à la Joy Play.
Il avait dû attendre ce samedi soir en pyjama devant la télé avec son bol de salade pour revoir apparaître la tête de son bienfaiteur. Première déception : il était bien de la Joy Play. Il s'agissait du manager des très populaires Seven Diamonds... autrement dit pas n'importe qui dans l'industrie de la K-Pop. La gêne avait passé un stade supplémentaire : il s'était fait prêter une chemise par un type aussi important, et en plus il l'avait vu torse nu. Ouais, il avait retenu ça aussi. Pas sa faute, il s'y attendait pas.
Le gamin avait donc décidé de se débarrasser à jamais de cette chemise, l'ayant re-passée à la machine à laver et soignement repassée puis pliée. Impossible de rendre quelque chose dans un état hasardeux quand même ! Lunaire avait été un bon élève auprès de sa mamie et sa maman.
Il avait ensuite attendu le lundi pour se rendre à la Joy Play. Ceci sans s'attendre à tant d'hostilité en entrant dans les locaux. Ceux qui l'avaient reconnu semblaient voir une déclaration de guerre sur son front à leurs regards. Ou alors comme l'arrivée d'un traître à son agence qui déménageait. Au choix.
Le décoloré s'était présenté à l'accueil, et la dame de l'accueil l'avait accueillit... eh bien comme un concurrent :

"La Dream coule enfin, c'est pour ça que vous venez ?
- N-Non, rien à voir... Je viens rendre une chemise.
- Une chemise ? Vous avez à ce point plus d'argent que vous volez des chemises ? C'est qu'on a plus besoin de s'inquiéter alors ! plaisanta gentiment la jeune femme.
- C'est Mr Kang Jun, le manager des Seven Diamonds qui me l'avait prêté. Je n'ai pas pu lui rendre. Pourriez vous l'appeler ?
- ..Comment vous vous êtes retrouvés avec ça vous..? ..Bon, je l'appelle"

Lunaire soupira de soulagement. Cela lui éviterait plus de gêne qu'il ne fallait. Même s'il était déjà mort d'embarras. Il se sentait minuscule, écrasé là-dedans. Peut-être même qu'il se sentait ridicule. Il regardait avec nervosité autour de lui, concevant que c'était finalement une mauvaise idée. Mettre la chemise avec une note dans la boîte aux lettres comme un goujat aurait été mieux à ce stade.
Et puis, maintenant qu'il y pensait à la chemise, il repensait au propriétaire. Est-ce qu'il allait le tuer pour ne pas avoir rendu tout ça tout de suite ? Est-ce qu'il lisait dans les pensées ? Il ne voulait pas repenser à ses abdos quand il arriverait, ce serait vraiment le summum du gênant. Il ne le connaissait même pas, ce gars !
Finalement, il était complètement découragé. Tout raplapla, fini, plus rien à en tirer. Il espérait qu'en faisant ses yeux de chiot battu, la dame de l'accueil proposerait elle-même de rendre la chemise au manager des Seven Diamonds... Il n'en fut rien.

gabi le loup





••• We'll swim towards the darkness at the bottom of the sea, just like the love we hold, let's hold hands and never let go.
lightless.tchi
Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

manager des Seven Diamonds
Hyun Kang Jun
Points : 98
Age : 26
Messages : 422
Dim 30 Déc - 16:17


Tout ça pour une chemise
featuring. @Seon Lunaire
Ce matin, je me suis réveillé à l'agence, la tête contre mon clavier d'ordinateur, assis dans ma chaise de bureau. Quand je me suis relevé, j'ai eu l'impression d'avoir pris cent ans simplement au passage d'une nuit. Enfin, la nuit se résume à quelques heures de sommeil, que j'ai à peine senti bénéfique. Clairement, je n'ai pas dormi dans la meilleure des positions. Je ne l'avais pas choisi puisque si j'avais eu une décision à prendre, j'aurais fait celle de dormir sur le canapé. Il n'est pas forcément très agréable car il est en cuir, mais l'idée reste toujours plus saine pour mon dos, que de dormir assis contre son bureau.
Je m'étais simplement écroulé de fatigue. Je ne peux pas dire à quelle heure mes yeux se sont fermés. Si je m'en rappelle bien, la dernière fois que j'ai regardé l'heure, il était deux heures du matin.
Dormir à l'agence est presque coutume. En tout cas, ce n'est pas la première fois que cette situation arrive, alors que j'y suis que depuis deux mois. Dans un des placards, j'avais même mes produits cosmétiques en doubles. De plus, des sanitaires avec de grandes douches étaient disponibles à la Joy Play. D'ailleurs, j'en ai profité d'y avoir accès pour me rafraîchir et procéder au mécanisme du matin comme je le faisais si bien chez moi tous les matins.  
Après une bonne douche, je me suis sentie beaucoup plus réveillé. Néanmoins, pour être plus d'attaques, il me fallait un café et bien serré. Pour m'en procurer un, je me suis rendu à la cafétéria qui était déjà ouverte puisqu'il était sept heures et demi. Les dames étaient en train de préparer les lieux. Elles n'étaient guère surprises de me voir de si bonne heure au comptoir. Je discutais avec ces dames quelques minutes. Les sujets partaient de la famille, aux fêtes de fin d'année et de la santé. Très divers et variés et toujours plaisant pour se changer les idées.
Le double café en main, je les saluais pour faire mon tour quotidien de l'agence lorsque mon téléphone sonna. L'accueil venait de m'appeler pour me prévenir la présence d'un homme qui cherchait à me voir. Surpris, mon front se plisse et mon regard divague, cherchant à connaître l'identité de cette personne. Je n'attendais personne ce matin. Enfin... si, le groupe de gamine dont je dois m'occuper tous les jours, mais pas d'homme.
Sans trop tarder dans mon questionnement, je décide de me rendre vers l'entrée du bâtiment. Au loin, je vis un jeune homme à la chevelure blonde. Au début, je me demande s'il s'agit de l'homme de ménage que j'ai employé dont le nom ne me revient pas en tête. Lorsque je m'attarde sur la morphologie de la silhouette, cette idée s'efface. Les corps ne sont pas tout à fait pareil. Alors, qui est cette personne ? Gardant le mystère encore au bout de quelques pas, mes pensées sont devenues beaucoup plus claires dès que je pus voir enfin son visage. Lun... Lunaire, si je m'en souviens bien. Si je ne fais pas d'erreur, il est un soliste à la Dream, la principale agence concurrente de la Joy Play. Je ne sais pas s'il m'a remarqué puisqu'il vient de se tourner. Je parcours l'immense hall pour joindre au plus près le bureau d'accueil.
Je salue discrètement les dames du service, aux airs pompeux et pète-secs. Quant au jeune homme, il était dos à moi. Je lui fais alors comprendre de ma présence à l'aide d'une voix légère cassée et suave à cause de la fatigue. Néanmoins, mon exténuation n'est un brin visible à l'aide du maquillage que je me met et surtout, de l'anticernes. "Bonjour, vous souhaitiez me voir ?"
gabi le loup


Je suis attachant mais je suis nocif

Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

Soliste /Compositeur (Lune)
Seon Lunaire
Points : 74
Age : 19
Messages : 315
Mer 2 Jan - 1:49


Tout ça pour une chemise
featuring. Hyun Kang Jun

Comment il faudrait s'adresser à un manager, d'ailleurs ? Parfois, le jeune soliste se demandait comment il était arrivé dans une agence, tant il était mal à l'aise avec certaines conventions sociales. C'était essentiellement parce qu'il était beaucoup trop stressé, qu'il se trouvait nul dans ce genre de situations, mais c'était compliqué à réaliser. La chose était d'autant plus spéciale cette fois qu'il s'agissait de s'adresser à un employé de l'agence adverse. Et de lui rendre une chemise. C'était véritablement un des scénarios les plus improbables qu'il ait vu. Il n'aimait pas le fait d'être impliqué là-dedans.

"Bonjour, vous souhaitiez me voir ?"

"Non, reprenez votre chemise, et adieu". Lunaire se retourna, tachant de paraître un minimum détendu. Ne pas regarder ce gars, lui redonner la chemise, ne pas avoir l'air louche, le remercier, et détaler à toute vitesse... La procédure semblait plutôt simple ainsi, mais le pire était à prévoir, n'est ce pas ? Il ne savait pas quel pire. Tant pis, il n'avait pas le temps de mettre en place un plan.
Il se contenterait donc d'être le garçon bizarre de la Dream pour cette fois. Il n'y avait aucune chance qu'il recroise cet homme, n'est ce pas ? Et puis, il était normal d'être mal à l'aise dans les bâtiments d'une agence adverse, n'est ce pas ? Ce n'était absolument pas à cause d'autres trucs.

- B-Bonjour... Euh... Oui, euh...

Est-ce qu'il avait pâlit ? Oui. Il avait l'air d'être à deux doigts de s'évanouir. C'était raté pour avoir l'air détendu. Il avait l’impression d'être ridicule. Il s'agissait juste de rendre quelque chose. Cela n'avait rien d’incroyable, n'est ce pas ? Pourtant il se mettait d'un coup une pression monstrueuse pour ne pas avoir de pensées déplacées. D'un coup, il assumait moins son côté pas très hétéro... Où était passé son côté presque posé quand il avait évoqué vaguement le sujet avec Hae Ri ? Il falalit croire que les Bahamas était une destination plaisant beaucoup au sang-froid. Il avait complètement fondu au soleil...
Il tendit la chemise au jeune homme face à lui, en convenant à nouveau sur le tas qu'il ne pourrait pas plus mourir intérieurement. Il espérait juste qu'il n'allait pas passer pour un papa en ayant repassé de manière si maniaque à l'égard des plis le pauvre vêtement.

- Merci beaucoup, pour la chemise.., il eu un vague blanc, paniqua, et allongea la chose plus qu'il ne le devait, Désolé pour le temps que j'ai mis pour la rendre. Enfin... Je ne savais pas qui vous étiez, alors que c'est stupide, les Seven Diamonds c'est quand même un gros groupe, et puis, la Joy Play c'est un peu l'agence adverse de la Dream et... Hum... Vous repassez vos vêtements habituellement ? Ca se trouve vous les pliez simplement après le lavage. Et ça se trouve la marque de lessive a une odeur insupportable pour vous, j'y ait pas pensé.

Respire Lunaire, c'est bon. Il était à deux doigts de lâcher l’entièreté de ses inquiétudes, dont le "Vous êtes beau, ça me perturbe, et c'est pas du tout approprié de penser ça. Alors je voulais pas vous voir". Il se félicita presque d'être passé à deux doigts de la catastrophe. Il suffisait juste qu'il ne regarde pas le type, et qu'il s'en aille désormais.

gabi le loup





••• We'll swim towards the darkness at the bottom of the sea, just like the love we hold, let's hold hands and never let go.
lightless.tchi
Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

manager des Seven Diamonds
Hyun Kang Jun
Points : 98
Age : 26
Messages : 422
Mer 2 Jan - 18:13


Tout ça pour une chemise
featuring. @Seon Lunaire
Le jeune homme m'a l'air un peu angoissé, stressé. Je ne sais pas si c'est le fait d'être à la Joy Play ou si c'est d'être face à moi. Peut-être les deux. En tout cas, je le trouve assez mignon. Déjà la première fois que je l'avais vu, je n'ai pas été insensible à son charme. Ce genre de personne comme Lunaire, qui ont une image de petit ange, ça m'accroche. Sûrement pour découvrir la partie sombre de la personne, de la voir se dévergonder. Souvent, les personnes les plus timides, celles qui paraissent toutes mignonnes sont les plus folles et dévergondées dès la limite franchie, la ligne du côté obscur. J'adore voir une personne se laisser aller. Étant moi-même très droit et professionnel, mon attitude peut surprendre plus d'un en soirée. C'est comme une surprise, comme le caramel que l'on découvre en croquant dans un chocolat noir. On ne s'y attend pas, peut-être qu'on l'attend. En tout cas, dès qu'on le sent, qu'on le touche, qu'on y goûte, alors on adore et on en veut plus ! Oui, c'est pour cette raison que mon intérêt s'est attardé sur la petite tête blonde.

Je récupère la chemise qu'il me tend, effleurant délicatement ses mains froides. Au fur et à mesure que le garçon parle, un sourire s'affiche sur mes lèvres. Et comme une personne à l'attitude aimable et charmante, un mince rire amusé m'échappa. Mes yeux s'attardent un peu sur le linge. C'est touchant quand même, les efforts qu'il a fourni. Je devrais être gentil et doux pour éviter de le braquer. Si je suis trop froid, il partira directement. Alors, je caresse le vêtement avec finesse et viens à le sentir. Mes yeux se ferment un instant en appréciant l'odeur et se posent paisiblement sur Lunaire. "Elle sent très bon." Je le fixe, quelques secondes, prenant soin de garder un silence pour marquer un sourire enchanteur. "Il ne fallait pas vous donner autant de mal, mais sachez que j'apprécie le geste." Je ne veux guère écourter la conversation. En fait, maintenant qu'il est en face de moi, j'aimerais le garder un peu plus longtemps, contrairement à notre première rencontre qui fut passée tel un éclair. En plus, nous ne pouvions considérer ça véritablement comme une rencontre puisque nous n'avions pas fait les présentations.

Réfléchissant alors à une stratégie, je regarde autour de moi. Mon regard s'arrête à nouveau sur la chemise, avant de se reposer sur le garçon. "Puis-je vous inviter quelque part pour vous remercier ? Après-tout, vous avez pris la peine de laver ma chemise, de la repasser, et même de me l'emmener." Mon air collé au visage est assez étrange. En fait, je semble à la fois sympathique, mais quelque peu distant ou plutôt intimidant. "Avez-vous manger ? Permettez-moi de vous inviter."
gabi le loup


Je suis attachant mais je suis nocif

Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

Soliste /Compositeur (Lune)
Seon Lunaire
Points : 74
Age : 19
Messages : 315
Jeu 3 Jan - 0:42


Tout ça pour une chemise
featuring. Hyun Kang Jun

Il le sentit lui effleurer les mains en reprenant sa chemise, se raidit, et pria pour vite retrouver la porte de sortie. Était-ce l'urgence de s'extirper de l'insécurité que lui procuraient les lieux et son interlocuteur qui lui faisait tant aimer cette issue ? Certainement. Il trouvait à cette entrée un peu morne, un peu classique et monochrome un soudain attrait. "Le retour au calme" était son nom. Il ne pouvait pas expliquer cette soudaine angoisse qu'il avait. C'était peut-être injustifiée..? Impossible de le déterminer. Son interlocuteur ne semblait pas tant que ça agacé par sa soudaine panique, il lui avait même semblé entendre un léger rire. Mais il n'avait pas osé lever les yeux, craignant d'avoir des flashbacks. Ce serait impossible à assumer, même d'un point de vu complètement intérieur. Il n'avait plus ressentit ça depuis... Depuis son entrée à la Dream peut-être..? Quoi que, parfois il doutait lui même de sa manière tout à fait platonique de considérer certains membres de la Dream, même en sachant qu'ils étaient hétéros.

"Elle sent très bon."

Euh, qui, quoi ? Comment ça ? Il relève les yeux pour la première fois vers le manager des 7D, pour le voir apprécier l'odeur de la chemise. Était-ce un espèce de maniaque des odeurs ? Bon, s'il appréciait, tant mieux. Le sourire qui illuminait son visage semblait affirmer qu'il n'avait pas fait un mauvais choix de lessive... Ou alors que ce pauvre jeune homme n'avait plus eut l'occasion de voir un vêtement lavé correctement depuis longtemps parce qu'il passait sa vie enfermé dans les bureaux sans se changer..? Lunaire préféra couper court à ses pensées, sentant qu'il était à deux doigts de lui demander s'il pouvait pas devenir le service lessive des employés exploités de la Joy.

"Il ne fallait pas vous donner autant de mal, mais sachez que j'apprécie le geste."

Le décoloré était devenu cramoisi, confus, partagé entre l'envie de reparler du service lessive, et l'extrême soulagement. Si faire une lessive c'était se donner du mal, alors il pouvait imaginer les pires scénarios... Pauvres employés de la Joy Play, il commençait à entrevoir pourquoi ils étaient si productifs... Il se fourvoyait probablement sur toute la ligne, mais son petit côté grand-frère protecteur imaginait toutes ces personnes s'activer très tard et très tôt, à peine dormir, et se sentait encore prêt à au moins faire des en-cas à tout le monde et gronder le PDG pour le traitement qu'il réservait à ses employés. Il se sentait trop concerné pour ses adversaires, peut-être, mais il n'y pouvait rien. C'était ainsi : il était incapable d'être apathique.
Il aperçu la porte de sortie, hésitant quand même à demander s'il ne pouvait pas aider. Mais le regard de Kang Jun sur la chemise, puis à nouveau sur lui lui fit bien comprendre qu'il y avait encore quelque chose à dire ? Mais quoi ? Il y avait un pli ? Une couture avait lâché ? Il ne savait pas coudre, alors il serait bien embarrassé de l'apprendre.

"Puis-je vous inviter quelque part pour vous remercier ? Après-tout, vous avez pris la peine de laver ma chemise, de la repasser, et même de me l'emmener."

Lunaire ouvre la bouche, sans laisser sortir aucun son, restant là avec un air de poisson mort. En fait, son cerveau était plus en trin de jongler entre un état de surchauffe et un vide abyssale. C'était lui qui devait remercier Kang Jun, non ? C'était affreusement gênant que le contraire se produise. Mais en même temps, il y avait quelque chose de soudainement déstabilisant dans le regard du manager. Quelque chose qui l'empêchait de répliquer. C'était presque effrayant. Il ne savait plus s'il lui trouvait un air sympathique, séduisant, ou terrifiant.

"Avez-vous manger ? Permettez-moi de vous inviter."

Il ne savait même plus s'il avait mangé. Il avait juste soudainement plus du tout envie d'avaler quoi que ce soit. Il se sentait presque nauséeux. Trop de pression ? Peut-être. La situation lui semblait illogique. Il devait décliner cette invitation, il le savait au plus profond de lui, quelque chose le lui criait, mais il ne voulait pas vexer ou blesser le jeune homme face à lui. Ni profiter de lui, d'ailleurs, c'est pour cela qu'il ne voulait pas qu'on l'invite. Il voulait s'enfuir, mais si cette personne finissait blessée parce qu'il avait choisit de faire confiance à ses instincts, que ferait il ? Il ne voulait pas décevoir. Il ne voulait pas être détesté. Sinon il avait l'impression que tout allait se retourner contre lui. Est-ce qu'on allait le détester ?

- V-Vous.., il paniquait à nouveau tout au fond de lui, son expression entière criait à la confusion, C'est vous qui m'avez rendu service. Ce serait déplacé que vous m'invitiez.

Les derniers sons étaient morts plus bas une fois passés ses lèvres. Au moins, il avait pu mettre cela au clair. Mais il ignorait s'il avait bien fait. Est-ce que du coup il acceptait l'invitation ? Il devait peut-être retourner la situation dans le bon sens. C'était Kang Jun qui lui avait rendu service à la base, il n'avait fait que rendre quelque chose. Il n'avait rien fait pour lui.
Il prit donc son courage à deux mains, pour se reprendre, esquissa un minuscule sourire, encore un peu mal assuré :

- Dans cette situation, ce serait surtout à moi de vous inviter.

gabi le loup





••• We'll swim towards the darkness at the bottom of the sea, just like the love we hold, let's hold hands and never let go.
lightless.tchi
Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

manager des Seven Diamonds
Hyun Kang Jun
Points : 98
Age : 26
Messages : 422
Mar 8 Jan - 21:46


Tout ça pour une chemise
featuring. @Seon Lunaire
Mon regard est entièrement absorbé par cette tête blonde. Chacune de ses mimiques est adorable. Il a ce visage, qui peu importe ce qu'il fait avec, reste craquant.
Je pense entrevoir ses pensées, du moins quand est-ce qu'il mène une réflexion. Il paraît s'exprimer plus facilement avec des gestes. Je ne sais pas, s'il sait ce côté expressif de lui.
Il est aisé de voir à quel point le jeune homme est peu confortable en ma compagnie. Ma proposition de l'inviter à manger, à la base simple et courtoise, devient compliquée et presque comme nocive. J'ai l'impression de plus l'embêter que de lui faire plaisir. Et sa politesse, ne cacherait-elle pas son manque d'envie de me suivre dans un restaurant ?

"Laissons de côté ce service, disons que l'histoire est close." J'ai bien peur que s'il me rembourse de la dette, que je fasse encore de même en souhaitant l'inviter à nouveau et que la roue ne cesse de tourner sans un réel but. "Je vous invite à manger pour le plaisir. Je suis tout seul à manger ce midi. Accordez-moi cette gentillesse, de venir déjeuner en ma compagnie." Le regard biaisé, puis un léger sourire pour tenter de l'attendrir. Lunaire me semble hésiter et compliquer à persuader. J'ai sens de l'incertitude dans sa voix. Ce qui est bien évidemment compréhensible. On ne se connaît guère et la première fois que nous nous sommes rencontrés, je me suis retrouvé le torse nu devant lui. De plus, le fait que je sois à l'agence Joy Play lui met à mon avis, un frein pour envisager un quelconque rapprochement.

"Vous connaissez le restaurant Le Calme de Kyoto ? C'est de la nourriture japonaise." J'ai entendu parlé de ce commerce hier soir. Des collègues en parlaient pendant la pause-café et il paraît que c'était délicieux. N'ayant jamais mis les pieds là-bas, ce midi pourrait être l'occasion de tester les plats. "Cependant, je ne voudrais surtout pas vous forcer ou déranger votre emploi du temps." Il fallait que je rajoute cette phrase pour ne pas lui mettre trop de pressions, étant déjà bien tendu d'après sa gestuelle et ses regards éphémères et branlants.
gabi le loup


Je suis attachant mais je suis nocif

Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

Soliste /Compositeur (Lune)
Seon Lunaire
Points : 74
Age : 19
Messages : 315
Ven 11 Jan - 22:40


Tout ça pour une chemise
featuring. @Hyun Kang Jun

Il regretta bien vite sa proposition en réalisant que qu'il n'avait plus reçu de paiement de l'agence depuis... Depuis qu'il n'y avait plus d'argent en fait. Il subsistait seulement grâce à sa chaine Youtube, ce qui n'était pas fameux étant donné qu'il ne faisait plus vraiment de partenariats commerciaux. Avec quel argent pourrait il arranger ça ? Il s'était encore mis dans de beaux draps... Il ne fallait pas raconter cette mésaventure à Saejin, elle allait encore se moquer de lui. Il espérait juste qu'avec un peu de chance, le manager des 7D préfère simplement abandonner. Comme ça, il pourrait retrouver la merveilleuse et divine porte de sortie pour échapper à cette situation très inconfortable.

"Laissons de côté ce service, disons que l'histoire est close."

Gêne absolue. Lunaire balaya les alentours du regard, embêté. Il n'était pas bien sûr d'être d'accord avec le fait que sa dette soit effacée. Bien-sûr, il ne s'opposerait pas à cela, craignant trop de froisser son interlocuteur. Il s'en voudrait de mettre quelqu'un en colère. Il ne voulait vraiment pas créer de conflits. Mais intérieurement, il savait bien qu'il n'allait pas renoncer à cette histoire de dette.

"Je vous invite à manger pour le plaisir. Je suis tout seul à manger ce midi. Accordez-moi cette gentillesse, de venir déjeuner en ma compagnie."

Il releva les yeux à nouveau vers Kang Jun, quelques instants pour capter son sourire, et sentit sa défense encore ramollir. Oui, il avait vraiment un coup de coeur sur la plastique de ce jeune homme, c'était compliqué de le nier, mais très très gênant à admettre. Il chercha à se perdre dans des pensées plus correctes, à noyer le poisson, se disant qu'il ne pouvait définitivement pas accepter cela. Il aurait une dette supplémentaire, et il savait qu'il n'y avait rien de pire que les dettes. Mais cette histoire de solitude, et son appel à un peu de gentillesse avaient complètement pris au piège le blondinet. Impossible de rester insensible devant ce qui lui semblait un appel à l'aide d'une personne tourmentée par la solitude. Lunaire était vraiment pitoyable pour rester sur une même décision, il fallait toujours qu'il fasse la girouette. Il essayait pourtant de se ressaisir, regard fuyant braqué sur la sortie, comme pour indiquer une volonté irrépressible d'épouser la porte menant vers l'extérieur.

"Vous connaissez le restaurant Le Calme de Kyoto ? C'est de la nourriture japonaise."

"Nourriture japonaise". Ce type l'avait eut avec de la nourriture, maintenant, c'était fini. Son regard s'était d'un coup illuminé, comme si on avait proposé des bonbons à un enfant. Le blondinet aimait la cuisine. Pas autant que la musique, mais ce qui était sûr, c'était qu'il voulait apprendre à faire pleins de choses, et découvrir ce qu'on mangeait partout ailleurs. Et à part avec Shin Ho, sinon, il n'avait guère fait beaucoup d'expériences de ce genre. Et Dieu sait qu'il aurait aimé manger japonais un jour ! Il n'avait encore jamais essayé !

"Cependant, je ne voudrais surtout pas vous forcer ou déranger votre emploi du temps."

Tant pis le travail. Il resterait toute la nuit à la Dream pour rattraper son retard. Il était redevenu un pauvre garçon naïf, qui se disait qu'il allait pouvoir apprendre à cuisiner de nouveaux trucs, et peut-être se faire un ami. Un ami ? Drôle de manière de s'imaginer considérer cette personne ainsi, tant il semblait à deux doigts de repenser qu'il était beau. Mais c'était peut-être normal entre potes, n'est-ce pas ? Même si en plus, il savait bien qu'il allait surtout finir par se renfermer comme une huître cinq minutes après être arrivé. Mais pourquoi pas essayer..?

- D'accord alors. Mais à une condition...

Il effectua une légère moue adorable. Qu'avait il en tête ? Difficile de le savoir. Il essayait peut-être juste de retrouver une certaine aisance. Il n'avait qu'à l'emmener sur son terrain. Inutile de l'encourager à le déstabiliser, il n'avait pas besoin que le manager parle pour être embarrassé.

- J'accepte de vous tenir compagnie si vous acceptez de me parler de vous là-bas.

Drôle de condition ? C'était peut-être juste un moyen de sureté. Ou pas. En fait il était toujours sur le même disque autour de "rembourser sa dette en trois étapes par Michelle de WikiHow". S'il apprenait à connaître cette personne, il pourrait certainement trouver un moyen de l'aider à son tour de manière détournée. Il n'était pas bien sûr de vouloir se retrouver face à cette personne trop souvent. Il préférait fuir les personnes qui réveillaient son côté caché dans le placard, même si leur relation était purement professionnelle, amicale, ou carrément glaciale.

gabi le loup





••• We'll swim towards the darkness at the bottom of the sea, just like the love we hold, let's hold hands and never let go.
lightless.tchi
Revenir en haut Aller en bas
MON PETIT MONDE CACHE

manager des Seven Diamonds
Hyun Kang Jun
Points : 98
Age : 26
Messages : 422
Jeu 17 Jan - 22:32


Tout ça pour une chemise
featuring. @Seon Lunaire
Ces coups d'œil qu'il faisait de temps en temps vers la porte de sortie, oui, je les avais remarqués. Il était simple de lire dans ses prunelles une envie de déguerpir d'ici, mais j'ai essayé d'attirer son esprit vers moi et non vers la fuite. Lunaire m'intrigue, notamment pour sa beauté délicate que j'apprécie grandement. Il serait un grand plaisir que d'en apprendre un peu plus sur cet idol dont j'ai à plusieurs reprises entendu parler et que des paroles positives.
Je n'avais aucune haine, ou de mépris par rapport à la Dream Entertainment. L'agence ne convenait simplement pas avec ma manière de pratiquer. Mon travail est très cadré et je suis autoritaire. J'aime m'approcher au maximum de la perfection et que tout soit géré comme je l'ai prévu. Mon esprit s'est accommodé avec mes études supérieures et la Joy Play, c'est-à-dire que je travaille pour le profit et non la créativité. Nous cherchons à faire de l'argent et non à créer des œuvres d'art. Pour l'instant, cette pratique me convient. Je verrais peut-être quelques années plus tard pour chercher l'originalité et la créativité des choses.

Une condition... il m'intrigue. Mes bras se croisent derrière mon dos et ma tête s'incline légèrement sur le côté. Mon oreille lui aie tendue en attendant de sa condition. J'espère sur le coup, qu'il ne sera pas trop capricieux ou gourmand. Je peux être généreux, mais tout dépend de la réclamation.
Et quelle surprise est sa demande ! Vraiment, je ne m'attendais pas du tout à cette réponse. D'ailleurs, ma réaction doit actuellement montrer ma surprise. Mes yeux se sont ouverts démesurément et mes sourcils ont bondi de quelques centimètres vers mon crâne. "O...Oui, si c'est ce que vous voulez, je ferais de mon mieux pour assurer votre condition." J'ai un peu bafouillé au début, ce qui ne m'arrive presque jamais. Être incertain et ébranlé de la sorte, jusqu'à ne plus parler correctement, de manière linéaire, c'est inattendu et sciant.
Donc, sans plus attendre, mon bras s'élance vers les extérieurs en guise d'une invitation à me suivre. Avec non loin de moi la tête blonde, je sors de l'entre impériale de l'industrie musicale afin de me rendre dans mon véhicule personnel, disponible sur le parking, à quelques pas de l'entrée. Sur le trajet, je m'adresse à Lunaire en inclinant mon visage. "Nous irons avec ma voiture. Pour assurer toute discrétion." Le garçon est connu et sûrement très épié par les journalistes. J'en suis devenu une cible aussi depuis peu de temps. Je préfère donc assurer le trajet sans personne d'autre que nous deux afin d'éviter toute rumeur qui pourrait circuler.

En face de ma voiture, j'ouvre en première la portière du côté passager puisque je suis un homme galant. "Je vous en prie." J'attends avec patience qu'il s'assoit et sans détacher mon regard du sien. Une fois qu'il est installé, je fais de même et allume le contact.
Je sors du parking et prends la route pour aller dans le quartier voisin. J'éteins la radio et pointe du doigt la boîte à gant. "Vous pouvez choisir le CD qui vous plaît davantage." J'ai surtout de la musique des années 80 et 90. C'est ce que je préfère écouter en voiture. À la Joy Play, les enceintes passent constamment une musique de fond, qui est une playlist des dernières chansons sorties. Revenir en arrière, fait un grand bien parfois, comme une brise fraîche.
gabi le loup


Je suis attachant mais je suis nocif

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MON PETIT MONDE CACHE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: SEOUL (서울) :: GANGNAM (강남) :: Agence JOY PLAY-
Sauter vers: