MAJ n°6.2 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs ont été effectués le 1er septembre. Le prochain rendez-vous est donc fixé au 1er octobre.
Ça y est ! L'émission Produce U a touché à sa fin. Merci à tous pour votre participation !
Hiatus forcé de certains artistes de la DREAM, accident des FACTORY, croquis de Sunti, dernières rumeurs diverses, tout est discuté au sein de SHADOW, le forum sans concessions.
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
De nouveaux dés sont disponibles ! Venez tenter votre chance avec le dé du destin et avec la loterie !

☼ Toucher le gros lot [Hareum] ☼
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대) :: Café 365
Aller en bas 
Mer 2 Jan - 19:30
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Ce soir, j'ai donné rendez-vous au manager des FACTORY. Il fallait un endroit tranquille, chic et simple. J'ai choisi pour l'occasion un café que je fréquentais régulièrement. Au moins, je connaissais la qualité et les produits du lieu.
Il est un peu avant dix-huit heures. Je suis dans les locaux de Vogue Korea, pour regarder avec quelques personnes de l'équipe les photos prises du groupe des Seven Diamonds pour le photoshoot du 31 décembre. Deux jours auparavant (nous sommes donc le 29 décembre) la sortie des photos, je devais voir avec le staff lesquelles seront sélectionnées. Pour le groupe des 7D, c'est un grand honneur que de faire la une de ce magazine très renommé. Surtout avec un tel numéro, spécial, celui du premier jour de l'année, un bon coup de pouce donné pour les filles avec ce magazine.

Après avoir discuté quelques minutes avec le photographe, je prends enfin la route vers le café, étant déjà dans le quartier. J'avais fixé le rendez-vous à dix-huit heures et je déteste arriver en retard. C'est pour cette raison que j'avais prévu un quart d'heure de marge pour partir. D'ailleurs, à voir trop grand, je suis arrivé cinq minutes à l'avance. Clairement, ce temps compté n'est pas un problème. Pendant ces cinq minutes, j'en ai profité pour choisir une table, enlever mon manteau, prendre place et sortir mon cahier avec mon stylo.
Ce soir, je dois parler de nombreuses choses avec Hareum. Franchement, je n'avais pas envie de rester à l'agence pour parler avec elle. J'avais besoin de respirer, de sortir des locaux que j'ai tant l'habitude de fréquenter pendant des heures incalculables. Ce cadre va nous permettre d'échanger posément et peut-être même de divaguer sur d'autres sujets de conversation. Entre manager, on se serre les coudes, on s'échange nos expériences quelles soient bonnes ou mauvaises, nos souvenirs et nos perspectives. Il est vrai que je ne connais pas bien cette femme, mais je me sens d'une certaine manière lié à elle par ce métier que nous avons en commun et qui est peu commun.

En parlant du loup ou plutôt de la louve dans ce cas, Hareum vient à se présenter à moi pile à l'heure. Et oui, c'est la particularité des managers, d'être pointilleux. Je me lève pour la saluer correctement et l'invite d'un geste élancé à me rejoindre. "Bonsoir, prends place, je t'en prie." Nous sommes arrivés à un stand où le vouvoiement ne se fait plus. Nous n'avons pas eu souvent l'occasion de se retrouver comme ce soir, mais ce genre de rendez-vous a eu tout de même lieu quelques fois. Le fait de se voir de temps à autre nous a permis de franchir un pas dans notre relation qui est plus amicale à l'heure actuelle.


Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Jan - 19:02
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin

Toucher le gros lot

C’est au détour des recoins sombres de l’administration de l’agence, que les deux managers avaient échangés quelques paroles. Pourtant, ils n’avaient jamais pris le temps de se rencontrer en dehors de leur travail. Il fallut un malheureux accident lié à des œufs pour qu’ils se voient en dehors de leur horaire de travail. Il n’avait jamais eu vraiment l’occasion de faire connaissance, mais ils avaient vite appris à se faire confiance. Dans ce métier, ils étaient entre administration et idoles. Ce signifiait qu’ils passaient le plus clair de leurs temps à faire la guerre aux idoles peu disciplinés mais qu’ils devaient également se battre avec l'administration pour pouvoir mettre en place des emplois du temps cohérents. Ils se retrouvaient entre deux camps. Ils étaient les seuls à pouvoir comprendre l’ingratitude de leur place.

En toute honnêteté, il était étrange pour Ha Reum de se retrouver hors de l’agence ou du dortoir de cette dernière. Son travail avait pris le pas sur sa vie. Elle avait beau savoir qu’elle avait rendez-vous, elle avait vérifié une dizaine de fois que tout était bon dans son bureau avant de pouvoir s’éclipser. Elle dut faire demi-tour à mi-chemin pour s’assurer que les FACTORY étaient tous bien dans leur dortoir et non, dans le jardin en train de faire, comme d’habitude, des bêtises quand elle a le dos tourné.

En entrant dans le café, elle fut accueillie par la douce odeur du café. Ce doux arôme était agréable. Elle se dirigea vers Kang Jun, déjà à table. Un rapide coup d’oeil à sa montre lui indiqua qu’elle n’était pas en retard. C’était tout ce qui comptait.

« - Bonsoir »

La manager déposa sa veste sur le dossier de sa chaise avant de prendre place. Son interlocuteur leva la tête.

« - J’espère que tu n’as pas du trop attendre par ma faute. On passe déjà notre vie à attendre, alors ... »

Une serveuse vint leur déposer rapidement la carte en repartant comme elle était venu. Les deux managers la remercièrent rapidement.

« - Je voulais tout d’abord m’excuser pour mon message. J’ai vu Yuta m’arrivait comme ça, recouvert d’oeufs, et j’ai en toute honnêteté paniquée. J’aurais dû garder mon sang froid et ne pas tout de suite me tourner vers toi, alors que tu n’y es pour rien dans toute cette histoire ... »

Ha Reum eut un long soupir. Le manque de sommeil, l’administration, les enfants courants partout dans les couloirs, tout cela allait finir par la rendre folle.

« - Je me permets de tutoyer. J’ai cru voir qu’on était proche en âge. »

Ça, c’était Cindy de la comptabilité qui lui avait dit avec un coup de coude. La manager avait mis un certain temps à comprendre de quoi elle pouvait bien faire allusion.

« - J’espère que cela ne te dérange pas … ? Sinon, je peux parfaitement te vouvoyer. »

En principe, on demandait l’autorisation de tutoyer son interlocutoire, pas de la vouvoyer. Ha Reum avait vraiment un problème avec les relations sociales.


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Jan - 16:02
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Lorsque la manager arrive et s'installe, je ne peux m'empêcher que de la dévisager. Je regarde son style vestimentaire qui selon ma perception, peut en dire long sur une personne. Pour aujourd'hui, elle porte des vêtements décontractés. J'aime beaucoup la couleur de son manteau, mais je me passe de lui donner cette information gratifiante.

Lorsqu'elle me parle d'heures, je fixe automatiquement l'horloge du café et viens à lui répondre presque chaleureusement. "En aucun cas, tu es pile à l'heure." Mon regard se tourne vers elle, avant de prendre la carte que vient de nous donner la serveuse. Puisque je suis galant et polie, je la tends à la manager pour qu'elle choisisse en première. Mon dos se colle au dossier, droit et assuré jusqu'à ce qu'il vienne se détendre quand un sourire amusé et réconfortant fait son apparition au bout de mes lèvres. "Ces enfants vont me rendre chauve avant l'âge." Dis-je les yeux perdus sur un point de la table, à penser aux sept filles dont je devais m'occuper presque tous les jours. Les pensées retombées sur terre, je poursuis ma réponse. "Tu n'as pas à t'excuser, au moins un des membres est venu te voir pour te prévenir. Even n'a su me le dire qu'après que tu m'aies envoyé le sms." Je soupire rien que d'y repenser. Elle finira par m'achever cette fille avec ses bêtises. "J'aurais dû en être au courant et l'arrêter." Je secoue ma tête, déçu de ce qui s'est passé. Ce n'est même pas tellement par rapport à l'acte d'Even que je suis remonté, mais plus sur le fait qu'elle ne m'ait pas prévenu avant de le faire. La honte que l'autre manager soit au courant avant moi. C'est comme si je ne sais pas gérer mes filles.

Encore une fois, Hareum parvient à me détacher de cette réflexion qui me nuit. "Je t'en prie, tu peux me tutoyer et j'en ferais de même." Mes sourcils se lèvent en même temps que mon visage acquiesce. Nous sommes des collègues, mais nous retrouvant pas dans l'enceinte de la Joy Plat, je pense qu'il est possible de faire un pas par rapport à la formalité.

J'attends quelques instants qu'elle prenne sa décision et qu'elle me donne la carte. Rapidement, je fais mon choix, car j'en avais eu le goût dans la bouche en lisant la description de la boisson. Je fais appel à un serveur, un peu tourné vers le bas. Dès qu'il me remarque, je me repositionne en maintenant toujours le menu. Le serveur à mes côtés, un bloc note en main, je lui file le document plastifié avant de lui annoncer mon choix. "Je vais prendre un Ginger Island avec un plateau apéro s'il vous plaît." Le Ginger Island est un cocktail sans alcool, à la note de gingembre que j'affectionne particulièrement. Le plateau apéro est composé de raviolis, de gâteaux de riz et de différents snack. Je l'ai commandé pour grignoter un peu. J'ai une légère faim, alors ce plateau sera juste parfait. J'attends que Hareum commande et dès que le serveur prit tout en note et qu'il soit parti, je reprends la conversation. "Pour le cas de Even, j'aimerais qu'on lui trouve ensemble une sanction." Mes jambes se croisent à cette annonce. La jeune idole avait été mise au courant de sa future punition. Cependant, elle ne sait pas encore sa nature et moi non plus d'ailleurs. Je souhaitais me mettre en accord avec Hareum avant de la lui confier.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Fév - 21:45
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Kang Jun tendit la carte du café à Ha Reum. Cette dernière la prit avant de la consulter rapidement. Elle se décida rapidement pour un simple bière. Classique, un peu beauf, mais rafraichissante.

« - Oh, rassure-toi, j’ai été au courante parce que ce fut flagrant et je l’ai questionner … »

Traduction : torturer.

« - … mais sinon, ils ne m’auraient rien dit. Ils gardent tout pour eux, c’est effarant. Je suis obligé de me battre avec eux chaque jour pour apprendre à les connaître un peu mieux. Je sais bien que je ne suis pas des plus sympathique … mais quand même. »

Ne pouvaient pas comprendre qu’elle ne leur voulait aucun mal ? Ha Reum finit par rendre la carte à son collègue son choix maintenant fait. Ce dernier la parcourra rapidement avant d’appeler le serveur et de commander. Ha Reum compléta avec sa propre bière. Une fois fait, Ha Reum se sentit soudainement bien bête. Pourquoi avait-elle commandé de l’alcool devant un collègue de travail ? Il devait la prendre pour une grande alcoolique, adorant violenté les idoles sous sa responsabilité. Bonne ambiance. Pourtant, Kang Jun sembla en passé outre et lui parla du cas Even. Et quel cas que celui-ci ! Ha Reum n’avait jamais tenu beaucoup d’affection pour cette gamine, mais après ce qui était arrivé à Yuta … elle avait réussi à la décevoir. Kang jun voulait qu’il trouve une punition ensemble. Ha Reum apprécia le geste de son collègue. Peu de ses collègues auraient chercher à concilier l’autre partie et se serait contenter d’imposer une punition sans plus.

« - Ce qui m’interpelle avec le cas d’Even, ce que ce n’est pas la première fois que cela arrive. Elle a toujours été turbulente dans l’agence. Je comprend que c’est dans sa nature, mais il faut aussi qu’elle comprenne qu’elle est dans un milieu professionnel, et que ce genre d’attitude pourra lui jouer des tours si elle ne change pas. »

Ha Reum ne comptait plus le nombre de fois qu’elle avait entraperçu la furie brune courir dans les couloirs de l’agence alors que cet acte était interdit.

« - Je pense qu’une lettre d’excuse ou de simples excuses orales seraient suffisant. Après tout ce n’était qu’une blague de mauvais goût. Aucun mal n’a été fait à Yuta, ... »

… hormis à sa fierté.

« - Cependant cet accident me questionne quelque peu sur la relation des deux groupes. Je n’ai pas l’impression qu’ils soient très proche. J’ai presque l’impression qu’ils se sentent en rivalité. Ce fait m'inquiète un peu. »

Les FACTORY étaenit les sunbae des 7D. Pourtant Ha Reum les avaient rarement vu interagir ensemble. La manager avait l’impression que l’accident avec Yuta et Even était tout sauf innocent. Une tentative pour attirer leur attention ? A moins que cela ne soit une déclaration de guerre ? Ha Reum ne savait pas mais elle préférait envisager de détendre la situation rapidement.

« - On pourrait peut être faire une sortie conjointe pour les faire un peu se connaître ? Cela pourrait également leur permettre de s’aérer l’esprit ... »

Il faudrait voir avec les autorisations de sortie et les responsabilités, mais avant tout, il fallait que Kang Jun soit sur la même longueur d’onde qu’Ha Reum.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 22 Fév - 19:01
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Je ne prête pas réellement attention et un jugement sur la commande de ma compagne ce soir. Je n'ai pas à la juger sur son choix de boisson, surtout que nous sommes en dehors de l'agence. Je dois reprendre la route après notre entrevue, donc je préfère avoir les idées claires.
Notre commande passée, le serveur s'en retourne vers le lieu interdit aux clients et de notre côté, nous avons repris la conversation sur le sujet d'Even.

" Quelques-unes des filles des 7D ne réalisent pas encore le rôle d'idole, je pense. Elles sont encore trop innocentes et insouciantes à ce qui leur arrive. Et pourtant, je ne manque pas de les rappeler à l'ordre. "

Dis-je, secouant la tête de haut en bas, le regard perdu dans le vide. Je me replonge dans certaines scènes, où je ramène les demoiselles à réalité avec des discours et toutes sortes de punitions comme si elles avaient cinq ans.

" Elles ont tendance à croire qu'à la Joy Play, elles peuvent décider de leur avenir. Je leur dis qu'elles se sont trompées d'agence, qu'il fallait aller à la Dream. "

Un petit sourire moqueur s'affiche sur mes lèvres. Ce n'est pas d'hier la petite guerre entre les deux agences et même si je suis membre de la Joy Play depuis peu, cette rumeur (qui ne l'est pas) et cette tension entre les deux agences musicales se ressent et se voit très facilement et rapidement.

" Je pensais à une lettre d'excuse et à nettoyer les douches des garçons après leur passage. Puisqu'elle semble apprécier les produits pour nettoyer, elle pourra en utiliser, mais les douches. "

Je réfléchis à ce que Hareum vient de me dire. Mon groupe ne s'entendrait pas avec le sien ? Enfin, ce ne sont pas les nôtres, mais c'est une manière de parler... Je ne suis pas doué pour remarquer ce genre de choses. Généralement, les femmes ont plus le flaire pour repérer.

" Je dois t'avouer que je n'avais pas fait attention. S'il y a un conflit, il faut le régler. "

Avant que je ne puisse reprendre la discussion, le serveur arrive pour déposer notre commande. Il s'incline et repart une fois que tout est déposé devant nous.

" Et si on s'informait pour une petite escapade à l'île Jeju ? Une sortie pour deux nuits où on leur préparerait des activités à faire. Cela leur permettrait de mieux se connaître, et même de faire connaissance pour certains. Il faudrait voir avec le directeur si c'est possible. Qu'en dis-tu ? "

Je me penche pour prendre le verre de Hareum et le lui donner. Dès qu'elle l'attrape, je fais de même avec le mien et le tend vers elle pour trinquer.

" Trinquons à notre travail réalisé et à notre patience. "
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Avr - 23:33
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Ha Reum ne put s’empêcher de hocher de la tête aux déclarations de son collègue au sujet des SEVEN DIAMONDS.

« - Nettoyer les douches … c’est peut-être un peu drastique, non ? Cela serait également mettre un peu d’huile sur le feu, je pense. Que faire si Even le vit mal, et décide de jouer un nouveau tour au garçon pour se venger ? »

Even en était parfaitement capable. La jeune idole était de toute façon bien imprévisible. Ha Reum avait des souvenirs bien vif de sa dernière rencontre avec elle, et du manque de respect de cette dernière. Ce n’était cependant pas le sujet ici.

« - Je pense que la lettre d’excuse devrait suffire. »

Pour l’instant en tout cas. Le discours serait surement différent si Even recommençait ses bêtises.

« - Cependant, je ne voudrais pas imposer mon avis. Tu les connais bien mieux que moi. »

Aux dernières nouvelles, Kang Jun était le manager des filles. Ha Reum n’avait aucun pouvoir ni compétence à ce sujet. Le serveur choisit ce moment pour déposer leur commande et repartir rapidement. Kang Jun attrapa le verre de sa collègue avant de lui tendre. Ha Reum le remercia d’un mouvement de tête. Il l’invita par la suite à trinquer, ce qu’elle accepta volontiers. La boisson était fraiche et cela faisait du bien de boire. Les affaires n’étaient cependant pas terminé.

« - Concernant l’idée de partir sur Jeju, je pense que c’est une bonne idée. Cela va permettre de joindre l’utile à l’agréable, on va dire. »

Les idoles étaient bien fatigués, et cela même en cette période de fin d’année. Du repos leur ferait du bien.

« - Les filles seraient dispo quand ? En début d’année, les garçons n’ont pas d'activité prévu pour l’instant. L'administration m’a parlé d’un concert au Japon, mais je pense qu’on va être déçu. Ils changent d’avis comme de chemises. »

Cela ne serait pas la première fois que cela se déroulerait. Ha Reum n’avait même pas le coeur d’annoncer la nouvelle aux garçons pour finalement leur dire que cette tournée ne pourrait avoir lieu. Alors pour l’instant, cette information resterait quasi-confidentielle.

« - Ça va faire quand même du bien de se poser quelques jours. Depuis que j’ai commencé à la Joy Play j’ai l’impression de ne pas arrêter. Je passe ma vie à courir partout. C’est épuisant. Et tout ça, pour gérer une bande de gamin ne se rendant pas compte du travail effectué. M’enfin, t’as peut être plus de chance avec les 7D ... »

Ha Reum finit par reprendre une gorgée de sa boisson alcoolisée et a se laisser glisser un peu plus confortablement dans son siège. Autant prendre ses aises !

:
 


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Avr - 15:59
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Je suis assez reconnu pour mes méthodes à l'ancienne. Peut-être que la nature vient de mon côté campagnard. Peux de personnes savent d'où je viens exactement, car je déteste m'étaler sur ma vie personnelle et surtout, tout ce qui concerne mon passé, je n'aime pas en parler. Et qu'est-ce que ça peut bien apporter de connaître cette partie de ma vie aux gens ? Beaucoup de périodes passées que j'aimerais effacer. Mais je n'ai pas cette capacité, alors je me contente de ma mémoire les supprimer.

« Ne t'en fais pas pour les garçons. Les filles savent comment j'agie et l'éventualité des sanctions qu'elles pourraient avoir en cas d'erreurs de leur part. Je suis un vieux de la vieille, tu sais. »

Dis-je en prenant une gorgée de ma boisson. Bien sûr, il en va de soit que je suis encore très jeune, pourtant dans mon mental, on pourrait fortement penser le contraire. Je suis très autoritaire et je fonctionne à l'ancienne. C'est d'ailleurs pour cette manière de fonctionner que les filles ont souvent des difficultés à me comprendre. Il est facile de ressentir comme un écart de génération entre elles et moi, alors qu'il n'y a que quelques années que nous séparent. Heureusement, nous gardons une bonne entente générale. Parfois, il arrive qu'il y ait des conflits, mais rien de trop sérieux et qui prend trop d'ampleur pour dissoudre le groupe.

« Et bien... »

Je réfléchis un instant, me replongeant mentalement dans l'emploi du temps des Seven Diamonds. J'essaye de tout réorganiser sans avoir sous les yeux, les papiers correspondant.

« Les filles seront pas mal prises jusqu'en mars. L'album devrait sortir en février si tout se passe bien. Donc, il faut compter les fan meeting, les premières représentations et tout le bazar. »

Si tout se passe bien, car nous ne sommes jamais à l'abri d'un truc qui vient tout foirer. J'essaye de faire de mon mieux pour que toutes les actions se déroulent à merveilles, mais je ne peux tout contrôler même si je m'y force. Je dois faire confiance aux filles pour qu'elles ne dérapent pas et qu'elles réalisent leur boulot.

« Que dirais-tu d'avril ? Nous avons le temps de bien organiser le voyage. »

Pour un tel groupe que nous serons, il faut voir plusieurs points. Déjà, comment voyager ? Est-ce qu'on loue un mini bus ou on part plutôt en voitures séparées ? Pour la traversée, il faut voir les dates possibles et où il y aurait le moins de monde pour partir tranquillement et sans avoir une centaine de fans sur le bateau. Bref, tout un lourd programme qui ne va clairement pas simplifier notre travail.

« Pour les filles... ça dépend. Disons qu'elles essayent toujours d'avoir le dernier mot. »

En ce qui les concerne, c'est assez filandreux de vouloir expliquer la relation quotidienne que j'entretiens avec elles. Surtout que mes relations sont différentes selon elles. Pourtant, j'essaye de ne pas faire de préférence puisque tout ce que je veux, c'est qu'elles soient toutes au sommet. Disons, que ça dépend de comment elles sont lunées le jour J.

« J'ai appris que nous avions le même jour d'anniversaire. »

J'ai voulu passer à un autre sujet. Tous les jours, mon cerveau est rivé vers les Seven Diamonds. À des moments, j'ai juste envie de penser à autre chose. Je n'ai aucun désir à finir fou.


Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Avr - 9:11
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin

Toucher le gros lot

Kang Jun se revendiquait être un vieux de la vieille. Cela leur faisait un point commun. Rien de mieux qu'un bon coup de fouet pour faire repartir les esprits … A y repenser, pris hors contexte, cette phrase pouvait sembler étrange. Disons tout simplement qu'Ha Reum aimait le travail bien fait, même si pour cela il fallait terroriser sept garçons innocents. Le travail accompli n'a pas de prix. Elle ne savait pas si Kang Jun partageait également cet état d'esprit, mais ce n'est pas en enrobant ses protégés de sucres qu'on allait les aider à grandir. Ha Reum avouait confisqué les téléphones des garçons lors de micro-scandales sur les réseaux sociaux. Certains notamment, Su Han, ne pourrait supporter de lire ses messages haineux à leur encontre. Cela n'empêchait pas la manager de ne rien leur épargner et de leur mener la vie dure. Ce n'était pas tous les jours faciles, mais ils avaient amplement mérités une récompense pour leur dur effort.

« - Parfait, faisons ça avec l'anniversaire de Yun, le 17 Avril. Je vais voir pour bloquer cette période avec l'administration. Avec eux, vaut mieux s'y prendre quelques mois en avance si on veut avoir une chance que nos demandes aboutissent. »

L'administration de la JOY PLAY, c'était un vaste débat. Entre les mégères n'en faisaient pas une, les accros au travail au bord du burn-out et les amoureux des formulaires, il fallait savoir leur parler et respecter les procédures. Un agent administratif qui ne vous hait pas, est un agent administratif qui fera du bon boulot pour vous. L'inverse est vrai également. Ha Reum en avait fait les frais en faisant une réflexion a une secrétaire n'ayant pas participé à la préparation des festivités d'halloween par « manque de temps » mais qui avait eu le temps de venir profiter de la fête. Soudainement, après cette « discussion », les frais de déplacement étaient plus longs à se faire rembourser. Comme par hasard. Ha Reum préféra reprendre une gorgée de sa boisson et un autre également, pour oublier tout cela.

« - Oui, Cindy, m'en avait parlé. Le 26 mars n'est pas un mauvais jour pour naitre. Heureuse de connaître quelqu'un d'autre qui partage cette chance. »

Après cela ne changeait pas grand-chose d'être née le 26 mars ou le jour suivant ou même les mois suivants, l'importance résidait dans le fait d'être née.

- « De notre vision de notre travail ingrat et par notre anniversaire commun, je vais finir par croire que nous sommes des frères et sœurs cachés à la naissance l'un à l'autre ! »

Peut-être que leurs parents respectifs leur avaient mentis pendant toutes ses années ? Puis c'était derrière cette plaisanterie, le moyen de se connaître un peu plus.

« - Je viens de Busan, mais j'ai passé une grande partie de mon adolescence au Japon. »

Traduction : Alors qu'elle avait une dizaine d'année, son père a été muté au Japon. La famille a suivi et subit. Pendant ses longues années au sein de l'empire nippon, Ha Reum a pu déglutir et longuement repensé sa condition d'expatrié. Heureusement que le baseball était là pour l'occuper. Mauvaise pensée. Nouvelle gorgé de sa boisson. Elle allait bientôt arriver à la fin de son verre.

« - D'où viens-tu ? »

Elle prit une dernière gorgé en attendant la réponse de Kang Jun. Ce fut la dernière. Son verre fut fini. Elle fit signe au serveur de venir les voir. Elle se tourna ensuite vers son collègue.

« - Tu veux recommander ? »

Autant boire ensemble !

:
 


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Juil - 18:21
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Le fait d'être né le même jour et de se côtoyer est peu commun. Ce genre de sujet donne lieu à se rapprocher et à s'intéresser plus à l'autre. En soit, ce n'est qu'une petite chose en commun qui ne dépend même pas de nous. Pourtant, ce détail fait la différence. On se sent comme lié à l'autre d'une certaine manière, comme si nos planètes étaient alignées. En soi, c'est complètement débile. Le fait d'être né le même jour ne fait pas qu'on puisse mieux s'entendre avec son voisin. Ce genre de remarque aussi futile, soit-elle est une certaine excuse pour sourire et partager des rires avec notre prochain. Peut-être une manière facile de trouver de la chaleur et du réconfort.
« Parfait. »
Dis-je en reprenant son terme, en levant mon verre qui finit par toucher mes lèvres et se vider petit à petit, en même temps que la jeune femme. J'attends que le serveur se joigne à nous.
« Avec grand plaisir. »
Le serveur ramasse ce qui est vide sur notre table pour le mettre sur son plateau. Il attend notre commande.
« Je vais vous prendre votre meilleure vodka. »
Je sors le grand jeu. À voir le futur de la soirée, je pense que nous allons rester un petit moment dans ce lieu. J'ai donc choisi de partir sur quelque chose d'un peu plus fort, qui est, selon moi, ce que j'ai le plus besoin maintenant.
Dès que Ha Reum a commandé à son tour, je reviens sur ce qu'elle a échangé avec moi plus tôt.
« Je suis né en province en Corée du Sud. Nous ne sommes donc pas frère et sœur. Mais... peut-être que cela viendra plus tard, frère et sœur, de cœur. »
Dis-je, le coude appuie contre l'accoudoir, le visage maintenu par mon poing. Du coup, quand j'y pense, Ha Reum aurait toujours (plus ou moins) connu les grandes villes. Je me demande si elle voulait devenir manager étant plus jeune ou si ce boulot s'est présenté à elle comme une fleur ? C'est particulier comme travail. Clairement, ce n'était pas mon objectif de terminer à la Joy Play et avec ce statut. Les choses sont devenues comme ça, j'ai fait mes choix. Je ne regrette rien.

Le serveur revient très vite. On ne pouvait pas reprocher le service et la rapidité de cet endroit. Exactement ce que j'apprécie, c'est efficace et dans les attentes, voir au-delà. Je remercie vaguement d'un hochement de tête ce dernier, qui s'envole aussitôt pour éviter de trop marquer sa présence dans notre intimité. J'attrape mon nouveau verre et le lève en direction de la jeune femme aussi armée.
« À nos efforts. »
Nos verres se cognent amicalement avant que nous goûtions à notre breuvage.
« Pourquoi être venue à la Joy Play et pas une autre agence ? »
Je suis parti sur l'idée qu'elle voulait devenir manager. En fait, je voulais savoir ses véritables intentions derrière son travail. Après tout, il y avait d'autres agences en Corée du Sud, alors plus celle-ci qu'une autre ?
« Tu ne veux pas essayer de faire autre chose, ça te plaît d'être manager ? »


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Aoû - 21:57
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin

Toucher le gros lot

L'atmosphère se détendait doucement entre les deux managers. C'était un des avantages de l'alcool. Alors qu'Ha Reum reprit une bière, Kang Jun se prit une vodka. Ha Reum sentit ses yeux s'écarquiller. Il voulait sortir le grand jeu ? Ha Reum aurait dû commander du whisky. Le temps que la serveuse revint avec leur commande, la manager apprit que son collègue venait de la province. Cela devait être agréable la campagne. C'est avec cette pensée qu'elle trempa une nouvelle fois ses lèvres dans l'alcool. Elle manqua de s'étouffer quand vint la question de savoir ce qu'elle faisait à la JOY PLAY. C'était une bonne question, qui étrangement, on ne lui avait posé que lors de son entretien. Evidement, elle avait sorti des phrases hypocrites pour pouvoir passer, et cela avait fonctionné. Maintenant, elle pouvait être honnête.

« - Pourquoi la JOY PLAY ? »

Elle dut étouffer un dernier rire en s'essuyant les lèvres.

« - L'argent. »

La JOY PLAY était une des seules agences lui promettant autant d'argent pour un tel travail.

« - Je ne sais pas s'il y a vraiment des gens qui peuvent prendre ce travail par passion ou pour le simple plaisir de bien faire son travail. »

Où était ce plaisir lorsqu'on vous traitait comme le pire des idiots ? Ils devaient en permanence répondre aux lacunes de l'administration concernant la gestion des idoles avant même que le problème ne se pose. A un moment, cela devenait humainement difficile. Il fallait ajouter à côté de ça, les idoles ne comprenant pas les ordres et les remettant en cause. Pris entre l'administration et idoles, leur position était loin d'être agréable.

« - Mais on finit par être pris au piège, et même si on s'était promis qu'on ne ferait que passer, on reste toujours plus tard à l'agence pour être sûr que le travail est bien fait. »

Ha Reum sentait bien qu'elle commençait à s'attacher aux idols qu'elle côtoyait pendant ses heures de travail, et même après. La limite entre son travail et sa vie privée était de toute façon inexistante. Quand on commence ce travail, on se laisse aspirer jusqu'à être vidé. Ha Reum le savait en s'engageant, mais elle s'était crue plus intelligente qu'elle ne l'était. Elle aurait préféré continué à s'occuper de la gestion de petites entreprises dans la périphérie de Séoul comme elle le faisait. Cependant, ce n'est pas comme ça qu'elle arriverait à aider son père et ses dettes. A la pensée de son paternel, elle ne put s'empêcher de boire un bon coup pour oublier. Elle adorait son père. Lors de sa mutation au Japon, le patriarche avait promis à sa famille que rien ne changerait. Il s'était appliqué à toujours prendre soin d'eux et à ce qu'ils ne manquent de rien. Dans son désir, il avait dû rencontrer des personnes peu scrupuleuses. Maintenant, il en payait le prix.

Nouvelle gorgé. Il fallait voir les choses sur le bon côté. Les dettes commençaient à s'alléger. Bientôt cela ne serait qu'un lointain souvenir. Ha Reum pouvait espérer pouvoir quitter ce travail beaucoup trop ingrat pour elle. En sera-t-elle seulement capable ?

« - Nous sommes en danger en quelque sorte, pris au piège de notre exigence envers nous-mêmes et des attentes qu'on a envers nous, non ? C'est en tout cas comme ça que je le ressens. »

Peut-être que son collègue se retrouvait dans la même posture qu'elle, prise au piège de ce travail qu'elle ne souhaitait maintenant plus quitter ? Peut-être était-il encore maître de sa situation ? Ou, peut-être qu'Ha Reum était seule dans cette situation.

« - J'ai beau me tuer à la tâche, cela ne sera jamais moi qui sera crédité pour sa réussite. On est que des pièces d'engrenages, dans cette machine bien huilé qu'est l'industrie du divertissement. »

Ils ne servaient qu'à secouer les idoles, pantin de l'industrie. Au fond, ce business n'était rien de plus qu'un spectacle de marionnettes. Tout le monde préférait regarder les jolies marionnettes que les mains tirant les ficelles derrières. Dans tout cela, Ha Reum se plaisait à penser qu'elle était le fil -invisible, mais si utile- transmettant le mouvement.

« - Mais, je crois que même si je ne suis qu'une pièce jetable, je veux prouver ma valeur, ne serais-ce pour ne pas décevoir les personnes qui ont des attentes envers moi. »

Par ses mots, elle visait les FACTORY. Maladroite dans ses actions, elle souhaitait pourtant essayé de leur construire naïvement un environnement un peu plus sain. Son regard se posa sur son verre, une nouvelle fois vide. Tant pis, elle allait recommander une nouvelle fois.

« - Un whisky, s'il vous plait. »

Le serveur repartit une nouvelle fois. Un alcool fort aura au moins le mérite de lui remettre les idées en place.

« - Qu'est-ce que je raconte ? Tu dois me trouver bien étrange, mes excuses. C'est rare que je me laisse aller à ce genre de réflexions. »

Ha Reum était plutôt du style à garder cela caché derrière un visage neutre.

« - Assez parler philosophie. Et toi, ça te plait de travailler ici ? Tu arrives à avoir de bonnes relations avec Cindy ? Parce que perso, elle me fait trainer mes frais de déplacements sur des semaines entières et je me demande si elle met pas un peu de mauvaise volonté dans la tâche ... »

Ha Cindy ! Cindy était la secrétaire du pôle gestion responsable des sorties, voyages, et des frais de routes. Peut-être qu'Ha Reum commençait à regretter de s'en être faite une ennemie. Maintenant ses frais de remboursement mettaient un bon mois à se faire rembourser, contre une semaine auparavant. Peut-être que Kang-Jun avait plus de chance ?


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Aoû - 19:36
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi

Toucher le gros lot

Sa réponse face à ma question a été très simple et elle me semblait très juste. De toute manière, avec ce poste et cette agence, la raison de notre engagement ne peut être que pour le fric. Artiste peut-être, pourquoi pas, pour la passion et l'amour du métier, mais en tant que manager, c'est rare et si ces termes ressortent, c'est du faux-cul. Sa sincérité m'a touché dans l'idée où elle était vraie. Elle n'a pas essayé de me mener en bateau avec des excuses auxquelles j'aurais fait mine d'y croire. De ce que j'ai entrevu de la manager, c'était globalement une femme courageuse et qui mettait beaucoup de sa personne dans son travail. Deux caractéristiques que j'apprécie beaucoup, aussi bien chez un homme que le sexe opposé. Elle ne se laissait pas abattre, ni découragée. C'était une femme forte et qui allait de l'avant.
Et j'étais tout à fait d'accord avec son raisonnement. Nous étions pris au piège de nos choix et de nos désirs, ici celui de gagner de l'argent avant tout. De par cette avarice, nous étions contraints de jouer les toutous du grand patron de la Joy Play qui n'était clairement pas réglo sur tout les sujets. J'étais presque certain qu'il détournait de l'argent, qu'il finançait des activités illégales, mais que tout ça devait rester bien caché.

Une pièce détachée... j'ai l'impression que ce sentiment est récurrent depuis quelque temps. Pourquoi sommes-nous autant à se sentir délaisser ? La solitude dévore nos cœurs meurtris qui manque d'amour et d'intérêts de la part de notre entourage. Nous nous sentons incompris en grande partie et nous recherchons une raison à notre existence.
Pourquoi tu existes ? Quel est ton rôle ? Que penses-tu apporter ? Que penses-tu laisser ?
Ce genre de questionnement à tendance à me bouffer. J'essaye de ne pas trop y penser pour ne pas terminer les bras taillader et enfermer à double tour dans mon logement à essayer de tout oublier. Je veux encore vivre ou plutôt survivre, car je garde tout de même des objectifs à réaliser avant de claquer. Il y a encore dans ce monde des choses qui me motivent à ne pas désespérer et à garder la foi pour me lever chaque matin.

La jeune femme recommande un nouveau verre, quelque chose de plus fort que le précédent. Ce changement me tira un léger sourire pensif. Peut-être que mon choix l'a persuadé de pouvoir se lâcher sur un alcool plus fort.
Voilà que les questions se retournent vers mon sujet. Avant d'y répondre, je bois une gorgée, peut-être pour réfléchir ou pour mieux me lancer.
« Me plaire... plaisant est un grand mot. En tout cas, j'essaye d'y prendre plaisir puisque tout comme toi, je suis là pour l'argent. »
Dis-je pendant que mes doigts se frottent les uns contre les autres au mot "argent". À nouveau, je rebois du liquide alcoolisé avant que mes lèvres se pincent l'une contre l'autre. Mon regard se perd vers les hauteurs comme si je me plongeais dans une profonde pensée.
« Cindy ? » Une légère grimace buccale apparaissait avec cette interrogation. Cindy... y'avait tellement à dire sur cette femme comme... rien du tout. Ce qui était certain, c'était que j'essayais un maximum de l'éviter. Elle avait un regard trop intensif dès que j'étais dans son champ de vision. Je ne pensais pas être un professionnel de la drague et des femmes, cependant certains constats étaient assez simples à faire. Il était évident, qu'elle aurait bien aimé se mettre un jeune homme comme moi sous la dent.
« Elle me demande un peu trop souvent... » Mon visage se penche sur le côté d'un air interrogé et un peu malaisé.
« La dernière fois, elle m'a demandé à son bureau. Je suis arrivé et c'était pour réparer son agrafeuse. Et il n'y avait qu'une agrafe qui bloquait le mécanisme, c'est tout. »
À nouveau, mes lèvres s'imprégnaient du liquide et je me penchais ensuite pour manger un morceau du plateau que j'avais commandé quelques minutes plus tôt.
« Sauf que je vais te dire la vérité... »
Je me rapproche d'elle, j'avale ce que j'avais dans la bouche et la regarde dans les yeux silencieusement.
« Elle ne m'intéresse pas du tout. » Mes sourcils haussaient d'un coup, je reprenais lentement place au fond de mon siège avant de reprendre une gorgée et de finir mon verre. Le serveur arrivait à ce moment et je lui demandais la même chose. Soulevant mon verre, je disais ironiquement : « Je pense que leurs verres sont trop petits. C'est pour nous pousser à davantage consommer. » La phrase qu'un alcoolique pourrait sortir pour se trouver une excuse dans sa grande consommation. Tant pis, nous étions là pour souffler et pas pour se rendre des comptes.

Bien assis confortablement dans le siège, mon visage bougeait soudainement au rythme de la nouvelle musique. Un vieux classique des années 2000 que j'avais perdu l'habitude d'écouter. Avec le temps, certains titres se faisaient oublier à cause du grand nombre de musiques qui sortaient chaque année. Nous-même, dans l'agence, nous en faisons l'expérience. Chaque jour, une musique au minimum était créée dans nos locaux, utilisée ou non. Car, oui, parfois, des musiques confectionnées à la Joy Play ne sont pas vendues et passées en radio. Certaines ne sont que des tests pour aller vers une autre, ou juste des entraînements ou des brouillons.
Un homme passait près de nous, il avait un parfum assez brut. Automatiquement, mes yeux suivirent son chemin jusqu'à ce qu'il prenne assise à une table pas très loin de nous. Il était charmant et viril. D'ailleurs, je n'avais pas eu le souvenir d'avoir vu Ha Reum avec un homme. Avec une curiosité mal placée, je décidais alors de le lui demander.
« Tu es accompagnée dans la vie ? »


Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Sep - 12:24
- -
http://produce-u.forumactif.com/t693-park-ha-reum-o-est-ce-que-quelqu-un-pourrait-m-expliquer-pour-suhan-pleure-alors-qu-haesun-caline-un-arbre
http://produce-u.forumactif.com/t697-park-ha-reum-o-repertoire
http://produce-u.forumactif.com/t700-park-ha-reum-o-journal-de-rp
http://produce-u.forumactif.com/t701-park-ha-reum-o-telephone
Park Ha Reum
Points :
30
Age :
27
Messages :
406
manager des factory - admin
Ha Reum était heureuse d'avoir face à elle une personne à peu près honnête. Elle en avait plus qu'assez de passer ses journées noyées sous les politesses et les faux-semblants. A un moment, le vernis devait craquer. Cependant, dans le monde dans lequel ils vivaient, ce vernis semblait très résistant. Peut-être qu'Ha Reum craquera avant que ce fameux vernis craque ? Elle se le refusait.

Kang Jun prit la parole sur ce vaste sujet qu'est Cindy. Elle avait tenté le coup de l'agrafeuse. Sacré Cindy. Elle avait surement trouvé son plan ingénieux pendant que le reste de ses collègues riaient joyeusement d'elle. Ha Reum voyait parfaitement la scène. Kang Jun se rapprocha soudainement. La manager ne put retenir une certaine rigidité. Qu'est-ce que c'était que ça ? Son collègue à quelques centimètres d'elle, elle ne put retenir une certaine appréhension. Avait-il toujours fait aussi chaud dans la salle ? Etait-ce l'alcool ou … ? Sa boisson arriva finalement. Ha Reum remercia rapidement le serveur qui commençait à être quelque peu débordé avec le monde en salle, pendant que Kang Jun reprit sa place. Ha Reum ne savait pas vraiment si elle devait être soulagé ou pas de voir son collègue s'éloigner.

« - Ça ne me regarde surement pas, mais ça me rassure de ne pas être la seule à avoir un problème avec Cindy. Puis, honnêtement, elle ne me semble pas des plus intéressante … que cela soit pour une relation superficielle ou plus profonde. »

C'est sur cette parole qu'elle prit une gorgée de son whisky. Elle sentit rapidement l'embrasse de l'alcool fort dans sa gorge. Désagréable, mais à la fois si addictif, elle ne savait plus comment elle en était arrivé à boire de l'alcool fort pour une entrevue amicale avec un collègue. Ses pensées divaguèrent sur le cas de Cindy. Ha Reum n'aimait pas beaucoup jugé les gens l'entourant, mais elle était d'avis que des personnes pouvant être néfaste à elle devaient être éloigné par mesure de précautions. Il valait mieux se protéger. C'est ce qu'HaReum avait toujours fait. Kang Jun réussit à la sortir de ses songes sur une phrase digne d'un vieil alcoolique cherchant à justifier sa consommation. Cela eut l'effet d'arracher un sourire à la manager. Le regard cependant perdu sur la baie vitré près d'eux, Ha Reum rata le regard que lança Kang Jun à l'homme passant à côté d'eux. La nuit commençait à se faire ressentir.

Il fut le temps pour cette question, cette fameuse question innocente sur sa situation sentimentale. Heureusement qu'Ha Reum avait déjà bu, elle aurait tout recraché sinon. En réalité, on lui avait tellement posé cette question qu'elle s'était adapté. Ha Reum avait même envie d'en rire maintenant. Derrière cette petite question innocente, se cochait tellement d'hypocrisie. Penses-tu bientôt arrêter de travailler ? Ne penses-tu pas que c'est étrange de rester célibataire à ton âge ? Ta cousine a déjà deux enfants et elle a deux ans de moins que toi, tu ne veux pas avoir d'enfant ? C'était toujours la même chose. Non, Ha Reum était célibataire. Non, elle n'était pas dans une situation où elle pensait à la reproduction de l'espèce humaine. Non, non et non. Etait-ce si horrible d'être célibataire à son âge ? Être seule et mieux qu'être mal accompagnée … non ?

« - Non. »

Une réponse simple. En dire plus, ne servirait à rien. On pourrait la penser difficile, enjôleuse ou bien d’autres qualificatifs, si elle rajoutait quelques mots. Ha Reum n’avait pas envie qu’on pense cela d’elle. Alors, Ha Reum serait tout simplement simple.

« - Et toi ? Aussi touché par la pression parentale arrivé à maintenant 27 ans sans relation bien stable ?»

Ha Reum espérait quand même que son collègue était plus chanceux qu’elle. Dans ses espoirs les plus fous, elle espérait pourtant bien d’autres choses.

:
 


Yellow C A R D
If you cross this line, it’s a violation, beep Keeping manners stop here ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 5 Nov - 20:45
- -
http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107
http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168
http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
http://produce-u.forumactif.com
Hyun Kang Jun
Points :
64
Age :
27
Messages :
888
sans emploi


En réfléchissant sur le cas de Cindy, c'est quand même triste l'histoire globale la concernant et quand nous nous écoutons en parler. Cette personne, je ne la connais pas vraiment. Mise à part les conventions sociales comme "Bonjour" ou "Au revoir", rien de particulier et de fantasque. Étant la secrétaire de l'agence, elle est quand même souvent occupée, comme nous. Cependant, son histoire est triste à l'idée où c'est une femme qui semble très seule. Elle a tendance à vouloir se mêler de toutes les histoires qui circulent et à tenter de connaître et divulguer tous les ragots qui traînent. En soit, d'après ce que j'en ressors de tout ça, c'est que Cindy est une femme très seule. Il paraît que son ex-mari l'a quitté pour sa meilleure amie qui avait eu une meilleure réussite sociale qu'elle et très certainement physique aussi. C'est une femme des bureaux qui me l'a raconté. À savoir si c'est encore un racontar ou si c'est la vérité. Beaucoup de choses se trament à l'agence et en dehors, mais la plupart qui sont racontées sont à moins de cinquante pour cent d'être vraies. Il faut savoir et apprendre à faire du tri.

J'ai choisi de ne pas continuer sur ce sujet de conversation. Je pense qu'il y a d'autres sujets plus intéressants que la secrétaire de la Joy Play. C'est d'ailleurs en partie pour cette raison que je lui avais posé la question sur son statut. Donc, la manager du groupe masculin le plus connu de notre agence est bel et bien célibataire. J'ai envie de dire, pas étonnant. Tout comme les idoles, il est assez compliqué pour nous d'avoir une relation. D'une part, parce que nous passons la majeur partie de notre temps à nous occuper d'un groupe. Ensuite, si ce n'est pas le groupe, c'est la partie plus administrative autour de l'agence et de notre statut au sein de cette dernière. Et sans compter tout ce qui est paperasse logement, banque et j'en passe. Donc, avoir et garder du temps pour quelqu'un, et cela, plusieurs fois par semaine, c'est assez tendu. Je n'en ai pas extrêmement beaucoup, mais c'est l'une des raisons, des coups de nuit, des amants de minuit qu'il m'arrive d'avoir. Plus simple, mais moins personnel et attachant. C'est uniquement l'histoire d'un instant, car comme tout Homme, nous avons besoin d'avoir des relations tactiles et sexuelles. Et cette idée ne fait pas de nous, des gros porcs si c'est raisonnable.

« Je maintiens ma famille à l'écart de ma vie professionnelle, amoureuse et amicale. »
J'ingurgite une gorgée comme pour noyer des secrets. En fait, c'est que je n'ai pas parlé à ma famille depuis plusieurs années maintenant. Ma mère doit sûrement me voir qu'à travers des journaux et la télévision, si seulement elle sait où je suis et où j'en suis aujourd'hui. Depuis fort longtemps, je n'ai pas repris contact avec eux. On peut dire que je ne suis pas famille ou un mauvais fils, un petit con. Chacun ses problèmes.
« Je suis seul également et de toute manière, je ne me vois pas du tout m'attacher sentimentalement à quelqu'un avec ce travail. » De petits coups de poignet font tournoyer le liquide dans mon verre qui de par ses mouvements m'a capté et capturé le regard. Pensif, je rajoute avec un goût amertume dans la bouche. « Je rendrais la personne malheureuse. » Une autre gorgée pour tenter de remplir le trou qui s'agrandit au fond de moi, une autre pour dériver mon esprit vers quelque chose de plus clair.

Afin d'éviter de créer l'association des alcooliques dépressifs de la Joy Play, je me suis lancé sur une autre conversation. J'avais pas envie que mes pensées négatives mettent mal à l'aise mon compagnon de boisson. « Tu te verrais faire quoi si du jour au lendemain, on te disait que tu ne peux plus être manager ? » Creuser davantage sur elle est de risquer de me prendre une porte en plein nez. Je préfère actuellement rester sur des questions dignes d'un questionnaire d'orientation au lycée, ce qui à la particularité d'en apprendre un peu plus sur l'individu, sans demander des points trop privé.


hrp:
 


Revenir en haut Aller en bas

- -
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: Séoul :: HONGDAE (홍대) :: Café 365-
Sauter vers: