I've fallen into a lieI've fallen into a lie
MAJ n°5 !
Le décompte des membres et la suppression des non-actifs a été effectué le 1er mai. Le prochain rendez-vous est fixé au 1 Juin (ou au 2).
Les votes pour l'épisode 3 sont terminés. Merci de votre participation !
Absent ? En ralentissement ? Passe par ce sujet pour nous le signaler !
Pour votre santé, n'oubliez pas de manger 4 fruits et légumes par jour, une libellule (#Loris) et de pratiquer une activité physique régulière ! #SuHan
 :: SEOUL (서울) :: ITAEWON (이태원) :: Vintage Coffee Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I've fallen into a lie

manager des seven diamonds et queenie
Voir le profil de l'utilisateur http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107 http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168 http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
manager des seven diamonds et queenie
Dim 10 Fév - 22:44
Hyun Kang Jun
Points : 440
Age : 27
Messages : 703

I've fallen into a lie Empty



I've fallen into a lie //« Conservez précieusement l’imagination fleurie et la bonne plaisanterie, dont vous possédez l’agrément, au défaut du tempérament, dont vous vous vantez hardiment et que tout le monde vous nie(...) » — À M. Le duc de La Feuillade, VoltaireTell me like you’re whispering in my ear
Don’t be like a prey
Le mensonge est un vilain défaut que ( il paraît ) nous finissons toujours par payer à la fin. Nous prendrons le revers de notre malhonnêteté, avec une souffrance deux fois plus intense. Pour ma part, j'ai lancé la pièce. Je voulais aussi jouer au jeu dangereux du mensonge et voir sur quel résultat j'allais tomber. Pile ou face ? D'après vous, sur quoi ai-je misé ?
Ce petit amusement dans lequel je me suis lancé, immisçait une autre personne que moi, sans son consentement puisqu'elle était le sujet de ce manque de vérité. Nayeon, une jolie créature, pure et innocente, déjà souffrante d'une ancienne histoire malhonnête, subit à nouveau le terrible châtiment du hasard.
Il n'y a pas dans l'histoire : le pourquoi du comment. Le destin a fait en sorte que ce soit elle, la fleur souriante et aux couleurs printanières que j'ai décidé de cueillir vicieusement et d'y déposer mon baiser de Judas.
L'autre soir, j'ai repensé à elle quand je suis allé à la discothèque où je l'ai rencontré pour la dernière fois. Nous ne nous sommes pas rencontrés depuis un mois. Elle avait disparu de la circulation et j'avais peut-être aussi changé mes lieux de fréquentation.
Le manque d'une distraction me consummait et m'ennuyait depuis quelque temps. J'avais besoin d'un divertissement et pas n'importe lequel ( bien évidemment ). C'est de cette envie que le souvenir de Nayeon m'est revenu et de mon soit disant mauvais rôle mêlé à sa triste vie.


Voilà, la raison de ma présence devant son lieu de travail. L'information, je l'avais eu auparavant, quand j'avais fouillé sur elle. J'avais dû vérifier une seconde fois dans le dossier que je m'étais fait sur la jeune femme, ce détail m'avait échappé depuis.
Vintage coffee. C'est vrai que la demoiselle avait terminé comme serveuse après une trahison de son ancien petit-ami. Quelle triste maladresse qu'elle a eu de s'attacher à un mec et à croire en l'amour. J'y ai crû moi aussi à une époque. Et moi aussi, je me suis fait piéger.

De l'extérieur, je la cherche du regard pour savoir si elle travaille aujourd'hui. Dès que mon regard croise celle-ci, la première réaction que j'ai eue est de me cacher, en me plaquant contre un des murs de la structure. Pourquoi fais-je cela ? Je suis tellement concentré à ne pas me faire avoir par mon propre jeu, que j'en viens à agir étrangement. Pourquoi me cacher ? Elle n'est pas censée connaître la vérité.
J'ajuste mon manteau, ou plutôt ma fierté, avant d'entrer dans le restaurant. Puis, je n'attends pas qu'on me choisisse une place pour m'asseoir. Je prends l'initiative, avec beaucoup de culot, de prendre la table que je souhaite. Assis et dévêtit, j'attends qu'un employé vienne m'interroger.
Comme je le pensais, c'est une toute autre personne qui est venue me voir que celle que j'attends. Alors, égoïste et sans gêne, je dis au serveur que je souhaite être servi par Nayeon et pour le persuader que je ne suis pas un pervers ou un stalker, je lui précise que je suis son petit-ami. Avec cette requête, s'accompagne un sympathique et resplendissant sourire bien faux-cul. Confiant et surtout peut-être d'une personnalité abusivement naïve, il s'en va la chercher.
En attendant la venue de la tête rosée, je m'informe des différentes possibilités s'offrant à moi dans le menu. Mmmh... rien qui me semble vraiment succulent.
vêtements :  clic nombre de mots: 557
serveuse au vintage coffee
Voir le profil de l'utilisateur http://produce-u.forumactif.com/t329-park-na-yeon-i-blame-on-you#2060 http://produce-u.forumactif.com/t488-park-na-yeon-live-in-colors http://produce-u.forumactif.com/t487-park-na-yeon-journal-rp#13182
serveuse au vintage coffee
Ven 22 Mar - 16:04
Park Na Yeon
Points : 162
Age : 21
Messages : 476

I've fallen into a lie Empty



I've fallen into a lie //« Conservez précieusement l’imagination fleurie et la bonne plaisanterie, dont vous possédez l’agrément, au défaut du tempérament, dont vous vous vantez hardiment et que tout le monde vous nie(...) » — À M. Le duc de La Feuillade, VoltaireTell me like you’re whispering in my ear
Don’t be like a prey
Na Yeon regardait le nouvel uniforme du café en se demandant qu’elle idée avait encore traversée la tête de son patron. Encore, le thème sailor moon, elle avait put le comprendre et avait même adoré ce dernier. Mais là, elle restait perplexe devant « le nouveau vintage » selon son patron. Sa robe était bleue mais ses épaules était maintenant découvertes. Heureusement que le café était bien chauffée, sinon elle mourrerait de froid avec le tissu fin.

Elle était en train de terminer de faire l’inventaire des ingrédients quand un de ses collègues arriva, lui demandant de venir prendre une commande, alors qu’elle n’était pas de service aujourd’hui. Soi disant que son petit-ami était là. Sur le coup, la rosette le regarda comme s’il était fou, se demandant qui pouvait bien faire ce genre de blague. Néanmoins, elle ne dit rien et hocha de la tête, finissant juste ce qu’elle avait à faire. Fermant la réserve, elle partie ensuite en salle, allant vers la table indiquée par son collègue.

« Non mais c’est une blague ?! »

Elle était scandalisée la demoiselle, et ses paroles avaient été murmurées entre ses dents serrées. Elle ne pensait plus le revoir, évitant délibérément le bar où elle avait croisé cet insupportable homme par deux fois. Mais voilà qu’il venait sur son lieu de travail, et disait des mensonges. Voyant rouge, la serveuse le prit par le bras, le forçant à se lever et la suivre. Elle savait qu’elle n’avait qu’une force de moineau comparé à lui, mais il était hors de question de faire une scène devant les clients. Le traînant derrière elle, sa main sur le poignet, dans une étrange réminiscence de la dernière fois qu’ils s’étaient vu, mais dans des positions inversées, elle l’emmena dans les vestiaires après les avoir fermés à clés. Seulement à ce moment là, elle s’autorisa à élever la voix.

« Je peux savoir, ce qui t’autorise à te pointer ici et à dire que tu es mon copain ?! »

La voix de la rosette était sèche, vibrante de colère. Elle ne comprenait pas pourquoi il ne l’a laissait pas tranquille, pourquoi il ne vivait pas sa vie de grand méchant de l’idolisme loin d’elle.
vêtements :  clic nombre de mots: 369


RENDEZ-VOUS AU VINTAGE COFFEE ~
©crack in time
manager des seven diamonds et queenie
Voir le profil de l'utilisateur http://produce-u.forumactif.com/t531-hyun-kang-jun-shine-bright-like-a-diamond#5107 http://produce-u.forumactif.com/t534-hyun-kang-jun-lvery-rose-has-its-thorn#5168 http://produce-u.forumactif.com/t533-hyun-kang-jun-coming-down#14645
manager des seven diamonds et queenie
Dim 7 Avr - 15:12
Hyun Kang Jun
Points : 440
Age : 27
Messages : 703

I've fallen into a lie Empty



I've fallen into a lie //« Conservez précieusement l’imagination fleurie et la bonne plaisanterie, dont vous possédez l’agrément, au défaut du tempérament, dont vous vous vantez hardiment et que tout le monde vous nie(...) » — À M. Le duc de La Feuillade, VoltaireTell me like you’re whispering in my ear
Don’t be like a prey
Le temps d'attente fut très court entre le moment où, j'ai demandé que ce soit Nayeon qui me serve et celui où elle s'est pointée. Je ne m'attendais pas qu'elle m'apporte gentiment un café noir avec un visage décoré d'un sourire enjoué. Ce que je voulais surtout voir, c'était sa réaction lorsqu'elle me verrait. Après-tout, des semaines ont passé depuis notre dernière rencontre au bar. On ne peut pas dire que l'histoire ce soit bien passée et qu'elle fut pour autant une catastrophe. Pour ma part, je me suis bien amusé.
Effectivement, je prends un malin plaisir à retrouver cette jeune femme à la chevelure rose. Le temps passe vite et nos échanges me font oublier tout le reste. Une attraction bien charmante, qui de l'autre côté du tableau, est davantage affolante.

En face de moi, elle m'embarqua loin de tous les regards. Je me laisse entraîner par la femme désorientée par ma présence. Et je commence à avoir un léger sourire diverti qui s'incruste sur mes lèvres empoisonnées.
Elle nous enferme dans une pièce arrière du café qui ressemble au premier coup d'œil aux vestiaires. En fait, je m'en fiche totalement de l'endroit où nous sommes actuellement. Ce qui attire mon attention pour le moment, ce sont les petites vagues créées sur le front de la demoiselle par l'énervement. Comme c'est mignon.
Je l'écoute sagement finir son petit discours de meuf hors d'elle, croisant mes bras et prenant appuie contre la porte qu'elle avait pris soin de fermer. Mes yeux fixent à tour de rôle ses vives prunelles et ses fines lèvres. Et dès qu'une ouverture se présent à ma voix, je fonce sans plus attendre.
« D'où tu te plains ? Pour une fille qui est une éternelle célibataire comme toi, tu devrais plutôt remercier un beau mec comme moi, de se faire passer pour ton petit ami. »
Le sadisme se lit entre mes lèvres vicieuses.
Elle n'a rien demandé et pourtant, elle est devenue une cible de ma méchanceté. Peut-être qu'inconsciemment, me rappelle t-elle quelqu'un ? Sûrement, que les moments où je suis avec elle, me font remonter des anciens remords que je n'ai jamais voulu faire face ?

De nombreuses personnes me connaissant durant mon enfance pourraient être choquées de l'homme que je suis devenu aujourd'hui. Ou est cet enfant timide et naïf que j'étais autrefois ? Celui qui n'avait aucune once de méchanceté en lui. Je dirais qu'il a disparu et qu'il a pris un chemin différent de celui qu'il aurait probablement dû prendre. Il s'est perdu...
Le dos contre la porte, je me redresse subitement pour me retrouver très proche des lèvres de la demoiselle. Mon visage se met en danser sensuellement devant sa bouche comme pour la tenter, pour la charmer et la faire plier.
« C'est pour m'embrasser que tu m'as emmené ici ? »
Mes yeux, qui étaient jusqu'ici fixés sur ces lèvres, se relèvent pour s'imprégner de ses arrondis maronnés.
« Ce n'était peut-être pas la fin que tu souhaitais de notre dernière rencontre ? Tu voulais quelque chose de plus... sexuel ? »
Le "sexuel" je l'accentue comme si je l'avais chuchoté. Je joue sur les mots pour jouer avec son cœur. Je suis ce que l'on peut appeler un crève-cœur, un manipulateur, un arna-coeur !

Inexplicablement, c'est le moyen que j'ai trouvé pour ressentir encore des sentiments et me sentir vivant. Le temps qui défile me rend de plus en plus malveillant. Voir le bonheur autour de moi me maudit à devenir plus agressif et malfaisant. Ne pouvant l'atteindre naturellement, je le détourne d'une autre manière que je pense être la plus appropriée à comprendre et à gérer. Parce que je suis un homme qui aime tout contrôler, qui a besoin de tout savoir et de tout concevoir, je préfère qu'il se mette à pleuvoir au lieu que les rayons du soleil viennent m'émouvoir sans que je ne sache le comment ni le pourquoi.
Je suis sans doute, le seul coupable de mon enfer.
vêtements :  clic nombre de mots: 666


Viens, sans fard à ta lèvre où brûle mon désir Et bannis de tes yeux les reflets du miroir… Voici l’heure très simple et très chaste du soir Où la couleur opprime, où le luxe importune.
serveuse au vintage coffee
Voir le profil de l'utilisateur http://produce-u.forumactif.com/t329-park-na-yeon-i-blame-on-you#2060 http://produce-u.forumactif.com/t488-park-na-yeon-live-in-colors http://produce-u.forumactif.com/t487-park-na-yeon-journal-rp#13182
serveuse au vintage coffee
Dim 19 Mai - 20:56
Park Na Yeon
Points : 162
Age : 21
Messages : 476

I've fallen into a lie Empty



I've fallen into a lie //« Conservez précieusement l’imagination fleurie et la bonne plaisanterie, dont vous possédez l’agrément, au défaut du tempérament, dont vous vous vantez hardiment et que tout le monde vous nie(...) » — À M. Le duc de La Feuillade, VoltaireTell me like you’re whispering in my ear
Don’t be like a prey
Na Yeon était hors d'elle, elle n'arrivait pas à croire le culot qu'avait ce type, de se pointer ici.Il avait déjà participer à la destruction de sa vie une fois, et il voulait recommencer ? Elle ne se sentait pas assez mal, encore aujourd'hui, pour être laisser tranquille ? Il fallait croire que l'homme en face d'elle estimait que non et cela enrageait la jeune femme. La colère, elle bouillait en elle, alors qu'elle était si calme d'habitude et quand elle finit sa diatribe, les mots qu'il prononça ne firent que lui couper le souffle, abasourdie.

Sur le coup, elle ne savait pas quoi dire, sachant qu'au fond d'elle c'était le cas. Elle n'étais pas assez bien, pour personne. Même pour ce type qui avait détruit sa vie et qui s'intéressait à elle pour une obscure raison. Mais finalement, elle ne pouvait pas se laisser faire. Elle n'était pas une petite fille terrifiée, elle ne l'était plus.

« J'ai besoin de personne, et surtout pas de pitié ! T'inquiète pas pour moi, des copains, j'en ai eu sans toi ! »


Enfin, elle n'avait que eu Jun depuis Sung Jun et cela n'avait pas été une grande réussite, mais il ne pouvait pas le savoir, n'est-ce pas ? Il ne le savait pas ? La rosette n’eut même pas le temps de se laisser le temps de réfléxion sur ça, déjà, elle vit ce visage qu'elle hait danser devant ses yeux, beaucoup trop prêt. Son cœur, il rata un battement sans qu'elle ne puisse l'empêcher. C'est qu'il était beau, malgré tout. Diaboliquement beau, le symbole même de la perversion sur cette terre. Tellement ensorcelant, qu'elle mit du temps à lui répondre, sans verve, trop perturbée par ce soudain rapprochement.

« Quoi ? Mais... Non ! »

Na Yeon, elle savait qu'elle n'était pas convaincante, que la conviction qu'elle devrait avoir, elle n'était pas présente. Mais ce n'était pas de sa faute. C'était ses yeux, ses yeux noirs dans lesquels semblaient se refléter les feux des Enfers qui l'empêchait de répliquer. Ils la rendaient muette comme une carpe sans défense. Mais même les démons ne savaient pas toujours où se trouvait la limite, et alors que le dernier mot de l'homme résonnait dans l'air, Na Yeon ne put s'en empêcher.

Elle le baffa.

Sa main était partie toute seule, elle n'avait rien contrôle. Mais cette façon qu'il avait eu de comprendre, de mettre en avant ce dont elle avait eu si honte la dernière fois, ça la tuait sur place. Ça l'enrageait. Ça la mettait tellement en colère qu'il mette les mots sur l'envie qu'elle voulait taire.

« Ta. Gueule. »

Ses joues avaient finit par se roser un peu, sous la gêne. Parce que elle, elle savait. Elle savait que pendant un instant, pendant un infime moment, elle l'avait souhaité cette nuit-là, qu'il l'emmène plus loin que cette terre pourrie. Elle s'était détestée,mais elle l'avait souhaité. Et maintenant, elle avait l'impression que cette envie se lisait sur son visage. Elle ne pouvait que se haïr pour cela.

Le regard brûlant de haine, la rosette se rapprocha de l'homme, de ce diable qui dansait sur terre, son doigt s’arrêtant sur son torse alors qu'elle reprenait la parole, ses yeux plongés dans les abîmes de noirceurs qui lui faisaient face.

« Jamais, tu m'entends ?! Jamais ça arrivera espèce de connard ! »

Cette fois-ci, elle ne céderait pas à l'appel des lippes tentatrices. Cette fois-ci, il n'y avait pas d'alcool dans son sang pour justifier sa faiblesse.
vêtements :  clic


RENDEZ-VOUS AU VINTAGE COFFEE ~
©crack in time
Contenu sponsorisé

I've fallen into a lie Empty
 
I've fallen into a lie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation de fallen
» Halloween Photoshop Contest
» — Fallen Order
» gospel for the fallen ones. (maxwell)
» The Fallen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Produce U :: SEOUL (서울) :: ITAEWON (이태원) :: Vintage Coffee-
Sauter vers: